Présentation Shua

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Shua le Lun 13 Avr 2015 - 11:30

Si tu ne pardonnes pas, ni l'un ni l'autre n'avancent, Serpio.

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Serpio le Lun 13 Avr 2015 - 12:00

Tu avance lorsque tu décide de faire quelque chose. on avance pas en croisant les gras et en distribuant des pardons, même s'ils sont chargé de pleins de compréhensions.

Sur les faits, le mieux n'est pas de pardonner, mais d'agir. Bien sur, tu peux punir,mais ça c'est moche. Tu peux aussi débattre, discuter, pour mieux comprendre ce que tu sais peut être déjà, pou aider cette personne, mais pardonner c'est fermer les yeux.

Comprend moi bien, je ne dis pas qu'il faut être méchant, froid, sec, etc...

Mais à mes yeux, quand tu t'assoie avec quelqu'un et que tu discute de son erreur, quand tu gronde un gosse et que tu lui explique sa bétise, quand tu fais simplement autre chose que fermer les yeux sur les erreur de quequ'un, ben pour moi, c'est pas du pardon, c'est de l'action, c'est un combat, tu ne te laisse pas aller, tu ne le laisse pas aller, tu l'aide, tu t'aide, tu forme les limites, tu te bat pour avancer.

Sur ton exemple plus haut, tu dis pardonner à ton copain, et le quitter.
C'est pas du pardon, c'est de l'action, une punition (mérité) mais avec pitié, avec compréhension, ce que tu veux, mais le pardon n'a juste rien à faire là, parce que tu applique une sanction.





Et, important, toute mes questions de mon post précédent restent valable.

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1213
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Shua le Lun 13 Avr 2015 - 12:54

Le pardon n'exclut pas l'autorité. Le pardon n'exclut pas la compréhension. Quand un enfant fait une bêtise, un adulte doit comprendre pourquoi il a fait cette bêtise. Peut être qu'il ne se sent pas bien dans sa tête, qu'il n'a pas confiance en lui, qu'il manque d'affection, de compagnons de jeux, peut être qu'il a été entraîné par un autre... les explications ne manquent pas. 

Si tu ne pardonnes pas l'enfant, il n'aura rien à perdre en recommençant...Il a déjà perdu ta confiance et ton amour. Qu'a t il a perdre? Si tu le pardonnes, tu lui redonnes confiance et amour. Il a quelque chose à perdre. A toi de bien lui expliquer la valeur de l'amour et de la confiance.

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Meta- le Lun 13 Avr 2015 - 12:55

Très belle présentation Shua: j'aime beaucoup la sincérité et la simplicité qui transparaissent au travers de tes mots.
Beau débat également, j'y reviendrais si j'ai le temps.

Pour te répondre:

Shua a écrit:Je voulais savoir si certains d'entre vous ont réellement senti une différence dans leur vie avant et après Bottero? 
Est-ce que les apprentissages que vous essayez de suivre ont fait de vous quelqu'un de meilleur? De plus libre?

Après Pierre Bottero? Une différence?
Énorme je dirais. En fait, lire ces bouquins a permit de mettre des mots, une réflexion, et même une Voie à part entière pour tout ce qui était flou pour moi, alors gamine. On va dire que je l'approchais plus ou moins, mais ces livres ont vraiment donné un sens à ce que j'étais.
Je pense que sans eux, je ne serais pas qui je suis actuellement. Je n'aurais pas découvert ce forum. Je n'aurais pas découvert l'Aïkibudo. Je n'aurais pas rencontré tous ces gens extraordinaires qui me font avancer. Je n'aurais pas vécu toutes les expériences que j'ai pu vivre jusqu'à maintenant.
Bref, je dois beaucoup; énormément même à Pierre Bottero.


edt: juste concernant le sujet du débat. Je tenais à préciser que le pardon est "causé" par un acte qui nous a blessé. C'est pour cela que je ne crois pas que le cas des parents et de l'enfant soit très pertinent. Il s'agit de laisser la rancune derrière soi, et de laisser la possibilité à l'autre de changer, d'évoluer. Pardonner est à mon sens laisser à l'autre la liberté de nous étonner d'évoluer, et de ne pas l'enfermer et le rabaisser dans notre esprit aux actes qu'il a pû faire.
Une personne ne se réduit pas à un acte, ou à un ensemble d'actes. C'est là qu'il faut chercher le pardon.

____________________________________________________________________

Meta a.k.a Nerwen


"- Éviter toutes pensées perverses
- Se forger dans la voie en pratiquant soi-même
- Embrasser tous les arts et non se borner à un seul
- Connaître la Voie de chaque métier, et non se borner à celui que l'on exerce soi-même
- Savoir distinguer les avantages et les inconvénients de chaque chose
- En toute choses, s'habituer au jugement intuitif
- Connaître d'instinct ce que l'on ne voit pas
- Prêter attention au moindre détail
- Ne rien faire d'inutile"

Miyamoto Musashi; les 9 principes.

Meta-
Sha d'ombre

Féminin Messages : 1304
Date d'inscription : 04/09/2010
Age : 20
Localisation : Là-bas

http://www.apaoc.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Serpio le Lun 13 Avr 2015 - 13:15

Le truc c'est que je suis d'accord avec ce que vous dites, sauf que c'est pas du pardon. C'est ce que j'essayais de dire au dessus.
Quand tu pardonne, que ce soit par honneur, pitié, compréhension, etc..., tu ne fais que laisser l'autre se démerder et remettre les choses à plat. Tu ne l'aide pas.

Un parent ne pardonne pas à son enfant, il l'aime, le corrige, le comprend, lui trouve des excuse, mais ne le pardonne pas. Sinon il ne grandira pas.



Tu peux pardonner et être rancunier, ou n'avoir absolument rien  compris du pourquoi de ce que tu viens de pardonner, le fait est là: tu ferme les yeux.

Alors oui, ça laisse la possibilité à l'autre de n pas se pardonner lui même, que s'il ouvre les yeux lui même, après ton pardon, et qu'il refuse ce pardon, alors oui, il va évoluer, essayer de changer, se corriger...

Mais soyons franc, ça n’arrive jamais!
combien de fois il a fallut que des gens, prenant beaucoup sur eux, n'explosent avant que ceux qui font des erreurs ne se rendent compte du tord qu'ils faisait?



Si tu pardonne, l'enfant n'aura ABSOLUMENT rien à perdre, puisque qu'il sait que tu vas recommencer à lui pardonner Crois, un enfant agis par expérience, s'l vois que c'est passé une fois, il va recommencer. Même si tu lui dis que c'est pas bien.

Je ne dis pas que ne pas pardonne c'est ne faire preuve ni d'amour ni de pitié, ni de tous ce que vous voulez, je parle de l'acte en soit, pas de ses raisons.
Le mieux est d'agir, pas de se contenter de pardonner.





Le problème, c'est que "pardonne", c'est connoté, et mit en parallèle de "comprendre", "aimer", etc...


Je ne dis pas qu'il n'y a pas d'amour ou de je ne sais quoi dans le pardon, juste que c'est pas un acte à faire, quelque soit les bonnes raison qu'on a.

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1213
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par schinooka le Lun 13 Avr 2015 - 16:16

J'aime beaucoup ton point de vue, Serpio, et je suis assez d'accord avec toi.
La position vis à vis d'un enfant est différente, car on se place d'un point de vue éducatif, et le pardon n'a pas sa place dans l'éducation. La compréhension et l'acte éducatif qui amène à progresser, oui. Le pardon non.

Pardonner implique l'énoncé d'une faute (donc une forme de jugement) et une notion de bien et de mal. Le pardon a d'ailleurs une certaine connotation religieuse.

La difficulté vis à vis des adultes consiste souvent à dépasser le stade (j'aurais envie de dire le stade "primaire" des émotions de base : jalousie, jugement, fautes, pardon, etc...) pour se placer au niveau de la compréhension des événements, des causes et de leurs conséquences, et donc d'entrer dans une dynamique de changement et de progression.

Mais ça implique une capacité à prendre du recul sur soi même pour les deux parties, à dépasser l'idée de jugement, à admettre ses erreurs (et non ses fautes !) pour se projeter dans d'autres fonctionnements.

Les enfants sont d'ailleurs bien plus forts que les adultes sur ce point là.

schinooka

Messages : 15
Date d'inscription : 08/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Vienna Flûte le Lun 13 Avr 2015 - 16:21

Bienvenue à toi Shua.

Je me permets de participer un peu au débat. ^^

Serpio > Tu assimiles le pardon au fait de fermer les yeux et de se positionner en tant que bonne poire, ce qui donnerait à l'autre toutes les clés pour qu'il nous marche dessus. Je ne vois pas du tout la chose comme ça. Ce que tu décris là traduit plutôt faiblesse et naïveté.
Je pense donc qu'il y a un problème de définition.

En ce qui me concerne (et j'insiste), la pardon est une force. Ma vision du pardon est très narcissique car c'est uniquement par amour-propre que je fais la démarche de pardonner. Rester dans une idée de rancœur me restreint profondément. La rancune me vole ma lucidité, altère mes jugements et me plongerait presque dans une sensation de mal-être. Je n'ai pas le cœur aux ressentiments, encore moins à la haine, c'est une forme de non-soi. Via le pardon, je procède à une distanciation. Je me désinvestis émotionnellement de la situation conflictuelle, qui est susceptible de me faire du mal, dans l'optique de m'en libérer pour avancer.

Par ailleurs, le pardon est loin d'être quelque chose que j'extériorise.

Dans un second temps, je peux alors réagir au mieux et en toute objectivité. Qu'il s'agisse de faire un long discours moralisateur, être indifférente, procéder à une rupture sans appel, dire « je te pardonne », ou je ne sais quoi d'autre encore. Et ce, toujours dans une idée d'amour-propre. Il n'est pas question de me faire marcher dessus ou de laisser place à la récidive.

Je perçois la capacité à pardonner comme étant un fonctionnement mature de base, et nécessaire. Ainsi, on ne tombe pas dans le sacrifice ou dans la haine irraisonnée.


PS : Réponds gentiment hein, je suis nouvelle et tu fais peur. :P

Vienna Flûte
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 74
Date d'inscription : 19/03/2015
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Shua le Lun 13 Avr 2015 - 18:28

Whao. Ok. Bon Vienna Flute a mis les mots sur ce que je souhaitais exprimer. Je n'ai rien à redire.

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Serpio le Lun 13 Avr 2015 - 19:57

Merde, je fais peur? je suis vraiment désolé... 


Je dois avouer que je suis un peu en colère quand j'écris sur ce sujet, mais je suis en colère contre moi, parce que j'arrive pas à exprimer ce dont je parle. C'est pas contre vous. ^^




 En fait, comme tu le dis, l'erreur est dans la définition.


Vienna a écrit:"Ce que tu décris là traduit plutôt faiblesse et naïveté."

"Rester dans une idée de rancœur me restreint profondément. La rancune me vole ma lucidité, altère mes jugements et me plongerait presque dans une sensation de mal-être."

Encore une fois, je tien a préciser que c'est un cliché. C'est pas parce que tu pardonne pas que tu comprend pas le gars en face, que t'es plein de rancœur, que tu lui en veux à mort, etc...

(de même que c'est pas forcement parce que tu pardonne pas à quelqu'un que tu vas l’empêcher de te marcher sur les pieds)




Vienna a écrit:"Je me désinvestis émotionnellement de la situation conflictuelle, qui est susceptible de me faire du mal, dans l'optique de m'en libérer pour avancer."

Tu n'avance pas en tournant le dos au problème. ^^ D'où le fait que pardonner est négatif.
Le pardon, pour moi, c'est juste, et absolument que l'acte de fermer les yeux et tourner le dos.

Le reste, ce que vous avez dis plus haut, discuter, agir, punir, sourire, toujours de manière ouverte ou non, qu'on soit con ou pas, tant qu'on tourne pas le dos au problème, c'est pas du pardon.
Et c'est ça qui, ensuite, peut faire avancer les choses. Te faire avancer, faire avancer le gars en face, du moment que tu prend les bonnes décisions.

Ensuite, quand le problème a été mûrement réfléchis, qu'il y a eu changement ou je ne sais quoi, tout dépend de la chose, finir par pardonner? pourquoi pas. c'est une bonne fin en soit, laisser à la personne le choix de ne pas vivre dans la honte et la peur de ce qu'il a fait.



Tu ne commence pas par pardonner quelqu'un pour ce qu'il a fait, tu commence par le comprendre, ensuite tu le juge, tu l'aide (ou pas), tu juge de la situation, et quand, bien à la fin, il ne te reste plus que ça à faire, alors là tu pardonne.
C'est une finalité, certes, facultative certes, dépendante de volonté, de maturité et de compréhension certes, mais ça ne fais que poser la fin d'un progrès, d'un travail de remise en question.

Quand on se souviens, petit, les erreurs qu'on a put faire, parfois on se dis "ha tiens, comme j'ai été bête. Enfin, maintenant, je sais, je fais attention. C'est pas grave, j'me pardonne".

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1213
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Serpio le Mar 14 Avr 2015 - 9:52

Shua a écrit:"Serpio, ce sont les loups du Gévaudan sur ton avatar?"

Voui!!!
d’ailleurs, comment t'a fais pour le reconnaître? O.o
(le pire, c'est que j'en parlais à une amie, hier à peine!)







(dsl pour le double post)

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1213
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Shua le Mar 14 Avr 2015 - 13:05

Je ne suis pas d'accord avec toi Serpio... Encore une fois, tu peux vraiment essayer de comprendre quelqu'un puis pardonner! Et puis si tu considères ça comme fermer les yeux, alors on va dire que ça me va!  Ok, pardonner, c'est fermer les yeux. C'est même mieux que ça ! C'est valoriser une personne qui a fait un acte mauvais et irréversible. C'est la valoriser dans l'espoir de voir les choses changer.

Le pardon ne doit pas être seul, il doit bien sûr être accompagné de compréhension, d'un dialogue, d'un échange.

Moi je trouve vraiment que le pardon permet aux deux personnes d'avancer.


Serpio > Je ne les ai pas reconnu, mais comme tu avais l'air d'avoir pris la photo toi même et qu'il s'agissait d'un loup, j'en ai déduit qu'il venait du parc du Gévaudan :p. Tu habites pas loin?

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Eragon le Mar 14 Avr 2015 - 20:53

Serpio a écrit:Tu part trop dans le concret. ^^
Tu peux avoir de la rancœur envers quelqu’un qui a bien agis, mais qui la fait de manière à te le cacher, ou de manière déplaisante, bref, la rancœur c'est totalement subjectif puisque c'est toi qui choisit.


en refusant de te pardonner, tu peux développer de la rancœur à ton propre égard.


En revanche, tu semble dire que la rancœur est quelque chose de proche, voir similaire au pardon. J'aimerais que tu m'explique en quoi era. ^^

Je donne une définition générale du pardon et de la rancune qui sont des termes opposés. Je ne rapproche pas la rancœur du pardon. La rancœur est la souffrance qu'on ressent quand on ne pardonne pas, quand on ne voit que la punition et non la recherche d'un accord comme la solution. Je parle d'accord en tant que rééquilibre des relations entre plusieurs personnes suite à un désaccord dû des actes d'une ou de plusieurs de ces personnes de façon à ce que toutes les personnes en question jugent ce qu'il s'est passé sans être dominées par des émotions. Le pardon est donc l'abandon des émotions attachées au désaccord, mais ne permettant pas une réconciliation.

Eragon
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 18
Localisation : 13700 Marignane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Serpio le Mer 15 Avr 2015 - 13:17

Sans vouloir me répéter (ce que je vais faire quand même), le pardon n'implique pas l’absence de rancœur, et la rancœur n'implique pas l’absence de pardon. Enfin, l’absence de pardon est est possible avec une absence de rancœur.


A mes yeux, si tu les définit comme "des termes opposés.", " La rancœur est la souffrance qu'on ressent quand on ne pardonne pas"
Ben tu fais une énorme erreur.




Pour me citer égocentriquement en exemple, moi je pardonne pas (enfin si, des broutilles, parfois), mais je suis absolument pas rancunier, et mes amis ne se sont jamais plaint.

Gros exemple qui illustre tous ça parfaitement: En terminale, il y avait un gars qui m'a bien bien insulté, genre beaucoup, très violemment, et qui criait à qui voulais l'entendre qu'il me tuerais s'il me croisait à nouveau.

Ce gars, on s'ai un peu recroisé, toujours de très loin, et maintenant, il est en Alsace (nord) et moi je suis resté dans le sud.

Je lui ais jamais pardonné, par ce qu'il a fait beaucoup de mal autour de lui avec cette histoire, mais je n'ais absolument aucune rancune envers lui, ça ne me pèse absolument pas et, si on se recroise un jour et qu'on est prêt à parler, on réglera le problème.
Mais je ne lui ais jamais pardonné. 

Ho, au fait, détails possiblement important, ce gars, ça a été mon "meilleurs ami" pendant deux ans.


Et justement.



Shua a écrit:C'est même mieux que ça ! C'est valoriser une personne qui a fait un acte mauvais et irréversible. C'est la valoriser dans l'espoir de voir les choses changer.

Ce que tu décris là, c'est ce que je fais avec ce gars. à ceci près que je ne pardonne pas, et que je ne me contente pas d'espoir, je ne m’enchaîne pas à attendre le changement. S'il viens tant mieux, sinon, tant pis.

Mais son acte, c'est du passé, il n'est pas pardonné, mais tous le reste, il l'est.
Compris, appréhendé, remis en question, reçut (même s'il ne m'a rien fait physiquement, j'ai agis sur moi même pour comprendre), et surtout, il peut être très facilement source de dialogue et d'échange, sans rancœur, sans gènes.



Donc encore une fois, je le dis, vous pouvez placer toute les raisons possible et inimaginable pour essayer de justifier le pardon, ça reste un acte mauvais en soit.
Comme si vous tentiez de justifier le suicide.



En revanche, vous pouvez agir autrement, pour remédier à ces raisons qui d'habitude vous pousserais à pardonner. Et là, vous avancerez, surement.


De plus, si le pardon est "accompagné de compréhension, d'un dialogue, d'un échange,cela reviens à renier le pardon que vous venez juste d'offrir, pour agir.




Shua -> à environ trois heures. ^^
Et oui, c'est moi qui l'ai prit en photo. *sourire tout fier*
D'ailleurs, si tu connais c'est que toi aussi t'habite pas loin? :3

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1213
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Neko le Mer 15 Avr 2015 - 14:28

Toutes cette discussion tourne et retourne autour de la définition du pardon.

Certes du fait ça comme ça Serpio, parce que à toi ça te va comme ça, mais de dire que "pardonner c'est mauvais" c'est faux, parce que ça peut apporter aux autres ce que ça ne t'apporte pas à toi.
Tu n'as pas à condamner les actes des autres "le pardon, ça reste un acte mauvais en soit."  C'est faux, en tout cas c'est faux pour moi.
Ne rejette pas en bloc ce que font les autres :) 

Mais lis bien ce qui est écris, je suis presque sûre que le noeud du problème reste la définition.

Neko
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 387
Date d'inscription : 14/07/2013
Age : 116

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Eragon le Mer 15 Avr 2015 - 18:06

Serpio : J'ai l'impression que tu ne donnes pas le même sens aux mots pardon, accord, rancœur et rancune que moi.
Le pardon est équivalant à l'abandon de tout sentiment de rancune, qui peut se définir par une envie de vengeance. Le but du pardon tel que je le définis est de laisser place à un accord sur ce qui doit être réparé en fonction des faits et non en fonction du ressentiment produit.

Eragon
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 18
Localisation : 13700 Marignane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Rusyann le Mer 15 Avr 2015 - 20:52

Le pardon n'a de réelle valeur que dans le contexte où il peut l'exprimer.
Il peut être à la fois un signe de faiblesse (soumission ou mensonge) tout comme un signe de force (notamment le courage), voir les deux à la fois dans certain cas particulier.
Pour le premier cas il n'a pas de valeur dans la mesure ou celui qui pardonne ne le pense pas sincèrement. 
Pour le deuxième cependant, réussir à pardonner à ceux qui nous ont fait du tort sans pour autant se soumettre à le faire, donne de la valeur à se pardon. Ce qui peut en effet se traduire par l'envie d'avancer pour soi, de permettre à l'autre d'avancer malgré ses tords à notre encontre, pas forcément d'oublier, mais de tirer un trait sur ce qui c'est passé.

Si il reste encore un peu d'humanité en chacun de nous c'est grâce à des actes humains comme pardonner. Aussi nous devrions tous le voir comme une force plutôt que comme une faiblesse.

Rusyann
Renard Sha'Dho

Masculin Messages : 581
Date d'inscription : 01/07/2013
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Shua le Sam 18 Avr 2015 - 13:25

Long débat... Je ne pensais pas que cette dernière phrase de ma présentation ferait couler autant d'encre.  Laughing

Serpio > j'habite dans le Gard pour l'instant. L'an prochain, je pense partir à Lyon.

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Izinkiel le Dim 19 Avr 2015 - 13:38

Rusyann. A quel moment le pardon peut être à la fois une preuve de force et de faiblesse à la fois ?
Tu parle du point de vue d'une seule et même personne quand tu dis cela ou tu suppose que tout le monde à son avis sur la question et donc, forcément, il y a toujours plusieurs interprétations.

Izinkiel
Arpenteur de la Voie

Messages : 207
Date d'inscription : 24/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Itarillë le Dim 19 Avr 2015 - 21:47

Il le dit :
Il peut être à la fois un signe de faiblesse (soumission ou mensonge) tout comme un signe de force (notamment le courage), voir les deux à la fois dans certain cas particulier.

Le pardon peut à la fois paraître une faiblesse. On pardonne a quelqu'un qui nous a blessé. On pourrait croire qu'on se doit de se battre plutot que de pardonner. Et en même temps, pardonner peut être vu comme une force, puisque c'est une manière de se dresser contre le mal qu'on nous a fait, en refusant de tomber dans ce même mal. Etre meilleur, plus fort que la vengeance et la rancoeur.

Rusyann a écrit:"Avancer pour soi, de permettre à l'autre d'avancer malgré ses tords à notre encontre, pas forcément d'oublier, mais de tirer un trait sur ce qui c'est passé."

Après une longue discussion avec Serpio, on s'est rendu compte qu'on avait vraiment pas les même définitions du geste de pardon.

Mais je voulais à la base juste souhaiter bienvenue à Shua ^^"

Itarillë
P'tite étincelle

Féminin Messages : 443
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Right after the sunset and straight on 'till morning

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Mayt le Jeu 23 Avr 2015 - 18:49

Bon ! Je vois que mes deux semaines d'absence ont été pleine d'activité :p
Alors tout d'abord bienvenue :)
Pour ce qui est du pardon :
Serpio > tu oublies un truc indispensable. L'humilité. Avant d'être un acte social, ou une avancée, intérieure ou extérieure, le pardon est un acte humble. Pourquoi ? Simplement par ce que tout ce que tu as dit s'y correct : si tu penses que quelqu'un a "mal" agi, lui pardonner est une erreur, sauf que ce jugement est totalement subjectif. Si tu essaye de faire changer l'autre, même sans violence par un argumentaire réfléchi, tu suppose avoir raison dans ton jugement. Le pardon suppose d'admettre que c'est TOI qui a été blessé par l'autre, et non l'autre qui t'as blessé. Admette ça permet d'ouvrir un échange avec l'autre et une progression, pour les deux, mais tant que t'as pas pardonné et admis avec humilité que t'as pas forcément raison, tu seras dans une position de "j'ai raison et je t'enseigne ma sagesse". C'est bel et bien le pardon qui va permettre d'avancer, tu ne peux pas échanger -donc avancer- avec quelqu'un si tu pars du principe qu'il a tort dès le départ. Pardonner c'est être assez humble pour dire "il n'as peut-être pas eu tort, c'est peut-être pas sa faute, etc..." Et de là seulement, tu peux échanger. Sinon ça n'a rien d'un échange et personne n'apprendra rien.

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Shua le Jeu 23 Avr 2015 - 19:54

Merci merciii 8) 8) 8)

Mh oui et non Mayt! Pardonner, ce n'est pas donner raison à l'autre, donc ce n'est pas reconnaître que c'est toi qui as été blessé. L'acte commis est irréparable. Rien ne peut être défait ; un meurtre, un adultère, une insulte dite, un geste fait. Le pardon est là pour remédier à cet irréparable. Il est là pour soulager le pardonné et le pardonnant. Non pour effacer, ou pour donner raison.

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Serpio le Jeu 23 Avr 2015 - 21:38

Bon.


Après discussion et grosse remise en question, ainsi que quelque recherches sur internet, il s'avère que: j'ai tord. 


Je m'explique... mais avant, je répond à Mayt. :p


Non, je ne part pas du principe que j'ai raison, etc...
Je part du principe que je dois agir. Peut importe comment. Je n'ais pas dis qu'il fallait obligatoirement soigner/corriger/fouetter le type qui t'as fais du tord, mais dans tous les cas, tu agis. ^^
Pour moi, ne pas agir, ça reviens à pardonner. Après, je dis pas, si tu snobe le gars, si tu l'ignore, tu le fuis, etc..., t'agis pas avec le sentiment d'avoir plus raison que lui, ni dans l’intérêt de le convaincre qu'il a fait une connerie, ni pour le soigner, mais t'agis.




Donc, on en reviens à pourquoi j'avais tord:


1ere base: le pardon est une notion fondamentalement religieuse.
Si c'est pas la religion qui l'a créé, c'est elle qui l'a médiatisé et bien posé, définit.


Or, le pardon, c'est justement ce que fais dieu, en laissant une autre chance au hommes, via la Terre je crois, et en envoyant son fils aussi. (dsl si je dis des conneries, je suis vraiment pas bon en religion). 
Donc Dieu pardonne.
Or, je dis que le pardon c'est l’absence totale d'acte...



Serpio a écrit:"c'est justement ce que fais dieu, en laissant une autre chance au hommes, via la Terre je crois, et en envoyant son fils aussi."

Ha ben oups. Problème.



ça voudrais dire (en suivant la notion que j'expose depuis le début de la conversation), que dieu reviens sur son pardon en agissant pour aider les Hommes?


Donc Dieu est faillible?
Ha merde...


Ben c'est pas ça alors.


2eme base: en partant de ça, on sais que le pardon est un acte pas si vide que ça.
Ainsi, le pardon, c'est toute les réactions qu'on va avoir face à une personne qui nous à fait du mal, du moment "qu'on dis et qu'on pense qu'on lui pardonne".
Tu peux pardonner et aider, pardonner et fuir, pardonner et te venger. (étrange? pas tant que ça, tu peux réellement penser le pardon, le vouloir, etc... et quand même décider de te venger), pardonner et punir (la différenciation entre venger et punir est importante. ^^)


Sauf que moi j'aime toujours pas le pardon.
Alors quoi? qu'est ce qui cloche?


J'ai envie de partir dans un pavé, en solo, de vous dire "ce qui cloche, c'est pas le pardon, comme je le croyais, mais l'utilisation qu'on en fait", mais je pense qu'il serait plus intéressant qu'on y réfléchisse à plusieurs. ^^

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1213
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Shua le Jeu 23 Avr 2015 - 22:31

Je ne comprends pas ton approche de Dieu : ). Donc dis tu qu'il est faillible? Et pourquoi tu ne parles que des monothéismes?

Je ne pense pas que tu puisses pardonner et fuir ou te venger. Sinon, ce n'est qu'un pardon de façade.

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Serpio le Jeu 23 Avr 2015 - 22:35

Non non, je parle de la religion qui a forgé notre pays là, peut importe les autres, c'est de celle là (en gros) que vient beaucoup de choses de nos jours.


Et justement, je dis pas qu'il est faillible, je dis que ma réflexion était fausse parce que si elle ne l'était pas, l'institution qui a "créé" le pardon (ou l'a médiatisé/définit) se contredirait elle même par celui ci, donc ma réflexion est fausse, parce que sinon c’est pas cohérent.

Et développe un peu, te contente pas de nous lâcher que quelques phrases. ^^

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1213
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Shua le Jeu 23 Avr 2015 - 22:47

Mais j'suis une feignasse des moooots moi.

Je pense que le vrai pardon est intérieur. Il ne sagit pas de faire plaisir à l'autre en lui disant qu'on passe l'éponge. Il s'agit vraiment de faire un travail sur soi pour adhérer au passage d'éponge, et donc de s'engager à ne pas faire la gueule, à ne pas fuir, à ne pas se venger...

Après je conçois que ce soit vraiment un travail difficile. Si mon copain me trompait, j'aurais du mal à lui refaire confiance, donc à lui pardonner TOTALEMENT. M'voyez?

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation Shua

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum