Coup de gueule et questions sur le vote et l'absention.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Coup de gueule et questions sur le vote et l'absention.

Message par Itarillë le Dim 22 Mar 2015 - 15:56

Voter.

Donner son avis, en tant que citoyen, lors de référendum.

Choisir qui va gouverner en notre nom, à différentes échelles, lors d’élections.

Être donc, par conséquent, responsable du résultat.
Assumer les conséquences de son vote.

...

C'est la cinquième fois qu'à la question "vas-tu voter ?" on me répond soit :

- Je suis pas assez informé, la politique, je connais pas bien
- De toute façon, mon vote ne changera rien

Voilà ce qui me motive à poster aujourd'hui.
Parce que je trouve que, quand on sait réfléchir à des débats, quand on a des valeurs qu'on veut défendre, quand on aspire à la liberté... Ben c'est trop de gâchis de pas donner son vote.

Trop de gens balayent la politique d'un revers de main, parce que c'est trop loin des réalités de vies de beaucoup, parce que "ce sont tous des menteurs, des pourris, des escrocs", ou pour d'autres raisons dans ce style.
Effectivement, la politique devient un métier. On a des écoles qui forment à cela, on a des hommes et des femmes qui sont même dits "politiques", et qui, c'est vrai, vivent non pas POUR mais DE et PAR la politique.
Alors quoi ? Votons FN pour prouver notre désaccord ? Voter ne devrait pas être un moyen de passer ses nerfs sur ces gens qui nous gouvernent (ou pas) et contre qui on est en désaccord.
Voter, c'est le pouvoir de changer les choses, oui, même juste toi, petite âme minuscule au milieu de 65 000 000 de Français. 

Aujourd'hui, j'ai 18 ans, et je vais voter pour la deuxième fois.
Moi, c'est vrai, j'ai eu une éducation politique. Je connais les différents partis, et leurs idées directrices. J'ai également eu des discussions qui m'ont mené à trouver à peu près où je me situe en politique, quels sont les valeurs que je défends, et par qui je peux les défendre. Et peu importe mon opinion politique.
J'ai lu aujourd'hui et hier les professions de foi (ces tracts avec le programme des candidats), parce que j'étais un peu à la ramasse sur les élections de ce dimanche. J'ai cogité. Fort.
"Est ce que je donne ma voix à un parti qui me plait en sachant tout de même qu'il est minorité et ne passera probablement pas au second tour ? Est ce que je vote un "grand" parti, dans cette même optique de passage au second tour ?"
A chacun de faire ses choix.

Je pars sur le champs, mettre ma petite enveloppe dans l'urne.

Mais je trouvais ça essentiel de poser ici la question. Pourquoi ( et non pour quoi) votez-vous, ou ne votez vous pas ?
Et comme il n'y a pas ici que des majeurs, et même des Français, je vous propose de vous projeter dans la peau du petit abstentionniste et de débattre de cette position.



**********
(J'ai faillit faire le poste en bleu blanc rouge)
(J'aurais aussi pu faire selon les couleurs des partis...)
(D'ailleurs le fait que fait pu utiliser du bleu marine n'est en RIEN un indicateur de ma position politique !!! Je tiens à le préciser :P !)

Itarillë
P'tite étincelle

Féminin Messages : 443
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Right after the sunset and straight on 'till morning

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule et questions sur le vote et l'absention.

Message par Silia le Dim 22 Mar 2015 - 17:12

Je tiendrai à préciser que, tout de même, les élections d'aujourd'hui sont particulières.
Voter pour des gens dont on ne connaît pas les futurs rôles, c'est carrément démocratique.


J'suis pas majeure, mais je pense que s'abstenir, c'est aussi parfois un moyen de faire un coup de gueule. C'est dire qu'on n'est d'accord avec rien. Parce que le taux d'abstention, on le connaît. Alors que le taux de vote blanc ... on n'en cause peu.


Puis, il y a aussi des convictions.
Je suis monarchiste, pourquoi j'irai voter puisque je trouve le système des élections aberrant, insensé et inutile ?

Itarillë a écrit:Voter ne devrait pas être un moyen de passer ses nerfs sur ces gens qui nous gouvernent (ou pas) et contre qui on est en désaccord.

Tu pourrais développer cette partie ? Que je ne suis pas sûre de comprendre (principalement le "ou pas").

Silia
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 350
Date d'inscription : 29/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule et questions sur le vote et l'absention.

Message par Meta- le Dim 22 Mar 2015 - 18:27

Je suis d'accord dans une certaine mesure avec ton coup de gueule Ita.
Parce que oui, c'est à nous de choisir dans quelle direction notre pays doit aller, et que nous sommes en démocratie (demos/kratos = le pouvoir au peuple): il ne s'agit donc pas de laisser des minorités gouverner pour leurs propres intérêts.

En revanche, l'abstention peut-être un réel choix politique, et même, beaucoup de personnes fortement politisées s'abstiennent, justement par choix politique: pour montrer leur désaccord et leur mécontentement.
Aujourd'hui, le réel problème est que l'on ne vote plus Pour un parti, mais contre.

Et pourquoi ce problème? J'y ait pas mal réfléchit, et je pense vraiment qu'il vient de l'existence des partis elle-même.
Le problème, c'est que pour choisir la direction de la France, on est forcé de se conformer à un ensemble d'idées pré-établies d'un parti, point barre. Aucune autre idée ne peut passer, aucune autre manière d'envisager l'évolution du pays n'est possible, on a juste le choix entre quelques partis, et donc quelques ensemble d'idées. Et notre réflexion, elle est où dans tout ça?
Le pouvoir au peuple? En ce sens, je ne le vois pas: devoir se conformer à un corpus d'idées pour choisir la direction du pays, j’appelle pas ça de la démocratie.

Chacun a fait ses preuves, chacun a "échoué" d'une certaine manière, alors on vote contre les plus mauvais et pour le moins pire... voire, on ne vote pas. Par lassitude, par désintérêt, par mécontentement.
Cela dit, oui, je suis allée votée car je pense que c'est important, et que la vitalité de la démocratie en dépend. Mais la manière dont elle est exercée aujourd'hui me laisse plus que tout perplexe.
Je vous conseille fortement ce petit bouquin (à lire quand même avec du recul, je ne dit pas être d'accord avec tout, mais certaines idées sont vraiment intéressantes.) : http://www.les-renseignements-genereux.org/var/fichiers/brochures-pdf/broch-demo-20080217-web-a5.pdf

____________________________________________________________________

Meta a.k.a Nerwen


"- Éviter toutes pensées perverses
- Se forger dans la voie en pratiquant soi-même
- Embrasser tous les arts et non se borner à un seul
- Connaître la Voie de chaque métier, et non se borner à celui que l'on exerce soi-même
- Savoir distinguer les avantages et les inconvénients de chaque chose
- En toute choses, s'habituer au jugement intuitif
- Connaître d'instinct ce que l'on ne voit pas
- Prêter attention au moindre détail
- Ne rien faire d'inutile"

Miyamoto Musashi; les 9 principes.

Meta-
Sha d'ombre

Féminin Messages : 1304
Date d'inscription : 04/09/2010
Age : 20
Localisation : Là-bas

http://www.apaoc.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule et questions sur le vote et l'absention.

Message par Itarillë le Dim 22 Mar 2015 - 20:28

Silia :
Le "ou pas" était : pousser un coup de gueule contre les gens qui nous gouvernent ET/OU contre ceux qui nous gouvernent pas*
(effectivement, ce n'était pas très clair, désolée ^^")


Et sur l'abstention, moi je préfère clairement voter blanc, parce qu'au moins je bouge mon cul pour dire que je suis pas d'accord, qu'aucune proposition ne me convient, et on peut me différencier des gens qui n'en ont juste rien à foutre et qui plantent leurs fesses sur leur canap', allument la télé et râlent contre le résultat.

Et je te rejoins sur le fait que le vote blanc n'est pas assez pris en compte, et c'est pour moi une raison de plus de se bouger pour aller voter blanc plutôt que s'abstenir. Le jour où les abstentionnistes iront voter blanc, on le prendra en compte.



S'abstenir, je ne trouve pas que c'est "un réel choix politique" comme tu dit Nerwen.  
Tout comme je ne pense pas que : "beaucoup de personnes fortement politisées s'abstiennent"

Notre très cher Mister Valls prononce ces mots à l'instant "Un électeur sur deux est allé voté. C'est plus que prévu". Sous-entendu : 1 sur 2 n'y est pas allé. Alors qu'on parle de départementales !
Là où je te rejoins, Nerwen, c'est que les gens sont dégoutés de la politique telle qu'elle est menée aujourd'hui (et depuis un moment). Dégoutés au point de ne pas aller choisir qui va prendre les décisions à une échelle locale ! Les partis sont tellement ancrés dans une échelle nationale, voir parisienne, que les gens ne voient pas que PS chez eux, ne veut pas dire François Hollande. Ils sont déçus par la politique.
Mais beaucoup aussi, ne sont pas "politisés".


Petit rappel de l'éventail politique.
De gauche à droite :
Lutte ouvrière, Besancenot (NPA), extrême gauche

Communistes, extrême gauche

Front de Gauche, très gauche

Europe Écologie les Verts, Gauche-verte

Nouvelle Donne Gauche

PS "gauche" (avec un peu de droite quand même, hein)

MODEM, centre
UDI centre-droit
UMP droite

De Villiers droite radicale (?)

FN extrême droite


Dernière édition par Liberté/Itarillë le Lun 23 Mar 2015 - 19:14, édité 1 fois

Itarillë
P'tite étincelle

Féminin Messages : 443
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Right after the sunset and straight on 'till morning

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule et questions sur le vote et l'absention.

Message par Meta- le Dim 22 Mar 2015 - 21:48

Liberté/Itarillé a écrit:S'abstenir, je ne trouve pas que c'est "un réel choix politique" comme tu dit Nerwen.  
Tout comme je ne pense pas que : "beaucoup de personnes fortement politisées s'abstiennent"

Sisi, je peux te l'assurer après un an de sciences po en terminale, et un an de fac de droit avec 3h par semaine ;)
Donc, il y a deux types d'abstention: l'abstention active et l'abstention passive.

"Par opposition à l'abstention passive, l'abstention active se considère comme un acte politique, mûrement réfléchi permettant d'affirmer que le système parlementaire représentatif actuel, sorte de chèque en blanc, ne répond pas au vote de chacun des citoyens et qu'il ne faut pas le cautionner. Ses partisans prônent la stochocratie ou bien le mandat impératif qui permet de destituer les élus s'ils ne respectent pas leurs engagements ou leurs promesses." ( La toupie.org)

Donc il faut savoir que ce type d'abstention existe, cependant, j'ai eu beau chercher, je n'ai pas trouvé de statistiques montrant le taux d'abstention "active" par rapport au taux d'abstention "passive": c'est normal puisque mmesurer cela est particulièrement difficile.

Après, je reste d'accord avec toi que voter blanc est une "bonne chose" si l'on souhaite s'abstenir, car c'est un droit et un devoir de citoyen que d'aller voter.
Cependant, je comprends quand même les personnes politisées qui choisisent de s'abstenir pour des raisons politiques.

____________________________________________________________________

Meta a.k.a Nerwen


"- Éviter toutes pensées perverses
- Se forger dans la voie en pratiquant soi-même
- Embrasser tous les arts et non se borner à un seul
- Connaître la Voie de chaque métier, et non se borner à celui que l'on exerce soi-même
- Savoir distinguer les avantages et les inconvénients de chaque chose
- En toute choses, s'habituer au jugement intuitif
- Connaître d'instinct ce que l'on ne voit pas
- Prêter attention au moindre détail
- Ne rien faire d'inutile"

Miyamoto Musashi; les 9 principes.

Meta-
Sha d'ombre

Féminin Messages : 1304
Date d'inscription : 04/09/2010
Age : 20
Localisation : Là-bas

http://www.apaoc.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule et questions sur le vote et l'absention.

Message par Sheol le Lun 23 Mar 2015 - 8:52

Tout d'abord rappelons une petite chose, la démocratie c'est :
"Système politique, forme de gouvernement dans lequel la souveraineté émane du peuple."

Élire nos élus, Élire notre président, est un choix de capitaine, mais une fois ces derniers élue, le peuple perd toute souveraineté. Dans une démocratie pur et parfaite, chaque loi, chaque chose devrait être décidé par le peuple, vous comprenez bien que cela est très difficile à mettre en place. Dans l'état actuel des choses je me considère plus dans une oligarchie (où le pouvoir est détenu par un petit groupe qui forme une classe dominante -> Gouvernement / sénat / assemblé).

Ensuite :
Pour moi le débat politique a totalement été détruit aux fils des années. Je ne prends sarkozy qu'à titre d'exemple :
- Il s'est fait violemment tapé dessus par le mandat actuel, là dessus je suis d'accord, mais paradoxalement, il réitère le même schéma que ses confrères de gauche.
Je m'explique : on a entendu parler de hollande bien avant les élections présidentielles, il brassait de l'air avec le PS pour savoir qui va être élu président du PS puis qui va se présenter à la présidentielle, il en profitait alors pour taper sur le pouvoir en place. C'est exactement le même schéma pour la droite actuellement. 

Ainsi la politique a en grande partie perdu de sa valeur, je vous conseil aussi de regarder la 13 (public sénat) lors des séances. On s'aperçoit que l'assemblé est le plus souvent remplie de "goret", qui crie, hue, et son sur leurs tablettes. 
Ça ressemble plus au théâtre de la plèbe, qu'à une fierté républicaine. 
Je souhaite toute suite nuancé, les députés restes sérieux, et fournisse un travail exemplaire, mais malheureusement pas tout le monde...  
Pour le sénat, je trouves que ce sont ceux qui sont les plus "brillant" et "sage", dans le sens ou leurs débat moins populiste, et plus centré vers les points essentiels.

Maintenant j'en viens à d'autres points : 
(extrait d'une personne en science politique à Lyon avec qui j'entretiens de bonne relation)
Bill a écrit:Là où je dois voter pour les départementales il n'y a que 2 binômes qui se sont présentés.
UMP ou FN. Vive la Démocratie \o/

Dans ce cas là, je ne vois pas vraiment la démocratie...

De plus les gagnants sont élue à la majorité votante. 
D'où un gros problème pour ceux qui ne s'identifie et ne veulent aucun des programmes.
Dans mon sens, il devrait y avoir un % de vote blanc, qui provoque le blocage des élections, et obliges les listes a être remanié, et les programmes revu.


Ensuite, la difficulté de voter.
Je suis sur Lille, ma commune de vote est lyon, je vais voté pour quelque chose que je ne verrais jamais, que je n'approuverais jamais, et qui ne me concerne plus.
Je re nuance mes propos ;) disons que je vais voter pour des gens qui vont agir à l’échelle d'un département, qui ne me concerne plus, mon vote éronera donc la volonté citoyenne départemental.
Par la suite je n'ai pas pu faire de procuration, vu le temps nécessaire pour les démarches, et la non disponibilité de mes parents qui possèdent déjà la procuration d'autre membre de ma famille. 

De plus pour moi les départements devrait totalement être fusionné avec les régions ou remplacé par des mégapoles, facilitant la gestion, d'où le désintérêt total vis à vis de ces derniers. Sentiment qui se retrouve en france, les gens pensent que les départements vont disparaitre et réduise ainsi leurs intérêt pour ces derniers. 
Pour moi il est paradoxale de dire que nos départements nous sont cher, quand il y a moins de 50% des citoyens qui s’intéresse à ses derniers. Par démocratie, la majorité n'est pas interessé, et juge ces derniers inutiles, mis en exergue par l'abstention -> les départements devraient être supprimé. (ici je prends beaucoup de raccourcis, j'aurais préféré un beau débat oral... mais là c'est impossible) 

Bref... je suis pas allé voté.


Dans mon idéal :

- Le vote serait simplifié et sécurisé (à l'heure des nouvelles technologies)
- Le vote serait obligatoire
- Un examen simple sur les partis, et leurs proposition serait passé (via ordinateur plus simple), et renseignerait l’électeur avant son vote en cas de score trop bas.
- Le vote blanc serait un vote comptabilisé et agirait comme sanction pour les listes présenté


Ps : et l'UDI il est où :) ?

Sheol
Arpenteur de la Vie

Masculin Messages : 27
Date d'inscription : 07/03/2015
Localisation : Dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule et questions sur le vote et l'absention.

Message par Itarillë le Lun 23 Mar 2015 - 22:10

Nerwen :
Oui, j'ai fait science po' en term' aussi.
Mais je pense que l'abstention, c'est naze pour dire qu'on est pas d'accord, parce que justement, on peut pas différencier abstention passive et "active".

Et je pense que les personnes fortement politisés ont cette conscience là, et que le nombre d'entre eux qui s’abstiennent est très faible.



Sheol. Alors.

(J'ai rajouté UDI)
Sheol a écrit:Dans mon idéal :
- Le vote serait simplifié et sécurisé (à l'heure des nouvelles technologies)


Ça me fait peur, tout à coup. Tu veux dire qu'on voterais via internet ? O.o Tu trouve ça plus sécurisé ?

Moi j'pense que (si c'est ce que tu voulais dire) au delà du fait que je trouve ça beaucoup moins sûr, c'est aussi tout un symbole de déposer ton bulletin dans l'urne.


Au XIXème, ce droit, on s'est battu pour l'avoir, et quand on l'a eu, on avait pas d'isoloir et on donnait le bulletin au mec qui le mettait devant nous dans l'urne et y'avait pas d'enveloppe, juste une papier plié. Ça a pas empêché plus de la moitié de la population qui était illettré de demander de l'aide pour rédiger la liste choisie (oui parce que bon, on avait pas imprimé les bulletins, fallait la rédiger ou la faire rédiger, là aussi, bonjour le secret !)
Fin du petit intermède Histoire.


Sheol a écrit:- Un examen simple sur les partis, et leurs proposition serait passé (via ordinateur plus simple), et renseignerait l’électeur avant son vote en cas de score trop bas.

Ça j'ai pas compris ce que tu voulais dire. Genre les professions de foi sur internet ? Les proposition de chaque partis ? C'est déjà le cas, non ? Si tu veux te renseigner, tu peux le faire. Enfin je crois que j'ai juste pas saisie ton idée.



Tu parles d'oligarchie. Je rajouterais gérontocratie. Le règne des vieux. Le Sénat, comme l'Assemblée Nationale, est quand même extrêmement ridé !
Je partage également ton point de vu sur ceux qui se laisse quand même beaucoup aller et oublient la rigueur de leur mission, et la responsabilité de se montrer digne d'une telle charge en se montrant exemplaire .



Ensuite, sur ton exemple de Sarko et Hollande se tapant dessus, c'est même pire que ça. Plusieurs fois on a demandé à des hommes politiques du parti X de commenter le discours de l'homme politique célèbre du parti Y. Hors ce discours est une invention. Mais les hommes politique X n'hésitent pas et affirme que "le discours était tout sur la forme, et pas de fond" etc...
Ils ne comprennent pas à quel point les Français sont fatigués des gueguerres qu'ils se mènent.

Itarillë
P'tite étincelle

Féminin Messages : 443
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Right after the sunset and straight on 'till morning

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule et questions sur le vote et l'absention.

Message par Sheol le Lun 23 Mar 2015 - 23:22

Ça me fait peur, tout à coup. Tu veux dire qu'on voterais via internet ? O.o Tu trouve ça plus sécurisé ?


Justement, c'est la limite de la chose, le vote sécurisé rapide, et distant pourrait fortement augmenter la mobilisation citoyenne, sécurisé par l'empreinte digitale par exemple. Les systèmes bancaires sont capable de sécuriser leurs échange pourquoi pas le gouvernement?

Ça j'ai pas compris ce que tu voulais dire.


Avant de voter en tant que citoyen, tu passes un test de connaissance sur les propositions des différents partis. Si le test met en avant le fait que tu n'y connais rien, tu as alors une rapide information pour chaque partis. 




gérontocratie... oui et non... ça se nuance dirons nous ;)



Et les français ne sont pas fatigué, au contraire... ça les fatigues, mais les taux de lectures record concerne ce genre de gueguerre....

Sheol
Arpenteur de la Vie

Masculin Messages : 27
Date d'inscription : 07/03/2015
Localisation : Dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule et questions sur le vote et l'absention.

Message par Itarillë le Mar 24 Mar 2015 - 14:46

Dans une société avec plus en plus de surveillance (une lois à été récemment voté là dessus), tu voudrais qu'on donne tous nos empreinte digitales ? Et le secret du vote ?! Sacrifié au nom du "plus pratique" et de la "sécurité" ?!... Comme si, d'ailleurs, on ne trouverais jamais moyen de les copier elles-aussi.
Je vais te dire quelque chose. Le jour où il faudra donner mon empreinte digitale pour voter : je m'abstiendrai.


Le but n'est pas de "moderniser" le vote pour le rendre plus "attractif", de donner aux gens une raison de plus pour rester chez eux, en s'adaptant à leur "tournage de dos". Le but est de faire comprendre au gens l'intérêt de se bouger et d'aller voter. D'autant que si voter passait par internet, tu éliminerais toute une partie de la population qui n'a pas accès à ces technologies. C'est discriminatoire, et on le fait déjà avec beaucoup trop de choses.

Itarillë
P'tite étincelle

Féminin Messages : 443
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Right after the sunset and straight on 'till morning

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule et questions sur le vote et l'absention.

Message par Sheol le Mar 24 Mar 2015 - 19:57

Je me suis mal exprimé. La faute me revient de droit.

Tu ne vote pas avec ton empreinte digitale, le vote reste entièrement anonyme, mais tu valides ta présence à ce derniers via l'empreinte digitale.
Je m'accorde avec toi sur le fais qu'il y a moult dérive possible, mais dans le meilleurs des mondes sans vilain pirate informatique, ça pourrait être une piste de recherche.

Pour ce qui est de la discrimination, je vais arrêter de prendre ma voiture, par ce que certain n'en ont pas. Je e comprends pas ton argumentaire dessus. Ceux qui voudront voté de chez eux, le ferons, ceux qui voudront allez aux urnes iront.


Mais tu es dans le vrai, dans le sens, où le problème actuel est plus tourné vers le désintérêt total des personnes envers la politique. 
Maintenant, comment redonner goût à la politique ?

Je ne sais plus qui avait proposé ça, mais l'idée était de faire à l’échelle ultra local/local/départemental/regional, des clubs de débat politique, qui proposerait des projets pour la commune / département / région / nation.

Sheol
Arpenteur de la Vie

Masculin Messages : 27
Date d'inscription : 07/03/2015
Localisation : Dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule et questions sur le vote et l'absention.

Message par Serpio le Mar 24 Mar 2015 - 20:19

ça existe déjà. ^^ Beaucoup d'assos le font en général. c'est peu reconnu et plein de magouilles et de propagandes.

Le problème d'internet c'est juste que c'est absolument pas anonyme. Et c'est pas forcement les "pirates" qui sont à craindre, mais l'état qui peut employer leurs méthodes sous le joug de la "noble cause". C'est tellement facile, via internet, de faire des dérives, que voter par internet (pour un sujet si important) c'est impossible. ^^



Après, valider son vote par empreinte revient à rendre obligatoire le vote. Et rappelons le, le vote est un devoir, c'est un droit.
Tu peut manquer à tes devoirs, tu sera pas punis. Si tu manque à tes obligations, tu le sera. Et là, on peut justifier tout pour l'état! amende, prison, etc...

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1212
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule et questions sur le vote et l'absention.

Message par Meta- le Jeu 26 Mar 2015 - 13:35

LA SOUVERAINETE


Sheol a écrit:« Élire nos élus, Élire notre président, est un choix de capitaine, mais une fois ces derniers élue, le peuple perd toute souveraineté. Dans une démocratie pure et parfaite, chaque loi, chaque chose devrait être décidé par le peuple, vous comprenez bien que cela est très difficile à mettre en place. Dans l'état actuel des choses je me considère plus dans une oligarchie (où le pouvoir est détenu par un petit groupe qui forme une classe dominante -> Gouvernement / sénat / assemblé). »


Attention Sheol, tu confonds beaucoup de choses dans « le peuple perd toute souveraineté ». (et là, je déballe tout mon cours sur la souveraineté de droit public ^^).
Plus sérieusement, comme dans tout débat, ou même dans toute discussion, il ne faut jamais oublier de bien définir les termes du sujet. Et le terme « souveraineté » a beaucoup évolué selon les époques, et  été pensé par bien des auteurs.
On retiendra ici la définition de Carré de Malberg, qui est la définition communément admise par les juristes : il distingue 3 sens, qui sont fondamentaux et qu’il ne faut pas confondre :
- sens 1 : Caractère suprême d’une puissance
- sens 2 : ensemble des prérogatives de la puissance d’Etat
- sens 3 : Titulaire de la puissance suprême.

Dans la constitution, voici ce qui est écrit, et ce, au tout début, avant même la partie sur le président de la république :  « La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum. »

Donc, le peuple est bien le souverain, et titulaire de la souveraineté (sens 3) et c’est l’état, qui représente le peuple en un corps, qui dispose des prérogatives de la souveraineté (sens 2).




LE PARLEMENT

Sheol a écrit:« On s'aperçoit que l'assemblé est le plus souvent remplie de "goret", qui crie, hue, et son sur leurs tablettes.  Ça ressemble plus au théâtre de la plèbe, qu'à une fierté républicaine. « 


Mais c’est ça l’assemblée, nous n’étions pas là en 1789, mais les débats Parlementaires étaient encore plus vifs et virulents qu’aujourd’hui ! Les débats politiques, c’est de la violence. Elle est simplement orale, mais à l’époque, et même après jusqu’à maintenant, les débats politiques restent violents, c’est normal.
 

Sheol a écrit:« Pour le sénat, je trouves que ce sont ceux qui sont les plus "brillant" et "sage", dans le sens ou leurs débat moins populiste, et plus centré vers les points essentiels. »

Là aussi, c’est « fait pour ». Ce sont des politiciens élus indirectement par le peuple, et donc par d’autres élus. Ces derniers vont élire des politiciens connus, qui ont déjà une bonne carrière derrière eux. L’esprit au sénat est vraiment différent de celui de l’assemblée nationale, d’une part car les sénateurs se connaissent (c’est un peu une « vieille famille »), même si leurs idées politiques diffèrent, et d’autre part parce qu’ils ne sont pas directement élus par le peuple et que leur rôle est vraiment restreint. Le Sénat reste une institution singulière, mais elle a un rôle de second plan.

Et c’est pour équilibrer les débats parlementaires que le bicaméralisme (deux chambres : assemblée nationale et sénat) a été institué : une chambre pour les représentants directs du peuple, et donc où les débats seront plus attisés et plus vifs, et une autre, plus « sage » comme tu dis, moins légitime (donc qui a moins de pouvoir), mais qui va constituer un frein à la machine parlement-gouvernement.

 
UNE EVOLUTION DU VOTE


Sheol a écrit:« - Le vote serait simplifié et sécurisé (à l'heure des nouvelles technologies)
- Le vote serait obligatoire
- Un examen simple sur les partis, et leurs proposition serait passé (via ordinateur plus simple), et renseignerait l’électeur avant son vote en cas de score trop bas.
- Le vote blanc serait un vote comptabilisé et agirait comme sanction pour les listes présenté »



Ita a écrit:Dans une société avec plus en plus de surveillance (une lois à été récemment voté là dessus), tu voudrais qu'on donne tous nos empreinte digitales ? Et le secret du vote ?! Sacrifié au nom du "plus pratique" et de la "sécurité" ?!... Comme si, d'ailleurs, on ne trouverais jamais moyen de les copier elles-aussi.
Je vais te dire quelque chose. Le jour où il faudra donner mon empreinte digitale pour voter : je m'abstiendrai. » 


Je rejoins Ita et ses contre arguments dans sa réponse.
Cependant, je voudrais nuancer vos deux propos : je ne pense pas qu’à l’ère  des nouvelles technologies etc, il soit forcément nécessaire d’électroniser le vote pour attirer davantage les citoyens. C’est le fond du problème qu’il faut résoudre, pas son apparence : il s’agit de (re)donner goût aux citoyens à la participation politique.
En revanche, certes, il y a un danger potentiel de surveillance, etc, etc avec le digital et tout ça… Mis il faut savoir que les procédures informatiques sont aujourd’hui très sécurises, même si l’on pourrait penser le contraire. Notamment une signature informatique par exemple : elle est dans une certaine mesure bien plus efficace, sécurisée et sûre qu’une signature « manuelle »…
Donc il faut quand même relativiser.

Rendre le vote obligatoire ? Je dis non et non, pour des raisons pratiques, et aussi parce que ça n’incitera pas davantage les citoyens à s’investir dans le débat politique. Le vote doit rester un droit du citoyen, même si il est dans  une certaine mesure un devoir.

 

Sheol a écrit: « Je m'accorde avec toi sur le fais qu'il y a moult dérive possible, mais dans le meilleurs des mondes sans vilain pirate informatique, ça pourrait être une piste de recherche. »

Nous sommes des humains et donc pas dans le meilleur des mondes. Il s’agit de réfléchir à des solutions pas idéales, mais concrètes et que l’on peut mettre en place dans notre réalité.
 
DES DANGERS DE LA DEMOCRATIE


Sheol a écrit:« Maintenant, comment redonner goût à la politique ? »

Tout là est l’inconvénient de la démocratie, et le risque d’apathie politique qu’elle ne cesse de courir.
La question a été très bien soulevée et traitée par Alexis de Tocqueville, dans son livre De la démocratie en Amérique.
J’éditerai ce post un peu plus tard avec les quelques idées développées par Toqueville : notamment l’éducation.

____________________________________________________________________

Meta a.k.a Nerwen


"- Éviter toutes pensées perverses
- Se forger dans la voie en pratiquant soi-même
- Embrasser tous les arts et non se borner à un seul
- Connaître la Voie de chaque métier, et non se borner à celui que l'on exerce soi-même
- Savoir distinguer les avantages et les inconvénients de chaque chose
- En toute choses, s'habituer au jugement intuitif
- Connaître d'instinct ce que l'on ne voit pas
- Prêter attention au moindre détail
- Ne rien faire d'inutile"

Miyamoto Musashi; les 9 principes.

Meta-
Sha d'ombre

Féminin Messages : 1304
Date d'inscription : 04/09/2010
Age : 20
Localisation : Là-bas

http://www.apaoc.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule et questions sur le vote et l'absention.

Message par Itarillë le Lun 30 Mar 2015 - 15:42


Joli post, très clair, merci Nerwen.


Quelques remarques :
- Tout d'abord, sur ta Partie "Souveraineté" je te rejoins totalement.

- Partie "Parlement" :
Nerwen a écrit:LE PARLEMENT
Sheol a écrit:« On s'aperçoit que l'assemblé est le plus souvent remplie de "goret", qui crie, hue, et son sur leurs tablettes.  Ça ressemble plus au théâtre de la plèbe, qu'à une fierté républicaine.
Mais c’est ça l’assemblée, nous n’étions pas là en 1789, mais les débats Parlementaires étaient encore plus vifs et virulents qu’aujourd’hui ! Les débats politiques, c’est de la violence. Elle est simplement orale, mais à l’époque, et même après jusqu’à maintenant, les débats politiques restent violents, c’est normal.

Je pense qu'ici, Sheol ne critiquait pas le fait qu'il y ai des débats et que ceux-ci soient parfois houleux.

Je le rejoins sur le fait que de trop nombreux députés ont des attitudes (en dehors du contexte de débat) totalement révoltantes. Faire la poule quand une femme prend la parole, ou le signe quand c'est une personne de couleur, passer son temps à regarder sa page facebook ou des photos personnelles sur sa tablette numérique, s'endormir, ne pas être présent lors d'assemblées et de commissions diverses : ce ne sont pas des attitudes que l'on attends de nos représenter.
Ils sont assez bien payé pour que l'on puisse attendre d'eux un travail irréprochable en terme de comportement.


- Par rapport au Sénat. Je pense qu'on peut tout de même critiquer plusieurs faits

L'âge : 61 ans et neuf mois en moyenne.
La parité : 75% de sénateurs, un quart seulement de sénatrices.
Le cumul des mandat : 75% des sénateurs ont au moins un autre mandat (60%), voir deux (15%), voir trois (1%).
(*chiffres du site www.senat.fr, de septembre 2014)

Bref y'a plein de choses qui me déplaisent dans le Sénat, et j'tiens pas à ce que ces choses soient oubliée.
--------------------
Bon et puisque ce sujet avait pour visée une certaine sensibilisation à la politique : petit recap' des résultats.


Et puisqu'on m'a interpellé là-dessus, et comme je suis lancée :


Quelles différences entre la droite et la gauche ?
Sur ces élections, il est (je trouve) difficile de vous faire un topo, puisque, logiquement, les programme sont (en théorie) différents pour chaque département.
Alors je vais tenter de donner quelques idées directrices. N'hésitez pas à me faire signe pour que je complète, et modifie. Nous allons sur un sujet où il est difficile de ne pas laisser filtrer sa vision des choses, et je veux rester le plus neutre possible, et retranscrire les réalités.


Les valeurs de liberté, de travail et de justice sont des valeurs partagées par la droite et la gauche.
En parlant de ces dernières, il me semble important de préciser que j'exclus les extrêmes de ces deux courants.


La gauche va s'appuyer plus couramment sur les valeurs de solidarité et d'égalité,
là où la droite va proposer un modèle méritocratique (le mérite explique les différences de statut, puisqu'on tente d'appliquer le modèle de l'égalité des chances) et plus libéral (on sens économique) (et donc souvent moins social).

La droite défend des valeurs de tradition, d'ordre et d'identité nationale. La gauche est plus axée sur le progrès social, et une partie de la gauche insiste sur l'environnement.


Je m'arrête ici, faute de temps, et alimenterai un peu plus cette dernière partie du post plus tard.

Itarillë
P'tite étincelle

Féminin Messages : 443
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Right after the sunset and straight on 'till morning

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule et questions sur le vote et l'absention.

Message par Kazuhiro le Dim 6 Sep 2015 - 11:30

Salut salut :D
Donc je suis actuellement en train d'écrire une réponse à ce poste, mais je vais essayer de répondre à tout le monde ce sera donc un poste Très long à écrire et à lire pour vous .

En attendant que j'ai finit je vous poste ce documentaire très intéressant. 

Voilà :) n'hésitez pas à critiquer ;) 

Kazuhiro

Masculin Messages : 31
Date d'inscription : 08/01/2015
Age : 22
Localisation : Caen

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule et questions sur le vote et l'absention.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:46


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum