Définition: une Voie

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Définition: une Voie

Message par Serpio le Mer 21 Sep 2016 - 7:27

J'ajoute pas un concept, je change l'initial parce que pour moi la Voie (ce que j'appelle le champ) n'a PAS de direction, c'est pas lui qui progresse. C'est le chemin, personnel, qui tend vers quelque chose. Et c'est l'union de ce champ et de ce chemin qui fait une voie qui, elle, représente le progrès d'une personne vers un objectif quelconque par le biais de perks et d'"outils" acquis par le Champ.

Mets-y un peu de bonne volonté s'il te plait j'explique ça depuis trois post et tu me dis que t'as toujours pas compris.
je sais déjà la vision initiale de ce qu'est une voie, mais ça me convenait pas, j'ai donc décidé de revoir cette image et j'en ai tiré les conclusions que je vous présente plus haut.

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1214
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définition: une Voie

Message par Mayt le Mer 21 Sep 2016 - 10:55

Je dis pas que je comprends pas, je dis que j'approuve pas.

La voie ne progresse pas par ce qu'elle n'est pas une personne. x)
Les personnes qui sont sur la voie tendent à progresser, par ce que celle-ci invite à le faire, par ce qu'en sa nature propre, elle a un "axe" de progression. La progression n'est pas seulement un perk du fait d'être sur la voie. Cet axe étant (fort heureusement) bidimensionnel, donc je comprends que tu aies envie de parler de "champ", mais comme l'indique mon schéma, c'est un champ avec une flèche. C'est la nature de la voie qui pousse ceux qui l'arpentent à progresser, pas seulement une lubie personnelle. Il ne s'agit pas d'un champ sans direction dans lequel les gens choisissent de progresser vers un objectif quelconque, la progression et la direction sont intrinsèques à la voie. Elle est construite pour faire progresser ceux qui l'arpentent (d'une certaine façon, assez large, qui permet une infinité de cheminements possibles), mais comme indiqué sur mon schéma, les personnes qui l’arpentent peuvent bien slalomer un peu.

La différence importante entre l'image de la voie et ce que tu présentes, c'est qu'une voie n'a pas besoin d'être arpentée pour avoir une composante "progression". Il n'y a pas besoin d'un marchombre pour savoir que la voie marchombre conduit à une progression, avec des objectifs spécifiques autour de la liberté, de l'individualisme, et plus spécifiquement par le développement du corps et du système nerveux (entre autre). Même sans voir un seul marchombre arpenter la voie, la voie elle-même contient cette idée de progressions, et ces jalons.

La concomitance entre voie et arpenteur nous permet d'observer le chemin que celui-ci prend sur la voie, et ce chemin n'est pas forcément représentatif des objectifs de la voie : certains en sortent, certains se perdent et tournent en rond, certains avancent, etc. Observer les cheminement nous offre des informations bonus sur la voie : Quels sont ses perks ? Quelles sont les erreurs possibles ? Que deviennent ceux qui "réussissent" ? Que deviennent ceux qui en sortent ? Mais toutes ces réponses ne caractérisent pas la voie, la voie existe indépendamment de ses arpenteurs puisqu'elle dispose d'un idéal abstrait et institutionnalisé (même informellement) que les gens qui la parcourent recherchent. Pour moi, c'est ça la spécificité même d'une voie par rapport à d'autres concepts comme une discipline, une école, une pratique, etc. : la voie n'est pas "juste" la somme de tous ses arpenteurs, contrairement à une discipline sportive, mais elle se définit par l’existence d'un idéal transcendant ses arpenteurs, qu'ils visent tous avec plus ou moins d'assiduité. D'ailleurs, ça se retrouve dans le fait que les voies sont nommées par le nom de leur pratiquant, et non de leur pratique (Voie du marchombre, pas voie du marchombrisme, Voie du samouraï, et pas (ou en tout cas plus rarement) voie du sabre). Cela me semble révélateur de la notion d'idéal qui dépasse les outils, les pratiques et les perks de la voie. L'objectif de celle-ci est de devenir un être singulier : devenir un samouraï, et non seulement maîtriser le sabre.

Toutefois, je crois comprendre de quoi tu veux parler. En effet, il y a de nombreuses disciplines qui n'ont pas eu droit à cette idéalisation d'une voie abstraite et (plus ou moins) unanime, je pense notamment au parkour. Si la pratique du parkour peut se retrouver dans certaines voies, je pense qu'effectivement, dans sa définition commune, le parkour n'est pas lui-même doté d'une direction et d'un idéal de progression, et qu'il est effectivement un champ que les gens explorent avec chacun leur propre objectif, et c'est le parcours de ce champ qui conduit à une progression, pas le champ lui-même. (Encore que.) Mais dans ce cas-là, il convient simplement de ne pas parler de voie ? Je n'ai que très rarement entendu parler de "Voie du traceur" ou "Voie du parkour", et je crois que ça a toujours été sur un ton humoristique. Il en va de même pour toutes les disciplines sportives. Il n'y a pas de "voie de l'escalade", mais on retrouve l'escalade dans la voie marchombre, etc. C'est la même distinction qu'il y a entre les sports de combats et les arts-martiaux, sur le plan philosophique. Les premiers sont des champs, où chacun prend ce qu'il veut, les seconds se démarquent en possédant une philosophie intrinsèque, et la pratique n'y est en fait qu'un outil au service d'un idéal : ce sont des voies.


Le champ, si tu tiens tant à ce concept, j'y vois deux définitions possibles : ce serait soit un ensemble méta qui contient plein de voies différentes, avec des objectifs différents, et cheminer dans un champ voudrait dire changer de voie sans arrêt avec son objectif personnel, sans s'attacher aux objectifs proposés par les voies que tu croises en route. Soit ça, soit une discipline ou un ensemble de disciplines détachées de toute "voie".

Genre : Les arts-martiaux en général sont un champ (définition 1, plein de voies avec objectifs et philosophies différentes regroupées ensemble, et on peut passer de l'un à l'autre en ne s’intéressant qu'aux perks et non aux voies, avec un objectif personnel). Le parkour est un champ (définition 2, il n'y a pas de "Voie du traceur", ceux qui le pratiquent arpentent ça avec un objectif personnel.).

Je trouve ça intéressant de voir que, selon cette définition, les champs sont constitutifs de l'"espace" qui sépare l'arpenteur d'une voie de l'idéal de celle-ci. Du coup, une voie serait un ensemble de champs avec un idéal, et les arpenteurs explorent des champs pour y trouver les perks qui les rapprochent de l'idéal de leur voie. Sachant qu'il est possible d'avoir une voie "institutionnelle" (reconnaissance sociale), dont les champs sont souvent assez bien définis (quoi qu'il soit toujours possible de prendre des chemins détournés) ; une voie "personnelle" (idéal philosophique non-reconnu), où il est important de trouver soi-même les champs à traverser ; ou simplement un cheminement banal, aléatoire, sans objectif.

Je trouve qu'on commence à avoir un truc consistant.

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définition: une Voie

Message par Serpio le Jeu 22 Sep 2016 - 21:49

Dans les spoilers je reprends différents points que tu as énoncé, que je spoil afin de rendre le post plus lisible et ne mettre en avant que le plus important. cependant je n'omets pas ce travail sur tes arguments car il importe pour la compréhension du reste des miens. ^^ 

Voie et progression :

La voie ne progresse pas, elle invite à le faire.  (action plus ou moins neutre)
Une voie pousse par sa nature à progresser.    (action passive, conséquence de sa nature)
Elle est construite afin de faire progresser.      (action active, genre c'est son rôle)

Tes trois points ne sont pas incompatibles mais se contredisent presque. Soit tu voulais dire trois fois la même chose et deux de ces trois propositions ne sont pas pertinemment énoncées, soit tu te contredis.

Personnellement je vais rester sur l'idée deux; une Voie ne fait pas progresser car elle est faite pour, c'est plus une conséquence du fait de l'arpenter que d'être poussé à progresser.)

Toute voie a une composante progression qu'il n'est pas nécessaire d'arpenter pour appréhender. Je suis amplement d'accord, mais progresser, se développer ne signifie pas forcement avoir un objectif, et donc une direction. La composante progression d'une voie ne justifie pas son axialité.


Objectifs :

Certains sortent, d'autres rentrent, chemin non représentatif des objectifs de la voie.

Si l'arpenteur a la possibilité de changer d'objectif (en changeant de Voie), que la Voie existe indépendamment de ses arpenteurs et qu'ainsi ceux qui naviguent entre les voies sans en choisir n’acquièrent que des perks, ne progressent-ils pas ? N'ont-ils pas d'objectif en soit ? Si oui, qu'est-ce qui empêche qu'ainsi, tout le monde dispose de ces objectifs indépendants des Voies, et qu'au final, il n'y ait pas réellement d'objectifs à une voie mais juste la réunion d'objectifs similaires chez plusieurs personnes suivant un même ensemble d'acquisition de perks?

Champs ? :


mayt a écrit: Mais dans ce cas-là, il convient simplement de ne pas parler de voie ?

Justement, c'est pour ça que j'aimerais parler de Champ, changer le terme qui pour moi ne convient pas car il a été attribué à des caractéristiques qui ne sont pas conformes à la réalité de ce qu'on nomme "Voie".

Ainsi donc ta seconde proposition de définition de "Champ" me convient si on parle d' "
une discipline ou un ensemble de disciplines détachées de tout objectif propre aux arpenteurs et regroupant des perks et des valeurs propres.
"


Donc...

Je vais partir du fait que certaines Voies (je vais garder ce terme pour le moment) ont un idéal, et d'autres non.
Cet idéal, pour rappel, est une conceptualisation imagée par un arpenteur "parfait" ayant les valeurs, principes et perks de la Voie en question. (http://www.cnrtl.fr/definition/id%C3%A9al)

Ainsi le  nom d'une Voie ne viendrait non pas de ses arpenteur mais de l'idéal personnifié (samouraï, marchombre, etc...). Et c'est pour ça que certaines Voies n'ont pas d'idéaux personnifiés.

Or on tombe là sur un des premiers soucis de l'image de "Voie" ayant un objectif (ou des). L'idéal est indépendant de la réalité et/ou des arpenteurs, ainsi il n'est pas adapté. Si un arpenteur vise cet idéal, le prend comme objectif, même s'il ne fait que tendre vers lui, il tend vers une chose qui paradoxalement n'est pas faite pour lui et lui est impropre, et qui plus est n'est donc parfaite que dans le référentiel de la Voie.

Donc l'idéal n'est pas un objectif, mais un exemple, un guide, que l'on retrouve dans les maîtres marchombres par exemple. (Qui ne sont pas parfaits mais qui l'émanent afin de se doter d'un certain pouvoir et de plus d’efficacité tout en, je le rappelle, se privant le plus possible de subjectivité.)

Si l'idéal n'est plus un objectif viable (il ne l'est pas puisqu'il n'est pas fait pour) reste les perks et les valeurs. Mais dans ce cas, aller dans une voie, si ce n'est parce qu'on vise déjà ces perks, pourquoi le ferait-on ? Or si on les vise déjà, ce n'est pas la Voie qui donne ces objectifs.

Au final, être "marchombre" ne revêt qu'un aspect secondaire dans les objectifs, car avant tout si on veut "être" c'est car on veut "pouvoir" et "avoir". ^^

Au final je distingue donc le fait d'avoir des objectifs propres, en accord ou non avec les perks et les valeurs que l'on découvre dans une Voie et les recherches d'accomplissement de cet objectif, que j'appellerais le Chemin.

Des regroupements de connaissances, de perks, de valeurs et de principes qui servent d'outils et de guides à ceux qui souhaitent atteindre leurs buts (ou tendre vers quand ils choisissent un but inatteignable), mais qui ne provoquent pas eux-mêmes progression, contentement et accomplissement. Ces points sont des conséquences du fait d'arpenter ces espaces et dépendent grandement du Chemin de l'arpenteur. 
J'appellerais donc ces espaces les Champs.

De manière à comprendre pourquoi on en est venu à parler de "Voie", j’émets l'hypothèse que l'on peut réunir ces deux points, le Chemin et le Champ sous un même Mot, la "Voie" qui là devient adapté à ce dont on parle. (C'est-à-dire l'entièreté de l'union entre le Chemin et le Champ.)

J'ai l'impression d'avoir passé vite certains points, hésite pas à me demander des précisions si tu trouves un truc qui te convient pas, peut-être l'ai-je juste mal exprimé.

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1214
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définition: une Voie

Message par Mayt le Sam 24 Sep 2016 - 12:58

"Mais progresser, se développer ne signifie pas forcément avoir un objectif, et donc une direction. La composante progression d'une voie ne justifie pas son axialité."

-> Progresser sur une voie, par contre, requiert un objectif.

"Si oui, qu'est-ce qui empêche qu'ainsi, tout le monde dispose de ces objectifs indépendants des Voies, et qu'au final, il n'y ait pas réellement d'objectifs à une voie mais juste la réunion d'objectifs similaires chez plusieurs personnes suivant un même ensemble d'acquisition de perks?"

-> Dans ce cas, ce n'est pas une voie, c'est juste un domaine de compétences, un sport, un champ, etc.

Et si je compile tes trois réponses : Non, il ne convient pas de renoncer au terme de voie au profit du terme de champ, par ce qu'il s'agit de deux choses totalement différentes !

Une voie, c'est un champ axialisé vers un idéal. Il n'y a pas "certaines voies qui ont un idéal, d'autres non", il y a des voies et des non-voies.

Les voies qui n'ont pas d'idéaux, qu'ils soient personnifiés ou non, ne sont pas des voies, à l'instar du parkour. Mais là ou tu fais une erreur à mes yeux, c'est que l’existence de non-voies n'est pas équivalente à la non-existence de voies (!).


Pour la suite :

"Si un arpenteur vise cet idéal, le prend comme objectif, même s'il ne fait que tendre vers lui, il tend vers une chose qui paradoxalement n'est pas faite pour lui et lui est impropre, et qui plus est n'est donc parfaite que dans le référentiel de la Voie."

-> Ça, c'est débattable, mais c'est un reproche que tu fais au concept de voie, pas un argument qui dit que les voies n'existent pas.

En fait, j'ai l'impression que tu dis "Il existe des non-voies, et les voies ne sont pas parfaites, donc supprimons le concept de voie !". Et, globalement, je n'ai pas envie de contre-argumenter la première partie de cette affirmation. Par contre, ça ne justifie pas de supprimer le concept de voie, qui existe, au moins dans l'imaginaire collectif (puisque c'est là que résident les idéaux).

"Mais dans ce cas, aller dans une voie, si ce n'est parce qu'on vise déjà ces perks, pourquoi le ferait-on ?"

-> Le contre-argument est facile. Pourquoi tant de personnes veulent être marchombre, mais ne cherchent pas les perks de la voie marchombre ? Combien ont essayé de dire qu'on pouvait l'être sans être fort physiquement, sans être marginal, etc. ? Il y a des gens qui sont intéressés en cet idéal plus qu'ils ne le sont en ses perks, qui ne le sont qu'en le "être" marchombre, et pas dans le "pouvoir" marchombre, et c'est un fait qui, bien que certes critiquable, est indéniable.

Tu imagines une métaphore d'arpenteurs solitaires, sans voies, errant d'un champ à l'autre avec leurs propres objectifs, et glanant perks à droite et à gauche. Très bien. Mais cette vision n'est absolument pas incompatible avec l'idée de voie, et bien que tes arpenteurs n'en parcourent pas (à part peut-être la voie de la progression :p), ça n’empêche pas d'autres de choisir d'en parcourir. À nouveau : l’existence de non-voies n'est pas équivalente à la non-existence de voies.

Je ne pense pas que la voie soit définie par l'union d'un champ et de l'idéal individuel d'un arpenteur : celui-ci peut bien arpenter un champ avec ses objectifs perso sans que ça devienne une voie. La voie reste un champ bien spécifique, qui dispose valeurs et idéaux propres, pour ne pas dire jalons et objectifs. Rien n’empêche d'arpenter le champ d'une voie avec ses objectifs personnels, cela ne fait pas de nous des arpenteurs de la voie en question. Arpenter une voie, c'est faire corps avec elle, et avoir comme idéaux ses idéaux, comme objectif la progression vers ceux-ci, etc. Arpenter la voie du samouraï ce n'est pas juste parcourir le champ du sabre avec l'objectif d'y progresser, c'est aussi (et surtout) viser un idéal particulier (bushido, etc.).

PS : Bravo, c'est une des premières fois que j'apprécie la lecture d'un de tes posts du début à la fin, et que j'ai l'impression que t'as vraiment réfléchi à comment structurer ton propos. Level up. :p

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définition: une Voie

Message par Ender le Sam 24 Sep 2016 - 20:06

Serpio a écrit:Donc l'idéal n'est pas un objectif, mais un exemple, un guide, que l'on retrouve dans les maîtres marchombres par exemple. (Qui ne sont pas parfaits mais qui l'émanent afin de se doter d'un certain pouvoir et de plus d’efficacité tout en, je le rappelle, se privant le plus possible de subjectivité.)
What in the hell do you mean?
Quel pouvoir? quelle efficacité? et cette fin de phrase?

____________________________________________________________________

"Our deepest fear is not that we are inadequate. Our deepest fear is that we are powerful beyond measure. It is our Light, not our Darkness, that most frightens us. [...] And as we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same. As we are liberated from our own fear, our presence automatically liberates others."

Ender
Unchained

Messages : 893
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 23
Localisation : De retour d'Anteverse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définition: une Voie

Message par Mayt le Sam 24 Sep 2016 - 20:08

Ouais, j'ai tiqué sur cette phrase aussi, j'avais pas relevé. xD

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définition: une Voie

Message par Serpio le Mar 4 Oct 2016 - 11:07

Après beaucoup de discussions et de réflexions, j'affine encore l'image du champ.

Partons du principe qu'il y des champs, tels que décrits plus haut, c'est-à-dire des zones comprenant des objets variés (perks, principes, valeurs, etc...) et que ces objets ont une pseudo-valeur quantique (ils peuvent être sur différentes zones en même temps), ou autrement imagé, il existe des ponts reliant ces objets au sein d'une même zone.

On émet l'hypothèse que les premiers arpenteurs d'une zone/d'un champ (ici on prendra l'exemple du Champ marchombre) ont un jour fait de la métacognition sur leurs Champs, et ce sont notamment interrogés sur les nouveaux.
Ils se sont donc aperçus que la plupart des nouveaux découvraient un même ensemble de notions et d'expériences, qui varient, mais globalement peu. Ils se sont aussi aperçus qu'arrivé à un certain point de ces découvertes, ils (les nouveaux) ressemblaient tous plus ou moins à l'image flou d'un arpenteur-type de leur Champ.
Naturellement, on peut penser qu'ils se sont mis à conseiller ces nouveaux sur les perks récurrents. Du genre "va pas là, c'est trop tôt, ou trop obscur encore" ou "va par là, il y a un truc que certains zappent et qui vaut le détour". Ainsi s'est construit une sorte d'apprentissage qu'on peut supposer avoir évolué sur certains Champs.
(Je mets ici une astérisque car c'est un point important et j'y reviendrai.)

Ensuite, je pose deux situations.
-La première c'est d'imaginer se retrouver à observer un champ, large, immense, inconnu, fait de nombreux objets qui, au final, ne semblent pas mieux les uns par rapport aux autres.
-La deuxième est d'observer des passages fréquents de certaines personne, guidées par d'autres, le long d'objets qui semblent définis, afin de parvenir à ressembler globalement à quelqu'un chez qui on retrouve beaucoup de nos envies.

On imagine assez bien que les gens sont plus intéressés par le chemin balisé et menant à un statut assez stylé tel que "le marchombre" ou "le samouraï", ou encore "le super-héros", s'il en faut un autre. x)
Ce statut (initialement jugé comme juste une ressemblance entre nouveaux sur un Champ) peut donc facilement être devenu un Idéal. On peut assez facilement supposer que cet idéal attire des gens à arpenter un Champ et que les arpenteurs plus "avancés" qui les guident constituent au final une Voie.

Ainsi la Voie n'est pas un équivalent axé du Champ, mais bien un chemin d'accès, de découverte et de préparation au Champ, et qu'elle en est constitutive ! (La Voie reste sur le Champ.)

Elle a donc pour utilité de :

-> Servir de balise d'accrochage, d'image du Champ, elle attire (plus par conséquences que volontairement) les gens à s’intéresser à ce Champ. Elle gère aussi beaucoup plus facilement l'image du Champ à travers un arpenteur type.
-> Permettre aux nouveaux de savoir s'ils ont fait le bon choix, si le Champ les intéresse, mais aussi découvrir ce Champ.
-> Et surtout, elle permet de préparer les nouveaux à arpenter le Champ, par eux même, sans guides. elle leur donne la conscience du Champ et de ce que c'est que de l'arpenter.


À partir de ces suppositions, on peut alors expliquer ou renforcer beaucoup de notions.
Je les passe sous spoiler, toujours pour faire un moins gros pavé, mais ils servent d'appui pour ma conclusion. ^^

Mais avant je voudrais revenir sur mon astérisque pour signifier que les Champs tels que le parkour, qui sont "neufs" ou d'autres qu'on peut supposer peu travaillé/emprunté/réfléchi/construit n'ont pas de Voie car elle n'est pas encore mise en place et que, naturellement, ces Champs vont aller vers l'acquisition d'une Voie afin de préparer correctement (physiquement ou mentalement) les nouveaux à l'arpenter.

Le Maître:

Élément essentiel de la Voie, on peut supposer que, eux aussi, sont liés à l'avancée de la construction de la Voie dans un Champ.
Un Champ très construit tel que celui du marchombre dispose de maîtres testés et filtrés (même si on distingue et/ou suppose des tares au niveau de ces choix.)

Avec l'image du Champ il n'y a pas initialement de hiérarchie entre les arpenteurs, ce qui peut changer lorsqu'il y a de forte réponse méta-cognitive sur le Champ en rapport avec des pressions, qu'on pourrait juger évolutive, exercées sur ce même Champ. 

On peut aussi voir le Conseil comme le groupe décisionnaire qui, tout en écoutant l'ensemble des arpenteurs d'un Champ, prend les décisions de changer la base ce Champ, et surtout sa Voie ! (On pourrait y faire un parallèle avec un fonctionnement correct pour un forum. ^^)


L'arpenteur:

*ModebisounoursON*

C'est ce qu'on pourrait juger de plus beau dans l'image !
L'arpenteur, lorsqu'il a pleine conscience du potentiel de la notion de Champ, devient un électron libre capable de toute trajectoire et d'autonomie impressionnante, afin d'explorer les coins et les recoins du Champ, de traverser les "ponts" reliant des objets éloignés et découvrir des choses rares au sein même d'un Champ.
Mais plus que ça encore, à lui seul il peut étendre le Champ ! Il peut apporter de nouvelles valeurs, de nouveaux perks, créer des ponts et étendre les limites.
*ModebisounoursOFF*



Différences de Voies?:

À nouveau on peut expliquer les différences de Voies que l'on trouve parfois. Par exemple l'opposition parfois nette de la performance par rapport à d'autres points. Un des défaut des Voies est aussi un de ses avantages, elles sont créés par des gens. Ainsi les avis changent et il peut parfois ne pas exister de compromis pour les lier tous.
Il y a alors plusieurs "écoles" avec plusieurs enseignements différents.


Le RENTAI:

Un des plus gros point de cette image est qu'il explique le Rentaï, notre montagne préférée. :3
Je m'explique. Le Rentaï, dans son image, serait l'étape de fin (globalement) qui jugerait à la fois si tu es capable ou non d'arpenter un Champ en général, mais aussi si tu es capable/apte d'arpenter le Champ en particulier sur lequel tu as suivi la Voie.
Je ne sais pas encore comment correctement le voir, je suppose qu'ici aussi le Rentaï peut prendre différentes formes en fonction de la construction du Champ et des gens qui font de la métacognition dessus, mais .j'émets l'hypothèse que c'est toujours une certaine introspection qui te mène à découvrir ce que c'est que d'arpenter vraiment un Champ, que c'est à la fois lorsque tu as conscience des Champs, mais aussi de la multitude des possibles que l'on a pour les parcourir, et des implications immenses de ces capacités. Ce qui pourrait être associé à la greffe. ^^
Ça reprend aussi un point que j'ai vu récemment, c'est lorsque tu Veux et Peux arpenter le Champ.
Rappel est fait que le Rentai refuse parfois des gens, mais que ça ne les prive pas d'arpenter, ils ne savent peut-être juste pas ce qu'ils font, mais ça n’empêche pas qu'ils le font.


Le monde de Bottero:

À partir de tout ça on peut s'amuser un peu et dire qu'Ellana a été attirée par la Voie via l'idéal (par Sayanel et sa classe monumentale) puis par le Champ via les perks (via Jilano et la liberté) et qu'elle a fini par prendre conscience du Champ derrière.
Que Salim est attiré de manière indéniable par la Voie puis qu'il prend conscience de la portée des perks qu'il acquiert (afin de protéger Ewilan) mais qu'il n'a pas encore conscience du Champ.
Que Bjorn n'a jamais été sur la Voie du chevalier mais qu'il a essayé d'arriver à cet idéal par lui-même, et qu'il y est parvenu à force de persévérance et sans passer par le chemin prévu pour.
Que maître Duom enseigne et qu'il s'est donc voué presque entièrement dans son Champ à guider les nouveaux arpenteurs.
Que Nillem serait un cas de réflexion monumental au vu des implications découlant de l'image du Champ, avec de nombreux points qu'il serait fastidieux mais intéressant à développer. (Oui, j'ai pas envie. XD ) 
Que Edwin n'a pas de Champ ! Qu'il va partout et que soit rien ne lui convient, soit il refuse de s’arrêter sur un Champ afin de continuer à explorer le plus de choses. C'est en soit un voyageur, capable de rester des années dans un Champ mais avec toujours la certitude qu'il repartira un jour.
Voilà voilà, c'est marrant. ^^

Ah, j'oubliais!
Ewilan, qui est quelque part, elle sait pas où, et qui ne sait pas ce qu'elle fait ! Je pense qu'elle commence un tout petit peu à comprendre qu'il existe quelque chose vers la fin de la série. ^^
(Tout ceci n'a rien de péjoratif hein !)



Ainsi donc cette image du Champ et des Voies telle que décrite est complète, corrèle avec les notions de progressions mais aussi celles, plus abstraites, de la greffe et du maître. Elle ne prend plus l'axialité de la Voie comme un défaut qui était flagrant à mes yeux et s'étend à presque toutes les pratiques, et non plus seulement à celle nécessitant un idéal.
Cette image ne justifie pas la non-existence des Voies telles qu'on les considérait, mais je pense qu'elle est plus vraie, exprime et explique plus de choses. Bien que très abstraite elle me semble déjà moins limitante que l'image que l'on utilisait jusqu'alors.

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1214
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définition: une Voie

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum