Le Pardon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Pardon

Message par Serpio le Dim 26 Avr 2015 - 20:42

Donc voilà, on était resté sur de nombreuses questions que je vais essayer de lister ici :


- Le pardon est-ce forcement l'oubli du mal et/ou de la douleur que l'on a reçu ?
- Est-ce une fuite ou au contraire un combat de front contre ce qui nous gène ?
- Qu'y a-t'il au final de négatif dans le pardon ?
- Quelle position prend-t-on lorsque l'on pardonne ? (est-ce que le fait de pardonner nous place dans une position supérieure à l'autre/aux autres? )
- Faut il partir du principe que l'on a raison pour pardonner ? Pardonner est-il un acte logique ou un acte basé purement sur le jugement ?
- Vers quoi tend le pardon ? Vers quoi amène-t'il ?
- Peut-on pardonner sans en avoir la volonté ?
- Le pardon est-il toujours pertinent ? 
- Peut-on pardonner, et punir ?


Je pense grandement qu'il manque des points que nous avions soulevé. Si vous vous souvenez d'autres, n'hésitez pas à les donner.


Autre chose, avant de pouvoir débattre de tout ça, il faut qu'e l'on fasse un truc primordial : qu'on définisse le pardon. J'ai essayé, à tord, de débattre avec une définition trop personnelle du pardon, et ça n'a mené à rien, il serait intéressant de mettre en commun nos idées pour pouvoir éviter que cela recommence.
Ensuite, on pourra faire 10 pages de sujet. ;) 

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1212
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pardon

Message par florian.b le Lun 27 Avr 2015 - 16:31

Je pense qu’avant de pouvoir définir le pardon il est important de constater à quelles occasions on l’utilise, c’est-à-dire lorsque l’on blesse quelqu’un physiquement ou verbalement. Mais alors après avoir fait cela, quel effet à le « pardon » ?

Je pense qu’il sert à mettre au clair la situation, c’est-à-dire à ce que la personne expose le regret qu’elle a eu de son acte, faisant prendre conscience à la victime que l’agresseur regrette son acte. La situation se cristallise alors pour les deux personnages (une gradation possible des actes est coupée). Mais pourquoi s’excuser ?

Pour répondre à cela il faut nous mettre dans la tête de l’agresseur. Après être passé à l’acte, il regrette ce qu’il a fait, autrement dit, une partie de lui n’est pas d’accord avec ce geste. C’est alors véritablement pour se ‘remettre sur sa voie‘ que l’agresseur demande le pardon ; montrer qu’il n’accepte pas cet acte et repartir sur de bonnes bases. Mais l’agresseur est conscient qu’il a déséquilibré sa victime par son acte, il va alors lui proposer de se remettre sur pieds et de repartir également d’une bonne base, c’est à cela que sert le pardon.  

La définition du pardon serait alors un acte qu’une personne emploi pour montrer qu’elle n’est pas d’accord avec ce qu’elle a fait et qu’elle veut évoluer pour ne plus que ça se reproduise, mais cet acte permet également de remettre sa victime sur pieds afin que de ce conflit, ils puissent repartir sur de bonnes bases en apprenant de cela.
Qu'en pensez vous ? :$ :)

florian.b
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 36
Date d'inscription : 28/01/2014
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pardon

Message par Shua le Lun 27 Avr 2015 - 17:22

Oui je suis d'accord avec toi! Et c'est intéressant de souligner que c'est la partie adversaire qui DEMANDE le pardon. Il faut bien comprendre, préciser, que ce n'est pas l'agresseur qui pardonne, mais bien l'agressé.

>La définition du pardon serait alors un acte sollicité par la personne qui n'est pas d'accord avec ce qu'elle a fait envers quelqu'un d'autre, etc.

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pardon

Message par Eragon le Lun 27 Avr 2015 - 20:33

Et s'il n'y a pas sollicitation du pardon, devient-il impossible pour la victime de pardonner ?

Eragon
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 18
Localisation : 13700 Marignane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pardon

Message par Serpio le Lun 27 Avr 2015 - 20:47

Donc en gros, pour le moment, le pardon est une sollicitation de l'agresseur visant à interagir avec la victime pour excuser celui ci?

...


Je pense que Shua soulève un point important: le pardon, ça viens de soit, de la victime, pas vraiment de l'agresseur.

Le pardon est un acte principalement d'ordre personnel, dépendant de son propre jugement (et de sa morale ?), mais surtout, c'est un travail sur soit.

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1212
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pardon

Message par Shua le Lun 27 Avr 2015 - 21:01

Oui pour moi le pardon est vraiment un travail a faire sur soi, surtout quand ce qu'on a vécu est très très difficile. J'avais vu un reportage une fois, qui relatait l'histoire d'une jeune femme qui avait vécu des moments atroces, des massacres. Elle est resté plus de trois mois cachée dans des toilettes avec 9 autres femmes, sans jamais sortir. Elle avait de la haine. Vraiment beaucoup de haine pour ces hommes, qu'elle connaissait parfois, qui faisait partis des troupes qui massacraient les villageois. 




Puis elle s'est mise à prier, tous les jours, tout le temps, dans ces toilettes.




Notre Père qui est aux cieux,

que ton nom soit sanctifié,

que ton règne vienne,

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.

Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.


Et ne nous soumets pas à la tentation,

mais délivre-nous du Mal.




Les phrases que j'ai barrées, elle n'arrivait pas à les prononcer. Elle n'arrivait pas à pardonner.




Un jour, son calvaire fut fini. Quelques mois plus tard, elle est allée en prison, voir un des agresseurs. A sa grande surprise, la personne qui était assise en face d'elle était un des garçon qui était avec elle en classe. Ce fut le silence. Le vide. Puis le pardon. A ce moment là, elle lui prit ses mains dans les siennes, et lui dit: "Je te pardonne" en pleurant.




Elle avait perdu ses parents, ses frères et soeurs, ses amis. Elle lui pardonnait. Et ça lui faisait du bien. Elle se sentait meilleure.







Cette histoire m'a marquée.

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pardon

Message par Eragon le Ven 1 Mai 2015 - 10:58

Florian B. a écrit:Je pense qu’avant de pouvoir définir le pardon il est important de constater à quelles occasions on l’utilise c’est-à-dire lorsque que l’on blesse quelqu’un physiquement ou verbalement. Mais alors après avoir fait cela, quel effet à le « pardon » ?

Contrairement à toi, je pense que pour pouvoir donner les cas où le pardon peut être utilisé il est plus pratique d'en donner une définition claire et précise. Je ne pense pas qu'il n'existe que les blessures physiques ou verbales, et que ce soient les seuls blessures impliquant un pardon possible, même s'il peut plus probablement se manifester dans ces cas-là selon moi. Mais c'est encore trop tôt pour parler de ça. Il faut une définition claire et précise au pardon.

Pour le reste de ton post, il s'agit plus pour moi du regret que du pardon. Si on demande pardon, alors c'est qu'on regrette. Le pardon peut même être accordé à une personne n'ayant pas de regret. Mais le pardon n'implique pas l'oubli de ce qui a été fait. On pardonne la personne, mais pas ses actes. Pardonner permet ainsi de ne plus voir la personne comme un objet malfaisant mais comme une personne capable de tout, du meilleur comme du pire. Car la punition neutralise la personne, mais elle n'enlève pas le mal et empêche tout changement, positif comme négatif (le changement négatif serait de ne pas changer), dont une personne est capable.

Le pardon est l'absence d'exercice de punition sur la personne ayant causé un tort, sans négliger la défense directe contre ce tort. L'origine du tort est l'état d'esprit de l'agresseur, et non l'agresseur lui-même. Il ne faut donc pas s'attaquer à l'agresseur mais à son état d'esprit. Il peut néanmoins arriver que la défense contre le tort commis nécessite indirectement de se défendre de l'agresseur, mais la priorité reste celle d'éviter le tort et de changer l'état d'esprit de l'agresseur, et non de punir la personne instigatrice de celui-ci.

Eragon
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 18
Localisation : 13700 Marignane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pardon

Message par Shua le Ven 1 Mai 2015 - 14:51

Y'a du bon et du moins bon dans ce que tu racontes. Il me semble. XD

"On pardonne la personne, mais pas ces actes" --> J'aime cette phrase!
"Car la punition [...] empêche tout changement". --> J'aime mois celle là. La punition peut faire changer les gens... Il m'est arrivé de comprendre mes erreurs avec une punition.  D'ailleurs, si le pardon engage l'absence d'exercice d'une punition, le pardon n'est pas à proprement parler l'absence d'exercice d'une punition.

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pardon

Message par Eragon le Ven 1 Mai 2015 - 16:24

La punition en elle-même n'est pas correcte, mais si certains des effets secondaires liés à celle-ci peuvent être bénéfiques. Le but du pardon est de trouver une alternative à la punition en séparant le jugement de la personne et de ses actes. Les leçons peuvent ressembler à des punitions (d'ailleurs ces deux mots sont parfois utilisés en tant que synonymes signifiant punition) mais le but n'est pas le même. Les leçons visent un changement de l'état d'esprit de l'individu ayant commis un acte malfaisant sans dépasser la limite où il s'agit plus d'une punition visant à soulager sa colère.

Eragon
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 18
Localisation : 13700 Marignane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pardon

Message par Mayt le Sam 2 Mai 2015 - 16:15

Il serait peut-être bien de commencer par arrêter de confondre "Demander pardon" et "Pardonner", ça éclaircirait le débat ^^'

-Le pardon est ce forcement l'oubli du mal et/ou de la douleur que l'on a reçut?


Non, l'oubli et le pardon sont deux choses différentes. Oublier, c'est pas pardonner, c'est juste faire comme si rien n'était arrivé. Pardonner c'est comprendre, et d'une certaines façon, accepter. Se dire que c'est comme ça, et qu'au final, on n'a plus de rancœur, que ce soit contre la vie ou le "coupable".

-Est ce une fuite ou au contraire un combat de front contre ce qui nous gène?


Comme développé au point précédent, c'est tout le contraire d'une fuite. Fuir serait nier le fait, combattre son existence même. Le pardon, c'est combattre le fait que ça nous gène. Pas l'acte lui-même.

-Qu'y a t'il au final de négatif dans le pardon?


Rien xD

-Quel position prend on lorsque l'on pardonne? (est ce que le fait de pardonner nous place dans une position supérieur à l'autre/aux autres? )

Cela nous place dans une position d'humilité, un certain stoïcisme. On admet que les choses sont arrivées comme ça, sans essayer de changer le passé ou de se venger. Le pardon n'a pas valeur divine comme j'ai pu le lire, il ne nous place pas au dessus de l'autre. Le pardon c'est l'absence de jugement, et c'est le jugement qui nous placerait au dessus de l'autre (ou du moins, il faut se croire au dessus pour juger, ça ne veut pas dire que c'est vrai xD).

-Faut il partir du principe que l'on a raison pour pardonner? pardonner est il un acte logique ou un -acte basé purement sur le jugement?


Heu... reformule ? Si tu pars du principe que t'as raison (donc, que l'autre à tort ?), comment tu peux pardonner, sachant que le pardon est un acte de non-jugement ?


-Vers quoi tend le pardon? vers quoi amène t'il?


Un état de conciliation (avec soi-même, pas avec l'autre).


-Peut on pardonner sans en avoir la volonté?


Intéressant, ça. Je ne pense pas.


-le pardon est il toujours pertinent?


Bah... ça dépend. xD
Pour moi oui, mais ça veut clairement rien dire. C'est trop subjectif.


-Peut on pardonner, et punir?


Bon, je vais supposer que cette virgule à rien à foutre là, sinon ça n'a aucun sens : peut-on pardonner ET punir ? Et bien je pense que oui, mais le terme de punition devient un peu inadapté. Donner une leçon, plutôt.

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pardon

Message par Ipiutiminelle le Sam 9 Mai 2015 - 10:41

Mayt a écrit:-Peut on pardonner sans en avoir la volonté ?

Intéressant, ça. Je ne pense pas.

Je suis globalement d'accord avec tout ce que tu as dit. Sauf avec cette réponse (tu t'en doutes). 

En fait pour moi, c'est clairement oui, parce que ça m'arrive souvent... 
Exemple, quelqu'un me blesse, m'énerve ou me fait du mal. Je m'emporte très rapidement et je deviens froide avec cette personne. Pendant 1 heure max -ça dépend, évidemment. Après, je n'arrive plus à lui en vouloir. Pourtant je veux montrer à cette personne qu'elle m'a déçue, blessée ou autre, mais au fond ça n'a plus d'importance.


Finalement, je pense que c'est possible, mais dans une certaine mesure. 
Je ne pense pas que cela m'arriverait si j'avais vécu l'histoire que Shua a écrit.

Ipiutiminelle
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 40
Date d'inscription : 03/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pardon

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:46


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum