Ma rencontre avec la liberté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ma rencontre avec la liberté

Message par JuliettaS le Mer 13 Fév 2013 - 15:26

    Bonjour à tous !

    Nom: Lolita (vous moquez pas, c'est la fantaisie de mes parents ça :) )
    Age: 20 ans

    Je ne me souviens pas de la 1ère fois où j'ai lu un livre, ni vraiment non plus quel livre j'ai lu. Ma seule certitude est que je n'ai pas pu m'arrêter depuis. Pour comprendre cet amour de la lecture, il faut que je conte un peu mon enfance.
    Je viens de Madagascar, je vous préviens, ôtez de votre esprit l'image du pays pauvre avec des enfants quémandant de l'argent à tout les coins de rue. Moi j'étais dans une petite ville verte près des rivières, des montagnes et de la verdure entre Tuléar et Tananarive. Je vivais chez mes grands-parents, et autant que je m'en souvienne, je n'ai jamais manqué de rien, ni d'amis, ni d'amour, ni d'espace. Mes grands-parents ont une énorme propriété avec pleins de manguiers et d'autres arbres fruitiers dans lesquels je me prélassais les après-midis de vacances lorsque mes cousines faisaient la sieste. Nulle barrière n'existait alors, je pouvais aller partout avec les enfants du coins sous le regard bienveillant des adultes. Je crois que l'idée de l'existence d'un pédophile ne pouvait effleurer l'esprit des gens en ce temps-là. Enfin, j'étais heureuse.
    Mais est-ce que je vous ai parlée de mes parents ? Mon père était malade (insuffisance rénale), et partit avec ma mère se soigner à l'Ile de la Réunion lorsque j'étais plus jeune. J'ai donc vécu dans ce petit paradis jusqu'à mes huit ans. Puis maman est venue me chercher pour qu'on vive là-bas. Je ne m'étendrais pas sur le départ ... douloureux. Mon père était sauvé par le don de rein de ma mère. Mais à cause des soins insuffisants de Madagascar, il ne pouvait pas revenir. A nous donc de le rejoindre. La Réunion, quoi qu'une île superbe, avec ses volcans, ses plages et ses montagnes. La Réunion c'est quand même la France. La France, je veux dire, la France qui comme tout pays développé, a ses routes, ses immeubles, ses murs, ses dangers.
    Et vivre dans un appartement sans pouvoir jouer dehors était d'une tristesse et d'un ennui. Moi qui ait toujours vagabondé un peu partout était obligée de rester à la maison, surtout en vacances. Bien sûr, il y a la télé, m'enfin, la télé ... ça volait pas très haut. Comme je n'avais rien à faire, un peu par hasard, je me suis mis à lire les seuls livres en ma possession alors : mes livres d'école, notamment des livres d'histoire-géo. Plus tard, je découvrais les lectures obligatoires du collège qui ne me gênaient pas autant que les autres élèves, toujours en ayant à l'esprit que je ne voulais pas m'ennuyer. J'ai honte de le dire aujourd'hui, mais je lisais les collections " Coeur Grenadine " , " Baby-sitter " et autres livres de jeunes filles en fleur que mes copines m'avaient conseillées.
    Puis un jour, en Cinquième, au CDI au lieu d'être en salle de permanence, je découvre la couverture de la quête d'Ewilan de Pierre Bottero. J'ai pris le deuxième tome sans vraiment m'en rendre compte, je le choisis un peu pour frimer parce que c'était un gros livre et que les copains étaient impressionnés. Et j'ai lu. J'ai lu fiévreusement, insatiable sans pouvoir m'arrêter, je découvrais tout un monde, je tombais amoureuse. J'ai fini les tomes d'une traite et je me suis jeté sur tout les livres fantasy qui existaient au CDI. De nouveaux mondes, magies, pouvoirs, quêtes, créatures, valeurs m'apparaissaient. J'étais devenue la fille aux livres selon les copains. Je lis partout, dans les toilettes, dans la salle de bain, au lieu de faire mes devoirs.
    Puis vint l'adolescence, mais je ne m'étendrais pas là-dessus.
    En première, j'ai brusquement arrêté de lire, de rêver.
    Mon père que j'aimais (que j'aime), que j'admirais (que j'admire encore) n'était plus. Plus de conversations politiques, philosophiques, ou religieuses. Plus de réponses à mes questions, juste le silence. Le silence et la réalité. Vive, présente, dure, inacceptable. Je me suis laissée vivre, vivre ou périr, je ne sais plus. Deux années de Fac de droit désastreuses. Tout est un peu flou de ces années-là. Je sentais mon intelligence défaillir. Je cherchais des réponses partout, même dans l'astrologie. Les Poissons (je suis poisson) sont trop rêveurs, mélancoliques, paresseux, ces réponses ne me convenaient pas. Je m'efforçais de plaire à ma mère, la tête sur les épaules, et les rêves dans les chaussettes. J'avais l'impression d'être incompatible avec ce monde. Où est ma voie?

    Puis l'espoir. Dans 5 mois, je vais partir avec mon copain (Hey je vous ai pas parlé de mon copain, j'ai le même depuis que je suis en 2e) au Quebec, faire des études qu'alors je n'avais jamais envisagé. Soin infirmier, puis j'espère plus tard au fil des études, médecine. Parce que bien que je dessine bien, bien que je sois passionnée de politique et d'actualité. J'ai envie d'aider les gens. J'aime vraiment les gens, je ne m'en méfie jamais. Souvent mes amis n'ont jamais compris mais j'ai espoir en l'humanité.
    Tout revient à l'ennui on dirait chez moi, car un jour que je m'ennuyais, je me suis souvenu des livres que j'avais emprunté à la médiathèque quelques semaines avant. Les 3 tomes de Kristen Britain sur le Cavalier vert (ce livre est vraiment bien). Sébastien (mon copain) devant ma souffrance de ne pas savoir la suite m'a offert le 4ème tome en format e-book. Quel est le rapport ? Je me suis pris d'envie de relire les deux trilogies d'Ewilan ainsi que celle d'Ellana en format e-book toujours. Je lisais très vite et je m'arrêtais souvent pour savourer les sentiments agréables et divers que me procuraient l'idée d'amitié, d'amour, de noblesse, de valeur, de courage.
    Puis Ellana. Je les ai déjà lus mais là, c'était comme une première fois. Je n'arrive pas à mettre des mots exacts sur mes sentiments.

    Battement harmonieux
    Silence de l'hiver
    Paix


    On voudrait que ces sentiments envers Ellana, ce qu'elle nous fait ressentir, soit unique. Mais je crois que ceux qui l'ont lus me comprennent un peu, car elle marque la voie. Il n'y eut plus de doute. Marchombre, c'est la force que je cherchais. Et je n'ai plus eu peur d'avancer, je n'ai plus eu peur de rêver, je n'ai plus eu peur de moi-même. J'aime.


    Alors un peu bizarrement, je tape sur Google " comment devenir Marchombre ? " juste pour voir et je tombe sur ce forum. Et c'est le début d'une autre histoire.
    Voilà ma longue présentation, je ne sais si elle est originale puisqu'il fallait l'être, mais je vous ai livrée mes quelques secrets. Merci de m'avoir lu jusqu'au bout. A bientôt.

JuliettaS

Féminin Messages : 5
Date d'inscription : 13/02/2013
Localisation : FAEL

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rencontre avec la liberté

Message par Silia le Mer 13 Fév 2013 - 15:40

Bienvenue.
D'où vient ton pseudo ?

Silia
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 350
Date d'inscription : 29/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rencontre avec la liberté

Message par JuliettaS le Mer 13 Fév 2013 - 15:44

Coucou!
Mon pseudo c'est mon 2ème prenom tout simplement :) julietta et s pour mon nom de facile, sur le coup je n ai pas trouvé mieux comme pseudo.

JuliettaS

Féminin Messages : 5
Date d'inscription : 13/02/2013
Localisation : FAEL

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rencontre avec la liberté

Message par Ender le Mer 13 Fév 2013 - 15:55

Eh bien, eh bien...
Je suis moi-même de retour au Québec dans 5 mois, et ma copine fais une démarche similaire à la tienne pour m'y rejoindre, c'est intéressant. :) Tu vises quelle université au Québec?

Pour le reste, bienvenue. ;)

____________________________________________________________________

"Our deepest fear is not that we are inadequate. Our deepest fear is that we are powerful beyond measure. It is our Light, not our Darkness, that most frightens us. [...] And as we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same. As we are liberated from our own fear, our presence automatically liberates others."

Ender
Unchained

Messages : 889
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 23
Localisation : De retour d'Anteverse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rencontre avec la liberté

Message par JuliettaS le Mer 13 Fév 2013 - 16:01


Pour l'instant, je serai en cegep à shawinigan mais après je voudrais Montreal ou Trois rivière enfin on verra, ce sera dans 3 ans ! j'ai deux amies qui ont fait la même chose et qui sont à Trois rivière et Chicoutoumi ! et toi tu es d'où?

Merci merci

JuliettaS

Féminin Messages : 5
Date d'inscription : 13/02/2013
Localisation : FAEL

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rencontre avec la liberté

Message par Ender le Mer 13 Fév 2013 - 16:04

C'est bizarre d'entrer au CÉGEP quand on est étranger. À moins que tu n'aie pas le bac approprié?
Moi je suis tout ce qu'il y a de plus Montréalais. ;) Demande de résidence temporaire/permanente où simplement un très long visa d'études?

____________________________________________________________________

"Our deepest fear is not that we are inadequate. Our deepest fear is that we are powerful beyond measure. It is our Light, not our Darkness, that most frightens us. [...] And as we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same. As we are liberated from our own fear, our presence automatically liberates others."

Ender
Unchained

Messages : 889
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 23
Localisation : De retour d'Anteverse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rencontre avec la liberté

Message par Maïata le Mer 13 Fév 2013 - 16:08

Bienvenue! :)

Maïata
Arpenteur de la Vie

Féminin Messages : 570
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 24

http://tempo.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rencontre avec la liberté

Message par JuliettaS le Mer 13 Fév 2013 - 16:18

Merci à tous !

En fait il existe des délégations québécoise qui viennent tout les années pour recruter pour allez en cégep ou à l'université à la réunion. Tu as raison, j'ai un bac economique et sociale qui me permet de faire plein de choses à l'université mais pas de faire de la science, donc retour au cegep. Mais j'espère faire un DEC BAC en 2 ans pour aller vite à l'université. Donc ce sera visa longue etude. Ta copine va à l'université aussi ?

JuliettaS

Féminin Messages : 5
Date d'inscription : 13/02/2013
Localisation : FAEL

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rencontre avec la liberté

Message par Ender le Mer 13 Fév 2013 - 16:25

Ma copine a son bac scientifique et termine en ce moment son DUT en HSE, elle a envoyé sa demande d'inscription à l'Université de Montréal. ;) Nous c'est le processus d'immigration aussi. ^^'

____________________________________________________________________

"Our deepest fear is not that we are inadequate. Our deepest fear is that we are powerful beyond measure. It is our Light, not our Darkness, that most frightens us. [...] And as we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same. As we are liberated from our own fear, our presence automatically liberates others."

Ender
Unchained

Messages : 889
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 23
Localisation : De retour d'Anteverse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rencontre avec la liberté

Message par Mayt le Mer 13 Fév 2013 - 18:06

Bienvenue :D

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rencontre avec la liberté

Message par Erylin le Mer 13 Fév 2013 - 18:53

Bienvenue à toi !
J'ai beaucoup aimé ton histoire et... J'ai hâte de voir s'écrire la suite (:

Erylin
Bisounours Sha'Dho

Féminin Messages : 1067
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rencontre avec la liberté

Message par Sarn Rhosg le Mer 13 Fév 2013 - 21:24

Bienvenue à toi !
J'ai également redécouvert les livres de Pierre Bottero il y a vraiment peu, et je crois bien savoir ce que tu ressens à ce propos.

Sarn Rhosg
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 238
Date d'inscription : 04/02/2013
Age : 22
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rencontre avec la liberté

Message par Anouk le Jeu 14 Fév 2013 - 20:01

Bienvenue!
Je comprend tout a fait ce que tu as ressenti en lisant les Ellana car ça m'a fait a peu près la même chose . Ces livres, je les ai lu au moins 4 fois et je pense que tout comme toi, il n'y a pas de mot pour dire combien ils sont beau. Tu dis que tu as découvert ce forum en tapant "comment devenir marchombre ? ", hé bien moi aussi c'est ainsi que j'ai découvert l'existence des Sha' Dho.

Anouk
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 99
Date d'inscription : 17/01/2013
Age : 18
Localisation : Dans les songes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rencontre avec la liberté

Message par Trys le Ven 15 Fév 2013 - 18:58

Welcome !
Et puisse le sort t'être favorable!
( hein?? une référence... non je vois pas pas de quoi vous parlez^^)

Trys

Messages : 19
Date d'inscription : 14/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rencontre avec la liberté

Message par Eragon le Dim 17 Fév 2013 - 12:47

Bienvenue ;)

Eragon
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 18
Localisation : 13700 Marignane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma rencontre avec la liberté

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum