L'amour et la liberté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'amour et la liberté

Message par Elynad le Mer 8 Avr 2015 - 1:40

Salut à vous tous !


Je vais vous parler d'une notion que j'ai connue il y a très peu de temps, mais que j'ai tout de suite adopté.
D'abord, petite introduction :


Dans notre société, beaucoup se bornent à l'idéal du couple de deux personnes, amoureuses, loyales l'un envers l'autre. Toute relation ambiguë avec une personne tierce est considérée comme de la trahison, et est en général très mal vue.


C'est cette vision de l'amour qui me dérangeait. Notamment quand, il y a quelques années, je suis tombé amoureux de deux filles, que j'aimais pendant la même période. Il m'était impossible de choisir, et pourtant, après avoir pris conseil partout où je le pouvais, on me répondait toujours que je devais CHOISIR.
Mais pourquoi choisir ?


Est-ce cela, l'amour ? Attacher, enchaîner son conjoint ? Enchaîner la personne que l'on aime ?
Çà ne me plaît pas. Beaucoup pensent que la jalousie est une preuve d'amour. Je préfère faire don de la Liberté. 


Je vais prendre un exemple personnel.


Je suis sorti avec une fille, il y a quelques années. Elle doutait de mon amour. Alors elle me racontait qu'elle était allée en soirée, qu'elle avait parlé à d'autres mecs, etc... Parfois elle me disait même, par message "Je discute avec un mec". Outre le fait que je suis sûr que c'était faux, et que ce n'était qu'un moyen pour elle de connaître ma réaction, je réagissais toujours de la même façon. J'étais d'accord, je ne disais rien de spécial. Je ne réagissais pas mal, ou avec jalousie, comme elle aurait voulu que je le fasse.
Mais à mes yeux, ce n'était pas grave. Je ne voulais que son bonheur. Si ça lui faisait plaisir de parler avec un autre mec, même de coucher avec, si elle le voulait, eh bien, selon moi, elle le pouvait, si ça la rendait heureuse. Je le répète, je ne voulais que son bonheur. Je lui ai dit, "Tu es libre.".
C'est elle qui m'a expliqué que "La jalousie est une preuve d'amour".
Mais non.


Je ne veux pas enchaîner quelqu'un, l'empêcher de se faire plaisir avec d'autres personnes, si ça la rend heureuse.


Et je ne veux pas non plus être enchaîné à quelqu'un, et ne pas pouvoir m'éclater comme je l'entend, sans éveiller la colère de ma ou mon conjoint(e).


Il y a moins d'une semaine, une personne m'a expliqué le concept du POLYAMOUR.


Citons notre ami Wikipédia :


L'idéal du polyamour est une relation sentimentale assumée avec plusieurs partenaires simultanément. Cet idéal implique de chercher à être en accord avec soi-même sans tabous et de remettre en question le dogme de la monogamie traditionnelle.

Les personnes impliquées dans ces relations se disent polyamoureuses, ou plus simplement poly. Le terme est importé des pays anglophones où la prise de conscience est plus vive, les francophones parlant plus volontiers d'amour libre ou non-exclusivité, termes qui représentent imparfaitement la philosophie polyamour qui se distingue du couple échangiste, libertin ou infidèle et qui ajoute des notions de responsabilité et de croissance personnelle et l'idée d'aimer plus, sans se limiter à n'aimer physiquement qu'une seule personne.

Ainsi, le polyamour n'implique pas nécessairement une dimension sexuelle ; de plus la franchise sur l'existence d'autres partenaires est de règle.

Selon le philosophe Vincent Cespedes, les polyamoureux essayent de penser en termes d'inclusion : un partenaire ne chasse pas l'autre mais il vient s'ajouter à l'autre. L'auteur forge ainsi la notion d'« inclusivisme » amoureux, et oppose cette conception à l'« exclusivisme », l'obligation de ne s'aimer qu'à deux. Les « encouplés » des relations traditionnelles laissent donc la place aux « intimes », dont les liens sexuels n'ont plus à être précisés ou officialisés. Le polyamour cesse ainsi d'être exclusif ou fusionnel pour laisser la place à la diversité.

Je reviens sur certains points :
Le polyamour n'est pas l'échangisme, le libertinage ou l'infidèlité.
Le polyamour n'est pas forcément dans une dimension sexuelle. Comme son nom l'indique, c'est l'idée d'AMOUR. C'est le fait de pouvoir aimer LIBREMENT plusieurs personnes et de pouvoir l'ASSUMER.


En fait, le polyamour s'approche selon moi de la voie du Marchombre, car on est libres (du point de vue sentimental). Rien ne nous oblige à rester attaché à une personne en particulier. On est LIBRES.
C'est ce qui m'a plu dans cette notion, et c'est pour cela que je voulais vous en parler.


J'attend vos réactions avec impatience ;)
J'espère que vous avez trouvé le sujet intéressant, et que je ne vous ai pas trop raconté ma vie. Et que ça ne vous paraît pas trop hors sujet.
Mais le marchombre sur le point de vue affectif est à mon avis un point intéressant à éclaircir.

Elynad
Arpenteur de la Voie

Messages : 45
Date d'inscription : 22/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Mayt le Mer 8 Avr 2015 - 3:45

Waw, belle remontée de ce sujet. Ça me rappelle mes posts d'il y a bientôt trois ans, ça m'avait beaucoup travaillé à l'époque... J'ai fini par atteindre des conclusions similaires à celles que tu expose : La monogamie, la jalousie, l'exclusivité, ce sont des notions bien ancrées dans notre société occidentale, mais ce ne sont que des normes, pas des vérités.


Je me rend compte, aujourd'hui, après plusieurs années à réfléchir et expérimenter, qu'il est difficile de poser une réponse simple sur le sujet. Dans la théorie, le polyamour est la solution à tous nos problèmes et tout va bien, joie. Dans la pratique, on s'heurte à quelque chose de très problématique : l'incompréhension. Les gens ne connaissent pas, ne comprennent pas, jugent. Au final, il en devient un calvaire d'exprimer son amour, et de faire comprendre la nature de cet amour, et sa différence avec l'amour "normal" auquel les gens sont habitués.
Il n'y a pas grand chose de plus désagréable que de voir son amour mis en doute par des remarques telles que "mais si t'es pas jaloux, c'est que tu m'aime pas ?", ou encore "mais comment tu peux dire que tu m'aime si tu l'aime elle ?". Au final, la solution "magique" serait de changer tout le monde et/ou aller vivre dans un endroit ou tout le monde pense comme ça... ce qui est globalement impossible.
Sans compter que nous-même, en temps que citoyens occidentaux, sommes bercés par l'idéologie monogame classique, et que, même une fois qu'on a "décidé" de changer de conceptions des choses, nous restons influencés par ce qu'on pense inconsciemment être bien ou mal. Je sais personnellement qu'entre le moment ou j'ai décidé que la jalousie était un truc totalement stupide et le moment où j'ai arrêté de l'être, il s'est écoulé plusieurs années.


Bref, au final, je pense aujourd'hui que le véritable problème n'est pas de savoir quelle conception de l'amour est la "bonne" ou la plus saine, mais bel et bien comment vivre une vie sentimentale épanouie dans une société qui propose un modèle à l'antithèse de ce qu'on pense. Typiquement dans mon cas, je n'ai jamais été aussi bien dans ma conception de l'amour, mais paradoxalement je me sens de plus en plus loin de gens autour de moi qui ne comprennent pas ma manière d'aimer et d'être aimé.

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Elynad le Mer 8 Avr 2015 - 14:13

Mayt a écrit:Waw, belle remontée de ce sujet
J'avais pas vu qu'il y avait déjà un sujet là dessus, pourtant je croyais avoir cherché ^^



Bien sûr, on se heurte à l'incompréhension des gens, mais il faut selon moi essayer de leur expliquer. Je n'en ai pas beaucoup parlé autour de moi, mais c'est comme toute "divergence" que l'on peut avoir : ça fera comme un "tri" dans nos amis, et on ne gardera que les plus ouverts d'esprit.


Je suis d'accord avec toi quand tu dis qu'il n'y a pas de "bonne" conception de l'amour, chacun doit avoir la sienne, et doit y avoir réfléchi.
Cependant j'ai tenu à partager ce sujet, car il donne comme un genre de "cadre", une conception pré-établie sur laquelle on pourra s'appuyer pour faire sa propre conception.


Ce sujet est encore frais pour moi, il me faudra bien sûr de nombreuses années pour l'assimiler et me faire ma propre conception, mais il reste un sujet intéressant :)

Elynad
Arpenteur de la Voie

Messages : 45
Date d'inscription : 22/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Shua le Dim 12 Avr 2015 - 19:47

Moi ça me rappelle le Don Juan :D

SGANARELLE. En ce cas, Monsieur, je vous dirai franchement que je n'approuve point votre méthode, et que je trouve fort vilain d'aimer de tous côtés comme vous faites.
DON JUAN. Quoi ? tu veux qu'on se lie à demeurer au premier objet qui nous prend, qu'on renonce au monde pour lui, et qu'on n'ait plus d'yeux pour personne ? La belle chose de vouloir se piquer d'un faux honneur d'être fidèle, de s'ensevelir pour toujours dans une passion, et d'être mort dès sa jeunesse à toutes les autres beautés qui nous peuvent frapper les yeux ! Non, non : la constance n'est bonne que pour des ridicules ; toutes les belles ont droit de nous charmer, et l'avantage d'être rencontrée la première ne doit point dérober aux autres les justes prétentions qu'elles ont toutes sur nos cours. Pour moi, la beauté me ravit partout où je la trouve, et je cède facilement à cette douce violence dont elle nous entraîne. J'ai beau être engagé, l'amour que j'ai pour une belle n'engage point mon âme à faire injustice aux autres ; je conserve des yeux pour voir le mérite de toutes, et rends à chacune les hommages et les tributs où la nature nous oblige. Quoi qu'il en soit, je ne puis refuser mon coeur à tout ce que je vois d'aimable ; et dès qu'un beau visage me le demande, si j'en avais dix mille, je les donnerais tous. Les inclinations naissantes, après tout, ont des charmes inexplicables, et tout le plaisir de l'amour est dans le changement. On goûte une douceur extrême à réduire, par cent hommages, le coeur d'une jeune beauté, à voir de jour en jour les petits progrès qu'on y fait, à combattre par des transports, par des larmes et des soupirs, l'innocente pudeur d'une âme qui a peine à rendre les armes, à forcer pied à pied toutes les petites résistances qu'elle nous oppose, à vaincre les scrupules dont elle se fait un honneur et la mener doucement où nous avons envie de la faire venir. Mais lorsqu'on en est maître une fois, il n'y a plus rien à dire ni rien à souhaiter ; tout le beau de la passion est fini, et nous nous endormons dans la tranquillité d'un tel amour, si quelque objet nouveau ne vient réveiller nos désirs, et présenter à notre coeur les charmes attrayants d'une conquête à faire. Enfin il n'est rien de si doux que de triompher de la résistance d'une belle personne, et j'ai sur ce sujet l'ambition des conquérants, qui volent perpétuellement de victoire en victoire, et ne peuvent se résoudre à borner leurs souhaits. Il n'est rien qui puisse arrêter l'impétuosité de mes désirs : je me sens un coeur à aimer toute la terre ; et comme Alexandre, je souhaiterais qu'il y eût d'autres mondes, pour y pouvoir étendre mes conquêtes amoureuses.
SGANARELLE. Vertu de ma vie, comme vous débitez ! Il semble que vous ayez appris cela par coeur, et vous parlez tout comme un livre.
DON JUAN. Qu'as-tu à dire là-dessus ?
SGANARELLE. Ma foi ! j'ai à dire., je ne sais ; car vous tournez les choses d'une manière, qu'il semble que vous avez raison ; et cependant il est vrai que vous ne l'avez pas. J'avais les plus belles pensées du monde, et vos discours m'ont brouillé tout cela. Laissez faire : une autre fois je mettrai mes raisonnements par écrit, pour disputer avec vous.
DON JUAN. Tu feras bien.

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par schinooka le Lun 13 Avr 2015 - 10:57

Mais pour autant que je me souvienne, Dom Juan ne s'intéresse pas aux sentiments amoureux, mais à l'acte de conquête.
Il n'aime pas plusieurs personnes à la fois : il s'aime d'abord et avant tout lui même, et se valorise par le nombre de conquêtes. Il ressemblerait plus à un collectionneur compulsif, qui habille ses actes d'un discours socialement plus acceptable pour l'époque, non ?

schinooka

Messages : 15
Date d'inscription : 08/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Shua le Lun 13 Avr 2015 - 11:34

Certes oui !!

Je disais simplement que ça me rappelait le beau discours de Don Juan qui tourne les choses d'une manière qu'il semble qu'il ait raison.

Don Juan a écrit:La belle chose de vouloir se piquer d'un faux honneur d'être fidèle, de s'ensevelir pour toujours dans une passion, et d'être mort dès sa jeunesse à toutes les autres beautés qui nous peuvent frapper les yeux ! Non, non

Ca me faisait simplement penser à ce que disait Elynad.

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Serpio le Lun 13 Avr 2015 - 11:47

Hum... déjà, deux choses:


-Ce n'est pas parce que quelque part, à un endroit, je ne sais où, dans la description de je ne sais quoi, il y a marqué "liberté" qu'on doit se jeter dessus. Vraiment pas.
Tout ce qui est liberté n'est pas forcement marchombre.



-De même, tout ce qui est marginal, ou même juste différent de la morale commune, tout ce qui ne suit pas les règles préétablies ou les dogmes évidents ... n'est pas forcément marchombre.


Je ne nie pas que le marchombre est souvent, très souvent dans ces points, mais faut pas exagérer.


Donc, maintenant, pour ce qui est de mon avis sur le polyamour... ben vous l'aurez pas encore. X)
En revanche, j'aimerais savoir, si on compare les deux types de relation (au lieu de juste mettre en avant les mérites d'un seul), qu'est ce qu'on trouve?


Est-ce que le polyamour est viable? Est-il concret et durable? Quel risques court-on?

Peut il avoir un futur ? Pas un futur dans genre un an, mais dans 5? ou 10?

Est-ce que toutes les relations monogames enchaînent ? (nier que beaucoup le sont serait débile)



Je ne comprends pas pourquoi personne n'est encore venu pour défendre un peu la monogamie. X)

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1210
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Itarillë le Lun 13 Avr 2015 - 12:32

J'me souviens d'une longue conversation avec toi, Mayt, au pied de mon immeuble, il me semble, sur la fidélité, les sex-friends, et tout ça.
J'me souviens qu'on était tombé d'accord, à la fin. Ce qui me mène à mon premier point :


Le truc qui me semble important de dire d'abord c'est qu'on ne peut pas imposer un polyamour à quelqu'un qui est monogame. L'amour en tant que relation doit se faire dans le respect de l'autre.
Alors bien sur, on peut avoir des sentiments pour quelqu'un d'autre (on ne le contrôle pas toujours nos sentiments), mais à partir du moment où ça met notre couple en danger, à partir du moment où l'on risque de blesser notre partenaire, alors il semble plus juste de faire un choix. Et de l'assumer.
Soit on casse et on va aimer plusieurs personnes ailleurs, avec des gens qui sont d'accord. Soit on tourne le dos aux autres amours, et on se concentre pour faire grandir la relation unique dans le respect de l'autre.



Cela étant dit, je fais une parenthèse, pour dire que je rejoins Serpio sur le fait que tout ce qui est liberté/marginalité n'est pas forcément marchombre.


Alors.
Je comprends qu'aimer deux personnes (voir trois O.o ?) en même temps puisse arriver.

Mais à moins de tomber sur deux (ou trois ? O.o) personnes qui sont totalement ok avec le polyamour (et alors tant mieux, cool, vivez votre truc), (mais c'est fort peu probable) ça a quand même peu de chance de bien bien marcher.
Parce que, dans ma tête en tout cas ça prend cette forme là : y'a surement une des personne qui va faire genre elle est ok, alors qu'en fait ça lui convient pas.

Alors ouais on pourrait dire "c'est à elle de dire que ça lui convient pas". Mais en réalité, c'est une responsabilité commune, à mon sens.
Les gens ont des faiblesse, et quand on s'entache d'eux, qu'il faut, comme le disait Xénophon, tenter de combler pour le bon fonctionnement du couple (trio, quatuor ?) :
Xénophon "Cependant, comme aucun des deux [L'homme et la femme, ndvdI*] n'est parfait, ils vivent dans une dépendance réciproque; et leur union leur est d'autant plus utile, que ce qui manque à l'un, l'autre peut le suppléer.
ndvdI : note de votre dévoué Ita'
(z'avez vu un peu comment on sort plein de classique !!! :D La prochaine fois je vous cite du Macbeth allez !)


On ne débattra pas ici de ce que disait Xénophon dans sa globalité, mais on notera que dans un couple, il semble de bon sens de répondre par nos forces aux faiblesses de notre partenaire.


J'vous ai perdus, ou ça va ?
L'idée du paragraphe était celle ci : Si vous êtes polyaloureux il est de votre devoir, je pense, de veiller à la santé amoureuse (mmh j'aime cette notion) de vos partenaire.


J'dois filer donc je m'arrête là pour ce post :D

Itarillë
P'tite étincelle

Féminin Messages : 443
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Right after the sunset and straight on 'till morning

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Morco Chanda le Lun 13 Avr 2015 - 14:42

Et ben, il faut que j’arrête de revenir sur ce forum je finis toujours par répondre a un sujet...

Bien, je suis complètement d'accord avec Ita', je crois.

Regardons les choses en face,
- Premièrement, il y a un truc qui me gène Elynad, tu dit, avec la première fille, que tu ne veux que son bonheur. Or tu choisis de la laisser libre, et de ne pas réagir aux messages qu'elle t'envoie pour que tu montres de la jalousie. Finalement on en arrive à : tu choisis pour elle que tu veux que la relation soit libre et qu'elle puisse faire ce qu'elle veut, elle te fait comprendre qu'elle a besoin que tu l'enfermes un peu plus, mais tu ne fais rien, étant attaché à ton principe. Du coup, malgré le fait que tu cherchais son bonheur, tu as préféré tes principes à ses envies. Non ?

Voilà où je veux en venir avec cet exemple, je conçois le poly-amour (je n'y adhère pas, mais quiconque peu très bien l’être), mais, si par amour tu veux le bonheur des personnes que tu aimes. Alors aimer un(e) monogame est paradoxal. Car il y a de grande chance que celle-ci soit jalouse, ou tout du moins qu'elle s'attende a une relation unique. Du coup, le poly-amour finira par la blesser. Il faut donc, par respect pour tous et surtout par sincérité, faire que, un poly, ne puisse vivre une P-relation que avec d'autres poly. Et si jamais il tombe amoureux d'un(e) mono, alors il doit faire un choix (ou le mono doit faire un choix, considérant qu'aucune des deux visions de l'amour n'est meilleur).

-Deuxièmement, je suis un mono, très (je vais pas le répété 58 fois, mais j'appuie sur le très) attaché à ma moitié. Et je ne vis que pour elle. Je trouve cette fusion avec l'autre, ce choix fait de partager vie qu'avec un seul et unique être cher est un très beau choix. Effectivement très coûteux car limitant, mais c'est ce côté presque sacrificiel qui le rend beau. Une forme de martyre de l'amour. Je ne dit pas qu'aimer plusieurs personnes ne fonctionne pas comme ça, je conçois juste ma monogamie comme cela. Voilà pourquoi je ne pourrais être poly. Mais, je reste effectivement d'avis que la jalousie est une très mauvaise chose (je ne m'en suis toujours pas débarrassé) et qu'elle n'est en aucuns cas une forme de preuve d'amour. Je ne vois pas vraiment comment défendre les mono sans enterrer avec violence les poly... ^^"
Pour moi, l'amour a de beau ce qu'elle a d'unique. J'en dirais pas plus.

-Ensuite! La liberté, parce que bon c'est pour ça a la base qu'on est ici. Effectivement je rejoins tout le monde, qui est libre, et/ou marginal n'est pas marchombre. Ça s'implique pas du tout. Et en partant de ce que je considère comme la véritable Liberté humaine, le fait de faire des choix, malgré les restrictions que cela impose (pour ceux qui me connaissent, je ne peux m’empêcher de mettre cette phrase:) "Nous sommes libres de nos propres chaînes"; alors la mono, comme la poly, sont toutes les deux des formes de libertés. Je suis tout autant libre d'être entièrement lié à la personne que j'aime, sans aucune concession, que les poly le sont en aimant simultanément plusieurs personnes. Oui je ne peux aller voir d'autres personnes, mais je n'en aie pas envie, et surtout, j'ai fait le choix de ne pas le faire. J'ai fait le choix de m'engager avec une personne et de ne pas en sortir, de rester avec elle, malgré le fait que je ne sache pas ce que l'avenir réservait. Je peux rencontrer d'autres gens, être tenté peut-être, par quelqu'un d'autre. Pourtant maintenant, je décide de t'aimer, et je te le dis. Et qu'importe ce qui arrive, les autres personnes que j'aurais pu aimer. Je t'ai choisis. Celui qui est libre assume ses choix, et les conséquences qu'ils auront.

P.S.: mon coeur, 72012. 
P.P.S.:Je m'excuse auprès de toutes vos mirettes des énormes fautes que j'ai pu commettre dans ces nombreuses lignes.
P.P.P.S.: Au final ne se dit pas, c'est un barbarisme :D ; Du coup aussi :D . C'est respectivement, Finalement, et , Ainsi. ;)

Morco Chanda
Arpenteur de la Voie

Messages : 132
Date d'inscription : 03/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Mayt le Mar 12 Mai 2015 - 15:59

Erell, j'adore comme tu dénie totalement la possibilité d'apprendre dans ton post. Ça te vient pas à l'esprit qu'un partenaire monogame qui aime un polyamoureux (donc à priori, l'aime avec le polyamour qui fait partie de lui) ai envie d'apprendre à se libérer de la jalousie/possessivité qu'il a en lui ? Et donc de progresser vers cela ensemble ?

D'ailleurs, tu parles de relation fusionnelle Morco, mais c'est en rien incompatible avec du polyamour ^^. Je vais vous citer un petit extrait d'article sur les différentes "modalités" du polyamour :


  • Ceux qui viennent au polyamour plutôt depuis un mode de vie célibataire, où chacun est soi-même son point de repère dans l’existence — sans la peur panique de vivre seul-e, mais avec parfois en contrepartie la crainte de prendre des engagements, de peur d’y aliéner sa « liberté ».
  • Ceux qui viennent au polyamour plutôt depuis l’idéal traditionnel du couple, où le couple est une entité à part entière, une personne morale dans laquelle chacun se dilue un peu. Ce sont probablement les plus nombreux, mais aussi ceux pour qui le parcours est le plus miné d’embûches, tellement notre bagage culturel sur les notions de couple est pesant et omniprésent.  <-- relation fusionnelle ! ^^
  • Le troisième pôle, qui réconcilie un peu les deux autres, est formé par ceux qui viennent au polyamour comme prolongement naturel d’une vie de clan — où c’est le clan (on peut dire communauté ; on peut dire voisinage ; famille élargie ; village) la personne morale dans laquelle chacun investit une partie de son identité et dont chacun tire sa sécurité affective et matérielle. Ce pôle est peut-être minoritaire démographiquement mais culturellement c’est le plus proche du polyamour des origines : dans notre histoire proche avec l’amour libre dans les communautés hippies ; dans notre histoire lointaine avec la flexibilité des relations de couple qu’ont probablement connu nos ancêtres préhumains et humains jusqu’au néolithique.

source : https://lesfessesdelacremiere.wordpress.com/ (ce blog est génial sur ce sujet, je vous conseille de vous y attarder un peu ^^)

Pour ce qui est de mon avis personnel, la jalousie et la possessivité sont clairement des défauts répressibles (sauf quand c'est un jeu contrôlé et raisonnable ^^), même dans une relation monogame. Un phrase que j'aime bien qui résume ma pensée, c'est qu'une relation exclusive peut se vivre, si chacun en veut, mais ne doit ni être attendue ni être exigée.

Morco, tu dis être engagé à une seule personne et uniquement elle. T'as pas d'amis ? Pas de famille ? Pas de collègues ? T'es engagé à plein de personne différentes. Seules les modalités d'engagement changent. L'amour, c'est pas un bloc unique avec une seule relation possible, il y a plusieurs modalités, plusieurs manières d'aimer. Le polyamour c'est juste une façon d'accepter cette réalité. Le "amour" de "polyamour" ne désigne pas seulement celui fusionnel du couple, mais toutes les manifestation d'amour et d'affection.

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Morco Chanda le Mar 12 Mai 2015 - 20:41

Oui Mayt, j'ai quelques amis, mais non ce n'est pas de l'amour, ni même une forme d'affection qui en est tiré. C'est autre chose, l'amour, l'affection et l'amitié sont des sentiments qui ont peut être les même origines organiques, mais qui ne sont pas vécues, perçues ni pensées de la même manière. Donc oui, le fait d'aimer est pour moi unique.

Ensuite, Mayt, effectivement j'ai parlé de relation fusionnelle, mais je n'aie pas exclu le fait que cela pouvait être le cas dans un poulpe (poly-couple)

C'est pour cela que j'ai principalement partagé mon avis et ma perception du couple, parce qu'on ne peut pas juger de ce genre de chose. L'amour c'est un acte qui se vit avec autrui, c'est donc quelque chose a définir pour soit et pour ceux avec qui ont le partage. Il n'y a pas de manière général de le pratiquer.

Je voulais parler principalement du manque de liberté que l'on peut voir dans une relation monogame. Car je ne suis pas du tout d'accord avec cette vision des choses. J'ai donc appuyé ma pensée avec l'exemple de mon propre couple, je n'entendais pas dire que ce n'était pas le cas avec le poly-amour, simplement que l'on n'était pas plus "libre" avec l'un que l'autre.

Encore une fois, je pense que nous sommes libres par les choix que nous effectuons, qu'importe à quel point ils peuvent nous restreindre, le fait d'avoir choisi ces restrictions fait de nous un être libre. Ainsi, celui qui choisis la forme d'amour qu'il veut pratiquer, qu'il soit parfaitement fidèle a une ou plusieurs personne, où qu'il ne s'engage avec personne. Il en sera libre. Il est donc bon de différencier celui qui a choisi le polyamour et qui le vit tel quel. Et celui qui y est contraint car il n'arrive pas à choisir. Et je ne parle pas de ceux qui ne sont pas fidèles.

Morco Chanda
Arpenteur de la Voie

Messages : 132
Date d'inscription : 03/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Mayt le Mar 12 Mai 2015 - 23:31

Il y a une différence entre vouloir être fidèle et l'imposer à l'autre :p

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Shua le Mar 12 Mai 2015 - 23:49

Ca dépend s'il s'y engage ou pas...

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Expélion le Mer 13 Mai 2015 - 2:13

Bon, vu que l'on parle d'amour je propose en premier temps un câlin collectif ... Personne ? Tant pis j'aurai tenté.

Enfin bref, j'irai pas par 4 chemins (mais vous pouvez venir sur mes genoux pour écouter ... Non même pas ? :P), le sentiment d'amour n'est en fait qu'une  illusion crée de toute pièce par votre inconscient, celui-ci dégage en premier temps des hormones qui rendent l'autre dépendant (comme une drogue exactement, après tout il ne faut pas oublier que c'est votre cerveau le plus GROS dealer de la PLANÈTE ... Désolé je pense que c'était un point important à préciser ^^")
Bref une fois passé les trois mois, c'est une autre glande du cerveau qui va se mettre en marche et dégager de nouveaux hormones, histoire de continuer à vous persuader que l'être aimé est la personne la plus formidable au monde (désolé de vous décevoir mais j'ai bien peut que ce soit faut ^^), qu'il/elle n'a aucun défaut malgré les crasses du quotidien, exemple tout bête : il va à la boulangerie achète 4 croissant et.... les mange tous. Mais c'est pas grave .
Et une fois 8 ou 12 mois passés, vous commencez à vous rendre compte (et seulement à vous rendre compte) des défauts de votre partenaire, mais pourquoi ? Simplement parce que les premières glandes qui développaient les premières hormones (la dépendance et l'aveuglement qui sont les principaux effets) ne sont plus actives. Mais c'est une nouvelle glande qui prend le relais : l'hormone de l'habitude... Et là ça peut durer longtemps (juste sous prétexte que votre inconscient considère que votre partenaire est apte à la reproduction et a de bons gênes, mais je vous explique tout ça sur un autre thème). Mais beaucoup de couples cassent parce qu'il n'y a plus cette magie d'hormones.

En bref nous sommes fait pour changer de partenaire au bout de quelques années, et ça remonte à la préhistoire (encore un autre sujet que je vous expliquerez).


Donc l'amour à plusieurs pourquoi pas, mais je pense pas que les partenaire courent les rues, mais je connais un trio d'amis qui le font, mais à mon avis ça résulte plus de la bonne entente (je vous fais pas de dessins), mais je ne pense pas que l'amour est quelque chose à voir dedans ... ( désolé je suis pas un fervent défenseur de Cupidon), car pour moi l'amour ne dure qu'un temps, et pour deux personnes (les hormone à la dépendance de l'autre son quasimment fait sur mesure [ c est pour sa que vous n'êtes que les seuls à aimer l'odeur de l'autre ]). Et on a déjà du mal avec une personne alors avec 2 ou 3 ...

Expélion
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 139
Date d'inscription : 20/01/2013
Age : 22
Localisation : Tilburg

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Morco Chanda le Mer 13 Mai 2015 - 14:43

Expelion, je trouve que ton message n'a pas grand chose à faire ici, il ne parle pas vraiment du sujet.
Ici, a mon sens, le débat n'est pas sur la relation amoureuse mais la façon de la percevoir. En effet que l'on soit poly ou mono, les hormones fonctionnent quand même de la même manière.
Mon message précédent le dit justement: "l'amour, l'affection et l'amitié sont des sentiments qui ont peut être les même origines organiques, mais qui ne sont pas vécues, perçues ni pensées de la même manières. Donc oui, le fait d'aimer est pour moi unique."
Oui toutes nos actions sont guidées par les hormones (même le fait que tu sois sur ce forum), mais à la différence des animaux, nous en avons conscience et de plus, nous pensons nos actions. Du coup, là, on parle de penser différemment le couple, en parlant du manque de liberté qu'il peu imposer et en introduisant une autre forme qui est le polyamour.

Voila :)

Et Mayt, je ne parle pas d'imposer la fidélité.
Si tu es mono et que ton partenaire l'est aussi, alors vous vous devez de rester fidèle, ou alors de rompre.
Si tu es mono et qu'il est poly, (ou vice-versa) alors soit tu l'accepte, et tu es fidèle vis à vis de lui, soit tu le quitte. De son coté, soit il continue d'être poly et il te quitte, soit il change et te reste fidèle. (je ne traite pas le cas ou l'un change, dans ce cas là effectivement vous ne vous quittez pas)
Si tu choisis ainsi d'être avec un poly, tu ne peux lui en vouloir d'être infidèle. Mais tu ne peux pas être avec un mono sans qu'il est conscience que tu soit poly.
Si tu choisis de vivre avec un mono et qui souhaiterai que tu le sois mais que tu es poly. Alors soit tu change soit tu le quitte. Mais si tu continue comme tu le faisait avant, tu n'as pas choisis et la relation perds tout son sens. En partie parce que tu fais souffrir la personne que tu "aime".

Morco Chanda
Arpenteur de la Voie

Messages : 132
Date d'inscription : 03/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Mayt le Mer 13 Mai 2015 - 18:55

Tu parles de ça comme si c'était des cases "oui" ou "non". Je pense que c'est un peu plus complexe que de résumer le problème à "poly ou mono ?"

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Morco Chanda le Mer 13 Mai 2015 - 21:16

Ah?
Tu départagerais ça comment du coup?
Parce que qui veut vivre l'amour avec une personne est mono, qui le veut avec avec plus est poly. (seul, et avec autre chose qu'un être humain c'est pas la même)
Je vois mal comment sortir de ces deux cases, mais j'ai peut être pas pensé à une possibilité.

Morco Chanda
Arpenteur de la Voie

Messages : 132
Date d'inscription : 03/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Mayt le Mer 13 Mai 2015 - 23:14

Je sais pas, par exemple un type qui sait pas ce qui veut ? Ou un qui suit la monogamie par convention mais est attiré par d'autres personnes ? Ou un qui refoule ? Tout le monde n'a pas la divine certitude de savoir ce qu'il veut et est sans sourciller ni douter. D'ailleurs, ce ne serait pas spécialement sain...

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Expélion le Dim 17 Mai 2015 - 13:49

Morco tu as raison sur le fait que le sujet parle de la facon de persevoir une relation, a plusieurs ou pas, donc si tu sais que ton sentiment est basé sur des hormones, tu sais donc que tes sentiment ne sont qu’une illusion, et tu est donc libre de faire vivre a ton couple la vie qu'il te semble. 
Enfin voila rien de plus a ajouté 

Ps c'est mon inconscient qui a décidé de venir sur le fo, pas mes hormones ^^

Expélion
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 139
Date d'inscription : 20/01/2013
Age : 22
Localisation : Tilburg

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Morco Chanda le Dim 17 Mai 2015 - 16:08

hum pour repondre à tes exemples:

Un type qui ne sais pas ce qu'il veut, et ben soit il reste fidèle, soit il quitte la personne avec qui il est. Le fait qu'il n'arrive pas a faire un choix ne lui permet pas de blesser quelqu'un, encore plus si il dit aimer ce quelqu'un.
Un mec qui suis la monogamie par convention? mais qui aime plusieurs personne? Même chose que précédemment. Il peu aussi décider de ne pas s'engager? ça lui permet d'aimer n'importe qui sans quitter la monogamie, dans l'idée.
Un qui refoule? qui refoule quoi? Le fait qu'il aime plusieurs personne? Ben il va pas être infidèle lui,si il le refoule.
"Tout le monde n'a pas la divine certitude de savoir ce qu'il veut et est sans sourciller ni douter. D'ailleurs, ce ne serait pas spécialement sain..."
Quand on est pas sur de sois, on n'engage personne dans ses choix, ou tout du moins on les préviens et les met en garde. Si je suis architecte, que je veut faire un bâtiment, si je suis pas sur qu'il tienne debout, je laisse pas les gens aller dedans.


Si l'infidélité fait souffrir la personne que l'on aime, alors il n'y a aucunes raison de l'être. Je conçois une vision de l'amour, ou faire souffrir les personnes que l'on aime est sain. Si tu aime quelqu'un tu ne le fait pas souffrir, si tu sais qu'il ne te veut pas infidèle, tu ne l'es pas ou tu n'es pas avec cette personne.

Morco Chanda
Arpenteur de la Voie

Messages : 132
Date d'inscription : 03/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par sayto le Dim 17 Mai 2015 - 18:56

Tout à fais d'accord avec Marco ^^
De plus, je pense que le fait d'aimer sincèrement une seule personne, et tout ce que ça implique, donne une dimension encore plus importante à cet amour . Le fait d'avoir plusieurs amours ne me permettrai pas de pouvoir dire sincèrement à quelqu'un que je l'aime...
Je conçois que des personnes trouvent leur bonheur dans un poulpe (je n'aurai jamais penser écrire cette phrase un jour), mais j'aurai du mal à le concevoir comme quelque chose d'aussi "fort" qu'un couple.

Mayt: j'ai l'impression que tu vois le couple comme une sorte de situation/relation propice à la jalousie, à une suppression/réduction des libertés... C'est ça?

sayto
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 247
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Mayt le Jeu 4 Juin 2015 - 14:10

http://www.vice.com/fr/read/eleve-par-des-parents-polyamoureux-291?utm_source=vicefrfb

Pour répondre : je ne pense pas que le couple guide forcément à jalousie et privation de liberté, juste que la plus part des gens sont juste incapables d'être en couple sans être jaloux et avoir des exigences privatrices de libertés envers l'autre. Et c'est assez triste x)

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par sayto le Jeu 4 Juin 2015 - 19:11

"La vie n'est que lutte et souffrance ; le reste se résume à l'amour et la pizza."
C'est triste...

sayto
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 247
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Mayt le Ven 5 Juin 2015 - 1:18

J'avoue que cette phrase m'a fait bien rire x)

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Shua le Ven 13 Nov 2015 - 20:22

Je viens de tomber sur ça.

"On n'a pas qu'un seul ami. Pourquoi n’aurait-on une seule femme ?" Brassens.

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et la liberté

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:16


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum