Revenante de Turquie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Revenante de Turquie

Message par Sëlarund le Mer 14 Oct 2015 - 3:54

Eh bien... Voila, cela fait maintenant plus de cinq ans que j'ai posté mon premier message sur le forum des Sha'Dho. Certains me reconnaitront peut être, d'autres pas. J'ai été longuement absente, aussi, et la plupart des personnes que j'avais rencontrées en 2010 ont suivi le même chemin que moi en décidant de quitter le forum pour partir faire l'expérience de la vie seules.





J'aimerais vous raconter ce que j'ai vécu depuis mon départ, qui coincide avec la raison de mon retour. J'ai grandi, je suis devenue plus mûre, j'ai vécu des évènements très violents qui m'ont changée comme rien d'autre n'aurait su le faire. Toujours plus loin sur la Voie, qui n'est plus celle idéalisée des marchombres mais bien la mienne.


Qui sait si quelques uns d'entre vous s'en souviennent, mais lorsque je postais sur ce forum en 2010 je vous écrivais alors depuis le Maroc, second pays de mon tour du monde qui, je l'ai à présent réalisé, ne se finira jamais. 
Après trois années passées à Casablanca, il fut bientôt temps de déménager (encore, oui !) dans une nouvelle contrée qui n'a dans mon coeur pas sa pareille : la Turquie. Loin des merveilles d'Istanbul, je me suis établie à Ankara, ville quadruplement millénaire cachée dans les steppes anatoliennes.




Que vous dire d'Ankara ? Saurais je finalement vous décrire le sentiment de liberté infinie et d'apaisement qui me traverse lorsque, fatiguée de la ville, du béton, de la routine, je tourne mon regard vers les steppes désertiques s'étirant à perte de vue ? Comment expliquer au voyageur candide ce mélange d'orient et d'occident, de gloire passée et de pauvreté, de religion et de coutumes païennes... Y a t-il un moyen par le biais duquel je puisse vous faire sentir les bourrasques de vent et le froid sec de l'altitude menaçant de vous faire tomber, là, sur le sol dur, tandis qu'un inconnu vous propose d'entrer chez lui boire une tasse de thé afin de vous abriter ? 



Je me suis perdue dans les paysages et dans la ville, entre les theatres romains et les bazaar, pour mieux me retrouver. Ankara est laide, elle n'est pas raffinée, mais possède ce charme suranné. Angora est belle, rayonnante, oubliée. Ancyre est une vieille âme, dont la présence ne s'est pas complètement effacée. Toutes cohabitent en un seul lieu, et toutes m'ont frappée assez brutalement pour briser la conscience que j'avais de notre société. Je me suis transformée telle Anakin découvrant le côté obscur, mais sans perdre mes membres je sais, je suis poète


J'ai donc découvert la ville, oui, mais j'ai aussi découvert ceux qui la peuplent. J'ai vu la misère, parfois, mais presque toujours liée à une richesse d'esprit impressionnante. Je me suis réconciliée avec la chaleur humaine, avec la générosité, mais surtout avec tous ces plaisirs simples constituant une existence épanouie. Partager un après midi à jouer au backgammon avec un vieil inconnu, sans jamais parler. Aller faire de l'escalade seule, pour admirer. Ecrire, rêver, mais surtout vivre.
 J'ai aussi fait la rencontre d'une dame portant un grand nom mais pouvant facilement être affectée par la haine : la Fierté. Qui de plus fier et de plus protecteur de son identité qu'un Turc ? Eux, enfants émancipés de siècles de dominance s'étant appropriés le nom d'empire, eux encore désireux d'instaurer justice et éducation sans jamais avoir à supporter un sultan. Le nationalisme turc n'a pas sa pareille, il me semble, et je me suis émerveillée devant lui tout en le craignant. Ne trouvez vous pas un petit peu extraordinaire que l'on puisse porter le meme amour à sa patrie qu'à sa mère ? Ne désirez vous pas, un peu, avoir sans cesse une chose à aimer lorsque tout semble vous abandonner ? C'est une religion comme une autre, et comme tous ces beaux mots finissant par -isme, le patriotisme est une arme à double tranchant. 


En 2014, je me suis retrouvée dans les rues d'Ankara puis de Istanbul à me cacher les yeux et la tête afin de ne pas recevoir une canette de gas lacrymogène sur le crâne. Je suis rentrée chez moi, et ce plusieurs jours durant, en voyant defiler un ruisseau de sang entre les dalles de pierres. Je me suis révoltée à coups de slogans, de manifestations, j'ai pleuré pour la première fois sur la mort de quelqu'un que je ne connaissais pas. Je ne sais que vous dire, encore une fois, car décrire le chaos est par définition impossible, lui qui est si abstrait. J'ai eu peur, j'ai eu mal, puis j'ai eu de l'espoir. Apres quatre ans, j'ai quitté la Turquie cet été afin de poursuivre mes études à Montreal. Toujours sur ma Voie, je n'oublie pas ce que j'ai découvert la bas, mais je me tourne vers d'autres horizons. Je fais ce que j'ai toujours fait, j'apprends, je suis curieuse, j'essaie de concilier tous ces pays qui constituent une partie de ma vie. Et puis vint ce dernier samedi. Le choc, l'horreur. 128 personnes tuées, après un autre massacre. Dans ma ville, à moi, ma ville si laide et pourtant si belle, à Ankara.



J'ai grandi, oui, j'ai mûri. Je me suis perdue puis je me suis enfin trouvée dans ce pays qu'est la Turquie, elle qui est en partie magnifique mais aussi terrible. J'ai rencontré la bienveillance des habitants, la méchanceté d'autres.
J'ai vu des hommes finir de boire leur bière rapidement afin de pouvoir courir à la mosquée, j'ai vu des moutons dans une BMW, j'ai vu un imam donner à manger à des réfugiés homosexuels, j'ai vu un policier percer le crâne d'une femme sur une dalle de béton, j'ai vu la stupidité infinie et le savoir bien utilisé, et j'ai enfin compris que l'harmonie entre l'extrémisme et la légèreté est extrêmement délicate. C'est maintenant vers elle que je tends, et à elle que je dois la personne que je suis.




Je vous reviens donc car ce forum a fait partie de mon adolescence, et que j'aimerais le lier avec mon envie incessante de découvrir le monde.


Si vous le pouvez, voyagez dans un pays en difficulté, car vous n'apprendrez jamais tout de la vie sans être allé chez l'autre.  La liberté n'est pas innée, elle s'acquiert.





Quelques derniers mots pour résumer mon expérience, à quoi je joins des photos qui peut être sauront vous faire voyager quelques instants :


Le sang, un sourire
Voila le vent.
Aucuns murs,
Un seul toit
Le ciel.




Que te reste t-il de la solitude ?
La liberté, à jamais.


Spoiler:









Sëlarund.
(édits : quelques photos, si j'arrive à les mettre !)


Dernière édition par Sëlarund le Mer 14 Oct 2015 - 8:11, édité 4 fois

Sëlarund
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 733
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 22
Localisation : Loin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revenante de Turquie

Message par Ender le Mer 14 Oct 2015 - 5:41

Je suis content de te revoir ici. Les anciens visages, surtout ceux qui reviennent avec une histoire, ont un apport inestimable à cette communauté.

D'autre part, je te souhaite la bienvenue dans ma ville. Je ne connais pas la fierté et encore moins l'horreur que tu as vécu mais j'ai la conviction que Montréal saura t'apporter quelque chose, ne serait-ce qu'un peu de sérénité et de calme après les tumultes que tu as encaissés. Peut-être qu'un soir de janvier, sur Saint-Denis, la neige étouffant tous les bruits ambiants et tes propres pas, tu te surprendras à ralentir ta course malgré le froid. À ce moment, tu ne pourras manquer ce qui fait de Montréal ce qu'elle est, si tu ne l'as pas découvert auparavant.

Si ma mémoire ne me fait défaut, nous ne nous étions pas entendu, il y a cinq ans. Mais nous avons tout deux grandi... toi particulièrement. Je doute, de toute façon, que tu te souviennes de moi, et encore moins que tu aies de la rancune, donc je radote inutilement.

Si tu as besoin de quoi que ce soit, incluant mais non limité à: hébergement temporaire, discussion, conseils, visites de trucs étranges ou abandonnés, n'hésite pas. 
Au plaisir de te croiser sur la CB, ou en vrai. ;)

Ender.

____________________________________________________________________

"Our deepest fear is not that we are inadequate. Our deepest fear is that we are powerful beyond measure. It is our Light, not our Darkness, that most frightens us. [...] And as we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same. As we are liberated from our own fear, our presence automatically liberates others."

Ender
Unchained

Messages : 890
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 23
Localisation : De retour d'Anteverse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revenante de Turquie

Message par Sasori le Mer 14 Oct 2015 - 8:51

Hi again ^^

J'ai beaucoup aimé ton récit, il m'a rappelé un petit peu ceux que m'ont fait des amis de la Turquie, de leur séjour là bas. J'irai certainement une fois, la Turquie revêt pour moi l'habit de l'entre deux, Bosphor et Dardanel, Constantinople, l'empire Romain d'Orient, les enfants de la frontière et même si les vallées du Panjshir seront certainement une de mes destinations avant la Turquie, j'irai dans les plaines d'Anatolie



Content de te relire.

Sasori
Joli Coeur

Messages : 454
Date d'inscription : 09/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revenante de Turquie

Message par Shua le Mer 14 Oct 2015 - 11:37

C'est beau ce que tu écris.

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revenante de Turquie

Message par Mystère le Mer 14 Oct 2015 - 16:46

T'es en retard

Mystère
Arpenteur de la Voie

Messages : 317
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 23
Localisation : L'infini et les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revenante de Turquie

Message par sayto le Mer 14 Oct 2015 - 18:39

C'est très étrange de te relire, mais toujours très agréable ^^

sayto
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 247
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revenante de Turquie

Message par Nozomie le Ven 16 Oct 2015 - 12:26

Je savais qu'on se reverrait

Nozomie
Cannibale Sha'Dho

Féminin Messages : 964
Date d'inscription : 12/03/2010
Age : 19
Localisation : Shadow ; Lyon

http://www.marcombres-shadho.com/t1212-darkness-are-in-your-shad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revenante de Turquie

Message par Meta- le Ven 16 Oct 2015 - 23:03

Des frissons. Je t'assure, ton récit m'a donné des frissons, et il ne fait que renforcer en moi l'envie de partir et d'aller vivre.
Merci pour ce partage.
Je suis heureuse de te savoir de nouveau parmi nous; nous ne nous sommes jamais beaucoup rencontrées, mais j'espère en avoir plus l'occasion à présent.
Tu verras, le forum a changé depuis 5 ans, et surtout, sa communauté. Bon retour ;)

____________________________________________________________________

Meta a.k.a Nerwen


"- Éviter toutes pensées perverses
- Se forger dans la voie en pratiquant soi-même
- Embrasser tous les arts et non se borner à un seul
- Connaître la Voie de chaque métier, et non se borner à celui que l'on exerce soi-même
- Savoir distinguer les avantages et les inconvénients de chaque chose
- En toute choses, s'habituer au jugement intuitif
- Connaître d'instinct ce que l'on ne voit pas
- Prêter attention au moindre détail
- Ne rien faire d'inutile"

Miyamoto Musashi; les 9 principes.

Meta-
Sha d'ombre

Féminin Messages : 1304
Date d'inscription : 04/09/2010
Age : 20
Localisation : Là-bas

http://www.apaoc.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revenante de Turquie

Message par Eragon le Sam 17 Oct 2015 - 21:06

Ton témoignage est très touchant et la forme l'est tout autant. Les années que tu as passées ont dû t'être extrêmement bénéfiques et intenses. Ton déménagement me donne une raison de plus d'aller à Montréal ! hehe

Je suis allé à Istanbul pendant une semaine il y a quelques années. Je me rappelle d'une ville s'étendant à perte de vue, d'un chaos de formes et de couleurs. J'ai trouvé sa richesse culturelle époustouflante. Visiter Istanbul se rapproche de visiter une jungle ; on peut faire la découverte de véritables trésors, mais la pauvreté et le poids de la religion et de la politique critiquable demandent une certaine vigilance. Les bazaars donnent une belle impression de ce désordre.

Eragon
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 18
Localisation : 13700 Marignane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revenante de Turquie

Message par Sëlarund le Dim 18 Oct 2015 - 2:56

Oui je sais, je suis en retard, un peu mais pas trop. Cela me fait très plaisir de vous parler à tous !

Nerwen je t'encourage à partir, qu'importe ce que tu laisses derrière toi ! à part si tu as un chien
Il n'y a rien de plus formateur.

Eragon, je ne pense pas qu'Istanbul requiert plus de vigilance qu'une autre grande ville touristique... Exception faite du fléau que représentent les vendeurs de çay qui te poursuivent dans la rue ;D

Sëlarund
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 733
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 22
Localisation : Loin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revenante de Turquie

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:18


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum