Le marcheur

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le marcheur

Message par Mayt le Jeu 17 Nov 2016 - 2:25

Et tu ne prends pas de plaisir à contempler ce qui a conduit à ce qui est beau soit ? A contempler l'histoire de ce qui est, aujourd'hui, beau ?

Je trouve clairement qu'il y a de la beauté là dedans. Genre, dans le fait de regarder un coucher de soleil, et de se dire que c'est des atomes d'hydrogène et les lois de l'optique qui font ça. De visiter un lieu, et de savoir ce qui s'y est vécu. Genre, comprendre comment Stonehenge est arrivé là, je trouve ça beau, toute la mise en perspective des petits événements qui ont conduit à ce que ça soit là, comme ça, maintenant.

Ne pas s'arrêter à contempler la magie qu'il y a à ce que nos pas nous ai conduit ici, mais comprendre ce qui a conduit ce qui est là où on est à être là, aussi.

Je sais pas si c'est clair. ^^

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le marcheur

Message par Lekoen le Lun 21 Nov 2016 - 14:18

Bon je n'étais pas là ce week-end, donc j'ai pris du retard, donc attention les yeux, pavé en préparation!




D'abord Serpio donc.




Le mot contrôle était un peu extrême, je m'en suis rendu compte quand je l'ai écrit. Je voulais souligner que comprendre quelque chose implique souvent (mais pas toujours) d'effectuer un processus de recherche, de rechercher une cause (et là je suis parti sur la réponse de Mayt, mince). De pouvoir en quelque sorte être capable de prédire l'apparition d'un phénomène. Je ne recherche pas ça. Je préfère être continuellement surpris par un phénomène, quelque chose, même si évidemment la première fois où l'on assiste à quelque chose de spécial laisse souvent la plus forte impression.




Ensuite pour le "pas besoin d'apprécier pour comprendre". J'apprécie effectivement de comprendre les choses, d'être subitement débloqué dans une réflexion. Mais je ne suis pas pour autant dans un état de contemplation. Je contemple un magnifique paysage mais j'apprécie de comprendre (de temps en temps) le charabia étrange des cours. Ce sont pour moi deux degrés différents que j'utilise dans différentes situations. Et si j'ai vraiment passé du temps à chercher une réponse, je vais VRAIMENT être content de l'avoir trouvée. Est-ce que ce sera pour autant de la contemplation de la réponse? Je ne pense pas.


Pour ta remarque sur la réflexion et sur les neurones qui turbinent, je te renvoie la question: est-ce que tu définis la contemplation par "les pulsions de l’excitation liées à des stimulus complexes lors de réflexions alambiquées qui finissent par créer des éruptions d'émotions partout dans mon être"? Est-ce que tu appellerais ce processus de la contemplation?


Pour ta dernière question, je pense que je prends le problème à l'envers. De mon point de vue, la contemplation n'est absolument pas limitée par la beauté. Mais la beauté déclenche en moi un état contemplatif et c'est là toute la différence. La beauté est (au moins pour moi) une cause de la contemplation, elle n'est pas la contemplation.


Et comme je prévois déjà ta prochaine question (mais alors qu'est-ce que la contemplation pour toi?) et que j'ai pas encore assez écrit, je dirais que c'est une observation, mais c'est bien plus que ça.








C'est pour moi un état proche de la méditation, une sorte de communion avec ce qui m'entoure. Je me sens infini. C'est l'esprit qui s'envole, l'âme qui chante et les bras qui s'ouvrent. C'est une grande inspiration et l'impression que le temps s'est arrêté, et souhaiter de toute ses forces que le temps se soit réellement arrêté, tout en sachant qu'il file et que l'objet de notre contemplation s'éloigne déjà. C'est tout ce que je recherche avec la rando (oui parce qu'un texte sans les mots voyage, rando ou marche, ce n'est pas un de mes textes ^^).


La contemplation est beaucoup plus large que la "simple" beauté, et tu vas toi-même me le démontrer dans ton prochain message (y avait une  histoire d'éruption, de synergie et de rotation du cerveau, bref là c'est le mien qui commence à surchauffer).




Grande inspiration, grande expiration, on essaie de retenir les derniers lambeaux de courages qui s'enfuient en hurlant et c'est parti pour la question de Mayt.



Alors je commence par la fin, même en relisant pour la 50 ème fois la première et la dernière question, j'arrive vraiment pas à lui trouver un sens. Juste l'impression de tourner un piti peu en rond. Mais heureusement tu as écrit le paragraphe central qui éclaircit un peu la situation. ^^



C'est un peu la même réponse que pour Serpio. Je prends beaucoup de plaisir à contempler ce qui... non je ne recopierai pas ta phrase. ... à contempler l'histoire des phénomènes ou des lieux que j'observe. Ce que j'ai trouvé fantastique dans Stonehenge, c'était d'être dans un lieu vieux de 5000 ans, et d'avoir devant moi les témoins muets de ces hommes vieux de 5000 ans. Mais ça reste très lié à l'instant présent. Je contemple ces pierres, et à travers elles toute l'histoire qu'elles renferment, mais je n'aurais absolument pas ces ressentis si jamais j'avais juste vu une photo sur Internet.




Je sais pas si c'est très clair non plus, mais c'est une sorte d'état de méditation. Je pense au passé, mais plus pour le lien qu'il m'offre avec le présent. J'aime beaucoup l'histoire, mais pour moi ce qui est contemplé doit être vécu, ni raconté, ni retransmis, ni entendu. Après j'aime profiter de la chance, magie, hasard qui m'ont guidés jusqu'à un évènement précis. C'est une source énorme de plaisir pour moi. Mais ce n'est pas une cause de contemplation pour moi.

Conclusion: je contemple au maximum l'instant présent, et j'apprécie énormément ce qui m'a amené ici. J'espère que j'ai été assez précis, parce que j'ai senti que je m'embrouillais un peu sur ta réponse, Mayt. Voilà sur ce mon cerveau liquéfié et mon estomac grondant réclament à grands cris des calories, donc je me précipite vers la cuisine!


PS: aucune idée de pourquoi il a mis tant d'espaces.



Dernière édition par Lekoen le Lun 21 Nov 2016 - 19:31, édité 1 fois

Lekoen

Messages : 29
Date d'inscription : 09/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le marcheur

Message par Obéron le Lun 21 Nov 2016 - 19:08

Lekoen a écrit:pour moi ce qui est contemplé doit être vécu, ni raconté, ni retransmis, ni entendu.

Pour ma part j'adore contempler les gens et les choses qui racontent, retransmettent et disent/jouent ce qui a été contemplé !

Obéron
Arpenteur de la Voie

Messages : 201
Date d'inscription : 10/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le marcheur

Message par Serpio le Lun 21 Nov 2016 - 20:32

Wa, tant de choses à dire! ^^^

Je pense, d'expérience, que l'on peut être surprit par quelque chose que l'on comprend. Et plus encore, je pense que ça arrive plus souvent. Si tu sais que tel oiseaux ne vole pas dans tel pays et que tu en croise un, la contemplation ne pourra t-elle pas être plus puissante?
Et puis dans l'idée de contemplation je pense qu'il faut que ça vienne de soit. je pense que c'est assez peu courant de contempler sans le vouloir, même un peu, sans "ouvrir de porte". ça peut venir naturellement, sans qu'on y fasse attention, mais ça vient de soit. Donc en soit on s'y attend un peu plus ou moins. Pire que de contempler, on sait qu'on contemple. 



La distinction que tu fais est, je pense, très importante. Être contenté ne veut pas dire contempler. Mais regardes bien, lorsque je parle de la contemplation par compréhension, je ne parle pas d'être content de comprendre, mais bien de contempler cette compréhension et ses implications. ^^

Au final la contemplation c'est : "
Regard ou considération assidue qui met en œuvre les sens (visuel, auditif) ou l'intelligence et concerne un objet souvent digne d'admiration" ou bien d'un point de vue purement philosophique: "Contemplation théorétique des Idées " (définition via le site CNTRL)
Et ce dont on parle nous serait un mélange des deux, ou  l'on devient capable de ne plus contempler que des objets digne d’admiration, mais au ocntraire de créer cette valeur contemplative dans la multitude de choses qui viennent à nous.

Si on se base sur ça on comprend que tu choisit tes objets contemplation par le état de beauté (mais pas toujours), d’inattendu (mais pas toujours) et que ça s'approche de la rando, des voyages et de la marche. (mais pas toujours. ^^) Tandis que je recherches la contemplation chez des objets ayant tous ces caractères, mais aussi d'autres, tel que l'état "compris par moi", "prévu/calculé", "accomplit", etc...
Ce n'est pas forcement un choix conscient, ou du moins très réfléchit, plus une construction basée sur nos expériences personnelle. Et pour moi, quel que soit l'objet contemplé on est d'accord sur ce la contemplation apporte.

Et comme tu le dis c'est un phénomène très basé sur l'instant. Globalement on est d'accord sur ce qu'est la contemplation (je pense) et je te propose, mais ça reste quelque chose de purement personnel, d'user de philosophie afin de découvrir du contemplable ailleurs encore que là où tu nages déjà dans la plénitude. ^^
Vois ça comme un des fameuse porte que tu me disais garder à l’œil lorsque l'on parlait du piège du voyage. je te propose une porte au cas où un jour l'aventure te tente.

Merci pour ces échanges. :)

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1212
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le marcheur

Message par Lekoen le Lun 21 Nov 2016 - 23:47

Très bonne conclusion, on a abordé le même sujet de deux angles différents (plus la contribution de Mayt, mais j'attends sa réaction parce que je suis pas encore sûr d'avoir compris ses questions).

Sur ton analyse de ma contemplation, tu as globalement raison (MAIS pas toujours ^^), les voyages et les randos sont chez moi des leviers très puissants de découverte. Et parce qu'avec un sac sur le dos, je me sens pleinement vivant, tout simplement. Et c'est très certainement de là que viennent mes tocs au sujet du voyage :)

J'avais précisé dans un précédent post que justement j’essayais de faire un pas en arrière parfois  pour découvrir d'autres horizons. C'est assez proche de ta philosophie je pense. Mais j'ai beaucoup de progrès à faire!

J'ai adoré cette discussion, ça fait vraiment réfléchir sur des sujets rarement abordés et rarement réfléchis pour ma part! Au plaisir d'une autre conversation!

Lekoen

Messages : 29
Date d'inscription : 09/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le marcheur

Message par Mayt le Mar 22 Nov 2016 - 17:20

Ma réaction.. ce sera une question : aurais-tu préféré ne connaître ni l'histoire, ni l'âge de Stonehenge ? J'en doute. Je ne met pas en opposition la compréhension et la contemplation, mais pour moi elles sont complémentaires. L'une existe difficilement sans l'autre. Si, certes, il est possible de contempler un truc magnifique sans même savoir ce que c'est, ou à l'inverse, il est possible de faire des maths abstraits sans aucune application concrète, je ne vois pas (ou presque ^^) plus d'intérêt à vivre ce que je ne comprend pas qu'à comprendre ce que je ne vis pas.  Et je pense qu'on se rejoint sur le deuxième point. La question est donc de savoir si tu me suis sur le premier. =)

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le marcheur

Message par Lekoen le Jeu 24 Nov 2016 - 0:12

Tu as raison, j'ai vraiment adoré découvrir l'histoire de ce lieu. Et je te rejoins effectivement sur ton deuxième point.
Et en fait, sur ton premier point, je pense que je te suis en partie mais que je n'hésite pas à faire de larges détours ^^. Parce qu'effectivement je cherche souvent à connaître la dimension historique d'un lieu. Mais j'adore tellement mettre le cerveau sur off et juste profiter de l'instant dans pas mal de situations (ok pas pour Stonehenge, là c'était jeu et set pour toi ^^). Ensuite, quand mes yeux sont pleins de ce que j'ai vu, il est possible que je me renseigne sur le pourquoi du comment. Mais ça c'est après. Mais ça ne marche pas avec la dimension historique que je recherche de suite.

Lekoen

Messages : 29
Date d'inscription : 09/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le marcheur

Message par Mayt le Jeu 24 Nov 2016 - 17:00

Plus qu'une dimension historique, je pensais à une dimension "cohérente". *Comprendre* le lieu, plutôt que "savoir" le lieu. Mais sinon, ok, je vois. Ça mérite de creuser encore, j'imagine, mais on a bien assez creusé pour un sujet de présentation. :3

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.

Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1578
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le marcheur

Message par Lekoen le Jeu 24 Nov 2016 - 23:38

Ah oui j'avais complètement zappé que c'était le sujet de présentation ^^' Oui ce sera suffisant pour cette fois!

Lekoen

Messages : 29
Date d'inscription : 09/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le marcheur

Message par Serpio le Ven 2 Déc 2016 - 0:24



ça rejoint un peu ce qu'on disait. ^^

Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1212
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 20
Localisation : Un peu partout

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le marcheur

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:15


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum