Les bases du marchombre

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les bases du marchombre

Message par Serpio le Ven 3 Fév 2017 - 15:57

Tout part d'ici:

Ezechiel a écrit:et je suppose qu'l faut déterminer une base commune sinon la notion de communauté ne sert à rien dans l'apprentissage.
Exemple Marchombre (fictif, tiré des livres) :
- Les Marchombres savent se battre (premièrement pour leur propre défense certes, mais quand même).
- Ils savent escalader les surfaces les plus extrêmes.
- Ils savent crocheter toutes sortes de serrures.
- Ils sont particulièrement doués pour obtenir des objets qu'ils ne devraient pas posséder.
- Ils partagent une philosophie de vie.
- Je ne compterai pas les greffes et autres caractéristiques individuelles puisque par définition elles ne sont pas communes.


Nous autres, Sha'Dho avons une base commune bien différente :
- Nous sommes plus ou moins créatifs.
- Nous sommes plus ou moins sportifs.
- Nous avons une philosophie de vie plus ou moins similaire.


C'est indéniable, si l'on veut progresser, s'entraider et apprendre les uns des autres, il nous faut une base et, dans un second temps, une finalité.

Je pense... non, je suis certain que de moins en moins de personnes sont d'accord sur les bases. Ce qu'est le Marchombre, le forum, les Sha'Dho.
Je propose ainsi de commencer par revoir le Marchombre, ce qu'il est, comment et pourquoi, à tous les niveaux de perceptions possibles. Et pour ce faire, nous allons d’abord chacun donner notre avis, notre vision de ce qu'est le Marchombre. Nous nous baserons sur ces points pour construire (ou reconstruire) notre vision de celui-ci.
L'idée n'étant bien sur pas de vous imposer une vision personnelle du Marchombre, mais bien en construire une communautaire sur laquelle se baser lors de nos échanges. La manière dont vous percevez le Marchombre est propre à vous, n'a pas plus ou moins de valeur, mais elle n'appartient qu'à vous. Nous allons ici essayer de créer un concept de Marchombre qui nous est propre à tous (un paradigme, je crois).

Ainsi je vous invite à répondre à ces quelques questions et faire tous les commentaires que vous souhaitez.

Qu'est ce que le marchombre pour vous?
Que doit il avoir?
Que doit il être?
Qu'est ce qu'il ne doit pas être?


Je vous demanderai éventuellement d'expliciter un minimum vos réponses afin de pouvoir en tirer le maximum. Je comprends parfaitement que le Marchombre soit poésie et que c'est par elle que vous souhaitez le définir. Mais nous risquons d'avoir du mal à tous comprendre l'ampleur de vos émotions.
Cela dit, vous n’êtes limités en rien. Lâchez-vous.

Au plaisir de vous lire!


Dernière édition par Serpio le Mar 7 Fév 2017 - 22:17, édité 3 fois

____________________________________________________________________

Je pense commencer à comprendre que j'ai eu tords
Tremblements dans l'espace
Si sombre sont ces brumes qui entourent le chemin de nos pensées.
danser de manière raisonnable avec les émotions ne t’empêche pas de danser!  
Nous ne sommes pas seul à voir qu'il n'existe pas de partie remise
Des vies qui se somment pour faire demain, motivées par des ratés dont on ne s'est jamais plaint
Tandis que moi perché du haut de mon regard
Au rythme du murmure des grand chênes
Où conscience et inconscient se mélangent en des silences indécis. 
avatar
Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1662
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 21
Localisation : Je n'y suis déjà plus...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par Ezechiel le Sam 4 Fév 2017 - 11:33

Hum...les règles m'interdisent de juste mettre "J'aime".
Donc :

Je pense (avis personnel donc) que le Marchombre n'est rien de plus qu'un idéal, parce que le Marchombre est fictif. Il n'existe pas et n'existera jamais parce que ses capacités dépassent les limites humaines et que, par définition, nous ne pouvons pas atteindre ce niveau sans passer 20 ans de nos vies à nous entraîner à chaque instant pour atteindre ce genre de niveau dans une "catégorie" (crochetage, escalade, combat...). Sans compter les caractéristiques clairement surnaturelles qui nous seront à jamais inaccessibles.


Maintenant, c'est pour ça qu'existent les Sha'Dho. Une existence physique, réelle qui tend vers l'idéal Marchombre comme perçu dans les livres.
Donc, première question de Serpio, Qu'est-ce que le Marchombre pour moi ?


Un idéal physique qui ne peut être atteint et une vision spirituelle de l'univers propre à chaque individu formée sur une base commune : La liberté est un droit tant qu'elle n’empiète pas sur celle d'autrui. Chaque Marchombre dispose de ses propres convictions, mais le désir de liberté en est toujours la base.


Maintenant, le reste des questions de Serpio ne fait plus sens à mes yeux. Le Marchombre n'a pas à être, car il est déjà dans son univers. Mais quid du Sha'Dho ?
Le Sha'Dho ne peut pas avoir les compétences surnaturelles du Marchombre, et quand bien même elles ne sont pas pertinentes dans notre contexte social. Alors que doit avoir le Sha'Dho ?


Un esprit critique. La capacité de réfléchir par lui-même et de prendre des décisions sans être influencé par la pub, la mode ou l'avis des gens qui l'entoure mais en se basant sur son avis, ses connaissances et les informations vérifiables qu'il est en mesure d'obtenir.


Développer ses compétences individuelles. Vous êtes bon à la course ? Courrez. Vous savez jouer d'un instrument ? Jouez. Vous êtes un "pirate" informatique ? "Piratez". Vous êtes diplômé en littérature ? Lisez. Chacun dispose de ses propres compétences, et s'il est toujours intéressant d'en développer de nouvelles, il faut entretenir celles que l'on possède. Un Sha'Dho est avant tout un individu au sein d'une société, tout comme le Marchombre au sein de sa société. Et là est la différence, la société du Marchombre a une place pour des individus capables de prouesses de combat, d'escalade, de vol et autres activités douteuses, une place si non-légale au moins tolérée. Notre société aussi a une place pour ce genre de personnes, la prison. Dans notre société, il vaut mieux savoir courir que savoir se battre, il vaut mieux savoir exprimer un point de vue et le défendre que d'escalader une tour de verre, il vaut mieux prendre la peine de travailler que de voler sa nourriture. Je ne dis pas que notre société est meilleure (mon avis à ce sujet mériterait un sujet dédié) mais c'est la société dans laquelle on vit et on doit s'y adapter. Les compétences des Marchombres ne sont d'aucune utilité à un Sha'Dho parce que nous ne vivons pas dans le même contexte, d'où l'idée de développer et de maintenir nos compétences propres qui nous seront utiles dans notre société.


Un sens moral. Le Chaos, dont personne ne parle jamais, est le côté obscur du Marchombre, et à notre époque, avec la technologie de notre côté, il serai très simple pour un Sha'Dho d'utiliser son sens critique ou ses autres compétences pour induire d'autres personnes en erreur ou pour causer du tort à autrui. Je pense qu'un sens moral est un impératif chez tout-un-chacun et pas juste chez les Sha'Dho, mais comme beaucoup de personnes dans le monde semblent en manquer, je me permets de le rajouter. Discerner le Bien, le Mal et toutes les nuances de Bon Mal et de Mauvais Bien qui les séparent est un impératif de vie.


Maintenant, que doit-on être ou ne pas être ? Je ne pense pas qu'on puisse décider de ce que nous sommes en tant que communauté, mais il est simple de décider de ce que nous ne sommes pas.


Nous ne sommes pas un genre de secte, la religion de chacun est soumise à son propre jugement et aux dernières nouvelles aucun membre n'a jamais dû donner d'argent de manière régulière à l’exception des coûts de maintien du forum.
Nous ne sommes pas des "Vigilants", nous ne sortons pas la nuit pour tabasser de la crapule sous couvert de justice.
Nous ne sommes pas des criminels, nous ne sortons pas la nuit pour tabasser des petites vieilles sous couvert de "liberté".
Nous ne sommes ni des héros ni des vilains. 
Nous sommes des gens normaux, doués de raison et de raisonnement critique, capables de comprendre autrui en écoutant ce qu'il dit, nous sommes physiquement aptes à nous défendre ou à courir le cas échéant (et si ce n’est pas la cas je vous invite à commencer à courir une heure tous les soirs, vous allez souffrir au début puis vous allez adorer ça).
Nous sommes portés par un idéal de liberté que nous comprenons et que nous respectons, tant pour nous que pour les autres.


Et c'est à peu près tout ce que j'avais à dire pour le moment.
Je comptais attendre un peu que d'autres personnes postent mais je vais être loin de mon pc pour deux-trois jours donc....voilà, je verrai bien les réponses générales en revenant !
avatar
Ezechiel
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 183
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 24
Localisation : Amiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par Serpio le Sam 4 Fév 2017 - 18:46

C'est super interessant! Beaucoup de choses dont on va pouvoir tirer profit!

Par contre je veux juste corriger quelques points.

Eze a écrit: Je ne pense pas qu'on puisse décider de ce que nous sommes en tant que communauté

Attention le but du sujet n'est pas de crée un statut auquel se conformer. Juste une idée, un concept sur lequel baser nos réflexions. Je propose pas qu'on devienne des marchombre hein.

Et j'aimerais aussi préciser qui si possible ce serait bien de parler des marchombre pour le moemnt. c'est tout à fait naturel de les considérer comme propre à leur environnement et de direct causer de notre communauté mais pour le moment essayons de nous détacher des Sha'dho, comme si l'on cherchais à avoir un regard extérieur sur le concept de marchombre que l'on forme.

Cela dit rien ne vous empêche de vous exprimer sur ce qui vous viens. c'est juste que les Sha'dho et, plus tard, le Forum constituerons un autre sujet, certes lié mais que l'on traitera à la suite de celui ci, dans un second temps. ^^


EDIT: Je ne veux pas parler tant que ça des idées elle même pour le moment, je ne critique pas ce qui a été dit, c'est juste histoire de recentrer un peu le sujet. Poster ce que pensez sans avoir peur d'être contredit, du moment que ça reste en rapport avec la question.
Personne ne devrait venir vous contredire pour le moment. :p

____________________________________________________________________

Je pense commencer à comprendre que j'ai eu tords
Tremblements dans l'espace
Si sombre sont ces brumes qui entourent le chemin de nos pensées.
danser de manière raisonnable avec les émotions ne t’empêche pas de danser!  
Nous ne sommes pas seul à voir qu'il n'existe pas de partie remise
Des vies qui se somment pour faire demain, motivées par des ratés dont on ne s'est jamais plaint
Tandis que moi perché du haut de mon regard
Au rythme du murmure des grand chênes
Où conscience et inconscient se mélangent en des silences indécis. 
avatar
Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1662
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 21
Localisation : Je n'y suis déjà plus...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par Mayt le Sam 4 Fév 2017 - 21:55

Je doute qu'on arrive à une vision commune sans se contredire un peu, Serpio. :p

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.
avatar
Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1657
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par Serpio le Sam 4 Fév 2017 - 23:55

ça viendra, pas tout de suite.

____________________________________________________________________

Je pense commencer à comprendre que j'ai eu tords
Tremblements dans l'espace
Si sombre sont ces brumes qui entourent le chemin de nos pensées.
danser de manière raisonnable avec les émotions ne t’empêche pas de danser!  
Nous ne sommes pas seul à voir qu'il n'existe pas de partie remise
Des vies qui se somment pour faire demain, motivées par des ratés dont on ne s'est jamais plaint
Tandis que moi perché du haut de mon regard
Au rythme du murmure des grand chênes
Où conscience et inconscient se mélangent en des silences indécis. 
avatar
Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1662
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 21
Localisation : Je n'y suis déjà plus...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par Obéron le Mar 7 Fév 2017 - 22:14

Soyons modéré et postons tout de même :
Un marchombre est un être fictif discret, puissant fort, dotés de capacités hors du commun développées grâce à un entraînement difficile et qui se voit souvent ponctué par un pouvoir extraordinaire offert par le Rentaï...
Vla pour moi

____________________________________________________________________

Ne confonds pas le rêve et l'Imagination. Si le premier vient à toi de son propre chef, c'est volontairement que tu décides d'arpenter la deuxième. Cela peut s'avérer périlleux, j'en ai fait l'amère expérience, mais les possibles sont trop nombreux pour que tous débouchent sur des impasses.
Pierre Bottero Les Âmes Croisées
avatar
Obéron
Moine Sha'Dho

Messages : 352
Date d'inscription : 10/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par Voguerêve le Mar 7 Fév 2017 - 22:30

Le marchombre est un personnage fictif créé par Bottero. Il évolue dans son monde, en quête de liberté et vie d'aventure. Si on veux savoir plus en détail ce qu'est le marchombre il suffit de lire Bottero.

je pense que ce demander ce que le marchombre devrait être ou ne pas être n'a pas beaucoup de sens. Pour moi il n'est rien de plus que le prétexte à l'agrégation de notre communauté.
avatar
Voguerêve
Maître Floc Floc

Masculin Messages : 154
Date d'inscription : 06/03/2013
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par Lunae Jill AS le Mer 8 Fév 2017 - 11:56

Serpio a écrit:L'idée n'étant bien sur pas de vous imposer une vision personnelle du Marchombre, mais bien en construire une communautaire sur laquelle se baser lors de nos échanges

HOLA QUE TAL.


Mon seul commentaire sur ce point est une question : pourquoi aimerais-tu, pourquoi veux-tu, que l'on aie une vision communautaire du marchombre ? Dans quel but, pour quoi faire ?

Ezechiel a écrit:Un esprit critique. La capacité de réfléchir par lui-même et de prendre des décisions sans être influencé par la pub, la mode ou l'avis des gens qui l'entoure mais en se basant sur son avis, ses connaissances et les informations vérifiables qu'il est en mesure d'obtenir.

Globalement, je suis d'accord avec ce qu'Eze à écrit sur le marchombre. Mais j'aimerais revenir sur ce point concernant les Sha'Dhos. Nous sommes dans la société, nous sommes une part d'elle. Et donc, elle nous influence. Et ce serait idiot et utopique de penser que nous ne sommes pas influencer par tout ce que l'on voit, entend, parce qu'on l'est. Toutefois, nous pouvons avoir un esprit critique mais surtout, il ne faut pas, à mon avis, essayer d'enlever cette influence que la société à sur nous.

Mais sinon, globalement, j'aime beaucoup ton post Eze :p.


Serpio a écrit:Qu'est ce que le marchombre pour vous?
Que doit il avoir?
Que doit il être?
Qu'est ce qu'il ne doit pas être?

CF le post d'Eze.





Hors sujet (me tape pas Serp <3) :




Je ne me sens pas Sha'Dho. Je ne me sens pas Marchombre. Pourtant, je suis là, ici et maintenant, depuis (fichtre) maintenant près de 5 ans. Je ne reste pas présente car l'idéal Sha'Dho m'intéresse, ou parce que je veux être plus sportive, ou parce que je veux débattre. Ce qui est bien avec ce forum et tout la diversité de ses rubriques et de ses membres, c'est que l'on peut-être soi-même. Et c'est globalement ce que permet Internet et ce qui fait sa beauté : pouvoir être ce que l'on veut, et ne pas être jugé. Mais alors, qu'est-ce qui différencie ce forum des autres plateformes d'échanges où je trouverais certainement des gens qui me correspondent plus ? La force du forum, (et surtout ses membres), c'est qu'ici on se sent bien. On se sent acceptés. Qui que l'on soit et peu importe notre histoire. 


J'ai traversé, pour le moment, la période la plus difficile de ma vie avec le forum et c'est grâce (en partie) au forum que je suis ce que je suis aujourd'hui et je n'oublierais jamais les gens que j'ai rencontré ici et IRL. 
Pour moi, le forum n'était pas mieux avant. Parce qu'avant, ok, c'était plus actif, mais aujourd'hui, on est plus soudés. Et je ne connais aucune autre communauté qui est aussi proche que nous. On se connaît, et plus encore : on est amis. Et c'est ça, selon moi, la base du forum, ses racines, et ce qui le fera vivre et perdurer. Parce que peu importe qu'il flanche, que la dynamique de groupe ne soit pas la bonne, tant qu'on se parlera et que l'on continuera à communiquer (flood ou débat), tant que NOUS vivrons, alors le forum vivra.
avatar
Lunae Jill AS
L'Arnacoeur

Féminin Messages : 731
Date d'inscription : 26/02/2012
Localisation : Séoul - Lille - Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par pharandre le Mer 8 Fév 2017 - 14:08

Bon puisque c'est toi serpio, je vais jouer le jeu et me prêter a l'exercice tel qu'il est demandé!
Rends toi donc compte de ton privilège =p


Le marchombre pour ne parler que de lui est un personnage fictif, profondément ancré dans son monde, faisant même mystiquement corps avec la nature et pouvant a haut niveau chevaucher la brume.

Ultimement badass, dans son contexte! mais m'est avis que dans notre réalité, il finirait en taule, serait peut être bien pris soit pour un illuminé de par son idéologie, soit pour un terroriste du fait de ses compétences.

"je pense que ce demander ce que le marchombre devrait être ou ne pas être n'a pas beaucoup de sens", je suis d'accord, il s'agit la d'un concept né de l'esprit éclairé de Mr Bottero, ne lui enlevons pas, il pourrait bien ne pas apprécier ce qu'il voit de la ou il est! 

Et puis je sais pas moi on peux changer toute l'histoire sinon, mais a quoi bon, moi je l'aime bien comme ca l'histoire! 

En plus c'est compliqué de poser une base quand on part d'un bouquin qu'on a chacun pu interpréter un peu a notre manière!


Vouala!
avatar
pharandre
Tonton Zooc

Masculin Messages : 208
Date d'inscription : 11/11/2012
Age : 23
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par inari le Mer 8 Fév 2017 - 15:42

On ne cherche pas à redéfinir le marchombre non ?

J'avoue ne pas comprendre pourquoi certains tiennent tant à préciser qu'il s'agit d'un concept fictif. La question n'est-elle pas simplement d'imaginer ce à quoi ressemblerait un marchombre dans notre société ? 
Il n'y a aucune conséquence à s'avancer là dessus, et je doute que l'on salisse la mémoire de Pierre Bottero en discutant sur ce forum.

Je trouve qu'Ezechiel a présenté de bonnes idées qui correspondent assez bien à ce que j'imagine des marchombres *qui n'existent pas* dans notre monde. 

Définir les bases du marchombre permet selon moi d'arriver à une idée plus concrète des buts à atteindre pour s'approcher de la Voie telle que décrite dans les livres. Cela n'engage personne, et on ne prétend pas détenir la science infuse. 
C'est le principe d'une discussion, de mettre les idées en place. Bien sur que chacun peut interpréter ses lectures différemment.

Ps: Je doute avoir été très claire dans mes propos (je manque encore d'entraînement ^^)
avatar
inari
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 54
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 20
Localisation : nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par pharandre le Mer 8 Fév 2017 - 15:59

Moi je t'ai compris en tout cas! 

"atteindre pour s'approcher de la Voie telle que décrite dans les livres"

C'est quelque chose qui ne me tente absolument pas et c'est pour ca que je ne cherche pas a extrapoler sur la situation d'un marchombre dans le monde reel.

c'est aussi pour cette raison que le marchombre en tant que fiction, me suffit largement et pour moi, je dis bien pour moi, il est plus utile qu'il reste un concept fictif, loins du contexte dans le quel nous vivons!
avatar
pharandre
Tonton Zooc

Masculin Messages : 208
Date d'inscription : 11/11/2012
Age : 23
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par Voguerêve le Mer 8 Fév 2017 - 22:47

Inari-> Un marchombre dans notre monde ne serait pas un marchombre. Il n'y a pas de guilde, pas de maître pour le former, pas d'utilité pour ses talents etc...

En fait il y a chez le marchombre des capacités et une philosophie qui sont intéressantes mais ce n'est pas le fait que ce soit un marchombre qui est intéressant. C'est pour ça que je ne pense pas que la figure du marchombre soit si importante que ça pour définir notre communauté.
avatar
Voguerêve
Maître Floc Floc

Masculin Messages : 154
Date d'inscription : 06/03/2013
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par pharandre le Mer 8 Fév 2017 - 23:01

Après vogue dans le cas ou l'on imagine un marchombre dans notre monde on peut tout aussi bien y imaginer une guilde et un maitre pour le former!
avatar
pharandre
Tonton Zooc

Masculin Messages : 208
Date d'inscription : 11/11/2012
Age : 23
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par inari le Mer 8 Fév 2017 - 23:18

Voguerêve -> Donc les capacités et la philosophie marchombre ne définissent pas le marchombre ?

Ce qu'on fait ici, c'est utiliser son imagination pour deviner à quoi ressemblerait un hypothétique marchombre dans notre société,  on ne cherche pas à définir notre communauté ! (Ou a la limite, on peut trouver des liens entre le nom et la base initiale du forum et ce qu'on fait dans cette discussion ) 

Pourquoi accorder une importance si grande à ce sujet ? Ceux qui veulent imaginer les possibilités peuvent le faire, les autres peuvent simplement laisser couler. 

Pourquoi faut-il toujours chercher à faira taire les rêves ?
Ne peut-on pas lier réalisme et imagination ? Ou au moins les laisser cohabiter.
avatar
inari
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 54
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 20
Localisation : nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par Serpio le Jeu 9 Fév 2017 - 16:14

Le sujet vous propose de donner une liste de ce qui a vos yeux fait d'un marchombre ce qu'il est.

Il ne vous demande pas de savoir si c'est transposable à notre monde, si on peut en devenir ou si notre communauté doit y ressembler.

Si vous souhaitez le définir comme ça, soit, mais je ne pense pas que pour vous le marchombre soit "une chose à laquelle la communauté forumique Sha'dho de 2017 ne peut ressembler".

Ce sujet ne vous propose finalement que de partager (pour le moment peut être) votre vision de ce qu'est un marchombre. Vous répondez assez facilement à une partie de ce qu'il est; c'est à dire un personnage fictif, mais le reste? Il n'est que ça? Fictif? Gwendalavirien? Avec une philosophie et des prouesse personnelle?
Mais dites moi, les frontalier ne répondent-ils pas aussi à cette définition?
(la réduction des idées énoncées ici est volontaire, pour faire passer un message, mais rassurez vous j'ai remarqué les précision parfois avancée"


Encore une fois c'est ma faute, j'ai parlé des Sha'dho et du forum dans l'introduction de ce sujet, je n'aurais peut être pas du. J'expliquais rapidement ce que je comptais faire, où même ce que je comptais que nous fassions plus tard, une fois les avis et opinons données sur le marchombre.
Mais le sujet là pour le moment c'est juste "qu'est ce que le marchombre selon vous"?

ce que vous dites en plus de cela sera fortement à prendre en compte pour la suite, et nous le ferrons, mais peut être que ce sera plus pertinent à énoncer à ce moment là. ^^

Sinon merci pour la participation, on engrange de plus en plus de choses, ça fais plaisir.

____________________________________________________________________

Je pense commencer à comprendre que j'ai eu tords
Tremblements dans l'espace
Si sombre sont ces brumes qui entourent le chemin de nos pensées.
danser de manière raisonnable avec les émotions ne t’empêche pas de danser!  
Nous ne sommes pas seul à voir qu'il n'existe pas de partie remise
Des vies qui se somment pour faire demain, motivées par des ratés dont on ne s'est jamais plaint
Tandis que moi perché du haut de mon regard
Au rythme du murmure des grand chênes
Où conscience et inconscient se mélangent en des silences indécis. 
avatar
Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1662
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 21
Localisation : Je n'y suis déjà plus...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par Voguerêve le Jeu 9 Fév 2017 - 18:00

Je pense que la notion de marchombre est cool dans le cadre d'un univers d'héroïc fantasy. Mais même dans l'univers de Bottero c'est un concept bancal. Par exemple, dans la scène où Ellana fini sont apprentissage en gravissant une montagne attachée par des chaines. Elle comprend qu'elle est marchombre, libre ou enchaîné, jeune ou vieille, en possession de ses moyens ou non. En fait elle est marchombre par définition, par le simple fait d’exister. Cette caractéristique d'existence elle là partage avec tous les gens du livres donc techniquement ils sont tous marchombres, ils ne s'en sont juste pas encore rendu compte.
C'est pour ça que le concept de marchombre ne me semble pas important et que l'on devrait pouvoir s'en séparer. Il s'agit juste d'un point relativement commun au gens du forum, on a lu et apprécié le même livre, les même personnages.
avatar
Voguerêve
Maître Floc Floc

Masculin Messages : 154
Date d'inscription : 06/03/2013
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par Kalios le Mer 15 Fév 2017 - 15:39

Je n'ai pas mis de réponse avant car tout simplement le sujet ne m'inspirait pas vraiment. Et il ne m'inspire pas plus aujourd'hui, et je vais essayer d'expliquer pourquoi^^
Pour moi, le marchombre est un lointain souvenir. De ce que je me souviens, j'ai été énormément touché par Ellana et les autres. Et ce qui faisait le lien entre eux tous était une philosophie et des caractéristiques communes.


Il doit, de base, avoir des capacités physiques, être agile, mais il doit surtout être capable d'apprendre. D'apprendre de son maître, d'apprendre de lui-même, et de savoir retransmettre cet apprentissage. D'apprendre de l'environnement. Je pense que le marchombre doit être en accord avec son environnement: c'est un analyste qui enregistre et doit savoir tirer profit du moindre petit élément l'entourant. Il doit pouvoir se fondre dans la nuit, jouer avec le vent.

Ce qui m'avait marqué était aussi la mysticité entourant la guilde. Comment ces êtres assez solitaires, de par leur nature et leur vision du monde, pouvaient-ils avoir une organisation sociale assez développée ? Car au final, si le marchombre est libre et libéré de ces chaines, il reste tout de même impliqué dans cette hiérarchie. De plus, les marchombres étaient connus de tout le monde, telle une catégorie sociale de Gwendalavir.

En fin de compte, le marchombre, ce sont des valeurs et caractéristiques communes. Une catégorie sociale sans en être vraiment une.
avatar
Kalios
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 83
Date d'inscription : 31/03/2016
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par Serpio le Mer 22 Fév 2017 - 22:18

Coucou!


Bon, je vais maintenant essayer de lister un peu tout ce qui s'est dit. 
Je vais beaucoup copier-coller pour ne pas déformer de propos.


-----------------


1- Le Marchombre est fictif, propre à Gwendalavir, à Bottero. Même "profondément ancré dans son monde"


2- C'est un idéal.


3- Ses capacités dépassent ce qui est humainement faisable de part la diversité des domaines dans lesquels il excelle. De plus, il possède des caractéristiques surnaturelles. de plus: "dotés de capacités hors du commun développées grâce à un entraînement difficile et qui se voit souvent ponctué par un pouvoir extraordinaire offert par le Rentaï..." ou "faisant même mystiquement corps avec la nature et pouvant a haut niveau chevaucher la brume."


4- "le désir de liberté en est toujours la base" du Marchombre.


5- Le Sha'dho ne peut avoir les compétences du marchombre, et elles seraient probablement obsolète dans notre monde. (on s'éloigne un peu de la définition du marchombre, mais je prend quand même)


6- "Un esprit critique. La capacité de réfléchir par lui-même". Cependant: "il ne faut pas, à mon avis, essayer d'enlever cette influence que la société à sur nous." Il faut aussi la prendre en compte dans les réflexions.


7- "Développer ses compétences individuelles." et "développer et de maintenir nos compétences propres qui nous seront utiles dans notre société."


8- (celui là vaut de l'or.) " La société du Marchombre a une place pour des individus capables de prouesses de combat, d'escalade, de vol et autres activités douteuses, une place si non-légale au moins tolérée. " et "les marchombres étaient connus de tout le monde, telle une catégorie sociale de Gwendalavir."


9- "Discerner le Bien, le Mal et toutes les nuances de Bon Mal et de Mauvais Bien qui les séparent est un impératif de vie."


10- "discret, puissant fort"


11- "Il évolue dans son monde, en quête de liberté et vie d'aventure." (attention, ça ne rejoint pas le point 4, ou indirectement)


12- " il s'agit la d'un concept né de l'esprit éclairé de Mr Bottero"


13- "Un marchombre dans notre monde ne serait pas un marchombre. Il n'y a pas de guilde, pas de maître pour le former, pas d'utilité pour ses talents etc..."
*
14- "les capacités et la philosophie marchombre ne définissent pas le marchombre ?"


15- Le marchombre "est marchombre par définition, par le simple fait d’exister. "


16- "être capable d'apprendre [...] et de savoir retransmettre cet apprentissage"


17- "le marchombre doit être en accord avec son environnement: c'est un analyste qui enregistre et doit savoir tirer profit du moindre petit élément l'entourant."


18- " il reste tout de même impliqué dans cette hiérarchie" (guilde)


19- "ce sont des valeurs et caractéristiques communes"



(Réactions et développement de la démarche) :

------------------------


Premièrement j'aimerais rebondir sur le point 19.
C'est probablement ma faute si peu de gens ont compris ce que j'ai demandé, mais c'est justement ces caractéristiques et ces valeurs commune que je vous demandais d'exprimer. Quel sont elles? Pourquoi les Marchombres les ont? Dans quel but? En quoi est ce propre au Marchombre?
Pensez vous qu'avec ces 19 point quelqu'un qui ne sait rien du marchombre comprend ce qu'il est?
C'est probablement entièrement ma faute, je me suis surement mal exprimé.


Relisez encore ces points. (d'ailleurs, si j'ai oublié un truc, dites le! je l'ajouterais!). Et dites moi, est ce vraiment comme ça que vous les aviez vu la première fois? Je n'ai pas vu parler des Maîtres mots ou de la poésie. Je ne dis pas que c'est ce qui définit le Marchombre mais est ce que ça vous semble moins important que de parler de l’illégalité de leurs actes?


Voguerêve, j'aimerais intervenir en complément sur celles ci:
"Si on veux savoir plus en détail ce qu'est le marchombre il suffit de lire Bottero."
Tout comme ceci: "je pense que ce demander ce que le marchombre devrait être ou ne pas être n'a pas beaucoup de sens". On se demande là ce qu'est un marchombre, pas pourquoi on se le demande. C'est comme si je te demandais quelle est la couleur du ciel et que tu ne me répondais pas sous prétexte que ça n'a pas de sens de se poser la question et qu'il suffit de regarder le ciel.
Globalement rester sur ces idées n'aide aucunement à la réflexion initiale.



-------------------------------------


Maintenant que je vous ai globalement donné mon avis sur ce qui a été avancé, je vous propose de discuter de ces 19 points, dans des sujets différents. l'idée est que si l'un d'eux ne convient pas, pour éviter de mélanger trop de sujets sur ce tread, vous créiez un autre tread afin de débattre/comprendre/échanger sur ce point qui vous chiffonne. Bien sûr, 19 sujet c'est beaucoup, et tout le monde n'a pas envie d'intervenir. Libre à vous.


Je ne vous oblige à rien. Vraiment. je vous y encourage juste. :)
Il y a tant à dire, tant à échanger, on peut tous s'aider à comprendre, à grandir.

N'oubliez pas, ces points n'ont pas pour but de nous définir, mais de nous aider à définir ce qu'est le marchombre, et SEULEMENT ça. D'ailleurs il en manque à mes yeux, c'est pour ça aussi que je veux laisser ce sujet libre à d'autres opinions. A force de rajouter des points à débattre dans d'autres tread, nous finirons par trouver une définition du Marchombre qui convienne à tous.

Au plaisir! Et merci de me lire. (et d'essayer de me comprendre! XD )



Il reste encore beaucoup de points non avancé, ce sujet sert à lister ces points, et quasiment qu'a ça. En gros, Voici 19 point, si vous voulez discuter de l'eux d'eux, ouvrez un sujet à part afin de laisser celui ci libre. 
A force de lister les caractéristiques du Marchombre et d'y réfléchir sur d'autres sujet, on finira par trouver une définition qui convienne à tous.

____________________________________________________________________

Je pense commencer à comprendre que j'ai eu tords
Tremblements dans l'espace
Si sombre sont ces brumes qui entourent le chemin de nos pensées.
danser de manière raisonnable avec les émotions ne t’empêche pas de danser!  
Nous ne sommes pas seul à voir qu'il n'existe pas de partie remise
Des vies qui se somment pour faire demain, motivées par des ratés dont on ne s'est jamais plaint
Tandis que moi perché du haut de mon regard
Au rythme du murmure des grand chênes
Où conscience et inconscient se mélangent en des silences indécis. 
avatar
Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1662
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 21
Localisation : Je n'y suis déjà plus...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par WorldWalker le Ven 24 Fév 2017 - 1:49

Bon sachant que certains on bien développé leur pensée et ça demande quand même un peu de motivation/temps de répondre, ça serait bien qu'on sache ce que t'as derrière la tête.. Pourquoi une vision commune du marchombre est-elle nécessaire alors qu'il n'est plus qu'un élément mineur du forum ?
'Fin bref..
Le marchombre est donc selon moi quelqu'un qui se définit en tant que marchombre, et est définit par sa communauté en tant que tel. Donc il pourrait très bien être une quiche en escalade.
Ce qui rassemble la communauté marchombre est le partage des valeurs de liberté, d'indépendance  et un esprit communautaire sans obligations (au sens ou le lien social ne génère pas de contrainte/dépendance), et le désir de perfectionner autant que possible leur corps et leur esprit.
avatar
WorldWalker
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 174
Date d'inscription : 11/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par Meta- le Ven 24 Fév 2017 - 10:39

En fait, il y a deux options : soit on réécrit le bouquin, soit pas.

Et puisqu'un bon croquis vaut mieux qu'un long discours
tadam (non, ceci n'est pas un œil ; oui, c'est un marchombre)



Ce qui ne change pas, c'est le noyau.
Ce qui change c'est l'extérieur.
Ce qui varie, c'est l'interface.

Donc l'extérieur, on peut laisser tomber, c'est du fictif. L'interface aussi, parce qu'elle dépend de l'extérieur.
Reste plus qu'à s'intéresser au noyau.


Dernière édition par Meta- le Ven 24 Fév 2017 - 13:37, édité 1 fois

____________________________________________________________________

Meta a.k.a Nerwen


"- Éviter toutes pensées perverses
- Se forger dans la voie en pratiquant soi-même
- Embrasser tous les arts et non se borner à un seul
- Connaître la Voie de chaque métier, et non se borner à celui que l'on exerce soi-même
- Savoir distinguer les avantages et les inconvénients de chaque chose
- En toute choses, s'habituer au jugement intuitif
- Connaître d'instinct ce que l'on ne voit pas
- Prêter attention au moindre détail
- Ne rien faire d'inutile"

Miyamoto Musashi; les 9 principes.
avatar
Meta-
The Juge

Féminin Messages : 1536
Date d'inscription : 04/09/2010
Localisation : Là-bas

http://www.apaoc.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par Serpio le Ven 24 Fév 2017 - 13:35

J'aime beaucoup ton image mais pas les conclusions que tu en tire.

Si l'interface est comme elle est, ce n'est pas que à cause de l'extérieur. il est aussi très intéressant d'essayer de comprendre pourquoi le marchombre est marchombre à travers la manière dont se forme cet interface, en réponse à l'extérieur.

Si je prend un exemple: En quoi les capacités à tuer du marchombre (vis à vis de Gwendalavir) sont elles représentative d'un trait propre au marchombre?
Qu'est ce qui pousse le marchombre à tuer et surtout qu'est ce qui le pousse à choisir de tuer. Comment il fait son choix? sous quels principes?

si tu ne regardes que le Noyau tu risque de passer à coté de certains points. ^^

Considérer que "
4- "le désir de liberté en est toujours la base" du Marchombre. " est inutile c'est probablement passer à coté de certaines choses, mais si le point est peut être faux.




Dis toi que toi tu ne vois pas ça quand tu "regardes" le marchombre, mais d'autres oui. Comprendre pourquoi ils voient ça, comment le marchombre reflète ça peut aussi aider à le définir.

____________________________________________________________________

Je pense commencer à comprendre que j'ai eu tords
Tremblements dans l'espace
Si sombre sont ces brumes qui entourent le chemin de nos pensées.
danser de manière raisonnable avec les émotions ne t’empêche pas de danser!  
Nous ne sommes pas seul à voir qu'il n'existe pas de partie remise
Des vies qui se somment pour faire demain, motivées par des ratés dont on ne s'est jamais plaint
Tandis que moi perché du haut de mon regard
Au rythme du murmure des grand chênes
Où conscience et inconscient se mélangent en des silences indécis. 
avatar
Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1662
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 21
Localisation : Je n'y suis déjà plus...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par Meta- le Ven 24 Fév 2017 - 13:52

Je n'ai pas dit que l'interface dépendait uniquement de l'extérieur. Bien sur qu'elle dépend de l'intérieur vu qu'elle en fait partie intégrante.

On a lu un livre. On a vu un type d'être dans ce livre, qui vit dans un environnement fictif. Donc évidemment, on le voit de ce point de vue puisqu'il est donné tel quel.
J'ai souligné l'intérêt de s'attacher au noyau, et non pas à l'extérieur ou l'interface. Pas de les évacuer du raisonnement.
Oui, ils nous permettent d'accéder au noyau, il s'agit juste de les utiliser comme vecteur pour l'atteindre. Pas d'en faire des finalités, elles sont données dans le livre.
Je parle simplement d'aller au delà de ce qui est donné littéralement, et arrêter de faire l'amalgame et une bouillie informe entre le marchombre littéral et son essence.

Le "point 4" est à reformuler, car c'est un non sens tel quel. Tout homme rêve de liberté, c'est dans sa nature. Il suffit simplement de sortir dehors, regarder les panneaux publicitaires " Evadez-vous blabla... billets d'avion destination blablabla...".
Evadez-vous.
Oui, le marchombre a un désir de liberté comme tout homme. Donc ce n'est pas une "base" à proprement parler du marchombre.
La liberté découle simplement de la voie du marchombre. C'est une conséquence.

____________________________________________________________________

Meta a.k.a Nerwen


"- Éviter toutes pensées perverses
- Se forger dans la voie en pratiquant soi-même
- Embrasser tous les arts et non se borner à un seul
- Connaître la Voie de chaque métier, et non se borner à celui que l'on exerce soi-même
- Savoir distinguer les avantages et les inconvénients de chaque chose
- En toute choses, s'habituer au jugement intuitif
- Connaître d'instinct ce que l'on ne voit pas
- Prêter attention au moindre détail
- Ne rien faire d'inutile"

Miyamoto Musashi; les 9 principes.
avatar
Meta-
The Juge

Féminin Messages : 1536
Date d'inscription : 04/09/2010
Localisation : Là-bas

http://www.apaoc.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par Serpio le Ven 24 Fév 2017 - 16:25

Au temps pour moi. 

Lorsque tu as utilisé les termes de "pas utile" j'ai cru que tu les évacuais du raisonnement, ce qui m'a un peu effrayé. 

En revanche la précision que tu fais (comme quoi on cherche le noyau et pas la bouillie) je l’accueille avec grand plaisir!  Désolé d'avoir réagit un peu vite. ^^

(Au fait, pour le point 4, si je te répond un jour ce ne sera pas ici, il y a plus à dire mais je préfère garder ce sujet libre pour son but initial. ^^)

____________________________________________________________________

Je pense commencer à comprendre que j'ai eu tords
Tremblements dans l'espace
Si sombre sont ces brumes qui entourent le chemin de nos pensées.
danser de manière raisonnable avec les émotions ne t’empêche pas de danser!  
Nous ne sommes pas seul à voir qu'il n'existe pas de partie remise
Des vies qui se somment pour faire demain, motivées par des ratés dont on ne s'est jamais plaint
Tandis que moi perché du haut de mon regard
Au rythme du murmure des grand chênes
Où conscience et inconscient se mélangent en des silences indécis. 
avatar
Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1662
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 21
Localisation : Je n'y suis déjà plus...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par Mayt le Ven 24 Fév 2017 - 17:14

Bon, je vous préviens, c'est LONG.
J'ai fait des parties, pour rentre ça plus digeste.


1) Le marchombre vs. le monde.



Serpio a fait une liste de 19 points, mais au final, j'ai surtout relevé quatre façons de voir le marchombre. C'est globalement toujours les mêmes qui reviennent, donc c'est intéressant de les voir rassemblées au même endoit :
 
 - Le marchombre par son appartenance à un groupe social
 - Le marchombre par ses compétences physiques
 - Le marchombre par son rapport philosophique à la vie
 - Le marchombre "relativiste"

On va les traiter une par une.



I. Par son appartenance à un groupe.



Une vision du marchombre qui a été présentée ici, c'est l'idée que "marchombre" est un statut social. Le marchombre se définirait par son rapport à la guilde, au groupe social "marchombre". Et que, conséquemment, on ne pourrait pas être marchombre... par ce qu'il n'y a pas de guilde, de maîtres.

Je ne vais pas m'étendre énormément sur cette partie, par ce que c'est assez simple à réfuter. Le groupe social marchombre n'est qu'une propriété émmergente du fait qu'il y ait des marchombres. Il y a eu des marchombres avant la guilde, et puis... peut-être qu'il y en aura après. C'est très hors-sujet de définir le marchombre par son groupe.

Il y a ça, et il y a aussi un autre truc : dans le livre, une bonne partie des "marchombres" de par leur titre ne sont pas "Marchombres" dans le sens philosophique profond. Du coup, ça me paraît inadapté de définir le marchombre de cette façon.

Du coup, Voguerêve, quand tu dis que "ce sont les caractéristiques (physiques et philosophiques) du marchombre qui sont intéressantes plus que son titre.", et bien... oui. Tu enfonces une porte ouverte. Quand on parle de marchombre, on ne parle pas du titre...

Pour ce qui est de la dualité entre l'individualisme marchombre et l'organisation de la guilde, et la notion de "valeurs communes" des marchombres... je crois que ça mérite une post à part entière, donc je ne m'aventure pas dessus. Mais pour moi, ça ne relève pas de la définition du marchombre non plus, sur laquelle on reviendra, mais ce sont plutôt des propriétés émergentes.

Passons donc à ce qui est important, les caractéristiques physiques et philosophiques.



II. Par ses compétences (physiques).



Dans cette première vision, le marchombre se définit par un ensemble de comptétences physiques. Globalement, quand on réfléchit à transphérer le marchombre dans notre monde, deux points ressortent : elles seraient inaccessibles (voire carrément surnaturelles à cause du Rentaï), et elles seraient inutiles (ou en tout cas, trop coûteuses pour valoir la peine).

A) Pour le premier point, je pense qu'il s'agit juste d'une profonde mauvaise foi. Les capacités du marchombre telles que représentées dans le livre sont métaphoriques, romancées, exagérées (parfois volontairement, parfois non). Ça s'explique par le fait que Bottero n'a aucune notion de comment marche la physique du mouvement, déjà, mais aussi par ce que certaines capacités "surnaturelles" sont exagérées volontairement pour impressionner, ou pour exprimer quelque chose.

Si le roman était plus réaliste, que les marchombres sautaient 4m au lieu de 8m, s'ils grimpaient des immeubles au lieu de tours de verre (est-ce vraiment différent ? xD), est-ce que ça changerait quoi que ce soit ? Non. Bon.

B) Pour le second point, l'inutilité : grimper des tours, se battre, sauter loin, etc., tout cela serait inutile dans notre monde, et réservé à Gwendalavir. Et bien... je retournerai la question : à quoi ça sert, en Gwendalavir ? Est-ce que c'est vraiment plus utile que chez nous ?

Le monde de Gwendalavir n'est pas si différent du notre. À ceci près qu'il s'agit majoritairement d'empires, alors que nous voyons plutôt une cohabitation de dictatures et de républiques, les empires étant passés de mode depuis la fin de la période coloniale ; que leur capitalisme n'a pas encore pris une ampleur comparable au notre, et que la technologie est moins avancée, les principes de base restent les mêmes :

Il y a des marchands, il faut travailler pour gagner de l'argent, il faut de l'argent pour acheter, il faut acheter pour survivre, voler c'est illégal, faire un truc illégal nous conduit en prison, sauf si on le fait pour le compte d'un puissant qui nous couvre ou qu'on ne se fait pas attraper ; la politique est un jeu de dupes, de réthorique et de pouvoir, entre riches ; la violence est omniprésente quand on sort de la "capitale" pacifiée (chez nous, l'occident). Bref, les règles sont plutôt similaires. Dans ce monde, pour "réussir", il faut vivre à la capitale, se former, travailler, rejoindre une guilde d'artisan, trouver un endroit ou vivre, acheter sa bouffe, gagner de l'argent, etc. Si on habite ailleurs, la vie est plus physique, plus loin des bureaux et des ateliers et plus proche des mines ou des fusils, selon le contexte.

Mais dans tous les cas, ici comme là-bas, à la capitale ou ailleurs, inutile de grimper à des tours et des falaises, d'être un acrobate hors pair, d'être le plus rapide, de savoir courir 100km, etc.

Il serait plus pertinent de se poser la question sous un autre angle... à quoi est-ce que peut bien servir cet entrainement, si les capacités qui en résultent ne sont pas si importantes que ça ? J'y reviens un peu dans la partie philosophie, mais c'est une question que j'aimerai que vous vous posiez.

C) Il a été dit que la société de Gwendalavir "a une place pour" les individus qui savent se battre, grimper, voler, etc., et que la notre n'en a pas. Mais en réalité, il n'y a aucune différence : dans les deux univers, le marchombre serait critiqué, marginalisé, incompris, chassé, destiné à la prison, et agirait clandestinement pour éviter ces menaces. Il n'est pas le bienvenu dans les aires les plus pacifiées, car son illégalisme le met en danger.

Et à l'inverse, la place que peut trouver le marchombre dans la société de Gwendalavir, pourquoi ne pourrait-il pas la trouver dans notre monde ? Quand le marchombre travaille pour sécuriser un convoi, par ce qu'il a besoin d'argent, n'est-ce pas similaires à quelqu'un qui travaillerait dans la sécurité privée pour arrondir les fins de mois ? Quand le marchombre vole ou tue sur contrat, n'est-ce pas similaire aux mercenaires bien réels qui servent ponctuellement mafias ou gouvernements ? Quand le marchombre part en voyage seul dans la montagne pour grimper, défier la nature, n'est-ce pas similaire à ces sportifs qui partent traverser les parcs nationaux à la recherche de sommets à conquérir ? Je ne dis pas que ce sont des places qu'il faut prendre ou où il fait bon vivre, je dis que ce sont des places qui existent.

On a dit : "dans notre société, il vaut mieux savoir courir que savoir se battre". Je réponds : ça dépend où t'es.

On a dit : "il vaut mieux savoir exprimer un point de vue et le défendre que d'escalader une tour de verre". Je réponds : ça dépend ce que tu veux.

On a dit : "il vaut mieux prendre la peine de travailler que de voler sa nourriture". Je réponds : sortez de votre bulle.

"La société" dont vous parlez sans cesse, ce n'est pas juste ce que vous avez sous les yeux. Regardez sous le tapis, regardez plus loin que le bout de votre nez. Le monde dans lequel nous vivons ne s'arrête pas à la France, à l'occident ou aux pays dits "développés".

Si un "marchombre" a de bonnes chances de finir en prison à Paris, est-ce qu'il en est de même dans la campagne indienne, ou en Bolivie ?

Peut-être que ICI et MAINTENANT, les compétences du marchombre vous semblent inutiles, mais il n'y a pas que votre vie, dans notre monde.

D'ailleurs, même en France, même juste à l'échelle d'une ville, il se passe tellement de choses, il y a tellement de places dont vous n'avez pas confiance. Il y a des mafieux, il y a des squateurs, il y a des traceurs, il y a des voleurs, il y a des explorateurs, il y a des anar, il y a des mercenaires, des "criminels", bref, tout ce pour qui vous ne semblez pas immaginer de place, ils existent, même sous vos yeux fermés.

Mais il serait limitant de s'arrêter à une définition par les capacités du marchombre. Si, certes, elles font partie de ce qu'est le marchombre, elles ne suffisent pas à le définir.



III. Par son rapport (philosophique) à la vie



Une autre définition du marchombre qui a été avancées, brièvement, c'est de définir le marchombre par ses valeurs et son rapport à la vie. En l'occurence, le fait d'ériger la liberté (la sienne et celle des autres) au coeur de ses priorités, et son rapport à l'apprentissage (là encore, le sien, par la progression, et celui des autres, par l'enseingement).

Je pense que c'est un axe à creuser. C'est clairement celui qui a le moins été développé. Le débat est resté à "le marchombre c'est des capacités physiques", ou "le marchombre est mal défini", mais presque personne n'a abordé l'aspect philosophique qui est pourtant, de la plume de Boterro lui-même, le plus important.

J'en toucherai un mot : le marchombre dans le livre est défini à travers un état d'esprit, basé sur l'envie acharnée de progresser, sur le fait d'être prêt à se remettre en question, de "prendre des courbes" dans sa vie, sur une considération soutenue de la liberté (que ce soit à travers la question de l'attachement, de l'indépendance matérielle, ou autre, la reflexion est complète), et sur un attachement particulier à l'harmonie. Le marchombre ne nie pas d'être influencé par la société, au contraire, il l'assume, et cherche à comprendre cette influence, pour pouvoir prendre du recul sur elle. Ça renvoie un peu à ce que disait Voguerêve dans son post sur le déterminisme, pour ceux qui s'en rappellent.
Le marchombre dans le système est comme le marchombre dans la rivière, il ne nie pas la force qu'elle exerce sur lui, ni n'essaye de la remonter comme un bourrin en nageant à contre-courant. Il accepte les influences de celle-ci, et essaye de s'en jouer, de ne pas se faire emporter, d'avoir conscience de chaque courant. C'est dans ce sens là que sont entendus liberté et harmonie.
Ses choix de vie, et notamment le choix de développer de telles capacités physiques, découlent complêtement de cette philosophie de vie (même si c'est une interraction réciproque). Il y a de quoi en parler des heures, tant la liste des sujets à aborder est longue. L'aspect social/relationnel entre marchombres, entre un marchombre et un non-marchombre, entre le marchombre et la société ; les choix éthiques, et politiques du marchombre ; l'importance -pour ne pas dire omniprésence- de la remise en question profonde. Les marchombres avancent sur le fond. Ils n'ont pas peur de la souffrance que peut engendrer le rennoncement à ce qu'ils ont été. C'est un positionnement assez rare et courageux pour le souligner.

Ça mérite d'en parler plus, hésitez pas à reprendre ce point. J'ai fait qu'un petit résumé de mon avis. ^^



IV. Le marchombre relativiste



Voguerêve, tu as dit que le marchombre était "mal défini", en citant pour exemple le fait que tout le monde serait marchombre, car Ellana réalise qu'elle est marchombre juste par ce qu'elle existe, et que tout le monde existe. C'est un sophisme incroyable. Ellana est et restera marchombre quelque soit son état par ce qu'elle a appris, et que ces apprentissages l'ont marquée pour toujours, elle n'oubliera pas le chemin parcouru ni la dynamique que ça lui a insuflé : elle est devenue marchombre, donc elle le restera indépendemment de ses capacités, etc. Mais il y a une étape. Tout le monde n'est pas un marchombre qui s'ignore, attendant de s'en rendre compte. Être marchombre ça s'apprend, c'est le rester qui est inconditionnel, et qui marque l'accomplissement de l'apprentissage.

C'est pour ça que je pense que les capacités du marchombre, même si elles ne sont pas indispensables pour être marchombre, sont indispensables pour le devenir. C'est l'entraînement plus que le résultat, qui compte, ici, dans la construction d'une philosophie de vie.




2) Le Sha'Dho



La question du Sha'Dho a été posée par opposition avec le marchombre. D'une certaine façon, je crois avoir montré qu'il était un peu inutile de penser les choses comme ça. Une manifestation de la philosophie marchombre dans notre monde serait évidement différente, puisque le contexte (technologique, politique, etc.) change, mais ne serait pas différente dans le fond - c'est ce qu'a souligné Meta-. Il est pertinent de les nommer différement, mais totalement déplacé d'en parler comme des modèles en opposition.

Du coup, j'estime avoir déjà donné ma réponse à "c'est quoi un Sha'Dho ?". Cette partie sera donc uniquement consacrée à répondre à ce que vous avez proposé. ^^

Un des premiers points soulevés par Zec, et les autres après lui, c'est dire que "le Sha'Dho doit développer ses compétences individuelles". Devenir meilleur dans ce qu'il sait déjà faire, bref, s'épanouir tel un papillon dans ce qui lui plait déjà. J'arrive pas à trouver ça pertinent. Il n'y a rien d'inné, de divin. Rien ne tombe du ciel, on n'arrive pas avec un set de compétences dans lesquelles nous serions naturellement bons, et destinés à devenir meilleur. On peut avoir des facilitées, dues à notre millieu social, notre contexte familial ou nos gènes, certes. Mais tout cela est déterminé. Qu'est-ce que tu dis à quelqu'un qui est très mauvais en musique, mais qui rêve de voir changer ça ? Qui veut réellement progresser ? Tu lui dis non, par ce qu'il avait qu'à être meilleur à la base ? Se limiter à ce à quoi on est déjà bon, c'est juste refuser d'aller à l'encontre de ce qui nous détermine, refuser de faire des choix. Ça renvoie à l'entrierté du débat sur la progression qu'a ouvert Lunae. Se contenter de faire ce dans quoi on est déjà bon, c'est rester dans sa zone de confort.

Ton discours, il me fait un peut penser que ce que tu dis, c'est que quelqu'un qui nait avec une grosse bite doit forcément faire du porno. C'est comme ça. Ça ferme toutes les portes. Impossible de faire autre chose que ce pourquoi on est "né".

En plus, c'est super incohérent avec ce que tu dis après... Si t'es bon au vol, au piratage, au combat et à la grimpe, mais que tout ça ne sert à rien selon toi, il faut faire quoi ? Développer ce qu'on aime et dans quoi on est bons, ou s'en priver par ce qu'on aurait "pas de place dans la société" ? 'faudrait savoir...

Un autre point, c'est l'esprit critique. C'est-à-dire la capacité à se défendre contre des idées, grosso-modo. Savoir se soustraire aux influences de la pub, de la mode, du jugement des autres, ou au moins d'être conscient des ces influences et réagir en conséquence. Je suis plutôt d'accord avec ça.

Mais du coup, je ne comprends pas comment on a pu en arriver à dire, à peine plus loin, que les Sha'Dhos (comme les marchombres) sont des individus sociaux, qui doivent s'adapter à la société dans laquelle ils vivent, et arrêter de tenter de se soustraire à son influence, puisque ce serait impossible et idiot de penser le contraire ou d'essayer.

"Il faut faire ce dans quoi on est déjà bons et pas trop essayer de sortir de sa zone de confort."
"C'est la société dans laquelle on vit, donc on doit s'y adapter !"

C'est pas très esprit critique tout ça. Si on est pas d'accord ? Si on veut faire autrement ? Si on a pas de problème avec la marginalité ? Si l'effort pour se créer une place dans une société où nous n'en trouvons/voulons pas ne nous paraît pas être insurmontable ? Si on veut faire l'effort de se développer en dehors de ce qui nous est proposé par défaut ? D'ailleurs, est-ce qu'on a forcément besoin d'être reconnu par la société pour y avoir une place ? Recconnu par qui, d'ailleurs ? Par l'État ? Un "criminel" n'a-t-il pas une place, à sa façon ? Surtout s'il est activiste ? Un marginal n'a-t-il pas aussi une place ?

Se dire qu'on doit s'intégrer dans notre société "par ce que c'est comme ça", c'est le contraire de l'esprit critique, c'est se laisser emporter, c'est le conformisme, c'est un peu tout ce dont on parle dans l'autre débat, sur l'envie de progresser. C'est la négation de la progression, qui consiste précisément à s'extraire des "c'est comme ça"...

Même toi, tu le dis : "Nous sommes des gens normaux" ! Nous n'essayons pas de penser, voire pire, d'AGIR autrement. Nous sommes normaux, banals, nous ne faisons que ce qu'on veut bien nous laisser faire. Wow. Such marchombre. "Nous ne sortons pas la nuit tabasser des racailles et/ou des petites vieilles. Nous ne sommes ni des héros ni des villains".

Mais... pourquoi pas ? Mieux vaut rester chez soi et ne pas agir ? Ne pas penser trop fort, et surtout, rester chez soi avec les rares idées qu'on aurait l'impertinence d'avoir ?

Pour moi, la simple notion d'esprit critique est anti-conformiste, alors comment peut-on à la fois être favorable à l'auto-défense intellectuelle et à la remise en question, et affirmer qu'il faut rentrer dans le rang et être "normal" ?

Le marchombre/Sha'Dho doit être capable de se défendre, aussi bien physiquement qu'intellectuellement, et je trouve que dans notre société, c'est tout le contraire de "normal". C'est au contraire une élévation sociale.

Rien ne nous oblige à ête normal, si ce n'est la peur d'être marginal.

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.
avatar
Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1657
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par Meta- le Ven 24 Fév 2017 - 21:36

Voilà un post consistant, merci Mayt ;)

____________________________________________________________________

Meta a.k.a Nerwen


"- Éviter toutes pensées perverses
- Se forger dans la voie en pratiquant soi-même
- Embrasser tous les arts et non se borner à un seul
- Connaître la Voie de chaque métier, et non se borner à celui que l'on exerce soi-même
- Savoir distinguer les avantages et les inconvénients de chaque chose
- En toute choses, s'habituer au jugement intuitif
- Connaître d'instinct ce que l'on ne voit pas
- Prêter attention au moindre détail
- Ne rien faire d'inutile"

Miyamoto Musashi; les 9 principes.
avatar
Meta-
The Juge

Féminin Messages : 1536
Date d'inscription : 04/09/2010
Localisation : Là-bas

http://www.apaoc.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les bases du marchombre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum