Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Eragon le Dim 8 Nov 2015 - 12:20

Vous devez être au courant que la plupart des produits alimentaires et non alimentaires de la vie courante sont en lien plus ou moins direct avec l'exploitation animale : viande, vêtements, spectacle, vivisection...

Consommation en viande moyenne dans le monde : 286.200.000.000 kilos de viande par an.
http://www.planetoscope.com/elevage-viande/1235-consommation-mondiale-de-viande.html

En revanche, ce que vous ignorez probablement, c'est que les animaux dotés d'un système nerveux souffrent de cette exploitation : http://www.care2.com/causes/scientists-proclaim-animal-and-human-consciousness-the-same.html#ixzz253x3jbNj
On les tue pour de la nourriture qui ne nous est même pas appropriée (http://nutritionfacts.org/video/what-are-the-healthiest-foods/ ; http://nutritionfacts.org/video/omnivore-vs-vegan-nutrient-deficiencies-2/). On les torture car ils seront tués de toute façon : https://www.youtube.com/watch?v=FM_wAN2id58. On leur déforme le dos : http://osteopathechevauxchiens.com/dos-cheval-dorsalgie-lombalgie-osteo-osteopathie-haute-savoie-74-rhone-alpes-geneve/ ; https://www.youtube.com/watch?v=b4GxhmqCqQA. On vole leur nourriture : http://www.vegactu.com/sante-2/3-raisons-de-ne-pas-manger-de-miel-1248/.

Pourquoi continuer cette exploitation horrible et inutile ? Si vous ne trouvez pas normal de traiter de la sorte des humains ou vos animaux de compagnie, pourquoi financer ce marché de la souffrance ? Comment peut-on se considérer libre si on ignore la souffrance causée par nos actions ?
Ce sont de vraies questions, j'attends donc vos réponses.

Eragon
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 18
Localisation : 13700 Marignane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Shua le Dim 8 Nov 2015 - 12:44

S'il n'a plus les animaux, sur qui l'homme jetterait-il son dévolu ? 
Besoin de puissance ?

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Eragon le Dim 8 Nov 2015 - 12:47

Shua a écrit:S'il n'a plus les animaux, sur qui l'homme jetterait-il son dévolu ? 
Besoin de puissance ?


L'homme doit être éduqué à devenir plus altruiste et plus respectueux de la vie. Il n'a pas à s'en prendre à quiconque, ni à assouvir sa soif de puissance aux dépends des autres.

Eragon
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 18
Localisation : 13700 Marignane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Shua le Dim 8 Nov 2015 - 12:51

Belle maxime. Autrement plus compliquée à mettre en place.


Pour toi, le problème est-il de manger un animal ou bien la manière dont il est traité avant qu'on le mange / qu'on en fasse un testeur de maquillage / ... ?

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Serpio le Dim 8 Nov 2015 - 12:52

C'est gentil Era d'essayer de nous faire culpabiliser.

A mes yeux (peut être aux miens seulement, mais tout de même) tu n'ouvre pas ici un débat, tu essaye de nous accuser nous et une possible ignorance que tu nous dotes de ne pas suivre ta vision du bien sur un sujet parmi tant d'autres.

C'est louable, t'es pas le seul à le faire, mais présenté comme ça (alors même que je n'avais pas encore lut plus que le titre) je me suis énervé.
Je sais, c'est pas cool, j'me suis repris, je pense.

Mais j'ai réagis parce que tu énonce clairement que si une point de vue est opposé au tiens sur ce point, c'est un fait privant de liberté, égoïste et hypocrite, ne laissant à personne la possibilité d'avoir une opinion différente de toi s'il veux être libre, responsable, etc...

J'insiste encore sur le fait que tu pars grandement du principe qu'on est ignorant ou hypocrite, et que ton titre et chacune de tes question semblent le clamer haut et fort.


ça fait plusieurs jours que tu as entamé une espèce de révolution de propagande pour ton point de vue, et j'ai voulut en savoir plus encore, refusant de partir du principe que je savais déjà.
J'ai ouvert tes liens (pas tous, il y en a trop [-> peut être pour ça que je me suis énervé en voyant ton post. XD ]), j'ai cherché sur internet, j'ai discuté avec un végé qui squatte mon entourage en ce moment, je voulais voir si je faisais fausse route.
Je me suis tapé à relire tout le sujet sur les végétariens!

Et tu sais quoi? J'ai pas changé d'avis, alors pourtant même que je sais, et j'ai décidé de l'assumer. 
Sauf que ton post là, il est venu directement me dire que je faisais fausse route et que j'ai faux, que je fais le mal et que je suis un meurtrier.
Alors oui, je n'omet pas cette possibilité.
Mais relancer ce sujet, déjà beaucoup abordé, de cette manière, et bien même si j'outrepasse mes droits en tant que membre de ce forum en élevant la voix, et en interprétant possiblement exagérément ton post (suite à tous ce qu'il y a derrière tout de même) j'aimerais te dire encore une fois qu'en plus du fait que tu piétines (toujours à mes yeux) le respect des opinons,  tu t'enfonce seul dans une cage d’abnégation et d'aveuglement tout aussi grande que celle que tu souhaite dénoncer.





Tu noteras que je n'entre pas une seule fois dans un des arguments de ton post, ni ne répond à une de tes question, c'est volontaire, je post pas là pour essayer de te contredire ou de te confirmer, là je poste pour que tu revois un peu ta manière d'aborder et de voir le problème. Et surtout le rapport que tu as aux autres via celui ci.

Ps: mes propos n'ont pas pour but d'être blessant, en revanche, je ne peux garantir qu'ils soient neutre et pacifiste. Et je l'assume.

Ps2: Désolé Shua de casser le débat.

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1214
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Eragon le Dim 8 Nov 2015 - 12:52

Shua a écrit:Belle maxime. Autrement plus compliquée à mettre en place.


Pour toi, le problème est-il de manger un animal ou bien la manière dont il est traité avant qu'on le mange / qu'on en fasse un testeur de maquillage / ... ?


Le problème est que l'on exploite les animaux sans leur consentement, de quelque manière que ce soit. Un autre problème est que nous ne réalisions pas notre responsabilité dans cette exploitation non consentie et cruelle.

Eragon
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 18
Localisation : 13700 Marignane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Shua le Dim 8 Nov 2015 - 12:57

Jusqu'où va l'exploitation animale pour toi ?
Un animal de compagnie est-il exploité ?
Un homme d'usine, est-il exploité ?

Vous êtes des animaux


L'homme doit manger un minimum de viande, mais il n'a pas le droit d'exploiter, que faire ? (Je dis un minimum par rapport à la carence en B12. Si un régime provoque un carence, c'est qu'il n'est pas tout à fait adapté à l'espèce).

Serpio a écrit:

A mes yeux (peut être aux miens seulement, mais tout de même) tu n'ouvre pas ici un débat, tu essaye de nous accuser nous et une possible ignorance que tu nous dotes de ne pas suivre ta vision du bien sur un sujet parmi tant d'autres.


J'approuve Serpio, presque dans sa totalité.

PS: à l'attention des modos, je voulais supprimer mon double post mais Eragon posté ensuite donc je ne peux plus. x)

Edit modo : heureusement qu'on est gentil (=

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Eragon le Dim 8 Nov 2015 - 13:08

Serpio a écrit:C'est gentil Era d'essayer de nous faire culpabiliser.

Eragon répond : Je cherche le débat et la prise de conscience. La culpabilité n'est pas forcément nécessaire au changement.

A mes yeux (peut être aux miens seulement, mais tout de même) tu n'ouvre pas ici un débat, tu essaye de nous accuser nous et une possible ignorance que tu nous dotes de ne pas suivre ta vision du bien sur un sujet parmi tant d'autres.

Eragon répond : En effet, j'essaie de vous ouvrir les yeux sur notre responsabilité dans l'exploitation animale et à débattre sur l'éventuelle incohérence avec la liberté marchombre.

C'est louable, t'es pas le seul à le faire, mais présenté comme ça (alors même que je n'avais pas encore lut plus que le titre) je me suis énervé.
Je sais, c'est pas cool, j'me suis repris, je pense.

Eragon répond : Ce sujet ne vise pas à faire la critique pure et simple de la consommation de produits animaux, mais d'en mesurer les effets négatifs et d'inciter au changement.

Mais j'ai réagis parce que tu énonce clairement que si une point de vue est opposé au tiens sur ce point, c'est un fait privant de liberté, égoïste et hypocrite, ne laissant à personne la possibilité d'avoir une opinion différente de toi s'il veux être libre, responsable, etc...

Eragon répond : Si tu as une opinion différente, ce sujet est là pour l'exposer.

J'insiste encore sur le fait que tu pars grandement du principe qu'on est ignorant ou hypocrite, et que ton titre et chacune de tes question semblent le clamer haut et fort.

Eragon répond : Je suis navrée si mon message d'introduction t'a paru agressif. Je te demande de bien vouloir m'indiquer ce que tu voudrais voir modifié.

ça fait plusieurs jours que tu as entamé une espèce de révolution de propagande pour ton point de vue, et j'ai voulut en savoir plus encore, refusant de partir du principe que je savais déjà.
J'ai ouvert tes liens (pas tous, il y en a trop [-> peut être pour ça que je me suis énervé en voyant ton post. XD ]), j'ai cherché sur internet, j'ai discuté avec un végé qui squatte mon entourage en ce moment, je voulais voir si je faisais fausse route.
Je me suis tapé à relire tout le sujet sur les végétariens!

Et tu sais quoi? J'ai pas changé d'avis, alors pourtant même que je sais, et j'ai décidé de l'assumer. 
Sauf que ton post là, il est venu directement me dire que je faisais fausse route et que j'ai faux, que je fais le mal et que je suis un meurtrier.
Alors oui, je n'omet pas cette possibilité.
Mais relancer ce sujet, déjà beaucoup abordé, de cette manière, et bien même si j'outrepasse mes droits en tant que membre de ce forum en élevant la voix, et en interprétant possiblement exagérément ton post (suite à tous ce qu'il y a derrière tout de même) j'aimerais te dire encore une fois qu'en plus du fait que tu piétines (toujours à mes yeux) le respect des opinons,  tu t'enfonce seul dans une cage d’abnégation et d'aveuglement tout aussi grande que celle que tu souhaite dénoncer.


Eragon répond : En effet, j'ai décidé il y a peu de me bouger le cul et de parler du sujet de la souffrance animale, car j'y suis de plus en plus sensible. Encore un fois, si la manière d'avoir lancé le débat ne te convient pas, indique moi ce qui devrait être modifié.

Tu noteras que je n'entre pas une seule fois dans un des arguments de ton post, ni ne répond à une de tes question, c'est volontaire, je post pas là pour essayer de te contredire ou de te confirmer, là je poste pour que tu revois un peu ta manière d'aborder et de voir le problème. Et surtout le rapport que tu as aux autres via celui ci.

Eragon répond : Si tu ne trouves pas constructif ce débat, je t'invite à expliquer pourquoi.
Je ne me rends pas bien compte de ce mauvais rapport aux autres que tu penses que j'initie. Explique toi s'il te plaît.


Ps: mes propos n'ont pas pour but d'être blessant, en revanche, je ne peux garantir qu'ils soient neutre et pacifiste. Et je l'assume.

Ps2: Désolé Shua de casser le débat.

Shua a écrit:Jusqu'où va l'exploitation animale pour toi ?
Un animal de compagnie est-il exploité ?
Un homme d'usine, est-il exploité ?

Vous êtes des animaux


L'homme doit manger un minimum de viande, mais il n'a pas le droit d'exploiter, que faire ? (Je dis un minimum par rapport à la carence en B12. Si un régime provoque un carence, c'est qu'il n'est pas tout à fait adapté à l'espèce).


L'exploitation animale passe par toute les nuisances faites aux animaux sans leur consentement. Cela va de la séquestration au meurtre de l'animal, en passant par le vol de nourriture (comme pour les abeilles) et la torture.
Un animal de compagnie est exploité dans le sens qu'on le prive de sa liberté de déplacement. Cependant, cette privation peut lui être bénéfique dans certaines situations (par exemple en ville où il aurait des chances de finir écrasé ou intoxiqué).
Un homme d'usine n'est pas exploité si il n'est pas forcé de quelque manière que ce soit à travailler, le chantage économique en fait partie.

Nous sommes des animaux. Smile

L'homme a plus de carence en mangeant de la viande et autres produits animaux que sans : http://nutritionfacts.org/video/omnivore-vs-vegan-nutrient-deficiencies-2/. L'absence de vitamine B12 dans les plantes n'est pas naturelle mais vient de l'appauvrissement des sols en bactéries créant la B12 lié à l'agriculture :  Les animaux sont d'ailleurs souvent supplémentés en B12, donc les omnivores sont autant supplémentés que les vegans. De plus, de nombreux omnivores sont aussi carencés en B12.




Edit Silia : attention au double-post. 

Eragon
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 18
Localisation : 13700 Marignane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Shua le Dim 8 Nov 2015 - 13:39

Un bon apiculteur ne vole pas la nourriture des abeilles. Si je m'approche d'un régime vegan, je continue de manger du miel et des oeufs parce que je trouve que ça n'a pas de sens de refuser ces deux éléments. D'après ce que j'ai compris, les abeilles produisent du miel tant qu'elle le peuvent, sans tenir compte du fait qu'elles aient assez de réserve ou non.  Le prélèvement de l'apiculteur ne doit en rien gêner l'approvisionnement de la ruche. Et les lois françaises protègent pas mal les abeilles des mauvais traitements. Regarde donc l'origine du miel que tu achètes.


Je considère davantage l'apiculture comme une mutualisation des moyens. Libre aux abeilles de partir si la ruche ne leur convient pas. L'apiculteur fournit un abris sûr, entretient la flore aux alentours, et en échange il prend le surplus de miel. Je trouve ça équitable.


Quand aux oeufs, je ne vois pas pourquoi c'est mal d'avoir 3 poules (sans coq) et de manger leurs oeufs. En quoi souffrent elles ? Elles pondent de toute manière.



 Cependant, cette privation peut lui être bénéfique dans certaines situations (par exemple en ville où il aurait des chances de finir écrasé ou intoxiqué).

Oh donc c'est mieux d'être un chat des villes qu'un chat des champs ? :/



Un homme d'usine n'est pas exploité si il n'est pas forcé de quelque manière que ce soit à travailler, le chantage économique en fait partie.

On est exploité de notre naissance jusqu'à notre mort. :) L'homme n'est plus un client mais un produit. 



L'homme a plus de carence en mangeant de la viande et autres produits animaux que sans : http://nutritionfacts.org/video/omnivore-vs-vegan-nutrient-deficiencies-2/. L'absence de vitamine B12 dans les plantes n'est pas naturelle mais vient de l'appauvrissement des sols en bactéries créant la B12 lié à l'agriculture :  Les animaux sont d'ailleurs souvent supplémentés en B12, donc les omnivores sont autant supplémentés que les vegans. De plus, de nombreux omnivores sont aussi carencés en B12.


J'avoue ne pas être renseignée sur le sujet.

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Rusyann le Dim 8 Nov 2015 - 13:40

Ne peut-on pas aimer un animal jusque dans notre assiette? x)

Nan je dec, j'approuve Eragon dans sa volonté de changer les choses, en mieux. Des protéines on en trouve aussi dans les céréales et dans les oeufs, on peut passer outre la consommation de viande pure et dure.

Ce que je peux reprocher, ce n'est pas la consommation de viande qui est lié directement à la chaîne alimentaire, c'est le fait que des industries s'approprient la vie d'êtres non pas pour survivre, mais pour faire du profit.

Rusyann
Renard Sha'Dho

Masculin Messages : 581
Date d'inscription : 01/07/2013
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Sëlarund le Dim 8 Nov 2015 - 14:02

Eragon a écrit:viande, vêtements, spectacle, vivisection...


Je ne me moque absolument pas, mais cela m'a fait bien rire ! Passer des vêtements à la vivisection c'est pas mal quand même ! 
Plus sérieusement, je vais essayer de te faire comprendre pourquoi je mange de la viande, mais aussi pourquoi consommer des produits animaux ne me pose pas de problème particulier. Je ne soutiens pas l'élevage en batterie, cela dit.


  En premier lieu, il est évident pour moi que la mort n'est pas une chose fondamentalement négative. Cela fait partie de la vie, et tuer n'est pas être pour autant égoïste ou barbare. Etre libre ne signifie pas être passif, être libre signifie que tu assumes tes actes en prenant la pleine mesure de ces derniers. Ainsi, manger de la viande en sachant ce qu'elle coûte, ce n'est pas se comporter comme un monstre. Dans ce cas de figure, il n'y a pas d'ignorance face à la souffrance, nous la reconnaissons et la prenons pour ce qu'elle est. Ensuite, de mon point de vue, manger de la viande n'est pas inutile, tout comme le fait de porter du cuir, ou de la laine. Je pourrais entrer dans le débat de la nutrition blabla, mais cela a déjà été fait mille fois; je vais donc donner une raison complètement arbitraire qui va te sembler être l'apothéose de la barbarie : j'aime le goût de la viande, et ça me suffit pour en manger ! De fait, il n'y a rien de mal en soi à désirer consommer de la viande, tant que la fréquence de ce désir est maitrisée.
De plus, et j'en suis désolée, mais l'argument du "si vous ne le faites pas subir à d'autres humains ou à votre animal de compagnie ça n'a aucun sens de le faire subir aux autres" n'a pas tellement d'emprise sur moi. Je n'ai pas de problèmes particuliers avec les gens mangeant du chien, s'ils aiment ça, pourquoi pas. Pour le reste, ne te fais pas plus bête que tu ne l'es : la sacralisation du corps humain interdit malheureusement la chasse à l'Homme (si ce n'était pas le cas, qui sait combien d'entre nous iraient à la chasse ?), et un animal n'est pas un Homme. Tu peux dire que c'est cruel de faire subir certaines choses à un animal sans son consentement, mais sachant qu'il ne peut pas te donner son consentement, cet argument m'apparaît moins comme le résultat d'une réflexion que comme un slogan de propagande. Tu appliques la morale à l'amoral, c'est quand même moche.
Puis je ne trouve rien de plus naturel que de tuer un autre être vivant pour me nourrir. Je préfère vivre en harmonie avec la nature (ça fait nymphe des bois dit comme ça, merde) que d'essayer de créer un tableau naïf d'un monde où les léopards font des bisous aux bébés impalas. Car oui, malheureusement, je suis un animal ayant hérité de certains traits adaptatifs, comme celui de la prédation, ou de la dominance. Et cela me va plutôt bien.
 
Pour les liens, j'attends d'en voir avec des sources fiables et explicites, surtout pour la vitamine B12.
Ps: pour le dos du cheval c'est quand même marrant, aussi. Il suffit d'apprendre aux cavaliers à monter proprement, ce n'est pas la fin du monde.

Sëlarund
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 733
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 22
Localisation : Loin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Shua le Dim 8 Nov 2015 - 14:13

Selarund, je t'approuve sur un point : la mort n'est pas une chose fondamentalement négative.


Après je trouve que tu fais certains raccourcis non-souhaitables, du coup je n'approuve pas vraiment le reste de tes propos:
- je ne sais pas si tu sais vraiment ce que c'est que d'être une vache laitière dans une industrie. Je pense que si tu savais, tu refuserais de boire ce lait là.
- la mort n'est pas une chose fondamentalement négative, la torture en revanche l'est. Surtout qu'elle est loin d'être nécessaire.
- Pourquoi tu dis qu'un animal ne peut pas te donner son consentement ? Tu n'es pas assez intelligente pour comprendre quand tu violes son avis ou non ? Une vache qui pleure son veau, ça se comprend très bien. Un cheval qui rue parce qu'il ne supporte plus son cavalier, ça se voit très bien. Un poisson rouge dont les écailles blanchissent, et dont la taille n'a pas évolué depuis sa date d'achat, ça se lit très bien. Faut pas être aveugle non plus.

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Sëlarund le Dim 8 Nov 2015 - 14:26

- Je n'ai pas parlé de torture, il me semble.
- Alors déjà, l'ad hominem, je passe. Ensuite, je pense que tu devrais te relire. Il y a une différence entre "violer l'avis de quelqu'un", comme tu dis, et constater les conséquences négatives d'un comportement. Le poisson rouge, s'il n'a pas évolué, n'est toujours pas en mesure de te donner son consentement ou sa désapprobation. Il n'en pense rien, lui. Je ne dis pas que  freiner le développement d'un poisson est la bonne chose à faire, je te demande de ne pas mélanger les termes utilisés. La vache réagit instinctivement, et c'est tout. 

Sëlarund
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 733
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 22
Localisation : Loin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Serpio le Dim 8 Nov 2015 - 14:28

Tu sais era, je pense ne pas avoir dis ça beaucoup de fois dans ma vie, mais je pense que tu fais preuve de mauvaise foi.
Je n'omet pas la possibilité que ce soit mon cas aussi, mais ce n'est pas mon impression actuellement.




Era a écrit: Je cherche le débat et la prise de conscience. La culpabilité n'est pas forcément nécessaire au changement.

Tu dis toi même chercher le changement, tu veux nous faire changer, et pas juste nous proposer des réflexions ou des pistes, là tu fais de la propagande, c'est ça que je regrette.
Et je vais le redire plusieurs fois.
Autre choses, ce débat est déjà sortit, plein de fois.




Era a écrit: En effet, j'essaie de vous ouvrir les yeux sur notre responsabilité dans l'exploitation animale et à débattre sur l'éventuelle incohérence avec la liberté marchombre.

Serpio a écrit:tu pars grandement du principe qu'on est ignorant ou hypocrite, et que ton titre et chacune de tes question semblent le clamer haut et fort.

Tu nous prive d'une quelconque possibilité d'être autre chose que ce que tu penses qu'on est. C'est à dire que tu nous met nous, et tant d'autres, dans la boite des "méchant" et t'essaye de nous faire changer "pour notre bien et celui de tout être vivant".
Mais en plus, tu nous impose des responsabilité et des incohérences sans accepter la possibilité que nous ayons put trouver des solutions à ces problèmes (ou me^me accepter ces solutions)



Era a écrit: Ce sujet ne vise pas à faire la critique pure et simple de la consommation de produits animaux, mais d'en mesurer les effets négatifs et d'inciter au changement.

Outre le fait qu'il la fasse pourtant (via propagande notamment), comme dis au dessus, il a déjà été lancé ailleurs. Pour ce qui est de mesurer et réfléchir à des solutions, je suis totalement pour. ^^



Era a écrit: Si tu as une opinion différente, ce sujet est là pour l'exposer.

Justement non era, je n'ai pas une opinion différente sur la plupart des points que tu énonce, et c'est pas ton opinion qui me dérange, c'est la manière dont tu le vie, dont tu le met en avant et tente même, à ta manière, de l'imposer.
De plus, comme je le diras encore plus bas, d'autres sont plus doué que moi pour converser de ces arguments, et sont déjà à l'oeuvre. X)



Era a écrit: Je suis navrée si mon message d'introduction t'a paru agressif. Je te demande de bien vouloir m'indiquer ce que tu voudrais voir modifié.

Ce message seul m'aurait moins gêné s'il n’accompagnait pas tes actes récents, tel que ta réaction sur le premier sujet sur les végétariens, et sur tout ce qui touche au végé, tout comme ton claquage de porte sur ta galerie.
Mais le titre lui, suffit déjà.
ça semble bien commencer, tu parles de "choix", mais viens alors une question morale, nous imposant des responsabilités, qu'en plus tu nous condamne à ne pas les respecter.
Ton post d'intro n'est pas neutre, je pense que ça tu peux le voir, et je clame à nouveau que tu nous prend pour des ignorant (pour rester poli) -> "
En revanche, ce que vous ignorez probablement, c'est que les animaux dotés d'un système nerveux souffrent de cette exploitation".
Que dire d'autre? Que tu balance tant de liens, certains de vidéos durant plus d'une heure, surement bien orienté, et que tu t'attends à ce qu'on les vois tous? Non? alors pourquoi les mettre? Ne peux tu pas seul défendre tes idées? (d'ailleurs, défendre ses idées dès le post d'intro d'un sujet qui se veux "constructif" et objectif c'est pas cohérent je pense, encore que, c'est faisable).


Era a écrit:En effet, j'ai décidé il y a peu de me bouger le cul et de parler du sujet de la souffrance animale, car j'y suis de plus en plus sensible. Encore un fois, si la manière d'avoir lancé le débat ne te convient pas, indique moi ce qui devrait être modifié.

Encore une fois, je te réponds en te mettant en avant la propagande que tu fais parce que tu te sens coupable,mais aussi responsable de nos opinions et de nos ignorances.
Tu sais, le pire, c'est que ce que je dis depuis le début dans ce post, je l'ais déjà dis au post avant, et si tu ne refusais pas d'avoir les yeux ouvert, tu aurais déjà les réponses que tu demande là.


Era a écrit: Si tu ne trouves pas constructif ce débat, je t'invite à expliquer pourquoi. 
Je ne me rends pas bien compte de ce mauvais rapport aux autres que tu penses que j'initie. Explique toi s'il te plaît.

Le débat est/peut être constructif, je dis pas ça. Comme dis en haut, je suis plutôt pro végétarien, mais ce que je critique (et je le dis encore), c'est ta manière de le mettre en place et de le défendre, en imposant et sans ouverture.
tu voulais parler de liberté marchombre, demande toi si un marchombre n'a pas autre chose que sa liberté.
"
Pourquoi les gens ne comprennent pas la souffrance des animaux ? Pourquoi s'obstinent-ils ? Ils doivent avoir de sérieux problèmes de conscience comme on dit."
Pourquoi ne pas être tourné vers la vérité, écouter et chercher ce qui nous rend meilleur ?
Pourquoi les carnistes ne supportent-ils pas qu'on parle de leur alimentation et répliquent en critiquant la nôtre. ?

Liste de mots et termes que j'aimerais ne plus avoir à entendre ni à prononcer 



Tu ne vois pas comme tu te ferme toi aussi? Comment tu agis de la même manière que ceux que tu critique?
Ne vois tu pas comme tu rabaisse ceux qui ne suivent pas tes idée? Même ceux qui semble seulement débattre avec toi!
J'ai comme le sentiment que tu défends une secte, et je n'ais aucunement envie de te suivre là dedans.

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1214
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Eragon le Dim 8 Nov 2015 - 14:28

Shua a écrit:Un bon apiculteur ne vole pas la nourriture des abeilles. Si je m'approche d'un régime vegan, je continue de manger du miel et des oeufs parce que je trouve que ça n'a pas de sens de refuser ces deux éléments. D'après ce que j'ai compris, les abeilles produisent du miel tant qu'elle le peuvent, sans tenir compte du fait qu'elles aient assez de réserve ou non.  Le prélèvement de l'apiculteur ne doit en rien gêner l'approvisionnement de la ruche. Et les lois françaises protègent pas mal les abeilles des mauvais traitements. Regarde donc l'origine du miel que tu achètes.

Eragon répond : Les apiculteurs ont le droit de couper les ailes de la reine. De plus, une partie des abeilles sont parfois tuées lors de leur endormissement, et le sucre ou le miel laissé en échange laisse un manque qui provoque la perte de plus nombreuses abeilles pendant l'hiver. Il y a aussi le problème de non cohabitation des abeilles domestiques et des abeilles sauvages, qui fait qu'il y a plus d'abeilles domestiques que sauvages. Or, il faut des abeilles sauvages pour butiner certaines fleurs que les abeilles domestiques ne butinent pas. Concernant le fait que certains essaims soient éradiqués quand ils ne sont plus rentables, je ne suis pas certain que cette pratique soit encore autorisé ou non en France.
Le miel est en plus très néfaste pour la santé, tout autant qu'un autre sucre :

Je considère davantage l'apiculture comme une mutualisation des moyens. Libre aux abeilles de partir si la ruche ne leur convient pas. L'apiculteur fournit un abris sûr, entretient la flore aux alentours, et en échange il prend le surplus de miel. Je trouve ça équitable.

Eragon répond : Malheureusement, l'essaim ne part pas sans sa reine et une reine dont les ailes ont été coupées a bien du mal à quitter sa ruche. L'abri concerne les abeilles domestiques produisant du miel, les autres ne sont pas les bienvenues pour diverses raisons (impossibilité à cohabiter avec les abeilles domestiques ou décision de l'agriculteur par exemple).

Quand aux oeufs, je ne vois pas pourquoi c'est mal d'avoir 3 poules (sans coq) et de manger leurs oeufs. En quoi souffrent elles ? Elles pondent de toute manière.

Eragon répond : Les œufs ne sont vraiment pas bons pour notre santé, ils apportent du mauvais cholestérol : http://nutritionfacts.org/video/eggs-and-cholesterol-patently-false-and-misleading-claims/. Mais surtout, quand il s'agit des œufs vendus dans le commerce, quelque soit l'appellation, les pratiques restent les mêmes : débéquetage des poules sans anesthésie, broyage des poussins mâles et abattage des poules qui ne sont plus assez productives ou malades.

 Cependant, cette privation peut lui être bénéfique dans certaines situations (par exemple en ville où il aurait des chances de finir écrasé ou intoxiqué).

Oh donc c'est mieux d'être un chat des villes qu'un chat des champs ? :/

Eragon répond : Le mieux c'est d'être un chat heureux. Smile Sinon, je dirais chat des champs.

Un homme d'usine n'est pas exploité si il n'est pas forcé de quelque manière que ce soit à travailler, le chantage économique en fait partie.

On est exploité de notre naissance jusqu'à notre mort. :) L'homme n'est plus un client mais un produit. 

Eragon répond : Il y a toujours moyen que notre métier soit utile et réponde à nos envies ou valeurs.

L'homme a plus de carence en mangeant de la viande et autres produits animaux que sans : http://nutritionfacts.org/video/omnivore-vs-vegan-nutrient-deficiencies-2/. L'absence de vitamine B12 dans les plantes n'est pas naturelle mais vient de l'appauvrissement des sols en bactéries créant la B12 lié à l'agriculture :  Les animaux sont d'ailleurs souvent supplémentés en B12, donc les omnivores sont autant supplémentés que les vegans. De plus, de nombreux omnivores sont aussi carencés en B12.


J'avoue ne pas être renseignée sur le sujet.

Eragon répond : N'hésite pas si tu as d'autres questions sur le sujet.

Eragon
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 18
Localisation : 13700 Marignane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Aramir le Dim 8 Nov 2015 - 14:29

Il y avait une phrase d'Edwin dans la quête d'Ewilan qui disait que c'est quand on tue, sans rien ressentir que l'on est un monstre. C'était sûrement écrit différemment mais la phrase avait le même sens. Après, si on devait ne plus parler aux meurtriers et à leurs complices, on serait bien seuls. Tout ça pour dire que cohabiter avec monstres n'est pas si dérangeant que ça quand on y est habitué. Je te soutiens Eragon, mais si ton objectif est d'ouvrir les yeux des gens sur cet énorme problème, il va falloir sortir du très très lourd car ils ont l'air septiques. Je vous laisse continuer :)

Ps: Je te souhaite sincèrement bonne chance Era

Aramir
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 67
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Shua le Dim 8 Nov 2015 - 14:31

Sëlarund a écrit:- Je n'ai pas parlé de torture, il me semble.
- Alors déjà, l'ad hominem, je passe. Ensuite, je pense que tu devrais te relire. Il y a une différence entre "violer l'avis de quelqu'un", comme tu dis, et constater les conséquences négatives d'un comportement. Le poisson rouge, s'il n'a pas évolué, n'est toujours pas en mesure de te donner son consentement ou sa désapprobation. Il n'en pense rien, lui. Je ne dis pas que  freiner le développement d'un poisson est la bonne chose à faire, je te demande de ne pas mélanger les termes utilisés. La vache réagit instinctivement, et c'est tout. 

Ouais je savais que j'allais me faire reprendre sur le poisson rouge haha. C'était pas un bon exemple.


Et la vache réagit aussi instinctivement à la perte de son veau que la femme à la perte de son bébé. Ca n'en demeure pas moins horrible.

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Eragon le Dim 8 Nov 2015 - 14:32

Rusyann a écrit:Ne peut-on pas aimer un animal jusque dans notre assiette? x)

Nan je dec, j'approuve Eragon dans sa volonté de changer les choses, en mieux. Des protéines on en trouve aussi dans les céréales et dans les oeufs, on peut passer outre la consommation de viande pure et dure.

Ce que je peux reprocher, ce n'est pas la consommation de viande qui est lié directement à la chaîne alimentaire, c'est le fait que des industries s'approprient la vie d'êtres non pas pour survivre, mais pour faire du profit.

Je suis tout à fait d'accord, l'industrie ne s'intéresse qu'à l'argent et n'en à rien à faire de la souffrance des créatures qu'ils tuent ou qu'ils exploitent. Par contre, concernant les œufs, en plus d'être mauvais pour la santé (http://nutritionfacts.org/video/eggs-and-cholesterol-patently-false-and-misleading-claims/), à moins qu'ils ne proviennent de tes propres poules et peu importe le label qu'ils portent, les poussins mâles sont plus que susceptibles d'avoir été broyés à la naissance et les poules d'avoir été débéquetées sans anesthésie puis tuées une fois malade ou plus assez rentables.

Eragon
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 18
Localisation : 13700 Marignane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Serpio le Dim 8 Nov 2015 - 14:34

J'ajoute juste mon grain de sel par rapport aux abeilles; Mon père est apiculteur.

Des abeilles, il en meurt chaque jour environ 100 par ruches. Et pas à cause des apiculteurs, c'est juste leurs mode de vie.
Un essaim, c'est rare et demandé, surtout en france, donc les apiculteurs font tout pour les garder en vie tu vois.
Le miel est excellent pour a peu près tout, et pas seulement en tant qu'aliment.

Les abeilles domestique ça n'existe pas dans les exploitations locale.

Et Era, TOUT aliment est mauvais, TOUT aliments est bon, ça sert à rien de sortir des liens orienté à la con pour appuyer le fait que les carences ou les overdoses d'un truc c'est mal.


Dernière édition par Serpio le Dim 8 Nov 2015 - 19:18, édité 1 fois

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1214
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Sëlarund le Dim 8 Nov 2015 - 14:36

La différence est justement là, Shua. Une femme perdant son enfant a mille raisons de le pleurer, il n'y a pas que l'instinct. C'est pour cela que la perte est d'autant plus grande. La vache réagit seulement à son instinct reproducteur. Elle refera un veau sans penser à celui qu'elle a perdu. Encore une fois, je ne dis pas que c'est bien. Mais ce raisonnement est un mauvais moyen de défendre la cause animale, car tu leur attribues des émotions qui ne sont qu'humaines.


Suis aussi d'accord avec Serpio sur ce coup.

Sëlarund
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 733
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 22
Localisation : Loin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Shua le Dim 8 Nov 2015 - 14:44

Eragon, je reconnais ta documentation (sur les abeilles). Mais je pense qu'elle est erronée.
Je peux te demander de lire un article que j'approuve pour que tu comprennes mon point de vue ?

http://cabanedetellus.free.fr/Pdf/Trois_fausses_raisons_de_ne_pas_manger_de_miel.pdf

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Eragon le Dim 8 Nov 2015 - 14:46

Sëlarund a écrit:
Eragon a écrit:viande, vêtements, spectacle, vivisection...


Je ne me moque absolument pas, mais cela m'a fait bien rire ! Passer des vêtements à la vivisection c'est pas mal quand même ! 
Plus sérieusement, je vais essayer de te faire comprendre pourquoi je mange de la viande, mais aussi pourquoi consommer des produits animaux ne me pose pas de problème particulier. Je ne soutiens pas l'élevage en batterie, cela dit.


  En premier lieu, il est évident pour moi que la mort n'est pas une chose fondamentalement négative. Cela fait partie de la vie, et tuer n'est pas être pour autant égoïste ou barbare. Etre libre ne signifie pas être passif, être libre signifie que tu assumes tes actes en prenant la pleine mesure de ces derniers. Ainsi, manger de la viande en sachant ce qu'elle coûte, ce n'est pas se comporter comme un monstre. Dans ce cas de figure, il n'y a pas d'ignorance face à la souffrance, nous la reconnaissons et la prenons pour ce qu'elle est. Ensuite, de mon point de vue, manger de la viande n'est pas inutile, tout comme le fait de porter du cuir, ou de la laine. Je pourrais entrer dans le débat de la nutrition blabla, mais cela a déjà été fait mille fois; je vais donc donner une raison complètement arbitraire qui va te sembler être l'apothéose de la barbarie : j'aime le goût de la viande, et ça me suffit pour en manger ! De fait, il n'y a rien de mal en soi à désirer consommer de la viande, tant que la fréquence de ce désir est maitrisée.
De plus, et j'en suis désolée, mais l'argument du "si vous ne le faites pas subir à d'autres humains ou à votre animal de compagnie ça n'a aucun sens de le faire subir aux autres" n'a pas tellement d'emprise sur moi. Je n'ai pas de problèmes particuliers avec les gens mangeant du chien, s'ils aiment ça, pourquoi pas. Pour le reste, ne te fais pas plus bête que tu ne l'es : la sacralisation du corps humain interdit malheureusement la chasse à l'Homme (si ce n'était pas le cas, qui sait combien d'entre nous iraient à la chasse ?), et un animal n'est pas un Homme. Tu peux dire que c'est cruel de faire subir certaines choses à un animal sans son consentement, mais sachant qu'il ne peut pas te donner son consentement, cet argument m'apparaît moins comme le résultat d'une réflexion que comme un slogan de propagande. Tu appliques la morale à l'amoral, c'est quand même moche.
Puis je ne trouve rien de plus naturel que de tuer un autre être vivant pour me nourrir. Je préfère vivre en harmonie avec la nature (ça fait nymphe des bois dit comme ça, merde) que d'essayer de créer un tableau naïf d'un monde où les léopards font des bisous aux bébés impalas. Car oui, malheureusement, je suis un animal ayant hérité de certains traits adaptatifs, comme celui de la prédation, ou de la dominance. Et cela me va plutôt bien.
 
Pour les liens, j'attends d'en voir avec des sources fiables et explicites, surtout pour la vitamine B12.
Ps: pour le dos du cheval c'est quand même marrant, aussi. Il suffit d'apprendre aux cavaliers à monter proprement, ce n'est pas la fin du monde.

L'homme possède les capacités intellectuelles nécessaires au développement d'une grande empathie. Pourquoi serait-il plus naturel de se priver de ces dons que de s'en servir ?
De plus, le fait que l'animal n'est pas la capacité de donner son accord ne change rien au fait qu'il paraît évident qu'il dirait non si il en était capable. Qui dirait oui pour se faire torturer, tuer, ou exploiter sous quelque forme que ce soit ?
Manger de la viande ou porter du cuir est inutile dans la mesure où nous avons à dispositions de meilleures alternatives pour la santé, pour se protéger du froid et pour le goût même (une multitude de faux steaks, de faux poissons et de faux œufs existe déjà).
Concernant la B12, voici tout un site dédié à celle-ci : http://www.vitamine-b12.net/causes-carence-b12/. Et un article sur l'appauvrissement des sols provenant du même site : http://www.vitamine-b12.net/vegan/.
Quant aux chevaux, le poids du cavalier qui pèse sur leur dos est très néfaste et engendre de multiples problèmes : http://osteopathechevauxchiens.com/dos-cheval-dorsalgie-lombalgie-osteo-osteopathie-haute-savoie-74-rhone-alpes-geneve/.

Eragon
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 18
Localisation : 13700 Marignane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Shua le Dim 8 Nov 2015 - 14:56

Sëlarund a écrit:La différence est justement là, Shua. Une femme perdant son enfant a mille raisons de le pleurer, il n'y a pas que l'instinct. C'est pour cela que la perte est d'autant plus grande. La vache réagit seulement à son instinct reproducteur. Elle refera un veau sans penser à celui qu'elle a perdu. Encore une fois, je ne dis pas que c'est bien. Mais ce raisonnement est un mauvais moyen de défendre la cause animale, car tu leur attribues des émotions qui ne sont qu'humaines.


Suis aussi d'accord avec Serpio sur ce coup.

Admettons que je t'accorde le point, même si je trouve affreux d'enlever chaque année son veau à une vache. Et même si j'accorde un peu plus à la vache que tu ne sembles lui accorder. Elle est capable d'une très grande affection, et ses lésions mentales peuvent rester profondément ancrées. C'est juste qu'elle n'a pas eu la chance d'apprendre à parler l'humain pour te le dire.
Le fait de se faire violer par un inséminateur artificiel chaque, d'être enfermée à l'année dans un box au sol bétonné, et de se faire tirer les mamelles à longueur de journée, tu trouves ça normal ? Pour simplement boire du lait. Je trouve ça profondément égoïste. Personne l'a le droit d'esclavagiser ainsi un être vivant.
Tu veux boire du lait de provenance animal ? Pas de soucis, choisis seulement bien le mode de production de ce lait.

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Eragon le Dim 8 Nov 2015 - 15:08

Shua a écrit:Eragon, je reconnais ta documentation (sur les abeilles). Mais je pense qu'elle est erronée.
Je peux te demander de lire un article que j'approuve pour que tu comprennes mon point de vue ?

http://cabanedetellus.free.fr/Pdf/Trois_fausses_raisons_de_ne_pas_manger_de_miel.pdf


D'accord, il suffit donc de prendre du miel Bio français si on aime vraiment le miel. Malgré tout, il faut se restreindre à très peu de miel par jour, car il ça n'a aucune valeur nutritionnelle et ça agit comme une véritable drogue : http://nutritionfacts.org/video/the-healthiest-sweetener/ ; http://www.arte.tv/guide/fr/054774-000/sucre-le-doux-mensonge.

Serpio a écrit:Tu sais era, je pense ne pas avoir dis ça beaucoup de fois dans ma vie, mais je pense que tu fais preuve de mauvaise foi.
Je n'omet pas la possibilité que ce soit mon cas aussi, mais ce n'est pas mon impression actuellement.


Era a écrit: Je cherche le débat et la prise de conscience. La culpabilité n'est pas forcément nécessaire au changement.

Tu dis toi même chercher le changement, tu veux nous faire changer, et pas juste nous proposer des réflexions ou des pistes, là tu fais de la propagande, c'est ça que je regrette.
Et je vais le redire plusieurs fois.
Autre choses, ce débat est déjà sortit, plein de fois.


Era a écrit: En effet, j'essaie de vous ouvrir les yeux sur notre responsabilité dans l'exploitation animale et à débattre sur l'éventuelle incohérence avec la liberté marchombre.

Serpio a écrit:tu pars grandement du principe qu'on est ignorant ou hypocrite, et que ton titre et chacune de tes question semblent le clamer haut et fort.

Tu nous prive d'une quelconque possibilité d'être autre chose que ce que tu penses qu'on est. C'est à dire que tu nous met nous, et tant d'autres, dans la boite des "méchant" et t'essaye de nous faire changer "pour notre bien et celui de tout être vivant".
Mais en plus, tu nous impose des responsabilité et des incohérences sans accepter la possibilité que nous ayons put trouver des solutions à ces problèmes (ou me^me accepter ces solutions)

Era a écrit: Ce sujet ne vise pas à faire la critique pure et simple de la consommation de produits animaux, mais d'en mesurer les effets négatifs et d'inciter au changement.

Outre le fait qu'il la fasse pourtant (via propagande notamment), comme dis au dessus, il a déjà été lancé ailleurs. Pour ce qui est de mesurer et réfléchir à des solutions, je suis totalement pour. ^^


Era a écrit: Si tu as une opinion différente, ce sujet est là pour l'exposer.

Justement non era, je n'ai pas une opinion différente sur la plupart des points que tu énonce, et c'est pas ton opinion qui me dérange, c'est la manière dont tu le vie, dont tu le met en avant et tente même, à ta manière, de l'imposer.
De plus, comme je le diras encore plus bas, d'autres sont plus doué que moi pour converser de ces arguments, et sont déjà à l'oeuvre. X)

Era a écrit: Je suis navrée si mon message d'introduction t'a paru agressif. Je te demande de bien vouloir m'indiquer ce que tu voudrais voir modifié.

Ce message seul m'aurait moins gêné s'il n’accompagnait pas tes actes récents, tel que ta réaction sur le premier sujet sur les végétariens, et sur tout ce qui touche au végé, tout comme ton claquage de porte sur ta galerie.
Mais le titre lui, suffit déjà.
ça semble bien commencer, tu parles de "choix", mais viens alors une question morale, nous imposant des responsabilités, qu'en plus tu nous condamne à ne pas les respecter.
Ton post d'intro n'est pas neutre, je pense que ça tu peux le voir, et je clame à nouveau que tu nous prend pour des ignorant (pour rester poli) -> "
En revanche, ce que vous ignorez probablement, c'est que les animaux dotés d'un système nerveux souffrent de cette exploitation".
Que dire d'autre? Que tu balance tant de liens, certains de vidéos durant plus d'une heure, surement bien orienté, et que tu t'attends à ce qu'on les vois tous? Non? alors pourquoi les mettre? Ne peux tu pas seul défendre tes idées? (d'ailleurs, défendre ses idées dès le post d'intro d'un sujet qui se veux "constructif" et objectif c'est pas cohérent je pense, encore que, c'est faisable).


Era a écrit:En effet, j'ai décidé il y a peu de me bouger le cul et de parler du sujet de la souffrance animale, car j'y suis de plus en plus sensible. Encore un fois, si la manière d'avoir lancé le débat ne te convient pas, indique moi ce qui devrait être modifié.

Encore une fois, je te réponds en te mettant en avant la propagande que tu fais parce que tu te sens coupable,mais aussi responsable de nos opinions et de nos ignorances.
Tu sais, le pire, c'est que ce que je dis depuis le début dans ce post, je l'ais déjà dis au post avant, et si tu ne refusais pas d'avoir les yeux ouvert, tu aurais déjà les réponses que tu demande là.


Era a écrit: Si tu ne trouves pas constructif ce débat, je t'invite à expliquer pourquoi. 
Je ne me rends pas bien compte de ce mauvais rapport aux autres que tu penses que j'initie. Explique toi s'il te plaît.

Le débat est/peut être constructif, je dis pas ça. Comme dis en haut, je suis plutôt pro végétarien, mais ce que je critique (et je le dis encore), c'est ta manière de le mettre en place et de le défendre, en imposant et sans ouverture.
tu voulais parler de liberté marchombre, demande toi si un marchombre n'a pas autre chose que sa liberté.
"
Pourquoi les gens ne comprennent pas la souffrance des animaux ? Pourquoi s'obstinent-ils ? Ils doivent avoir de sérieux problèmes de conscience comme on dit."
Pourquoi ne pas être tourné vers la vérité, écouter et chercher ce qui nous rend meilleur ?
Pourquoi les carnistes ne supportent-ils pas qu'on parle de leur alimentation et répliquent en critiquant la nôtre. ?

Liste de mots et termes que j'aimerais ne plus avoir à entendre ni à prononcer 



Tu ne vois pas comme tu te ferme toi aussi? Comment tu agis de la même manière que ceux que tu critique?
Ne vois tu pas comme tu rabaisse ceux qui ne suivent pas tes idée? Même ceux qui semble seulement débattre avec toi!
J'ai comme le sentiment que tu défends une secte, et je n'ais aucunement envie de te suivre là dedans.

Je pense que c'est comme si l'esclavage était autorisé. Faudrait-il alors montrer le moins possible de révolte envers ces pratiques pour paraître ouvert à celles-ci ? Je ne suis pas ouvert au fait de faire souffrir les animaux ; il me sera difficile, mais pas impossible, de changer sur ce point-là. Mais je reste assez ouvert pour discuter de ce point ou d'autres.


Serpio a écrit:J'ajoute juste mon grain de sel par rapport aux abeilles; Mon père est apiculteur.

Des abeilles, il en meurt chaque jour environ  par ruches. Et pas à cause des apiculteurs, c'est juste leurs mode de vie.
Un essaim, c'est rare et demandé, surtout en france, donc les apiculteurs font tout pour les garder en vie tu vois.
Le miel est excellent pour a peu près tout, et pas seulement en tant qu'aliment.

Les abeilles domestique ça n'existe pas dans les exploitations locale.

Et Era, TOUT aliment est mauvais, TOUT aliments est bon, ça sert à rien de sortir des liens orienté à la con pour appuyer le fait que les carences ou les overdoses d'un truc c'est mal.


Le sucre rajouté et le miel sont aussi néfastes pour la santé. Il est la cause de la hausse des diabètes de type 2, dobésité et de stéatose hépatique. Je t'invite à voir ce documentaire à ce sujet : http://www.arte.tv/guide/fr/054774-000/sucre-le-doux-mensonge. Concernant les différents niveau de bénéfices ou toxicité des aliments, voici un autre article : http://nutritionfacts.org/video/what-are-the-healthiest-foods/.




Sëlarund a écrit:La différence est justement là, Shua. Une femme perdant son enfant a mille raisons de le pleurer, il n'y a pas que l'instinct. C'est pour cela que la perte est d'autant plus grande. La vache réagit seulement à son instinct reproducteur. Elle refera un veau sans penser à celui qu'elle a perdu. Encore une fois, je ne dis pas que c'est bien. Mais ce raisonnement est un mauvais moyen de défendre la cause animale, car tu leur attribues des émotions qui ne sont qu'humaines.


Suis aussi d'accord avec Serpio sur ce coup.


Il n'y a pas de différences entre la conscience d'un vache et celle d'un humain : http://www.care2.com/causes/scientists-proclaim-animal-and-human-consciousness-the-same.html. Les femmes n'ont plus ne ressentent pas toutes la même chose à la perte de leur enfant, ce n'est pas une raison pour le leur enlever.




Edit Silia : toi mon coco, tu me refais un quadruple post, je balance tout. Faut pas pousser mémère dans les orties hein.

Eragon
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 18
Localisation : 13700 Marignane

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Shua le Dim 8 Nov 2015 - 15:49

Ergon, pour le bien du débat, cesse de balancer autant de liens. Personne ne va les ouvrir, il y'en a trop.

Shua
Arpenteur de la Voie

Messages : 368
Date d'inscription : 12/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le choix de consommer des produits animaux : pouvons-nous ignorer nos responsabilités ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:16


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum