La vulnérabilité, source de puissance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La vulnérabilité, source de puissance.

Message par Meta- le Sam 13 Juin 2015 - 14:27

Je vous partage ce texte, issu du livre "l'Art de la paix" puisant son essence dans l'ouvrage "l'art de la guerre" de Sun Tzu.
Je ne suis pas trop du genre à balancer un texte comme ça, mais là, je serais curieuse d'avoir vos avis dessus et qu'on en discute ;)




La puissance et la vulnérabilité existent toutes deux en nous et chez les autres. De ce fait, les guerriers pacifiques les plus habiles peuvent à la fois être puissants et vulnérables, bien qu'ils ne désirent pas rendre les autres vulnérables. La puissance peut être découverte mais ne peut pas être artificiellement acquise, elle implique la conscience de soi, alors que la vulnérabilité est une question d'acceptation.


Il n'est pas question de pouvoir "acquérir" puissance et vulnérabilité. La puissance vient de votre capacité à être responsable de votre vie -comment pourriez-vous être responsable de votre vie si vous ne savez pas qui vous êtes? Apprenez à vous connaître en étant toujours conscient, et vous deviendrez puissant.
La vulnérabilité repose également à l'intérieur de vous - elle ne peut être acquise puisqu'elle est déjà disponible. Il vous faut simplement la voir - goûtez à la saveur de votre propre coeur, et vous la reconnaîtrez. Il existe plusieurs moyens de cacher notre vulnérabilité: amour de la richesse, alcool et drogue, colère et frustration - autant de tentatives pour dissimuler qui nous sommes à nous-même et aux yeux des autres. Le besoin de dissimuler notre vulnérabilité n'est rien d'autre que notre anticipation de la douleur expérimentée pas le passé. Revenez au présent et laissez tomber le camouflage et la magie du résultat vous convaincra. Avec la conscience de notre faiblesse vient aussi une force immense, car la force et la faiblesse ne sont qu'une seule et même chose.

De cette manière, la puissance et la vulnérabilité demeurent main dans la main, sans peur et sans reproche. ceux qui connaissent la peur, ont aussi peur d'être vulnérables. Les plus vulnérables d'entre nous sont ceux qui sont les plus forts.

Ceux qui connaissent la peur, ont aussi peur de la puissance. Les plus puissants d'entre nous sont ceux qui sont les plus vulnérables.En faisant de la puissance et de la vulnérabilité vos alliées, la compassion viendra tout de suite derrière, car vous serez capables de percevoir la vulnérabilité chez les autres. Il n’existe alors aucun désir de "rendre" les autres faibles, car leur faiblesse n'est que le reflet de la vôtre. Comment pourriez-vous faire de quelqu’un ce qu'il est déjà?
Il en va de même pour la puissance. Si quelqu'un d'autre est puissant, vous vous réjouirez de cette puissance, car sa présence est un ballon d'air pur et de beauté. Rien ne peut l'égaler. Et dans la faiblesse et la vulnérabilité, il n'y a rien à condamner.

Personne ne peur être puissant sans contrôler sa propre vie et le contrôle de soi résulte de l'acceptation de ses responsabilités. Personne n'est à blâmer pour votre vie ou une part quelconque de cette dernière. Vous êtes responsables de tout ce que vous faîtes, et ceci signifie tout - sans exception. Une fois que nous avons compris cela, nous sommes plus puissants que les autres - plus puissants que les politiciens ou les prêtres, plus puissants que le président ou le roi - car nous commandons tous les moments de notre existence.

Dans cette puissance, nous incluons la vulnérabilité - puisque nous acceptons notre propre puissance- car l'absence de reproche conduit à la compassion envers nous-même, et la compassion envers nous-même induit la compassion envers les autres, de manière automatique, comme par magie.
Nous ne pouvons pas rendre les autres puissants, juste nous même. Et en sachant cela, nous réalisons que nous ne souhaitons pas rendre les autres vulnérables, mais aussi que nous acceptons leur vulnérabilité. Nous sommes tous potentiellement puissants, et toujours vulnérables. Quiconque prétend avoir "la peau dure" n'est rien d'autre qu'un imbécile.
Souvenez-vous - tendre simplement la main aux autres et leur sourire avec chaleur est un acte créateur. Partagez la puissance.

____________________________________________________________________

Meta a.k.a Nerwen


"- Éviter toutes pensées perverses
- Se forger dans la voie en pratiquant soi-même
- Embrasser tous les arts et non se borner à un seul
- Connaître la Voie de chaque métier, et non se borner à celui que l'on exerce soi-même
- Savoir distinguer les avantages et les inconvénients de chaque chose
- En toute choses, s'habituer au jugement intuitif
- Connaître d'instinct ce que l'on ne voit pas
- Prêter attention au moindre détail
- Ne rien faire d'inutile"

Miyamoto Musashi; les 9 principes.

Meta-
Sha d'ombre

Féminin Messages : 1306
Date d'inscription : 04/09/2010
Age : 20
Localisation : Là-bas

http://www.apaoc.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vulnérabilité, source de puissance.

Message par Rusyann le Sam 13 Juin 2015 - 15:36

Il y beaucoup de passage où je ne suis pas d'accord:


Unknow a écrit:Il existe plusieurs moyens de cacher notre vulnérabilité: amour de la richesse, alcool et drogue, colère et frustration - autant de tentatives pour dissimuler qui nous sommes à nous-même et aux yeux des autres.

Ici, je suis d'avis à ce que la vulnérabilité se révèle, et non se cache, dès lors que l'on s'ouvre, que ce soit à la tristesse, la colère, la joie, l'amour, la haine, etc... Elle ne dissimule pas, elle révèle les propres limites de notre self-control.




Unknow a écrit:De cette manière, la puissance et la vulnérabilité demeurent main dans la main, sans peur et sans reproche. ceux qui connaissent la peur, ont aussi peur d'être vulnérables. Les plus vulnérables d'entre nous sont ceux qui sont les plus forts.

Les plus vulnérables à la peur ne sont pas les plus forts ou les plus faibles pour moi, ce sont ceux qui se laisse emporter par elle.




Unknow a écrit:Personne ne peur être puissant sans contrôler sa propre vie et le contrôle de soi résulte de l'acceptation de ses responsabilités.

Dans quel sous-entendu entend t-il le mot puissant? S'accepter ne nous rend pas forcément plus fort qu'un autre. Par exemple, on possède tous nos propres faiblesses, et les accepter ne les fera pas disparaître et ne nous rendra pas plus puissant pour autant. 
Au contraire on se dit, "j'ai ces faiblesses, je dois les accepter", au lieu de "j'ai ces faiblesses, je dois les surpasser", c'est dans ce type de cas que l'on peut se dire puissant pour moi.

Rusyann
Renard Sha'Dho

Masculin Messages : 581
Date d'inscription : 01/07/2013
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vulnérabilité, source de puissance.

Message par Sand le Sam 13 Juin 2015 - 18:20

Décidément, Nerwen est une jeune femme intéressante non ?

Ce que tu évoques, jusqu'à ta signature que je connais de longue date, me parle. C'est en acceptant nos faiblesses que notre pouvoir se révèle.
Et c'est en les acceptant que nous les surpassons, Rusyann.
Accepter signifit dans ma langue : vivre avec. Encore faudrait-il s'entendre maintenant sur le fait de vivre. Qu'est-ce que c'est ? Si vivre est ce que nous voyons autour de nous en regardant nos contemporains, alors je dirais non. Peu de gens savent vivre. Et ceux qui le savent ne viendrait probablement pas parler ici : il y a tellement d'autres choses à faire quand on vie !
Avec signifit chez moi : collé de telle façon qu'il n'y ait aucune frontière.

Alors vous comprendrez le sérieux que je met dans ce mot, accepter. Contrairement aux apparences ce n'est pas un verbe, c'est un mot magique. C'est lui qui ouvre les premières portes vers un air plus savoureux.

Oui, force et faiblesse ne font qu'un. Les plus forts sont ceux conscients de leur infinie fragilité.

Nous sommes fragiles. Cassant comme le cristal. Mais à vouloir le pouvoir, jamais aussi beau que lui.

On ne trouve pas le pouvoir en le voulant. Il faut le désirer. Le mûrir à l'intérieur de nous comme on arroserait un arbre. L'aimer un peu.
Et le jour où il vient à nous, en faire bon usage.

Le pouvoir comme la faiblesse, je les vois ainsi : nous avons un bébé au bout des bras. Il demande délicatesse.

Sand

Masculin Messages : 15
Date d'inscription : 21/04/2015
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vulnérabilité, source de puissance.

Message par Itarillë le Sam 13 Juin 2015 - 19:11

Sand : Décidément, Nerwen est une jeune femme intéressante non ?
Très <3 Mais pour combler son cœur, faut écrire AVEC DE BELLES COULEUR!!!


Bon. Sinon, concernant le texte, Rusyann a déjà fait remonter quelques point qui me posaient problème.
Il en reste.


Unknow a écrit:Personne ne peur être puissant sans contrôler sa propre vie et le contrôle de soi résulte de l'acceptation de ses responsabilités.
Personne n'est à blâmer pour votre vie ou une part quelconque de cette dernière. Vous êtes responsables de tout ce que vous faîtes, et ceci signifie tout - sans exception.
La première phrase est pour moi à la fois tout-à-fait véridique, et essentielle. Le reste me convient moins.
Contrôler sa vie et être responsable de ce qui se passe dans sa vie, ce n'est pas la même chose.

On vit parmi d'autres. Les vies s'emmêlent, se bousculent, et je ne suis pas responsable de tout ce qui se passe autour de moi, incluant des événements qui influent sur le cours de ma vie. Je suis victime, parfois, des aléas de la Vie.
Mes actions, par contre, je dois en prendre les responsabilités. Accepter parfois d'être face à des choix cornéliens, certes. Mais prendre une décision et l'assumer, c'est ça être Libre.

Unknow a écrit:Une fois que nous avons compris cela, nous sommes plus puissants que les autres - plus puissants que les politiciens ou les prêtres, plus puissants que le président ou le roi - car nous commandons tous les moments de notre existence.
Absolument pas !
Déjà, on ne parle pas de la même puissance. (Cf également le dernier point que Rusyann a soulevé). Les politiciens, et autres personnes d'influences ont un contrôle qui n'est pas le même que celui que nous avons sur nos propres vies. Cela ne veux donc absolument pas dire qu'ils sont moins puissants que nous. On ne parle pas du tout de la même puissance, le parallèle est insensé.
Et en plus, ce n'est pas parce que j'ai réaliser que je sais faire des choix et être responsable, et que j'ai compris que je peux me prendre en main, que je commande tous les moments de mon existence.
J'y gagne oui, et je serais surement capable, si je reste dans cet état d'esprit, de faire face à la plupart des obstacles sur mon chemin. Mais contrôler ces obstacles ? Les empêcher d'arriver par exemple ? Non.
C'est généralisé. Et j'aime pas les vérités spécifiques étendues comme des généralités. Elles deviennent complètement distordues.

Sand a écrit:On ne trouve pas le pouvoir en le voulant. Il faut le désirer.
Flippant et faux.
On dirait une phrase sortie de la bouche de Dark Vador.
Et y'a énormément de gens qui chérissent le pouvoir et ne l'atteignent jamais. Cela vaut pour le pouvoir synonyme d'influence, et le pouvoir sur soi.
De la Volonté, oui. Du désir pour le pouvoir, non.

Itarillë
P'tite étincelle

Féminin Messages : 444
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Right after the sunset and straight on 'till morning

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vulnérabilité, source de puissance.

Message par Mayt le Lun 15 Juin 2015 - 10:17

On joue sur la définition du pouvoir là. Ita l'a bien fait remarquer : le pouvoir des politiciens, et le pouvoir de celui qui guide sa vie et qui fait face à ses aléas n'est pas du tout le même.
D'un coté on a le pouvoir de contrôler les autres, le monde, le fil des événements, et de l'autre on a le pouvoir de se contrôler soi en réaction aux aléas de la vie. Et c'est totalement différent. L'auteur fait le parallèle pour nous démontrer que le "pouvoir" de se contrôler soi est plus "grand" que le pouvoir de contrôler le reste... mais pour moi c'est une mauvaise manière de présenter les choses, simplement par ce que ça n'a rien à voir. Il serait intéressant de comparer les deux, mais en termes qualitatifs. Pas en termes quantitatifs.

Quand a la question d'aimer et désirer le pouvoir pour l'obtenir : ça marche, si on parle du pouvoir sur soi-même ^^' Mais encore une fois la précision et les définitions étant floues...

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vulnérabilité, source de puissance.

Message par Meta- le Ven 19 Juin 2015 - 20:11

Alors, me revoici avec ma réponse (un peu tardive, désolée!).

Je vais déjà commencer par donner la définition du pouvoir que donne l'auteur (enfin, plutôt le commentateur), car on pourra se baser sur une même définition, ce qui est essentiel dans une conversation.


L'art de la paix - Philip DUNN a écrit:
Le pouvoir n'est ni physique ni mental. Il est fait de l'absence de reproches. Il naît de l'existence des quatre autres principes cruciaux - amour, conscience, vigilance et silence. Trouvez ces quatre principes et le pouvoir vous viendra naturellement, émanant du plus profond de votre être.
Le pouvoir réel n'est pas la capacité à manipuler, que ce soit vous ou les autres, c'est le pouvoir qui vous permet d'être réellement responsable de votre propre vie. Si vous êtes réellement responsable, ne faisant aucun reproche aux autres, alors vous serez puissant.Si vous portez le blâme de votre condition sur les autres, c'est que vous êtes faible, car vous avez renoncé à la capacité de faire bouger votre propre vie. Si vous acceptez d'assumer la responsabilité de tous vos actes, alors vous pourrez la changer. C'est ainsi que naît le pouvoir personnel. Dans ce sens, vous avez les mêmes responsabilités que Dieu, donc le même pouvoir.

Certains passages me font tiquer, ou sont mal dits notamment la fin, avec "les mêmes responsabilités de Dieu". Mais outre ça, je pense qu'il est plus intéressant de se concentrer sur ce qui est pertinent, et ce que l'on peut en dégager.
J'ai mis en gras le passage qui m'intéresse le plus, car je vois dans cette définition du pouvoir au fond, une définition de la liberté. Car être libre, c'est être cause responsable de ses actes: être responsable de chacun de ses actes.
Donc ici, le pouvoir serait entendu comme la liberté, pleine et entière: être entièrement maître de sa propre vie.

(Edit: j'y pense en relisant mon post. Tout est dans le mot même: Le Pouvoir, c'est pouvoir, c'est avoir la possibilité de. Donc, si on essaye de le comprendre autrement que dans la "pensée courante", il prend tout son sens avec cette définition. Le pouvoir, c'est pouvoir agir, en étant pleinement responsable et par conséquent être libre)


Ita, du coup, cela rejoint tout à fait la définition de la liberté que tu donnes et avec laquelle je suis 100% d'accord:

Ita a écrit:"Mes actions, par contre, je dois en prendre les responsabilités. Accepter parfois d'être face à des choix cornéliens, certes. Mais prendre une décision et l'assumer, c'est ça être Libre."

En revanche, certes les vies s'entremêlent, se bousculent, et tu n'es pas responsable de tout ce que tu fais autour de toi MAIS tu es responsable de tous tes actes, dans leur intégralité. Pas de ceux des autres, bien sur, mais des tiens. Et les tiens ne sont que les tiens, car un acte ne peut être "partagé".  On ne peut pas être deux à faire exactement le même acte.

exemple bidon: on est deux à manifester. Mais il ne manifeste pas à ma place, et moi à la sienne. Chacun effectue son propre acte de manifester.

Donc ce que je veux dire par là, c'est que tu es responsable de TOUT ce que tu fais uniquement. Même si les actes "interagissent entre eux" et forment un certain ensemble, chacun a fait son acte.


Le fait d'être responsable de ses actes, pleinement, ne te fera pas contrôler les obstacles qui sont sur ta route, assurément.
En revanche, l'être humain a comme caractéristique la faculté de s'adapter. Et même, j'rais plus loin en pensant que le marchombre est un idéal d'adaptation: parcourir la Voie accroît nos facultés d'adaptation, et ce faisant, nous rend plus libre -donc puissant d'après le texte-.

Et donc, les obstacles qui sont sur ta route, ils sont là, et tu ne peux rien y faire. C'est à toi de t'adapter, et d'apprendre à t'adapter, à agir en t'adaptant, en étant pleinement responsable de tes agissements et ce faisant être libre -donc puissante-.

Ita a écrit:On vit parmi d'autres. Les vies s'emmêlent, se bousculent, et je ne suis pas responsable de tout ce qui se passe autour de moi, incluant des événements qui influent sur le cours de ma vie. Je suis victime, parfois, des aléas de la Vie.

Et en plus, ce n'est pas parce que j'ai réaliser que je sais faire des choix et être responsable, et que j'ai compris que je peux me prendre en main, que je commande tous les moments de mon existence.

Dans les différents passages que tu cites, je pense qu'il faut prendre un peu de recul dans la compréhension des termes. Je pense que l'auteur, en signifiant "existence" ou "vie", parle spécifiquement de nos actes. Je ne crois pas qu'il inclue les aléas, et l'environnement, bref, ce qui ne dépend pas de nous. Je crois qu'il veut dire par vie tout ce que l'on fait, tous nos actes, et je trouve cette manière de percevoir une vie très intéressante.
Et cela rejoint pas mal ce que tu affirmes Sand, non?


Sand a écrit:Peu de gens savent vivre. Et ceux qui le savent ne viendrait probablement pas parler ici : il y a tellement d'autres choses à faire quand on vie !

Donc, de cette manière, lorsqu'il dit que personne n'est à blâmer pour notre propre vie, je pense qu'avec le sens du mot "vie" donné au dessus, l'affirmation est plutôt pertinente, car personne n'est à blâmer pour nos actes sinon nous-même.


Bon, ce post me semble déjà long comme ça, mais je préfère avancer par "étapes", en étudiant plus ici l'aspect de "puissance".

La suite plus tard, j'attends déjà vos avis ;)

____________________________________________________________________

Meta a.k.a Nerwen


"- Éviter toutes pensées perverses
- Se forger dans la voie en pratiquant soi-même
- Embrasser tous les arts et non se borner à un seul
- Connaître la Voie de chaque métier, et non se borner à celui que l'on exerce soi-même
- Savoir distinguer les avantages et les inconvénients de chaque chose
- En toute choses, s'habituer au jugement intuitif
- Connaître d'instinct ce que l'on ne voit pas
- Prêter attention au moindre détail
- Ne rien faire d'inutile"

Miyamoto Musashi; les 9 principes.

Meta-
Sha d'ombre

Féminin Messages : 1306
Date d'inscription : 04/09/2010
Age : 20
Localisation : Là-bas

http://www.apaoc.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vulnérabilité, source de puissance.

Message par Itarillë le Sam 20 Juin 2015 - 15:55

Nos avis ?

Bon beeeen... Je suis d'accord avec tout ton post, incluant les remarques que tu faisais sur le mien.
Mais justement, tu finis avec ceci :
Nerwen
Bon, ce post me semble déjà long comme ça, mais je préfère avancer par "étapes", en étudiant plus ici l'aspect de "puissance".

Mais justement. On est en train de dire qu'être responsable, c'est posséder une forme de puissance ? Mais qu'en est-il de la puissance, plus générale ?

Et quels sont vos avis sur la première partie de la définition ?
L'art de la paix - Philip DUNN
Le pouvoir n'est ni physique ni mental. Il est fait de l'absence de reproches. Il naît de l'existence des quatre autres principes cruciaux - amour, conscience, vigilance et silence. Trouvez ces quatre principes et le pouvoir vous viendra naturellement, émanant du plus profond de votre être.
Le pouvoir réel n'est pas la capacité à manipuler, que ce soit vous ou les autres, c'est le pouvoir qui vous permet d'être réellement responsable de votre propre vie.
Moi je ne suis pas tout à fait d'accord.
Etre Libre, à mon sens, et donc responsable, c'est détenir UNE puissance, sur soi, parfois une puissance comparée aux autres.

Mais LA puissance... C'est aussi (surtout dans le sens commun du mot) une influence sur l'extérieur, non ? :P

Voilà ce qu'en dit Monsieur Le Dico :


  • Force, intensité d'un phénomène : La puissance du vent.
  • Intensité, efficacité, force d'un appareil, d'un produit : Puissance d'une arme.
  • Efficacité de quelque chose en rapport avec les moyens disponibles : Puissance d'un syndicat.
  • Force, vigueur d'une aptitude, capacité : Puissance de l'imagination. Puissance de travail.
  • Pouvoir, autorité dans le domaine politique, social : État au sommet de sa puissance.
  • Personne ou chose qui exerce une grande influence : Lutter contre les puissances de l'argent.
  • État considéré du point de vue de sa force économique, politique, de sa suprématie dans un domaine essentiel : Les grandes puissances.

Et vous vous en dites quoi ?

Itarillë
P'tite étincelle

Féminin Messages : 444
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Right after the sunset and straight on 'till morning

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vulnérabilité, source de puissance.

Message par Meta- le Sam 20 Juin 2015 - 19:40

Itarillë a écrit:
Voilà ce qu'en dit Monsieur Le Dico [...] Et vous vous en dites quoi ?

J'en dis quoi? :) J'en dis que le dico, c'est cool, mais pour certains mots, aussi complexes comme "puissance", il ne faut pas s'en arrêter à un dico banal.
Avant toute chose, je commencerai par trouver l'étymologie du mot, car elle nous apprend souvent énoooormément sur ce dernier, parfois même bien plus qu'une simple définition puisqu'il s'agit de l'essence du mot.

Donc, j'ai principalement utilisé le mot pouvoir dans mon post, mais aussi le mot puissance et ce dernier semble porter à confusion (j'y avais justement réfléchi hier soir ;) )
Et donc, en cherchant l'etymologie de ces deux mots, on voit à quel point ils sont proches et quelle relation ils entretiennent:



https://fr.wiktionary.org/wiki a écrit:Puissance: Dérivé de puissant.
Puissant: Ancien participe présent du verbe pouvoir; (définition de puissant: sens 1: Qui a beaucoup de pouvoir.)

http://www.cnrtl.fr/etymologie/puissant a écrit:Puissant: Adj. à forme de part. prés. tiré de pouvoir* (lat. posse) d'abord sous la forme poissant puis refait en puissant d'apr. les formes en puis- du verbe.

Donc Puissance et Pouvoir ont la même racine latine: *posse*, donc la même essence, le même sens profond.

Et on voit du coup que pour ce genre de mot, un dictionnaire "banal" ne suffit pas. L'étymologie est essentielle, et il est intéressant parfois, de jeter un coup d'oeil dans un dico de philo (ex: la philo de A à Z)

Bref, assez bavardé, à quoi ça nous amène?
Si on pense le Pouvoir comme être cause responsable de ses propres actes -donc être libre-, la Puissance, être puissant, c'est tout simplement avoir ce pouvoir.
Je crois qu'il faut oublier le sens de puissance comme "Dieu tout puissant", etc (d'ailleurs, ça me fait penser que finalement, en y réfléchissant avec le sens de puissance que l'on étudie, cette phrase n'est pas si impertinente....), bref, comme "cet homme est le plus puissant de tous".
Ita, tu sembles distinguer plusieurs formes de puissance, et une (qui serait à trouver, plus générale). Mais si l'on attache la définition précédente au mot puissance, ne crois tu pas qu'il n'y a pas à chercher diverses formes de "puissance"? Il me semblerait plus que si la puissance, c'est cela, eh bien ça l'est, point barre, non?

Du coup, je suis dubitative sur les termes que tu emploies: "
Etre Libre, à mon sens, et donc responsable, c'est détenir UNE puissance, sur soi, parfois une puissance comparée aux autres."

La puissance dont nous parlons (le sens que nous lui donnons), ne me semble pas à être analysée sous l'angle d'une comparaison par rapport aux autres, puisqu'il s'agit de la puissance comme étant cause responsable de ses propres actes. Pas ceux des autres.
Alors, dans ce cas, oui, certains sont plus puissants que d'autres, si ceux-là ont davantage leur vie en main et sont plus responsables que ces autres.

____________________________________________________________________

Meta a.k.a Nerwen


"- Éviter toutes pensées perverses
- Se forger dans la voie en pratiquant soi-même
- Embrasser tous les arts et non se borner à un seul
- Connaître la Voie de chaque métier, et non se borner à celui que l'on exerce soi-même
- Savoir distinguer les avantages et les inconvénients de chaque chose
- En toute choses, s'habituer au jugement intuitif
- Connaître d'instinct ce que l'on ne voit pas
- Prêter attention au moindre détail
- Ne rien faire d'inutile"

Miyamoto Musashi; les 9 principes.

Meta-
Sha d'ombre

Féminin Messages : 1306
Date d'inscription : 04/09/2010
Age : 20
Localisation : Là-bas

http://www.apaoc.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vulnérabilité, source de puissance.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum