Sur la continuité juive et le voyage intersidéral [Anglais]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sur la continuité juive et le voyage intersidéral [Anglais]

Message par Ender le Mer 4 Mai 2016 - 3:42

http://www.chabad.org/library/article_cdo/aid/3170867/jewish/The-Problems-of-Intergalactic-Travel-and-Jewish-Continuity.htm

Je laisse traîner ça ici.
Considérez environ 30 minutes pour une lecture appronfondie en anglais.
Ça me ferait énormément plaisir d'avoir quelqu'un avec qui en discuter.
Un jour, peut-être, je considererai une traduction libre.

____________________________________________________________________

"Our deepest fear is not that we are inadequate. Our deepest fear is that we are powerful beyond measure. It is our Light, not our Darkness, that most frightens us. [...] And as we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same. As we are liberated from our own fear, our presence automatically liberates others."

Ender
Unchained

Messages : 893
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 23
Localisation : De retour d'Anteverse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la continuité juive et le voyage intersidéral [Anglais]

Message par Voguerêve le Mer 4 Mai 2016 - 10:42

Tu veux parler de quoi ?

Comment rappeler la gravité à des gens qui vivent toute leur vie dans l'espaces ?

Pourquoi vouloir aller dans l'espace ?

Analyser les méthodes de transmissions et leurs avantages respectifs ?

Voguerêve
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 95
Date d'inscription : 06/03/2013
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la continuité juive et le voyage intersidéral [Anglais]

Message par Ender le Mer 4 Mai 2016 - 15:10

Ce texte me fait réfléchir sur le concept de foi en général, je te dirais.
La question qui me revient, c'est celle-ci: quel est notre concept-gravité qu'on balai de la main comme non-important? Quel sujet fait-on exprès d'oublier sous prétexte de ne pas avoir une raison qui nous semble, dans notre vision si limité du monde, raisonnable? ;)

____________________________________________________________________

"Our deepest fear is not that we are inadequate. Our deepest fear is that we are powerful beyond measure. It is our Light, not our Darkness, that most frightens us. [...] And as we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same. As we are liberated from our own fear, our presence automatically liberates others."

Ender
Unchained

Messages : 893
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 23
Localisation : De retour d'Anteverse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la continuité juive et le voyage intersidéral [Anglais]

Message par Voguerêve le Ven 6 Mai 2016 - 13:21

La foi c'est croire à quelque chose d'indémontrable par définition. Or il me semble qu'il n'existe pas de tel chose en science. La méthode scientifique est la méthode du doute, il s'agit d'essayer de prouver qu'on a tort par tous les moyens. Si on échoue à prouver qu'on a tort cela ne signifie pas qu'on a raison mais simplement que c'est vrai dans les limite du modèle que l'on a choisie. On ne peux pas "croire" en la gravité.

(D’ailleur  si on devait envoyer des gens dans l'espace pour si longtemps on les enverrai à l'intérieur d'une centrifugeuse pour créer une gravité artificielle. L'apesanteur c'est cool mais ça a de mauvais effet sur la santé, circulation sanguine altérée, os fragilisé etc... Sans compter que l'apesanteur aurai sans doute un effet sur la grossesse et la croissance des enfants.)

Sur le vaisseau il n'y a aucune raison que l'astronomie et la physique disparaissent. Si depuis la Terre nous avons été capable de découvrir la relativité ou la composition des étoiles il ne devrait pas être difficile de conserver la connaissance de la gravité. Il y aura forcément à bord une minorité de physiciens qui continuerons d'approfondir leur connaissances et leur compréhension de l'univers. Sur Terre comme sur le vaisseau la majorité des gens ne connaissent que partiellement la physique et ne s'en serve pas, cela n'empêche pas l'évolution de notre compréhension.

Pour faire le parallèle avec la continuité de la culture juive je dirais que c'est un peu comme si l'univers lui même faisait office de livre saint que chacun peu consulter mais que l'on ne peut comprendre  qu'après beaucoup d'études.

Quel sujet fait-on exprès d'oublier sous prétexte de ne pas avoir une raison qui nous semble, dans notre vision si limité du monde, raisonnable?

Ca me rappel un peu d'histoire des sciences. Aux alentour des année 1850 les physiciens ont réussi à créer un modèle cohérent (basé sur la thermodynamique, la physique statistique, et la mécanique Newtonienne), expliquant tous les phénomènes  observés. William Thomson (Lord Kelvin pour les intimes) aurai même dit "il ne reste plus rien à découvrir en physique". Plus rien ? Ce serai planqué sous le tapi quelques expériences dissidentes. 


Par exemple l'expérience de l'énergie total du corps noir. En simplifié prenons un four et mesurons l'énergie total qu'il émet par rayonnement électromagnétique. On observe que plus le four est chaud plus il émet de rayonnement et que la longueur d'onde la plus intense augmente avec la température. Ainsi on peut connaitre la température d'un objet simplement en analysant la longueur d'onde qu'il émet avec le plus d'intensité. L'expérience a parler mais la théorie ne suit pas. Avec leur modèle les physiciens calculent à chaque fois une énergie émise théorique infini !


Deux clan se forment alors, ceux qui pensent que si on ne trouve pas la solution c'est qu'on a mal posé le problème et ceux qui pensent que l'on a atteint la limite des modèles. Le temps donnera raison au second groupe. En effet le modèle classique est continue or aux échelles nanoscopiques les échanges d'énergie se font par paquet appelé quanta. C'est le fondement de la physique quantique moderne utilisé par Planck pour calculer correctement l'énergie du corps noir.


Pour l'instant les modèles physiques contemporains n'ont pas put être mis en défaut directement. Physique quantique et relativité général semblent fonctionner l'une pour l'échelle micro l'autre pour l'échelle macro. Cependant les deux théorie n'ont pas encore put être utilisée en même temps sur un même problème, soit on utilise la quantique soit on utilise la relativité.

Voguerêve
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 95
Date d'inscription : 06/03/2013
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la continuité juive et le voyage intersidéral [Anglais]

Message par Ender le Sam 7 Mai 2016 - 7:36

Voguerêve a écrit:La foi c'est croire à quelque chose d'indémontrable par définition. Or il me semble qu'il n'existe pas de tel chose en science. La méthode scientifique est la méthode du doute, il s'agit d'essayer de prouver qu'on a tort par tous les moyens. Si on échoue à prouver qu'on a tort cela ne signifie pas qu'on a raison mais simplement que c'est vrai dans les limite du modèle que l'on a choisie. On ne peux pas "croire" en la gravité.

(D’ailleur  si on devait envoyer des gens dans l'espace pour si longtemps on les enverrai à l'intérieur d'une centrifugeuse pour créer une gravité artificielle. L'apesanteur c'est cool mais ça a de mauvais effet sur la santé, circulation sanguine altérée, os fragilisé etc... Sans compter que l'apesanteur aurai sans doute un effet sur la grossesse et la croissance des enfants.)

De un, sachant qu'on ne sait pas ce qu' « est » la gravité, et qu'on se contente de constater ses effets sans comprendre d'où ils viennent vraiment (ni comment les calculer avec précision scientifiquement convenable), on peut commencer à se demander si on croit à la gravité. Non pas que la gravité n'existe possiblement pas, ce serait far-fetched, mais que la définition ou le modèle actuel est peut-être complètement à côté de la plaque. M'enfin, je crois que tu me suis.

Ensuite.... Oui, je suis conscient des effets des environnements à gravité réduite ou augmentée sur le corps humain. Oui, une centrifugeuse serait des bienvenues dans le voyage. Mais beaucoup de ce que tu affirmes me semble découler d'une incapacité à te mettre réellement dans le contexte. Le concept de gravité (et non pas le concept de force centrifuge, deux choses différentes), me semblerait bien difficile à comprendre sans une belle masse planétaire pour nous la faire ressentir. Être parfaitement à l'aise avec le second n'amène pas une conception rigoureuse du premier; si ça se trouve notre space-lambda serait incapable de dissocier gravité (son concept interiorisé erroné) de rotation. Certes, certes, ces space-lambdas devraient mieux comprendre les manoeuvres orbitales que notre terra-lambda, et ça... Ça c'est bon signe. ^^

Peu importe tout cela néanmoins, car ce n'est pas le sujet, et c'est fabulation. Ce qui m'intéresse réellement c'est ce que tu as repris; cette recherche de nos concepts-ignorés. Voici quelques pistes que j'ai essayé de suivre par rapport à moi-même:
Est considéré suspect:

  • Tout ce qui n'est pas cartésien
  • Tout ce qui ne répond pas à un critère de rigueur
  • Tout ce qui naquit et fut utilisé et mouru dans un autre contexte historique
  • Tout ce qui me semble mystique

Mon premier coupable? J'ai choisi l'alchimie, sur laquelle je me pencherai bientôt davantage. D'autant plus intéressant que notre cher Newton en était friand. ;)

____________________________________________________________________

"Our deepest fear is not that we are inadequate. Our deepest fear is that we are powerful beyond measure. It is our Light, not our Darkness, that most frightens us. [...] And as we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same. As we are liberated from our own fear, our presence automatically liberates others."

Ender
Unchained

Messages : 893
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 23
Localisation : De retour d'Anteverse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la continuité juive et le voyage intersidéral [Anglais]

Message par Voguerêve le Dim 8 Mai 2016 - 16:36

Une vidéo pour expliquer la différence entre science et pseudo-science.

https://www.youtube.com/watch?v=-X8Xfl0JdTQ&list=PL8dPuuaLjXtNgK6MZucdYldNkMybYIHKR&index=8

Il me semble que les pseudo-sciences rentre dans tes critères.

Tu veux juste en faire une liste ?

Ou bien tu veux exposer en quoi elles peuvent apporter quelque chose ?

Voguerêve
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 95
Date d'inscription : 06/03/2013
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la continuité juive et le voyage intersidéral [Anglais]

Message par Ender le Dim 8 Mai 2016 - 18:48

Ni l'un ni l'autre.
Une liste comme une exposition publique, n'a rien de très pertinent

____________________________________________________________________

"Our deepest fear is not that we are inadequate. Our deepest fear is that we are powerful beyond measure. It is our Light, not our Darkness, that most frightens us. [...] And as we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same. As we are liberated from our own fear, our presence automatically liberates others."

Ender
Unchained

Messages : 893
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 23
Localisation : De retour d'Anteverse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la continuité juive et le voyage intersidéral [Anglais]

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum