Rapport utilitéaire et individualisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rapport utilitéaire et individualisme

Message par Itarillë le Jeu 5 Nov 2015 - 18:53




Alors ? Reflet de la société ?

Itarillë
P'tite étincelle

Féminin Messages : 443
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Right after the sunset and straight on 'till morning

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport utilitéaire et individualisme

Message par Mayt le Jeu 5 Nov 2015 - 19:14

C'est quoi, le message, en fait ?
Par ce que si on suit la métaphore au pied de la lettre, ça décrit juste un système ou on travaille pour les autres pour gagner de quoi embaucher nous-même d'autres personnes. Ici la forme est très déshumanisée, mais ce qu'on y voit, dans le fond, n'est ni plus ni moins le concept de travail, tout simplement. Donc, cette vidéo, c'est quoi ? Une critique du travail ? Je vois pas trop où ça mène ^^

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport utilitéaire et individualisme

Message par Itarillë le Jeu 5 Nov 2015 - 20:01

Je pense que ce qu'il faut en tirer, c'est que le court métrage porte moins le système de travail, qui existe différemment de ce qui est montré, que les rapports sociaux.
On se parle moins, on a une fonction utilitaire vis à vis des uns des autres...


Je ne pense pas comme toi quand tu dis
Mayt a écrit:... ce qu'on y voit, dans le fond, n'est ni plus ni moins le concept de travail, tout simplement.
Non, ce qu'on y voit n'est pas le concept de travail, a mon sens.

Y'a pas de production réelle, les gens sont de simples objets.

Itarillë
P'tite étincelle

Féminin Messages : 443
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Right after the sunset and straight on 'till morning

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport utilitéaire et individualisme

Message par _Noah_ le Jeu 5 Nov 2015 - 20:15

Je pense qu'au fond vous avez plus ou moins raison les deux.

De mon point de vue ils nous montrent que l'ont "utilise" plus les gens qu'on ne les côtoient. Et que les rapports humains dans le travail n'existent presque plus.

Très belle vidéo qui reflète bien la réalité.

_Noah_

Féminin Messages : 19
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport utilitéaire et individualisme

Message par Serpio le Jeu 5 Nov 2015 - 20:28

Moi j'aime bien son métier, rester allongé sur le sol à se faire les muscles du dos. X)

ça laisse le temps de penser à autre choses en plus!


Bon, sérieusement, moi j'aime bien l'idée, ça montre par l'absence, comme une vie sans couleur ou des phrases sans virgules (ou espace).

Ce qui est plaisant c'est de se dire que c'est pas nos activités qui font de nous ce que nous somme mais la manière dont on les vie.

(PS: à mes yeux, ça ne reflète absolument pas la réalité.)

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1212
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport utilitéaire et individualisme

Message par Sasori le Ven 6 Nov 2015 - 7:59

Effectivement, on retrouve l’absence totale d’interaction entre les personnages. Il n'y a pas de dialogue, pas de sourire. Les couleurs sont pâles et ternes. Il y a une forme d'intériorisation. Le personnage principal, je ne le ressens même pas comme n'ayant pas de sentiment, mais comme ayant une tristesse lancinante, une non-motivation pour la vie. C'est limite si tu t'attends pas à une chute où il traverserait les railles et y a un train qui le fauche. Il y a une absence totale de rêve, d’imagination, de vie dans ce court métrage, je trouve.


Pour moi, ça reprend le thème du travail alimentaire. Le job que l'on fait pour manger et se loger, mais qui au final, ne nous passionne pas, n'a pas d'intérêt propre autre que l'argent même si il pourrait-être intéressant. Vous savez, ce sont ces personnes quand on leur demande pourquoi elles font ces études et vous répondent: Parce que je serai bien payé après.
Est-ce que c'est le reflet de la réalité ? D'une réalité je pense, pas forcément de toutes, mais d'une oui. Dans le sens où, au final, il faut bien manger, se loger etc. Trouver le travail qui nous passionne n'est de loin pas la chose la plus simple pour tous le monde et on peut rapidement tomber dans le schéma que j'ai rencontré au boulot cet été, c'est à dire avec des employés intéressés par: Les apéros, leur pause de midi, 17h = la fin du travail, les week-end et leurs vacances mais absolument pas par leur job et on retrouvait un peu l'ambiance de ce cours métrage dans les bureaux.

Sasori
Joli Coeur

Messages : 454
Date d'inscription : 09/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport utilitéaire et individualisme

Message par sayto le Ven 6 Nov 2015 - 20:26

L'action à 5:55 est tout de même à prendre en compte...

Et c'est quand même très caricaturale ^^
Je sais que actuellement la mode, surtout chez les 18-30 ans, c'est de dire que la société est mauvaise, déshumanisante, isolante, y tout y tout, mais bon...

sayto
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 247
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport utilitéaire et individualisme

Message par Ender le Ven 6 Nov 2015 - 20:37

sayto a écrit:c'est de dire que la société est mauvaise, déshumanisante, isolante, y tout y tout, mais bon...
Tu veux peut-être débattre sur ça? J'assume que par "la société" tu entendais "la société occidentale", évidemment.
Je la trouve effectivement déshumanisante et isolante. D'abord parce qu'une société me semble déshumanisante par définition; elle est construite sur une idée d'ordre qui, si elle est humaine, amène des changements qui eux débordent sur ce qu'il y a d'autre dans l'humain et réduit sa possibilité d'exprimer ce qui lui est inné, sans quoi il ne sera plus membre de la société, ce qui signifiait autrefois la mort par l'exil ou l'exécution, aujourd'hui la joie du carcéral.

Je laisse de côté l'isolantisme pour l'instant.

____________________________________________________________________

"Our deepest fear is not that we are inadequate. Our deepest fear is that we are powerful beyond measure. It is our Light, not our Darkness, that most frightens us. [...] And as we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same. As we are liberated from our own fear, our presence automatically liberates others."

Ender
Unchained

Messages : 890
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 23
Localisation : De retour d'Anteverse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport utilitéaire et individualisme

Message par sayto le Ven 6 Nov 2015 - 21:41

La société occidentale tout à fait.

Peux-tu dire ce que tu entends par "ce qui est inné à l'humain"? (un exemple sera suffisant)

Même en ne sachant pas ce que tu penses de cela, le raccourci "non conformité = carcéral" me semble clairement abusif... A voir selon ce qui te sembles inné.

En route vers un pavé?

sayto
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 247
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport utilitéaire et individualisme

Message par Ender le Ven 6 Nov 2015 - 22:45

Mes excuses pour ce fourvoiement de mots, ça a dû coïncider avec une connerie de mon prof. Voici une formulation plus exacte de ma pensée. 

[...] amène des changements qui eux débordent sur ce qu'il peut y avoir d'autre dans l'humain et réduit la possibilité de l'expression incontrôlée des traits individuels innés ou acquis des individus. Ce désir d'ordre ne pouvant exister sans l'exil ou la mis à part des individus inapte à inhiber, ou indésireux de faire taire, ces traits ou tendances dérangeants.

L'exemple le plus direct de ceci étant la psychopathie, évidemment.
Les exemples plus globaux pourraient s'expliciter dans la redéfinition de ce qu'est l'humain, à travers des locutions comme "agir humainement" vers des traits altruistes et empathiques. Cette déshumanisation d'une part conséquente de la population occidentale que nous apercevons à travers la montée de cet espèce de super-féminisme*, soit la recherche sociale des valeurs dîtes féminines au détriment de la culture des valeurs dîtes masculines, est notable, impressionnante, et démontre agréablement l'effet déshumanisant que peut avoir la société.

* Je parle ici EXCLUSIVEMENT du third wave feminism, pas de l'idéologie selon laquelle les deux sexes méritent les mêmes droits, qui est complètement séparée de ce que le féminisme est devenu.
Ps : J'aime pas du tout les pavés en début de débat.
Ps : Je crois que je ne l'ai pas précisé suffisamment. Je parle ici d'un rapport à la société occidentale, pas d'un rapport à n'importe quelle société. J'ai une croyance déductive comme quoi elles le sont toutes, déshumanisantes, mais j'ai une croyance inductive qu'elles ne le sont pas; il serait donc stupide de ma part de débattre qu'elles le sont (pas).

____________________________________________________________________

"Our deepest fear is not that we are inadequate. Our deepest fear is that we are powerful beyond measure. It is our Light, not our Darkness, that most frightens us. [...] And as we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same. As we are liberated from our own fear, our presence automatically liberates others."

Ender
Unchained

Messages : 890
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 23
Localisation : De retour d'Anteverse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport utilitéaire et individualisme

Message par sayto le Sam 7 Nov 2015 - 12:13

La je suis d'accord: "l'effet déshumanisant que peut avoir la société".

J'ai toute fois l'impression que de plus en plus de gens (ou juste que les gens qui pensent cela se font plus entendre) voient la société uniquement/principalement -la différence est importante- comme déshumanisante...

On passe à l'isolation?

sayto
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 247
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport utilitéaire et individualisme

Message par Ender le Sam 7 Nov 2015 - 18:26

Sans vouloir tomber trop dans la sémantique, il est simple de constater que si la société est déshumanisante envers certain(e)s, alors elle est déshumanisante. Ce n'est pas tout ce qu'elle est, évidemment, mais elle l'est. Il en va de même si l'on commence à argumenter que la société (occidentale, toujours) est humanisante, ce qui est rigolo mais défendable. Une fois ce qui est "humain" définit par l'argumentation qui en découlerait, on n'aurait plus qu'à constater que ça ostracise un groupe, ce qui est inévitable, pour juger que la société est en fait déshumanisante. Est-ce que cela la prive de son effet humanisant? Je ne m'avancerais pas là-dessus. Sémantiquement ça me semble incompatible, mais je le conçois très bien, car il y a pluralité dans l'homme. ;)

Et je ferai peut-être, peut-être, une courte tentative sur l'isolation plus tard.

____________________________________________________________________

"Our deepest fear is not that we are inadequate. Our deepest fear is that we are powerful beyond measure. It is our Light, not our Darkness, that most frightens us. [...] And as we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same. As we are liberated from our own fear, our presence automatically liberates others."

Ender
Unchained

Messages : 890
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 23
Localisation : De retour d'Anteverse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport utilitéaire et individualisme

Message par Mayt le Dim 8 Nov 2015 - 13:11

Entendons-nous sur ce qu'on définit par société occidentale alors, par ce que ce que je lis jusqu'alors, ça s'attaque plus au système (légal, administratif, etc.) de la société occidentale qu'à sa réalité.

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport utilitéaire et individualisme

Message par Ender le Dim 8 Nov 2015 - 16:23

C'est assez vague, système de la société occidentale, pourrais-tu nous clarifier en quoi c'est de ce système dont je parlerais et en quoi cela dévalorise ou invalide mon argumentaire?

____________________________________________________________________

"Our deepest fear is not that we are inadequate. Our deepest fear is that we are powerful beyond measure. It is our Light, not our Darkness, that most frightens us. [...] And as we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same. As we are liberated from our own fear, our presence automatically liberates others."

Ender
Unchained

Messages : 890
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 23
Localisation : De retour d'Anteverse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport utilitéaire et individualisme

Message par Mayt le Dim 8 Nov 2015 - 16:50

Ça l'invalide pas s'il s'applique, par exemple, au marché du travail, pour prendre ça comme exemple. Mais les gens (en tout cas, autour de moi) ne sont pas *que* leur travail. Je vis dans un milieu au tissus associatif dense, et que ce soit à travers le parkour ou dans mes amis de la fac, ou encore les amis des amis, tout le monde se retrouve régulièrement - ciné, sport, fête, balade, repas. Donc oui, le marché du travail tend vers une déshumanisation. Mais il n'est représentatif que de lui-même et les gens ont une vie autour.
Et du coup, mon contre-argumentaire donne le ton pour le débat sur l'isolement également. Non, les gens ne sont pas forcément isolés. De là à dire que c'est la société qui les incite à ne pas l'être, il y a un pas que je ne franchirait pas, mais reste qu'ils ne le sont pas.

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport utilitéaire et individualisme

Message par Ender le Lun 9 Nov 2015 - 1:24

Je ne suis pas sûr de saisir. Si je comprends bien, tu dis que la société n'est pas nécessairement déshumanisante/isolante si une composante l'est, du simple fait qu'une autre composante pourrait annuler cet effet ou même le contrebalancer entièrement et amener à la situation inverse..?

____________________________________________________________________

"Our deepest fear is not that we are inadequate. Our deepest fear is that we are powerful beyond measure. It is our Light, not our Darkness, that most frightens us. [...] And as we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same. As we are liberated from our own fear, our presence automatically liberates others."

Ender
Unchained

Messages : 890
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 23
Localisation : De retour d'Anteverse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport utilitéaire et individualisme

Message par Mayt le Lun 9 Nov 2015 - 1:45

En gros.

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport utilitéaire et individualisme

Message par Ender le Lun 9 Nov 2015 - 2:05

Ça se tient. Le gros de l'argumentaire restant, selon moi, se trouve dans ce qu'est "l'humain" et si oui ou non l'humain occidental en est encore proche après son conditionnement social. Difficile.

____________________________________________________________________

"Our deepest fear is not that we are inadequate. Our deepest fear is that we are powerful beyond measure. It is our Light, not our Darkness, that most frightens us. [...] And as we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same. As we are liberated from our own fear, our presence automatically liberates others."

Ender
Unchained

Messages : 890
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 23
Localisation : De retour d'Anteverse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport utilitéaire et individualisme

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:18


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum