De l'envie de progresser au dégoût d'en entendre toujours parler

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: De l'envie de progresser au dégoût d'en entendre toujours parler

Message par Serpio le Jeu 16 Fév 2017 - 7:40

Il y a deux jours j'ai réfléchit à la progression avec différente personne. Sasori, Laelys, Inari, Chevaucheuse de Brume, et on en a tiré trois à quatre grand "moyens" de progression qui peuvent s'entre croiser.

Il y a passer au delà des blocages, ce qui nécessite assez souvent un effort, qui nécessite de se forcer. Il y a des risques évidents qui sont je pense assez intuitif.

Il y a passer au delà des routines, des habitudes, pour apporter de la variété à sa vie. (c'est à ne pas confondre avec la spontanéité.) A nouveau c'est assez intuitif.

Il y a parfaire ses capacités. Telle que s’entraîner, réfléchir à sa pratique et affiner ses compétences. C'est un peu opposable au point précédent. Mais pas trop non plus. :p
Pour ce point il existe un risque pas trop intuitif: celui d'avoir l'illusion de la progression. Refaire la même chose souvent c'est courir le risque de ne plus le faire en pleine conscience. C'est courir le risque de ne plus vraiment construire ce que l'on fais, se construire à travers ce que le fait et surtout garder en tête pourquoi on le fait.
De plus, selon les points de vue, la progression des compétences n'est que faiblement lié à la progression personnelle. C'est à dire que la progression personnelle passerait plus par qui on est que ce que l'on peut faire. (c'pas clair, désolé)

Il y a un de mes préféré: La spontanéité et l'aléatoire.
Le plus simple pour comprendre c'est un exemple. Si vous marchez dans la rue, qu'en passant proche d'un banc, vous avez envie de vous mettre debout sur ce banc et hurler, le premier réflexe est de vous dire "nan mais c'est débile, je vais pas le faire."
Faire un effort, pas souvent si insurmontable que ça, pour vous motiver à faire ce que votre esprit vous propose vous permet d'acquérir du savoir, de l'expérience et des émotions souvent inattendue. Accepter ce à quoi vous ne vous attendiez pas peut offrir beaucoup de progression.

En plus de ces quelques grande manière de progresser, il y en a d'autres, plus adapté selon les circonstances et les gens.
Mais il y en a une que je n'ai pas dis et qui est indissociable de toute progression, qui complète tous les moyens que j'ai cité plus haut.
C'est la réflexion. Et attention, je ne parle pas d'un courant/modèle ou d'une construction de réflexion précise, mais bien juste de la réflexion. Tout ce qui est recherche d'informations, introspection, remise en question des méthodes et des pratiques, c'est LA qu'il y a de la progression personnelle. En plus d'éviter les conséquences néfaste de certains types de progression (comme la mécanisation inconsciente de l'entrainement) elle permet l'acquisition ou le renforcement plus rapide et plus efficace d'a peu près tout ce qu'on apprend.
Ensuite au sein de la réflexion il y a une variété quasi infinie de manière de réfléchir, certaine plus adapté, plus pertinente, plus agréable que d'autres, tout dépend du contexte et de la personne. Mais quoi qu'il arrive la composante obligatoire de la progression à mes yeux n'est ni la zone d'inconfort ni l'effort/la force. C'est la réflexion.
avatar
Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1514
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 21
Localisation : Je n'y suis déjà plus...

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'envie de progresser au dégoût d'en entendre toujours parler

Message par Meta- le Ven 17 Fév 2017 - 21:44

Je n'ai pas pensé à la spontanéité et l'aléatoire, mais je vois de quoi tu veux parler ;)

Toujours dans cette idée de réflexion; si il n'y a pas volonté de progresser, il n'y a pas lieu d’entamer de réflexion. De cheminement introspectif pour comprendre en nous-même, comment notre être unique fonctionne, et où ça ne va pas.
Cette compréhension permet une meilleure maîtrise de soi, un meilleur répondant à diverses situations dans une variété d'environnements, car on agit en étant conscient de notre propre fonctionnement.
La liberté en découle.

____________________________________________________________________

Meta a.k.a Nerwen


"- Éviter toutes pensées perverses
- Se forger dans la voie en pratiquant soi-même
- Embrasser tous les arts et non se borner à un seul
- Connaître la Voie de chaque métier, et non se borner à celui que l'on exerce soi-même
- Savoir distinguer les avantages et les inconvénients de chaque chose
- En toute choses, s'habituer au jugement intuitif
- Connaître d'instinct ce que l'on ne voit pas
- Prêter attention au moindre détail
- Ne rien faire d'inutile"

Miyamoto Musashi; les 9 principes.
avatar
Meta-
The Juge

Féminin Messages : 1480
Date d'inscription : 04/09/2010
Age : 21
Localisation : Là-bas

http://www.apaoc.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'envie de progresser au dégoût d'en entendre toujours parler

Message par Voguerêve le Sam 18 Fév 2017 - 8:51

J'ai trouvé un article qui parle de notre cerveau et des deux principales manière de réfléchir qu'il possède.

Les neurones de la pensée libre

J'ai l'impression que la pensée algorithmique est la pensée qui permet de progresser, de comprendre vraiment le monde et de faire preuve d'esprit critique. Tandis que la pensée heuristique c'est rester dans sa zone de confort au sens de mayt dans ses premiers postes.

En effet quand on utilise la pensée heuristique on a aucun moyen de vérifier si ce que l'on pense est vrai ou pas, on se contente de le croire vrai. Alors que la pensée algorithmique demande plus de travail et d'énergie mais permet de savoir à quel point ce que l'on croit est vrai.
avatar
Voguerêve
Maître Floc Floc

Masculin Messages : 133
Date d'inscription : 06/03/2013
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'envie de progresser au dégoût d'en entendre toujours parler

Message par Mayt le Ven 24 Fév 2017 - 16:30

L'article n'est pas accessible sans abonnement à C&P, Voguerêve. ^^'

Pour ta métaphore, Nerwen, je redirais ce que j'ai dit plus tôt : rester dans sa cabine, c'est pas de l’inaction. C'est confortable, c'est une impression d’inaction, mais ce n'est pas de l'inaction : on se déplace bel et bien quelque-part. Il faut avoir conscience que quand on se "laisse porter", on finit par se retrouver quelque-part. Ce n'est pas de l'immobilisme. ^^

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.
avatar
Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1647
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'envie de progresser au dégoût d'en entendre toujours parler

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum