Une pause, sans technologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une pause, sans technologie

Message par Aramir le Lun 1 Juin 2015 - 19:12


Mon idée serait de s'isoler et de se priver de choses qui nuisent à notre développement (pas tout le temps), de choses qui si mal utilisées peuvent nous rendre addictifs(ves). Je parle de la technologie en générale. Si bien utilisée et à dose modérée je n'y vois pas d'inconvénients, mais n'avez-vous jamais eu envie de faire une pause, de vous isoler de ce monde qui vous envahit d'informations ? Je veux dire par là, bannir complétement la technologie, pas se restreindre. Se priver volontairement de portable, de télévision, radio, ordinateur et tout le reste, pour "vivre" déconnecté.

Ne pourrait-on pas alors se concentrer sur soi, ses objectifs et aller de l'avant. Pendant une période de vacances, plus ou moins longue, faire cette "pause" et profiter de la vie sans la technologie, voir ses amis en vrai, lire des vrais journaux, profiter d'aller dehors et j'en passe. Je crois sincèrement que c'est une bonne idée pour progresser sur la voie et dans ses objectifs. Mais j'aimerais avoir votre avis sur la questions, est-ce selon vous vune bonne idée ou pas ?


Aramir
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 67
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause, sans technologie

Message par Neko le Mar 2 Juin 2015 - 11:51

Il faudrait faire une liste exhaustive de ce que tu considère comme technologique.

Pour exemple :

Je dois bosser pour vivre, j'ai une voiture pour y aller. Technologique? 
Je paye par carte pour mettre de l'essence dans la voiture. Technologique? 
Je travail avec des écrans. Technologique? 
Je parle avec mon copain qui habite à 800km via skype ou téléphone. Technologique? 
Il vient en prenant le train. Technologique? 
J'ai une pointeuse au travail, et je regarde l'heure dessus car les bijoux sont interdit. technologique? 


Et pourtant je vis, je vois des potes, je bois un coût avec eux, j'avance véritablement avec moi-même (ce en partie grâce au travail d'ailleurs)… 

Je pense plutôt qu'il faut prendre conscience de la vie pour arriver à la vivre…Avec ou sans technologie.

Neko
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 387
Date d'inscription : 14/07/2013
Age : 116

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause, sans technologie

Message par Skylmatrim le Mar 2 Juin 2015 - 12:25

Il m'arrive aussi de temps en temps de faire ce genre de pause.
Ca peut être juste ne pas prendre son téléphone ou son ipod/iphone/imachin pour la journée, mais vraiment juste pour la journée, et ça fait déjà... Un grand bien.
C'est d'ailleurs souvent dans ce genre de moment que l'on se rend compte à quel point les personnes sont "victimes" et dépendantes de la technologie. 


Alors, je te dirais que c'est une bonne chose, parce que ça repose, c'est bon pour le mental quoi :p Et puis pour soi on se sent juste... plus libre.

Skylmatrim
Arpenteur de la Vie

Masculin Messages : 328
Date d'inscription : 07/04/2014
Age : 18
Localisation : Wailë

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause, sans technologie

Message par Itarillë le Mar 2 Juin 2015 - 17:24

Je ne dirais pas qu'on se sent "plus libre" Skylm. Je dirais qu'on se sent moins dépendant (ou même, pas dépendant, selon)
De plus, on ne sais quels effets ont réellement les ondes des appareils qui nous entourent sur notre santé. Alors une pause, oui, peut surement être bénéfique. N'empêche que, moi qui vit en ville, je suis constamment exposée aux technologies et aux ondes qui vont avec. Je prend le métro et je vois de la pub, de "l'info" ; je rentre, et ma sœur sur son portable à elle, ne m'expose-t-elle pas aux technologies, quand bien même mon téléphone à moi n'est pas allumé ? Il est difficile de se défaire de tout cela, selon notre environnement. J'aime faire une pause quand je pars de chez moi, par exemple. En vacances je laisse tomber les réseaux sociaux, mon téléphone. Mais j'aime d'autres technologies tels que les transports et les appareils photos, qui contribuent à améliorer mon expérience. Je pense, comme Neko, que tu devrais préciser ce que tu appelles "technologies" ;)

Itarillë
P'tite étincelle

Féminin Messages : 444
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Right after the sunset and straight on 'till morning

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause, sans technologie

Message par Aramir le Mar 2 Juin 2015 - 18:07

Effectivement, une précision s'impose. Je ne parle pas du four de la cuisine, du train, de la voiture ou de l'aspirateur. Je pensait plutôt au portable, ordinateur, radio, la télé et les médias électroniques, en bref les écrans avec lesquels on peut interagir ou qui nous affichent des distractions. Skylm résume bien ce que je pense quand il dit: "C'est d'ailleurs souvent dans ce genre de moment que l'on se rend compte à quel point les personnes sont "victimes" et dépendantes de la technologie." Les transports et les appareils ménagers sont épargnée. Je parle de cette technologie qui fait que dans le train (en tout cas chez moi) tout le monde est sur son portable et que les gens on les yeux rivés sur des écrans toute la journée.

Le fait de travailler avec la technologie c'est différent, c'est normal d'avoir les yeux sur un écran dans ce cas là. Difficile de faire une pause, de ne plus parler à ses proches et de se priver des transports ? C'est compréhensible, c'est pourquoi je parlais de le faire pendant des vacances ou un week-end prolongé par exemple, rien qu'une journée ça fait du bien comme dit Skylm. Pourquoi ne pas entrecouper cette pause si vraiment nécessaire, l'important pour moi, c'est d'arriver à résister à cette technologie, de ne pas succomber à son attrait, d'apprendre à se maîtriser. Voilà, j'espère que j'ai bien préciser les points qui vous étaient flous.

Aramir
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 67
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause, sans technologie

Message par Eragon le Mar 2 Juin 2015 - 20:02

On n'a pas besoin de technologie pour vivre, mais elle peut nous être utile. Par contre, si on s'appuie trop sur elle, on risque d'oublier comment vivre sans.
Une pause sans technologie c'est bien, mais il faut dans le même temps apprendre les alternatives naturelles. On peut par exemple apprendre à se soigner sans médicaments - par les plantes et autres produits naturels - ou bien apprendre à se protéger sans matériel déjà fabriqué - créer ses propres outils.
Expérimenter une vie sans technologie amène à expérimenter une vie dans la nature, mais l'un n'empêche pas l'autre. On peut vivre sans technologie dans un environnement dont l'équilibre repose sur la technologie comme l'on pourrait faire l'inverse et inclure des éléments technologiques en vivant dans un environnement peu ou non exploité.

Eragon
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 18
Localisation : 13700 Marignane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause, sans technologie

Message par Mayt le Mer 3 Juin 2015 - 16:07

Donc en somme, tu parles juste des technologies de l'information. J'y répondrais que s'en passer est une solution de facilité. Tu expose deux situations : Soit je suis addict à facebook et au divertissement, soit je me passe de tout écran. Tu fais totalement abstraction de l'usage sain de la technologie. S'informer, communiquer, se cultiver, etc. Le problème n'est pas l'existence et l'usage de ces technologies qui pose problème, mais les déviances dans lesquelles on sombre. Pour avoir maintes fois expérimenté les deux, il est souvent beaucoup plus enrichissant de se priver uniquement du divertissement lié au technologies de l'information que de s'en priver totalement, car cela apporte, en plus de se couper de nos dépendance, un discernement. On passe de "Je peux me passer de mon ordi" à "Je peux aller sur mon ordi sans y perdre du temps", et c'est bien plus intéressant :P

Et tant qu'à lutter contre la perte de temps et le divertissement inutile, pourquoi ne pas étendre ça en dehors des technologies ?

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause, sans technologie

Message par MissEzechiel le Jeu 4 Juin 2015 - 5:33

Aramir a écrit:Je parle de cette technologie qui fait que dans le train (en tout cas chez moi) tout le monde est sur son portable et que les gens on les yeux rivés sur des écrans toute la journée.
Bla bla bla, donnez-moi de l'attention, je vois des problèmes dans ma génération, bla bla bla, j'expose pas en quoi c'est un problème, bla bla bla, etc.




And so on...

MissEzechiel
Arpenteur de la Voie

Messages : 183
Date d'inscription : 27/11/2010
Age : 113

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause, sans technologie

Message par Aramir le Jeu 4 Juin 2015 - 7:02

D'accord les gens lisaient tous des journaux, mais quand ils ont fini leur journal du jour, ils font autres chose car la source d'information est épuisée jusqu'au lendemain. Tandis qu’aujourd’hui personne ne peut avoir fini de lire internet, la source est intarissable et rend beaucoup de personnes addictives. L'idée de Mayt d’apprendre à contrôler son addiction et de se limiter à utiliser le côté vraiment utile de cette technologie de l’information me plaît bien et comme dit Eragon, si on s'appuie trop sur la technologie on risque d'oublier comment vivre sans. Trouver un juste milieux semble solution, après je pense que comme chacun est différent, il faut trouver son équilibre.

Ps: D'accord c'est un problème de notre génération MissEzechiel. Mais résoudre les problèmes, c'est généralement bien quand ils sont aussi grave que celui de l'addiction à la technologie.


Dernière édition par Aramir le Jeu 4 Juin 2015 - 7:09, édité 1 fois (Raison : Oubli d'un bout de texte)

Aramir
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 67
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause, sans technologie

Message par Mayt le Jeu 4 Juin 2015 - 14:17

non le point de Miss était que ce n'est pas un problème de notre génération, c'est un problème universel. Le fait est que les gens vont beaucoup plus facilement se tourner vers l'information froide, facile, impersonnelle et illimitée que vers l'interaction sociale, qui demande, forcément, un effort. Peu importe la génération.

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause, sans technologie

Message par MissEzechiel le Ven 5 Juin 2015 - 1:02

Je vais utiliser facebook à profusion, mais mettez le réseau social de votre choix, particulièrement Tumblr.

Pas plus, Mayt, c'est pas mon point. Le fait que tout le monde se tourne vers leur cellulaire ou vers un journal n'est ni un problème de notre génération ni un problème universel à l'espèce humaine sans regard pour l'époque et le médium; ce n'est tout simplement pas un problème. Ce n'est pas non plus une dépendance dans le sens d'addiction, à moins que vous préfériez vous chier dessus que de quitter facebook des yeux. Il y en a des comme ça, et eux ont une dépendance. Entre nous, là, je peux parler pour moi du moins sinon pour tous, cette dépendance on ne l'a pas. La difficulté que tu éprouves à quitter facebook ou à ne pas lire de journal, comme tu veux, c'est plutôt une dissonance cognitive toute simple découlant du fait que tu essaies, par une logique floue et tellement immature, de quitter un médium d'information que ton cerveau, hors de ta semi-volonté bénigne, trouve intéressant et captivant. Nier l'impact du marketing c'est ridicule, d'un autre côté, je l'accorde. Facebook et pas mal d'autres sont programmés pour attirer et conserver ton attention, on ne se le cachera pas. Le point capital à retenir cela dit c'est que facebook peut pas te retenir, c'est toi qui peut y rester, selon que tu le veuilles ou non. Et en sortir est simple, il suffit d'offrir à son cerveau, dans la mesure de ses capacités, des sources d'informations plus pertinentes et en accord avec les intérêts qui l'occupent (lui, ton cerveau, pas ton sur-toi qui se croit tellement plus haut et grand que les ragots, potins et gossips, niant le fait que tu en raffoles). Du coup, être sur les réseaux sociaux et "perdre son temps", comme tu pourrais le dire, ça a rien de différent d'être devant un feu de camps et de parler dans le dos du cousin de la belle-soeur qui apparemment cultive un gout pour l'art contemporain abstrait allemand. Ton cerveau adore ça; par extension, tu adores ça. Et c'est logique de rester sur facebook du coup! Un bon gros concentré de tous les gossips du monde entier réduit à une liste perpétuelle que tu peux lire et commenter et repartager! JUICY GOSSIPS EVERYWHERE! J'ai vraiment pas plus de temps à mettre là-dessus, et j'ai même pas abordé les imbéciles qui croient sauver la planète en diabolisant la technologie et en allant cultiver des terres comme dans le "bon" vieux temps. On y reviendra.

Bref, j'ai autre chose à faire et j'ai dit l'essentiel de la chose. Fuck votre drama et vos problèmes qui en sont pas, fuck votre pensée bipolarisante. Les choses sont pas soit des solution soit des problèmes, elles sont/semblent être/sont seulement si observées/fuck this all/etc.

MissEzechiel
Arpenteur de la Voie

Messages : 183
Date d'inscription : 27/11/2010
Age : 113

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause, sans technologie

Message par Itarillë le Ven 5 Juin 2015 - 15:59

J'adore ce genre de post, qui offre l'image d'un auteur "qui se croit tellement plus haut et grand", et qui "par une logique floue et tellement immature", donne l'impression de croire que par de jolis mots et de grandes phrases provocatrices il/elle est dans son bon droit de rabaisser des gens qui ne faisait qu'échanger leurs opinions dans un débat. *sourire déçu*
Mais bon, quand on fini de lire un post qui termine en nous envoyant nous faire enculer, nous et nos pensées, hein, on a juste envie de dire :

La prochaine fois, s'il te plait, abstient toi
T'as beau faire de jolis phrases et poster ton point de vue,
si c'est pour le faire de cette manière,
ça sera sans nous.


Il me semblait important de dire ceci : je ne suis pas ici pour t'attaquer en tant que personne, mais simplement pour dire que la manière dont tu t'es adressé aux membres est juste simplement choquante. Je sais pertinemment que les modos sont là pour ça, mais en tant que simple et humble membre, je tiens a te dire que ça ne choque pas qu'un staff, dont le rôle est de rappeler à l'ordre, mais aussi des utilisateurs. C'est pas la première fois, mais tout le monde à l'air d'avoir peur de (te ?) le dire... Donc voilà.
Moi je trouve désagréable de tomber sur un tel post, qui pourtant peut etre constructif dans sa pensée, mais qui par sa forme, est gratuit, amer et violent, là où il n'y a pas lieu de l'être.

Itarillë
P'tite étincelle

Féminin Messages : 444
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Right after the sunset and straight on 'till morning

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause, sans technologie

Message par Shua le Dim 7 Juin 2015 - 11:31

Et bien... :o

J ajouterais tres simplement qu'il m'arrive de temps a autres de lacher toute technologie le temps d une rando d'une semaine. Contrairement a ce qu affirme MissEzechiel, papoter autour d un feu de camps est tellement different que de papoter sur fb. Humainement. Socialement. Matériellement. Passer ta soirée sur un écran ou passer ta soirée en compagnie de tes semblables n'a rien a voir. La technologie est un support qui croyant nous faire toucher du doigt le monde entier nous coupe en fait du monde entier. On ne passe plus par le monde, on passe par un écran. On est médiatisé  au sens propre du terme alors que notre corps demande a etre 'immédiatisé'.

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause, sans technologie

Message par Skylmatrim le Mar 9 Juin 2015 - 20:02

Itarillë a écrit:J'adore ce genre de post, qui offre l'image d'un auteur "qui se croit tellement plus haut et grand", et qui "par une logique floue et tellement immature", donne l'impression de croire que par de jolis mots et de grandes phrases provocatrices il/elle est dans son bon droit de rabaisser des gens qui ne faisait qu'échanger leurs opinions dans un débat. *sourire déçu*
Mais bon, quand on fini de lire un post qui termine en nous envoyant nous faire enculer, nous et nos pensées, hein, on a juste envie de dire :

La prochaine fois, s'il te plait, abstient toi
T'as beau faire de jolis phrases et poster ton point de vue,
si c'est pour le faire de cette manière,
ça sera sans nous.


Il me semblait important de dire ceci : je ne suis pas ici pour t'attaquer en tant que personne, mais simplement pour dire que la manière dont tu t'es adressé aux membres est juste simplement choquante. Je sais pertinemment que les modos sont là pour ça, mais en tant que simple et humble membre, je tiens a te dire que ça ne choque pas qu'un staff, dont le rôle est de rappeler à l'ordre, mais aussi des utilisateurs. C'est pas la première fois, mais tout le monde à l'air d'avoir peur de (te ?) le dire... Donc voilà.
Moi je trouve désagréable de tomber sur un tel post, qui pourtant peut etre constructif dans sa pensée, mais qui par sa forme, est gratuit, amer et violent, là où il n'y a pas lieu de l'être.

Je suis entièrement d'accord. Mais entièrement.
Alors, pour ma part je te demanderai, MissEzechiel de faire plus amplement à la façon dont tu partages tes propos, ou plutôt les impose. Nous sommes dans un lieu d'échange, de partage, et, de paix, de préférence. On peut disputer ses arguments, mais avec tout le respect possible. 


Pour en revenir au sujet, je partage également l'idée de Mayt qu'est celle de savoir utiliser le bon côté d'internet (culture, travail, recherche, art...) sans aller se divertir sur divers réseaux sociaux. 

Pour parler de l'addiction, cela me rappelle un mot qui est apparu il y a peu de temps: l'obésinformation.

Un petit article sympa, sur le terme des technologies, et de l'addiction:


http://hisaux.blogspot.fr/2014/08/laddiction-aux-nouvelles-technologies-erica-rotberg.html

Skylmatrim
Arpenteur de la Vie

Masculin Messages : 328
Date d'inscription : 07/04/2014
Age : 18
Localisation : Wailë

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause, sans technologie

Message par MissEzechiel le Mer 10 Juin 2015 - 9:13

Si lire mes posts vous agresse et vous cause des troubles si grands que votre esprit critique cesse de fonctionner et que ce que j'énonce vous devient "imposé", j'ai bien peur que la cause ce ne soit pas chez moi et encore moins que ce soit à moi de s'assurer que ça n'arrive plus. Je ne suis pas sur ce forum pour niveler vers le bas. J'ai donc deux solutions pour vous: 1) Il y a une photo à côté de mes posts; il suffit d'arrêter de me lire. 2) Vous me lisez quand vous en avez envie, vous apprenez à vous détacher de la forme et à retenir que les arguments, et vous argumentez intelligiblement, dans un poste ou dans votre tête, votre choix. Vous verrez, c'est un talent utile que de savoir faire taire les gens qui crient en détruisant leurs arguments stoïquement. En débat, que je cris, que je murmure ou que je chante ne devrait rien changer du tout à votre réaction. 

Mais peut-être que c'est en majorité parce que je détruis l'ambiance cordiale et amicale, et non pas parce que j'impose quoi que ce soit? D'une part, j'ai bien peur que le cynisme soit dans ma nature la plus profonde et qu'il faille se rendre compte que cette agressivité n'est pas dirigé vers qui que ce soit en particulier (note les pronoms vides et les références floues dans le post précédent). D'autre part, je demande des concessions, mais je peux concéder aussi: Je ferai un effort sur la forme, un peu, peut-être. 

Ce qui me déplaît le plus c'est que, pour critiquer la forme, c'était d'autant plus simple d'attaquer le fond. Je sors une définition de l'addiction qui réfute le concept même d'addiction à une impossibilité intrinsèque à mon déni d'existence de la dissonance cognitive. C'est aberrant, complètement détraqué et psychosé de proposer ça. Qu'est-ce que j'obtiens en réponse? Une tentative acceptable de Shua qui démonte une incohérence supplémentaire et directe de mon post, et 2 personnes qui se plaignent que je parle trop fort. Vous allez faire quoi quand vous serez devant un politicien criard avec un micro et 150 émissions télévisés pour le rediffuser? "Ah non, il parle trop fort, il parle tout le temps, pas la peine d'essayer de percer à jour ses mensonges potentiels". Ça fait aucun sens. Ce qui nous agresse; on doit l'affronter et le démonter. Je vous lance des défis, avec des arguments d'un enfant de 12 ans mais des mots d'adultes. Vous pouvez plier et me demander avec des mines de chien battu d'arrêter de crier sur votre beau lieu de paix, ou vous pouvez affronter l'orage. Quand vous aurez désamorcé quelques orages, on passera aux tempêtes, aux ouragans, aux cyclones, aux éruptions solaires s'il le faut. Sur une autre métaphore, j'en ai marre de voir des chandelles sur ce forum, je veux discuter avec des aurores boréales. Voilà ce que je veux, si c'était pas clair.

Signataire du manifeste des suicidaires,
Je suis la rage froide, ce qui est sublimé de tous les renoncements nécessaires.
Je suis le cynisme du monde, la fulmination d'un peuple qui se meurt.
Je suis l'union du koyaanis et du quatsi: Le chaos et la vie; le chaos de la vie.
Je suis l'ire du surmoi, l'exaltation du ça. Le doppelgänger des sereins désillusionnés.

En espérant le tout plus clair, ou pas, une part de moi s'en fout quand même pas mal, dans le genre: vous avez juste à comprendre. Ça choque ça aussi, peut-être..? Fuck you, voilà tout.

MissEzechiel
Arpenteur de la Voie

Messages : 183
Date d'inscription : 27/11/2010
Age : 113

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause, sans technologie

Message par Shua le Mer 10 Juin 2015 - 20:42

Tu as vu le film Koyaanisqatsi?

Ceci dit je ne suis pas d'accord avec toi, mais vu que tu n'as pas l'air d'aimer te remettre en question je vais laisser le temps faire son oeuvre. Je ne pense pas qu ils aient cherché à disputer tes propos. La forme ne va pas ethiquement alors on oublie le fond. Je ne comprends pas quel interet tu retires en écrivant de la sorte, mais si ça te fait plez éclate toi. Viendra un jour ou les lecteurs se lasseront d'avoir un Diogene bis et d etre pris pour de la merde.
Dsl pour les accents, je galère sur ce clavier.

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause, sans technologie

Message par Aramir le Jeu 11 Juin 2015 - 19:36

Wooo! Le sujet a fait couler beaucoup d'encre (informatique bien sûr, encore la technologie jet ). Je voulais juste vous remercier pour vos avis, car ils ont changé le mien. Dans vos commentaires vous avez bien su différencier la technologie utile et le non nécessaire. D'après ce que j'ai lu, la technologie dans les arts, le travail, la recherche e.t.c ne semble pas poser de problèmes mais par contre chacun de vous à repéré un problème d'addiction. Vous m'avez tous conforté dans l'idée qu'il faut utiliser le bon côté de la technologie, le bon côté d'internet et modérer sa soif.

Je crois que je trouve petit à petit une idée du juste milieux entre utilisation raisonnable/utile et addiction. Sans vos réponses, mon avis n'aurais sans doute pas changé, donc merci à vous et si vous souhaitez approfondir le sujet, pas de problème.


* Il serait par contre gentil d'aller régler ses comptes ailleurs merci, et je ne prendrai pas parti dans votre débat.

Aramir
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 67
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause, sans technologie

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:11


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum