Le Droit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Droit

Message par Invité le Jeu 9 Avr 2015 - 17:14

Bonjou, bonsoir,


Je voudrais vous parler d'un sujet que j'ai abordé lors d'un cours d'histoire avec ma professeure. 

Pensez vous que le Droit soit une nécéssité dans notre vie??
Et, si oui, pourquoi?

Je ne suis actuellement pas en mesuredevous répondre, j'y réfléchirais et je vous donnerais,(si je l'ai trouvé confused ) ma réponse.


A vos claviers!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Droit

Message par Elynad le Jeu 9 Avr 2015 - 17:49

Ahah ! Excellente question, on en a parlé sur la CB il y a pas si longtemps ^^


D'abord, qu'est-ce que le droit ?
"Le droit sert à réguler notre vie en société". Le droit a pour idéal la justice, mais le droit n'est pas la justice. Notre justice n'est pas juste.


On dit souvent que l'homme est un loup pour l'homme, c'est-à-dire que s'il n'y a personne pour l'encadrer, l'homme est naturellement méchant.
C'est des conneries.


Je pense que l'homme est naturellement bon.
Je suis pour l'anarchie, c'est-à-dire l'absence de loi MAIS PAS de règles.

Quand on subit ou on voit une injustice, il y a quelque chose dans notre coeur, qui va nous dire "C'est pas juste".
C'est pour ça que je pense que les hommes peuvent faire la justice eux-même, à condition de penser librement, de penser en étant libre de toute influence (comme la colère, par exemple), afin de ne pas tomber dans l'excès.


A mon sens, le droit n'est pas nécessaire.
Du moins, pas dans la forme qu'il est aujourd'hui.

Elynad
Arpenteur de la Voie

Messages : 45
Date d'inscription : 22/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Droit

Message par Eragon le Jeu 9 Avr 2015 - 19:17

  Le droit est une façon de protéger le fonctionnement de la société. Cette société est évolutive et cherche à satisfaire le plus de monde possible en ayant des règles vues comme bonnes pour ses citoyens. Ces règles sont faites pour diminuer les chances de se nuire les uns aux autres. Elles sont nécessaires quand les citoyens ne savent pas ou ne veulent pas bien vivre ensemble. Un système sans règles donnerait lieu à des séparations entre individus aux modes de vie les amenant à vivre ensemble ou non. Il y aurait surement des confrontations violentes au départ, mais la situation finirait bien par se stabiliser d'une manière ou d'une autre.

  Donc non, ce n'est pas une nécessité. Mais ça permet de se fixer sur un mode de vie stable, bien que restreignant l'évolution réelle des individus, car ceux-ci ne sont pas à l'image de la société. On peut tout de même se détacher de certaines règles de la société et s'en tenir ainsi à l'écart, tel qu'un objet des fois obstacle d'autres fois bouclier, dont on change son appréhension suivant la face qu'il présente.

Eragon
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 18
Localisation : 13700 Marignane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Droit

Message par Elynad le Jeu 9 Avr 2015 - 21:14

Je suis d'accord avec Eragon, à part pour le :
Eragon a écrit:Cette société est évolutive et cherche à satisfaire le plus de monde possible

Ahah :D

Elynad
Arpenteur de la Voie

Messages : 45
Date d'inscription : 22/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Droit

Message par Eragon le Jeu 9 Avr 2015 - 21:21

Un peu du moins ? Sinon il y aurait trop de problèmes.

Eragon
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 18
Localisation : 13700 Marignane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Droit

Message par Elynad le Jeu 9 Avr 2015 - 21:37

Disons qu'à la base, c'était un peu le but recherché, mais à force ce but s'est émoussé ^^

Elynad
Arpenteur de la Voie

Messages : 45
Date d'inscription : 22/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Droit

Message par Sasori le Ven 10 Avr 2015 - 12:46

Le sujet est intéressant, parce que de mon point de vue, je ne me place pas du même point de vue selon les gens, les groupes que je prends.


Je m'explique: Dès lors qu'un groupe se forme, les interactions sociales vont êtres régis par des règles. Les lois, le droit sont les règles mises par écrit et appliquée par une entité, qui se décide ou est placé là par le reste du groupe, comme "gouverneur" du groupe.
Ce cadre est censé permettre aux gens de savoir très exactement ce qu'ils peuvent ou ne peuvent pas faire pour le bien commun.
Bien entendu, il s'est développé, cherchant d'autres buts etc, mais à la base, selon moi, le droit est là pour imposer une "morale" collective afin de permettre la vie en société. Remplacer le sentiment de responsabilité, absent chez un certains nombre d'être humain.


Mais en tant que Marchombre, comment je vois les lois ?

Tout simplement, je ne les reconnais pas. 

Je refuse que l'on m'impose des règles que je n'ai pas choisi, même si je m'autorise de pouvoir jouer avec les lois.
Pour contrebalancer cela, j'ai ce qu'on appelle une morale, une responsabilité, mes propres règles. Beaucoup sont en accords avec le droit de mon pays, mais toutes ne le sont pas.
Est-ce que c'est cela qui fait de moi un Marchombre ? Si vous pensez que oui, je vous conseille de consulter ^^
Mais c'est mon rapport avec les lois, les règles etc.


J'ai parlé de groupe, d'organisation de groupe, je vais maintenant parler d'utopie.
Il y a quelques années, des projets de Guilde ont émergés, la plus part du temps, la première chose qui était fait, c'était un règlement: décidé de qui était quoi, comment cela se passait etc.
Je crois qu'au dernier modèle, j'ai proposé une utopie: Vu que la guilde est un paradoxe vivant... Ne pas mettre de règle. Se décide Marchombre qui le sens, enseigne qui le veut, avec comme seule contrainte sa propre responsabilité, soi-même face à ses propres questions, ses propres doutes, ses propres remises en questions.
Malheureusement, ma proposition n'a pas vu le jour, mais je pense sincèrement que les Marchombres, une Guilde, ne devrait pas avoir de lois. 


On m'a demandé récemment si j'étais Marchombre et j'ai expliqué pourquoi.


Je n'ai pas passé de test, on ne m'a pas dit: c'est bon, check tu es Marchombre.
C'est moi même qui devant mes responsabilités, mes choix, mes remises en cause ai décidé de l'être et d'enseigner.
Cette façon de faire engendre des erreurs et j'en ai fait, mais c'est pour moi la base de ma liberté, le fait que je ne me base pas sur le jugement d'une autorité ou d'autrui pour affirmer ce que je suis, mais me baser sur mon jugement pour affirmer ce que moi-même je suis.


Si l'on met ça en corrélation avec le sujet, on remarque bien qu'un système communautaire comme celui-ci relève juste de l'utopie.
Pourquoi ? Parce que si on avait pas de loi, il n' aurait pas d'impôt par exemple. Donc ce serait parce que l'on sait que nos impôts sont vitaux pour les pouvoirs publics que l'on payerait (je suis dans un cas idéal ici).
En Suisse, nous avons la taxe sur le service militaire qui est payé par les personnes n'étant pas apte à faire leur service militaire en entier ou partiellement.



Certains trouvent que par responsabilité, il faudrait la payer et d'autre que non.


Les lois sont donc là pour appuyer des décisions non partagées par tous le monde, fixer la chose à faire en accord avec la volonté du plus nombreux (dans une démocratie).

Mon avis final serait donc que oui, le droit est indispensable dans une société, un groupement d'individu, un état qui prend des décisions non unilatéralement approuvées, qui a un fonctionnement hiérarchisée etc.

Mais en ce qui concerne les Marchombres, je rêve toujours du jour où nous pourrons laisser derrière les règlements, les lois, les règles, parce que nous aurons atteint un niveau d'équilibre telle que cette utopie n'en sera plus une.

Sasori
Joli Coeur

Messages : 454
Date d'inscription : 09/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Droit

Message par WorldWalker le Ven 10 Avr 2015 - 14:09

Le droit est nécessaire à la société, mais en tant que concrétisation de la morale collective. De nos jours c'est devenu un obscur fouillis judiciaire...

WorldWalker
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 149
Date d'inscription : 11/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Droit

Message par Elynad le Ven 10 Avr 2015 - 17:10

Sasori a écrit:Mais en tant que Marchombre, comment je vois les lois ?

Tout simplement, je ne les reconnais pas. 

Je refuse que l'on m'impose des règles que je n'ai pas choisi, même si je m'autorise de pouvoir jouer avec les lois.
Pour contrebalancer cela, j'ai ce qu'on appelle une morale, une responsabilité, mes propres règles. Beaucoup sont en accords avec le droit de mon pays, mais toutes ne le sont pas.
Est-ce que c'est cela qui fait de moi un Marchombre ? Si vous pensez que oui, je vous conseille de consulter ^^
Mais c'est mon rapport avec les lois, les règles etc.

Je suis entièrement d'accord avec toi !

Concernant les impôts, nous sommes malheureusement obligés de les payer. Mais j'estime que, si l'Etat ne fait pas son boulot de l'autre coté, alors on n'est pas obligé de faire sa part du marcher (payer ses impôts).

WorldWalker a écrit:Le droit est nécessaire à la société, mais en tant que concrétisation de la morale collective. De nos jours c'est devenu un obscur fouillis judiciaire...

Très jolie phrase, qui exprime bien la triste vérité...

Elynad
Arpenteur de la Voie

Messages : 45
Date d'inscription : 22/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Droit

Message par Erylin le Sam 11 Avr 2015 - 15:23

Cette conversation est vraiment supra intéressante! 

Je suis... Plutôt d'accord avec tout le monde en vérité, je vais juste ajouter mon petit grain de sel. (ou de poivre. Je préfère le poivre)

1. Le Droit en tant que tel

Je suis pour! Haha! Mais soyons un peu plus concret. Je ne sais pas si comme l'a dit Elynad l'Homme est profondément bon. En réalité je pense cette notion bien trop vague pour pouvoir affirmer cela comme ça. Dans l'idée je vois très bien, et suis plutôt d'accord. Seulement il arrive que l'Homme dévie par le fait d'une émotion, d'un passé, d'une nécessité1 Bref, le fait est que ce sont des choses qui arrivent 'on a besoin de règles. Qu'elles soient tacites comme dans les sociétés dites primitives ou écrites depuis notre cher Napol'. Nous sommes arrivés à un point où les sociétés sont "larges". Pas un groupe de vingt voire d'une centaine où on est à peu près d'accord et tout se passe à l'amiable.

Le fait qu'il soit écrit, fixe, je trouve ça chouette aussi. Parce que ça veut dire que l'on n'a pas seulement des obligations, mais des droits. On ne peut pas en toute impunité décider d'une chose dans un village et changer d'avis dans celui d'à côté.
Quelque chose d'intéressant aussi, c'est que le Droit... Je pense vient d'un contrat: celui qu'on passe avec l'Etat. On te donne un pouvoir, tu fixes des lois, on y obéis, on y trouve aussi nos droits, et tu nous files des privilèges (je dois avouer que par exemple, payer des impôts ne me gêne pas en France puisque je suis très contente de notre système d'éducation d'un point de vue prix comparé à d'autres pays). Mais le droit c'est aussi un mécanisme qui nous échappe un peu. Quelque chose d'extrêmemet logique et à la fois mouvant par l'éthique et les opinions publiques qui en fait quelque chose de passionant.

En bref, le Droit c'est pas parfait, mais c'est quand même vachement pas mal!



2. Rapport au Droit.

Je crois que depuis toute petite, j'ai toujours eu le même rapport au droit. Celui de me dire, tant que je comprends une loi, sa raison d'être et pourquoi je dois lui obéir, alors je le fais. Si je ne vois pas de raison à celle-ci et qu'elle me contraint, alors je dépasse la contrainte. (Nottamment pour ça que je me baladais torse nu à 6 ans: je ne voyais pas pourquoi mes frères en avaient le droit et pas moi... Bon. Par la suite je pense que j'ai compris (a) ).

En bref, je respecte les lois quand elles me conviennent et/ou quand je sais qu'elles sont sous-jacente à un certain respect. (Je ne mets pas la musique fort après une certaine heure, je ne tonds pas ma pelouse le dimanche, etc.)
En revanche, quelque chose que j'ai appris récemment, c'est que, plus que d'être contrainte par ces lois, je suis bien plus souvent contrainte par moi-même et parfois de manière injuste. C'est donc là dessus que je préfère me concentrer.


1. cf Victor Hugo Le dernier jour d'un condamné |Thanks Sasori!], qui explique la façon dont c'est la société elle-même qui a poussé l'homme à enfreindre la justice qui elle-même dépend de cette même société. Court, très intéressant: je recommande.
2. Pour les personnes curieuses à propos de l'anarchisme, une oeuvre sociologique d'un anarchiste lui-même: Pierre Clastres, La société contre l'Etat qui étudie les sociétés sans lois. Très très très intéressant et pas trop long ni pompeux!

Erylin
Bisounours Sha'Dho

Féminin Messages : 1067
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Droit

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:23


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum