Le bonheur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le bonheur.

Message par Silia le Dim 22 Fév 2015 - 22:18

Il doit d'ores et déjà y avoir de nombreux sujets sur cette thématique, mais j'ai décidé que ça m'était égale.
En français, j'ai étudié un extrait du Discours sur le bonheur d'Emilie du Châtelet, et j'ai trouvé sa conception du bonheur très intéressante, et différente des pensées dominant son époque.
Pour elle, le bonheur est induit par les passions. 
Les passions, c'est-à-dire un état de l'âme intense et irraisonné.
Il faut désirer les passions, il faut les rechercher car elles font le bonheur.
Et je me demandais ce que vous en pensiez ?


Puis, pour ceux qui ne connaissent pas cette marquise hors du commun, cet article résume bien cette femme.

Silia
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 350
Date d'inscription : 29/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bonheur.

Message par Grign le Mar 24 Fév 2015 - 19:54

Le bonheur serait les passions, leur recherches... ?
Je pense que le bonheur et sa source change incessamment, en fonction des gens, du temps ... Certains sont plus heureux dans le danger, dans la difficulté et l'adrénaline, d'autre recherche le bonheur dans leur cocon de sécurité qui leur offre des certitudes, des bases solides sur lesquels s'appuyer et se reposer. Et ce n'est qu'un exemple.

Grign
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 59
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 16
Localisation : Ain

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bonheur.

Message par Serpio le Mar 24 Fév 2015 - 23:16

Hum... justement. d'un certain point de vue, c'est pas du bonheur ce dont tu parle, c'est juste du confort poussé à l’extrême. 
Récemment, je pensais justement être heureux, tous ça, puis j'ai eu deux-trois expériences qui m'on vraiment heureux, ou j'ai ressentis le bonheur jusque dans chacune des cellules de mon pauvre corps.



Je comprend l'idée, vivre avec et par des choses intense, pour ressentir les émotions (et le bonheur),mais je le situerait pas juste à ça. ^^

Le bonheur, c'est pas que ça, ça reste, comme toute choses, un équilibre. T'as pas de passion sans repos, pas d'inconfort sans confort, donc c'est un mélange plus ou moins marqué, adapté à chacun.
d
Donc ouais, je suis plutôt dans l'idée qu'il faut pas attendre, bras croisé, le bonheur, comme le préconise 
Emilie du Châtelet, parce qu'il arrivera pas.
Faut pas non plus vivre pour ça, et tout faire pour vivre dans les passions constante. 
Enfin, faut pas se voiler la face quand à nos sentiments, et pas tomber dans le piège du "je suis bien donc heureux".

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1213
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bonheur.

Message par Grign le Mer 25 Fév 2015 - 18:43

Je suis assez d'accord avec ce que tu dis, mais toujours interrogative sur le bonheur. Est-ce par ce que l'on ressent "deux trois expériences qui rendent vraiment heureux" que l'on ne l'était pas avant de les vivre?
La bonheur n'est-il pas partout, mais simplement plus ou moins ressenti ?

Grign
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 59
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 16
Localisation : Ain

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bonheur.

Message par Serpio le Mer 25 Fév 2015 - 18:52

Hum... ça pourrait être plutôt vrai. 
On pourrais supposer que les deux trois expérience nous offre la sensation de bonheur, mais que celui ci reste tout de même un élément présent dans nos vies à d'autres moments.



Après, j'aimerais bien avoir l'avis de Silia. :p

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1213
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bonheur.

Message par Elyane le Dim 1 Mar 2015 - 20:22

A vrai dire je ne suis pas tant d’accord avec la Marquise (que je ne connais que de nom d’ailleurs, donc je suis peut être pas la mieux placée pour la discuter). Mais en fait je trouve sa conclusion assez restrictive, car si les passions peuvent effectivement procurer du bonheur (peut être hein), on ne peut pas rechercher le bonheur que dans les passions. A mon sens du moins.
Avant les passions, le bonheur peut se trouver simplement dans la satisfaction des besoins par exemple, donc c’est assez particulier en fait, les passions ne sont pas données d’être éprouvées par tout le monde, et leur recherche encore moins.

Elyane
Arpenteur de la Voie

Messages : 216
Date d'inscription : 02/04/2013
Age : 21
Localisation : Région Parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bonheur.

Message par Yukino le Lun 2 Mar 2015 - 15:20

Pour moi, le bonheur n'est pas dans la passion.
Chacun à son opinion du bonheur. Dans mon cas, je suis heureuse quand je peux aller où bon me semble n’importe quand, de pouvoir agir sans que l'on me l'interdise, ou sans déranger autrui, j'aime ce sentiment de ne dépendre de rien, et ça me rend heureuse. Bien que de nos jours, c'est difficile.

J'ai interrogé une amie à ce sujet. Elle m'a répondu trouver le bonheur à chaque instant, que le bonheur était partout, passer du temps avec ses amis, avoir une famille en bonne santé, manger son plat préféré, que c'était ça, son bonheur.
Comme quoi chacun a une définition différente du bonheur.

Yukino

Féminin Messages : 4
Date d'inscription : 02/03/2015
Localisation : Quelque part dans le vaste monde.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bonheur.

Message par Mayt le Lun 2 Mar 2015 - 16:36

Pour ceux que ça intéresse, il y a un TED intéressant sur le sujet par ici (je pose juste le lien pour les curieux ça compte pas comme un argument au débat ^^) : http://www.ted.com/talks/rory_sutherland_perspective_is_everything#t-1045711

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bonheur.

Message par Elyris le Mer 4 Mar 2015 - 12:18

'Les passions, un état de l'âme intense et irraisonné' irraisonné justement, quelque chose que l'on ne contrôle pas, ou peu.
Plus concrètement sur l'apport du bonheur grâce aux passions :
Me vient à l'esprit l'équilibre : Si l'on venait à se laisser aller à toutes nos passions, est ce que cela ne deviendrait pas... lassant ?
Est ce qu'a force de chercher à les satisfaire systématiquement, cela ne briserait il pas un peu 'le charme' ?
Que si les satisfaire apporte le bonheur, est ce que ce ne serait pas parce que l'on ne peut pas forcément TOUTES les satisfaire quand on veut comme on veut, et que justement quand on peut, bah, c'est chouette parfois, mais grâce à ce contraste.
Ensuite pour la morale, l'éthique, toussa toussa. Les passions irraisonnées qui amènent le bonheur, c'est bien joli. J'aime passionnément manger de la pâte de chamallows en portant une chaussette bleue et une autre avec un dessin de licorne, tout en matant Doctor Who, mais que les jeudi. Ca ne dérange personne a priori, sauf peut être les adorateurs des pégases qui... bref. Mais si par exemple ma passion... c'est l'inceste ?
Est ce que moralement je peux accepter de la suivre au nom de mon bonheur ? Pour l'éthique ? ...
Toutes ces passions qui seraient dangereuses pour soi ou pour les autres en général, est seulement de l'irraisonné que de vouloir les satisfaire ?

Me paraît essentiel ensuite la question de la durabilité. Parce que le bonheur dont il est question ici s'apparente plus pour moi à de la joie, qui ne dure qu'un moment. Mais peut être qu'avec cette philosophie de vie, toutes ces petites joies bien entretenues mèneraient au bonheur (qui me paraît être un état plus durable).
Après il y a la question du « ouaaaaaaaaaais mais ca dépend des geeeeeeeens » mais à mon sens, il ne suffit pas de juste rechercher ces passions pour avoir accès au bonheur, ca me paraît trop... instable, restrictif
Et dans le système aujourd'hui, est ce qu'il n'y a pas un jeu sur ca, avec la consommation ?
La création de désirs/besoins chez autrui pour un bonheur qui passe par la consommation (dans une mesure plus faible que pour les passions, quoi que!). Est ce pour autant que cela amène au bonheur ?
Pour le 'il faut les rechercher' c'tait dans le sens les satisfaire ou... chercher à les entretenir, en avoir des nouvelles ?

Elyris
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 137
Date d'inscription : 28/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bonheur.

Message par Mayt le Lun 9 Mar 2015 - 10:26

Le débat sur l'ataraxie recoup celui-là, ça vaudrait pas le coup de mettre en commun ? :3

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bonheur.

Message par Eragon le Lun 9 Mar 2015 - 19:23

L'ataraxie ne mène pas seulement au bonheur et ça fait de ce sujet et de celui sur l'ataraxie deux façons différentes de l'aborder. Les regrouper risqerait de désorienter les débats.

Eragon
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 18
Localisation : 13700 Marignane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bonheur.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:52


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum