Votre rapport à l'argent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre rapport à l'argent

Message par Obéron le Sam 25 Fév 2017 - 21:24

Salut !


Je suis actuellement en train d'écouter un podcast sur l'argent et j'aimerais avoir votre rapport à l'argent et ce que cela sous-entend de façon profonde en vous.


Des thèmes que j'aimerais voir développer (Mais ne vous arrêter pas qu'à cela !) sont : la famille, les amis, la vie quotidienne, l'existence même de la monnaie, les alternatives. Tout cela avec votre biais personnel. Si cela ne vous dérange pas (ohhh un des plus gros tabous français), donnez une fourchette de vos gains et dépenses. Cela pourrait alimenter la conversation.


Favorisez-vous l'argent sous forme physique (pièces, billets...) ou dématérialisé (carte bleue, chèques, virements...) et pour quelles raisons ?


Pour qu'on soit d'accord :

http://www.cnrtl.fr/definition/argent  partie II


La bise

Edit : retrait de morceaux de phrases : " Je vous donnerais mon point de vue sur ce dernier plus tard." "
Personnellement, je ne le ferais que de vive voix pour ne pas laisser trop de traces perso de ma personne propre à moi-même sur un site Internet."


Dernière édition par Obéron le Mer 15 Mar 2017 - 23:30, édité 2 fois
avatar
Obéron
Moine Sha'Dho

Messages : 296
Date d'inscription : 10/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre rapport à l'argent

Message par Serpio le Mer 8 Mar 2017 - 23:46

Petit j'étais surnommé gripsous par ma famille. ^^

J'était attaché à mon argent parce que je pouvait en faire ce que je voulais, c'était un de mes premiers pouvoir sur le monde.

Ma première paye, 310 euro, m'a choqué. Quand j'ai eu l'argent dans mes mains je me suis rendu compte que je n'avais jamais eu autant d'argent durant toute ma vie que sur l'instant. 



J'ai vécu (et vis encore) au frais de ma mère. Elle est seule à bosser pour une famille de 4 personne dont moi, qui n'est plus admissible au allocations familiale, et mes deux frères. 

Au lycée, en internat, je n'avais pas de dépenses à faire, je n'avais donc pas d'argents. (si, durant quelques mois en deuxième année, j'avais 10 euro par semaine pour acheter des bonbon au foyer).

A la fac elle me donnait de quoi acheter à manger (via mon compte bien sur) et je ne faisait pas plus de dépenses. (si parfois, un train pour aller à pétaouchnock). Au début.

J'ai changé d'appart pour vivre en coloc avec mon frère. On l'a prit sous mon nom je "gagne" donc des allocations tout les mois, en plus d'être passé boursier échelon zéro et d'avoir 100 euro par mois.
Avec je paye la bouffe, les abonnement téléphone et internet de l'appart, les charges (eau, élec), le kiné et parfois j'aide ma mère à payer le loyer.
Donc j'ai plus d'argent que jamais. En 5 ans je suis passé de 0 puis 40 à maintenant quelque chose comme 100 euro (une fois retiré les frais inévitable) pour manger et plus si j'ai envie. 

Mais voilà, comme dit plus haut, ma mère est seule à s'occuper de 4 personnes plus chats, chien, ânes et propriété. Donc la plupart des conflits qu'il peut y avoir tourne autour de l'argent. Et, de moi même, j'évite de dépenser, je m'offre peu de loisir "coûtant". Payer pour passer un bon moment j'aime pas. J'ai un peu l'impression de le gâcher.
Je suis accroché à mon argent à cause de l'éducation que j'ai eu. Mais je vais pas contre ça parce que si je le veux je suis pas non plus "bloqué", et ça me permet de garder un minimum mon portefeuille en bonne santé. 

Je m’imagine parfois avec 100 euro de plus par mois. Je me dis que j'en profiterais pour changer d'écouteur, changer de shoes plus souvent, je prendrais peut être le train pour une fois mais que dans l'absolut ça changerais pas grand choses. Et si je les avait vraiment, je les laisserais à ma mère.



Je m'imagine parfois avec un SMIC par mois. Je me vois bien vivre seul avec des allocs dans un appart me coûtant au final genre 200 euro, à payer jusqu'a peut être 300 euro de frais en plus et avoir donc près de 300 euro pour mon bon loisir. Trois fois plus que nécéssaire.

Je comprend mal comment avec un smic une personne seule peut avoir du mal à vivre.

Voilà en gros quelques points (de surface) de mes réflexions personnelle sur le sujet de l'argent. (Me concernant directement bien sur. Sinon je peux dire d'autres trucs)
avatar
Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1501
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 21
Localisation : Je n'y suis déjà plus...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre rapport à l'argent

Message par Gwendalen le Jeu 9 Mar 2017 - 14:53

Pour ma part, je vis en couple, et c'est mon compagnon qui ramène tout l'argent à la maison. Il touche quelque chose comme 1500 euros/mois. On a le droit à aucune alloc à part les APL, mais le dossier est comme toujours bloqué à la CAF donc on a rien touché depuis notre emménagement, en octobre.

Mes parents me payent le forfait téléphonique et la mutuelle, mais tout le reste on doit le payer nous-mêmes.

On dépense 510 euros de loyer par mois (on a pas trouvé moins cher à l'époque, sauf plus éloigné de son boulot ce qui aurait garanti deux heures de trajet par jour pour lui, et les frais afférents en essence).

Ensuite, on paye 400 euros en factures (eau, élec, essence, internet, téléphonie pour lui, assurances diverses (voiture, personnelle...), entretien de la voiture) par mois aussi.

Pour la nourriture, vu qu'en plus on a souvent du monde à manger, on atteint les 250 euros par mois (sans se priver, on achète des bons produits, on va au marché, les mois où on peut en tout cas, voir plus bas).

Pour l'hygiène (lessive, douche, toilette quotidienne) on atteint 50 euros par mois.

Quant à notre budget vêtement, qui doit être de 50 euros par an à deux, il est trop négligeable pour l'inclure ici.

Ce qui nous amène à 1210 euros de dépensés pour 1500 gagnés.

Donc on dispose d'environ 290 euros par mois pour les loisirs, en théorie, mais évidemment on a souvent des soucis qui font qu'on a pas la chance de profiter de cet argent :

Chats malades, problèmes médicaux (tout n'est pas remboursé, ce serait trop simple...), soucis familiaux et autres...

De plus, on cherche à mettre près de 4200 euros de côté afin de me financer une formation et ça, c'est pas gagné.

Enfin, et peut-être sommes-nous stupides pour ça, on donne souvent à des amis dans le besoin, alors c'est souvent peu d'argent ou détourné (inviter souvent à manger, apporter des trucs quand on va chez eux), mais ça on le faisait même avec peu d'argent. Parce que c'est important d'aider ceux qu'on aime.

Après, dans un mois sans soucis, on pourrait facilement mettre de côté et/ou profiter de cet argent restant, donc c'est cool, on vit bien, et on va pas se plaindre.

Avant, on avait très peu pour vivre, et je me demandais comment les gens au SMIC ou plus faisaient pour se plaindre de pas avoir d'argent, alors qu'on se débrouillait avec peu.
Maintenant, j'ai la réponse : d'une part, les dépenses augmentent bien souvent (changement de logement par exemple), et d'autre part, on s'habitue par exemple à manger mieux, et donc à dépenser plus (ouais, ça, c'est triste). Même si aucun de ces deux trucs n'est obligatoire, ça arrive 98 % du temps quand ton salaire augmente, et tu finis par te demander où passe ton argent, alors qu'en fait la réponse est juste là.

Donc bon, je sais que si je voulais avoir plus de loisirs, je pourrais diminuer le budget nourriture, mais après tout, c'est aussi un loisir.

L'argent, selon moi, c'est un truc que t'a pas besoin d'avoir en grande quantité pour vivre heureux, puisqu'il y a toujours une façon ou une autre de faire sans, mais c'est souvent une voie difficile, ingrate, dangereuse ou que sais-je. L'argent, ça facilite les choses, mais c'est pas nécessaire. Après, c'est mon point de vue.

Ha, et j'préfère l'argent sous forme physique, au moins je le vois, je sais que j'ai tant et je n'irai pas dépenser plus, ça permet de donner une dimension bien plus réelle à l'argent je trouve.
avatar
Gwendalen
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 226
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 19
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre rapport à l'argent

Message par Obéron le Jeu 16 Mar 2017 - 0:28

Bon voilà mon avis en partie :



Je suis aussi pas mal un gripsou (sauf cas de grosse dépense annuelle sur coup de tête qui n'a pas d'incidence majeure sur ma vie (parce que je suis un gripsou) sinon que je me retrouve avec un truc en plus qui m'encombre la vie ^^)


Je suis actuellement en train de réfléchir à différentes façon d'appréhender ma vie et ma place dans notre société ainsi que celle que je souhaiterai avoir. Mais faut-il déjà savoir d'où on part pour savoir où on va ?

Pour ce qui est de ma situation, je gagne ma vie grâce à un travail qui me prends 35h par semaine en moyenne. J'ai beaucoup d'envies que je ne peux pas satisfaire pour le moment grâce à ce dit travail mais il y en a d'autres qui me restent faisables.

J'ai toujours réussi à mettre une partie de mes salaires de côté dans le but de taper dedans "plus tard" ou encore "au cas où". Mais je n'aime pas laisser mon argent de façon fictive dans une banque pour des traders qui jouent avec des chiffres qui n'ont aucun sens les fassent changer à droite et à gauche pour produire de l'argent fictif avec lequel ils vont se nourrir. Et en conséquence, tous les trente ans, notre économie tombe et relie avec la réalité. Qui en pâti ? Les plus bas dans l'échelle. Ceux qui ne peuvent pas descendre de quelques échelons ou se rattraper aux branches ? Et moi dans tout ça ? Ce que je souhaite faire ? Enlever ces chiffres sans sens de ce site Internet qu'est désormais ma banque. Mais comment faire ? Là est une de mes questions.

Ensuite, j'aimerais être moins conditionné par ces publicités qui pourrissent nos vies et sont étudiées pour nous pousser à acheter pour nous uniquement. Ce que je leur oppose ? Mon envie de partage et mon sens de la logique. Pourquoi ne pas mettre en commun ces rollers, cette voiture, ce logement, cette cuisine, etc... ? Pour cela, il faut passer par des formes différentes : associations, collectifs, groupes ayant des personnes physiques qui pourront partager des objectifs communs. Enfin, il me semble que c'est une des possibilités. Il y a aussi la réforme totale d'un  système qui est de plus en plus instable mais ça, c'est autre chose... En partie.




J'aimerais trouver quelque chose qui me semble être Bon pour utiliser mon argent comme l'outil qu'il devrait être. Pour l'instant j'en ai suffisamment pour vivre à deux sans le moindre problème selon la définition de vie de Gwendalen.



Serpio a écrit:Je comprend mal comment avec un smic une personne seule peut avoir du mal à vivre.

Quoi te répondre sinon qu'il n'y a rien de plus simple. Tous tes week-ends à transformer cet argent en distractions pour t'ignorer et regarder ailleurs ou au contraire le stocker pour l'utiliser pendant les 5 semaines de plaisir et de joie autorisés ! Car ce que les pubs nous vendent c'est que le bonheur (ce bon vieux mythe) s'achète : une voiture et te voilà libre, un parfum et te voilà tombeu.r.se, de la sécurité contre on se sait trop qui ou quoi, des habits et te voilà inna da vibe . Et face à cela, ce sont les liens sociaux et la satisfaction de tes besoins (cf pyramides de Maslow) qui ne nécessitent pas obligatoirement d'avoir de l'argent en grandes quantités...


En famille, le sujet est vite lié aux problèmes car "c'est le nerf de la guerre" tout passe souvent (n'oubliez pas que je généralise beaucoup) par là : héritage, cadeaux, salaires... En effet, l'argent est symbole de pouvoir : grâce à lui on peut. On n'affiche pas notre faiblesse car actuellement, ce sont les plus forts qui sont mis en avant.



Avec les amis, c'est la même chose. Si nous nous voyons offrir quelque chose, on peut se sentir dépendant ou redevable. J'aimerais pouvoir faire et recevoir des dons ou des cadeaux sans que ce lien se crée. Cela ne nécessite qu'un travail sur soi pour accueillir pleinement le fait que l'autre a juste envie et que si on est d'accord, c'est très bien comme cela.



J'ai envie de faire partie de groupes d'achat locaux ou l'argent est bloqué et obligé à tourner loin ds banques (théoriquement car s'il est créé à partir de notre monnaie actuelle, sa valeur est la même et ainsi les banques reçoivent ce que tu n'utilises plus que dans un cercle donné). Faudrait que je me renseigne sur le Bitcoin et autres monnaies du style. Je ne sais pas trop quoi ou comment faire mais je cherche. Si vous avez des idées ou des propositions, je suis preneur.


Toutes les informations données sur les dépenses ne sont pas réelles actuellement mais toujours valables pour moi.
avatar
Obéron
Moine Sha'Dho

Messages : 296
Date d'inscription : 10/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre rapport à l'argent

Message par Maïata le Dim 19 Mar 2017 - 18:43

Je vis en couple, je travaille 35h pour gagner environ 1700€.
Je paye:
300€ de loyer par mois (on partage le loyer)
100€ d'électricité en hiver
175€ de nourriture (on mange bien!)
12€ d'internet + téléphone

Mes loisirs sont principalement en extérieurs, donc tout loisir confondu doit me revenir à 50€ par mois..

Bref, sans voiture pour l'instant j'arrive à économiser 900-1000€ par mois, ce qui est un grand luxe. Cela va changer quand j'aurais une voiture (bientôt) et quand je me mettrais vraiment à voyager (bientôt aussi).
A part ça, j'envisage de me servir de l'argent mis de côté pour nous offrir un petit chez nous: pas dans la région, c'est pas Paris mais c'est cher, mais dans un coin pommé des montagnes françaises pourquoi pas! A deux c'est vite réalisable.

Du coup mon argent me sert à faire des choix, a avoir du pouvoir: manger bio? manger local? Payer des marques françaises? des produits de qualité?...

L'argent est très insidieux: la première paye de 400€ pour un petit boulot me semblait énorme, avoir 200€ sur mon compte bancaire me semblait royal. Puis après plusieurs payes de 1700 par mois on pense à ce que l'on pourra en faire, et on a des projets qui dépassent notre budget, donc on se trouve insatisfait de ce que l'on a... Comment acheter une maison avec 10 000€? Mais a-t-on vraiment besoin de ces projets?
avatar
Maïata
Arpenteur de la Vie

Féminin Messages : 578
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 24

http://tempo.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre rapport à l'argent

Message par Meta- le Dim 19 Mar 2017 - 22:36

Je n'aime pas l'idée de gagner de l'argent pour gagner de l'argent; j'estime qu'il n'a pas de valeur en lui-même.
C'est un outil, un moyen d'échange. Si j'en ai besoin pour mener à bien des objectifs, ou m'ouvrir certains chemins inacessibles sans, je me débrouille pour avoir la quantité suffisante.
Mais il n'est en aucun cas le socle sur lequel je me repose pour vivre et être heureuse, même si je suis consciente de son influence.

Plus concrètement, j'ai choisi d'abandonner des études gratuites à la fac pour des études payantes. En parler à mes parents n'a pas été facile, mais j'ai décidé pour ça d'assumer seule les frais de formation, en travaillant toutes les vacances de l'année plus les salaires que je perçois sur des commandes de projets externes. J'ai choisi; j'assume.
Et même si travailler pendant les vacances me rebute parfois, je sais que c'est pour me lever chaque matin en ayant envie d'aller à l'école avec une grosse dose de motivation.
Et puis pour mon(mes) futur(s) emploi(s).
Bon, je me laisse quand même un mois l'été, j'en ai malgré tout besoin.

Je n'ai forcément pas les moyens de financer un logement proche de l'école, donc j'en paye les frais en temps: 3h de trajet aller-retour par jour. Mais encore une fois, c'est un choix que j'assume pleinement et je sais pourquoi je le fais.

Du coup, je ne me soucie pas de tout ce qui est nourriture, loyer, etc, etc... et j'ai déjà pas mal à faire et à payer pour l'instant.
Cela dit, j'arrive quand même à mettre de côté pour ce dont j'ai besoin.
Si j'ai besoin de plus, je travaille plus.

Je peux très bien envisager ma vie sans beaucoup d'argent; je sais que je me débrouillerai autrement.
Je n'aime pas avoir "trop d'argent". C'est le risque de se laisser aller dans le confort, l'abondance.
Peu d'argent permet l'inventivité, la créativité avec un brin d'intelligence et de motivation. Et peut-être même... tellement plus de Vie.
La joie, les moments de partage, de plaisir, pour moi, ne s'achètent pas. Et c'est ce qui m'importe le plus.

Bref. Je me débrouille.

____________________________________________________________________

Meta a.k.a Nerwen


"- Éviter toutes pensées perverses
- Se forger dans la voie en pratiquant soi-même
- Embrasser tous les arts et non se borner à un seul
- Connaître la Voie de chaque métier, et non se borner à celui que l'on exerce soi-même
- Savoir distinguer les avantages et les inconvénients de chaque chose
- En toute choses, s'habituer au jugement intuitif
- Connaître d'instinct ce que l'on ne voit pas
- Prêter attention au moindre détail
- Ne rien faire d'inutile"

Miyamoto Musashi; les 9 principes.
avatar
Meta-
The Juge

Féminin Messages : 1479
Date d'inscription : 04/09/2010
Age : 21
Localisation : Là-bas

http://www.apaoc.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre rapport à l'argent

Message par Maïata le Mar 21 Mar 2017 - 19:57

avatar
Maïata
Arpenteur de la Vie

Féminin Messages : 578
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 24

http://tempo.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre rapport à l'argent

Message par Mayt le Mer 22 Mar 2017 - 11:43

On vit en concubinage, à deux, dans un deux-pièce d'environ 30m² sous les toits. On a 530€ de loyer, et 330€ d'APL (deux étudiants non-boursiers et sans salaires). Ce qui nous laisse... 100€ de loyer chacun. C'est (très) peu, et qui plus est, ces sont nos parents respectifs qui assurent cette partie de notre budget. Auparavant, j'étais boursier pour mes études et ma bourse payait le loyer, mais ma mère s'étant pacsé avec mon beau-père, ses revenus déclarés ont doublé... donc adieu le CROUS.

Mon père me verse une pension alimentaire d'une cinquantaine d'euros par mois, que j'utilise principalement pour payer les factures. On paye environ 40-50€ par mois d'eau et d'électricité (90 à 130€/trimestre d'élec, en fonction de la saison, et 30€ d'eau par trimestre).

Ponctuellement, on donne des cours particuliers (surtout Vienna, ces temps-ci) pour assumer les coûts qu'on peut avoir par ailleurs. Ma grand mère me donne également un peu d'argent pour mes études (50 euros de temps en temps, mais c'est assez irrégulier).

À peut d’exceptions près, nos dépenses s'arrêtent là. Il nous arrive assez régulièrement de nous rendre dans des lieux/événements où l'entrée/le repas est à prix libre, et de laisser quelques pièces, ou de participer à des caisses de soutien pour divers causes. Je donne également 10€ par mois à une association (Greenpeace). Il arrive parfois que l'on achète certains condiments en complément de notre alimentation. Mais la grande majorité de celle-ci vient de la recup' : c'est fou ce que les magasins peuvent jeter d'encore consommable. Je fais de la récup' une à deux fois par semaine, avec un groupe d'amis. Ça nous prend à peine plus de temps que de faire des "vraies" courses. Pour l'exemple, voilà la recup' de ce dimanche :


(le frigo était complètement vide juste avant, tout ce que vous voyez a été récupéré le jour même)

On mange végétarien à la maison, et les rares choses qu'on achète sont vegan. Malgré ce critère assez contraignant, notre budget mensuel est assez minimaliste (toute dépenses comprises, on dépasse à peine 100€ à deux).

La vaste majorité du matériel qu'on a chez provient de récup ou de prêt/don. Une grande partie de ce matériel est collectif, partagé entre un (plus ou moins) petit groupe affinitaire de personnes qui partagent ma vision de la vie, au moins sur ce point. On emprunte nos livres à la bibliothèques, on va voir des projections de films gratuits, on fait du parkour, on voyage en stop, bref, les loisirs ne nous coûtent absolument rien.

Voilà pour le point budget.

Pour ma part - je crois que vous l'aurez compris -, je n'aime pas trop l'argent. Comme Meta, je n'y vois guère qu'un outil que je n'approuve pas trop, et je m'y limite quand c'est nécessaire. Je n'aime pas gagner de l'argent, par ce que c'est souvent en prendre à des gens en échange de quelque-chose dont ils ont besoin, et que j'aurais préféré leur donner. Je n'aime pas en dépenser par ce que ça enrichit bien souvent des gens qui sont déjà bien trop riches, et que je voudrais voir tomber de leur piédestal de pouvoir. Je n'ai aucun problème à pirater des livres, des films, des jeux, ou autres contenus protégés par "la propriété intellectuelle". Il m'arrive aussi de voler des produits de première nécessité. Évidement jamais chez le petit commerçant du coin, mais chez l'industriel multinational. Cela ne m'empêche pas, par contre, de donner volontairement aux développeurs/réalisateurs des œuvres que j'ai apprécié dans le but de les soutenir, en dehors du processus de vente, ou d'acheter des produits éthiques aux producteurs locaux. C'est en somme la mentalité du prix libre (donner ce qu'on veut/peut à qui l'on veut) que j'applique. Je préfère toutefois les choses qui ne sont pas issues du système marchand : si je n'ai aucun problème à pirater un logiciel, je préfère un logiciel libre. Je pense qu'il est possible de développer une auto-suffisance vis-à-vis de tout ça. Le collectif est un outil puissant pour sortir des logiques atomisantes de la société marchandes : je doute qu'il soit possible de se débrouiller seul devant la masse de choses à faire, la liste est trop longues et nos moyens trop limités. Mais même en petit groupe, on arrive déjà à s’auto-suffir pour beaucoup de choses. Le logiciel libre est un bon exemple pour le numérique, mais ça se retrouve aussi dans le monde "réel" : hackerspace pour mettre en commun des outils et des savoirs, caisses de solidarité pour soutenir les personnes dans le besoin, magasins gratuit (principe d’Emmaüs, sauf que c'est gratuit dans les deux sens), etc. On ne prétend pas vivre en autarcie du système qu'on critique, mais on essaye au moins de ne pas l'alimenter. C'est un début.

Je m'applique également cette règle à moi-même : quand j'organise un événement ou que je fournis un service, je laisse le prix libre. Quand je n'ai plus besoin de quelque-chose, je le donne au magasin gratuit, à un copain, ou sur internet, etc. J'ai donné des cours particuliers l'an dernier, ou j'expliquais aux gens que je ne leur demandait pas de somme fixe, mais qu'ils pouvaient me donner ce qu'ils voulaient, en fonction de leurs moyens, et en sachant qu'il s'agissait de ma seule source de revenus. La majorité des gens me payaient entre 10 et 15€ de l'heure, sans que je ne leur ait imposé. Il m'est arrivé de donner quelques cours gratuitement également, et ça m'allait très bien. Cet argent, je j'accepte de le dépenser pour soutenir des producteurs que j'apprécie, locaux, éthiques, etc. J'en profite parfois pour partager ma vision de l'argent avec eux, et je ne suis pas le seul à le faire. C'est ce qui a conduit un des maraîchers bio de la place aux herbes de nous vendre des légumes en palette à prix libre pour organiser une cantine populaire le lundi midi sur le campus : on lui donne ce qu'on récupère dans la caisse de la cantine.

Évidemment, le tableau n'est pas tout rose, et je suis loin d'être en mesure de prétendre appliquer cette éthique de vie à 100%. Je prend encore le tram (que je ne payes certes pas, mais je ferais mieux de prendre mon vélo), j'ai encore un logement (mais la vie en squat est compliquée à concilier avec les études, même si elle me fait envie), j'étudie à la fac (mais l’autodidaxie montre ses limites quand il s'agit d'obtenir un bout de papier reconnu par l'état), la recup' qu'on fait est rarement bio (on ferait mieux de faire pousser nos propres légumes, et c'est en projet. =D), on ne fabrique pas encore nos propres vêtements (mais c'est un peu compliqué dans l'ensemble. On les répare nous-même cela dit, donc on en achète presque plus. ^^), etc. Mais je suis déjà très content de ce que j'arrive à faire par rapport à avant, il y a un net progrès, et ça continue. On cuisine, fini la bouffe préparée, on commence à faire nos propres conserves, on n'achète presque plus rien dans la grande distribution, on n'utilise pas de transports polluants, on fonctionne en grande partie sur une économie de don, en entrée comme en sortie, etc. C'est une direction à suivre que je définis ici.

Je vais citer pour finir un paragraphe qui m'a beaucoup plus dans une brochure écrite par des amis à moi qui vivent en squat, sur la question du prix libre :

"Nous diffusions cette brochure gratuitement tant que nous en aurons les moyens, parce que l'argent dans nos poches, ça empeste et ça troue nos bas de laine. D'autres peuvent la diffuser à prix libre, dans la mesure où ça peut être un "prix", pour cajoler les besoins de la diffuseuses et les moyens du lecteur. On n'aime pas l'échange minutieux, comptabilisé, craintif, on préfère les cadeaux, on n'aime pas les rapports marchands, on aime les passions, les dons et le vol des hypermarchés. Le profit qu'on attend de cette brochure est le plaisir de la voir alimenter des vies et des pensées."

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.
avatar
Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1647
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre rapport à l'argent

Message par Obéron le Mer 5 Avr 2017 - 1:01

Merci pour vos retours !
Je pose ça là : Etude sur l'influence de l'idée de l'argent et je précise que je n'ai pas pris le temps de le lire (pour le moment), que c'est en anglais, que je ne connais pas la fiabilité de ces recherches et qu'elle ne semble pas avoir été faite sur une population francophone et à culture apparentée...
avatar
Obéron
Moine Sha'Dho

Messages : 296
Date d'inscription : 10/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre rapport à l'argent

Message par Izumi le Dim 9 Avr 2017 - 21:15

Si j'en ai je le dépense parce que sinon sa sert a rien d'en avoir.

De toute façon je serai riche quand je serai le meilleur réalisateur de tout les temps.
avatar
Izumi

Masculin Messages : 9
Date d'inscription : 01/08/2015
Age : 19
Localisation : dans ton .... j'suis certain que tu connais la suite :p

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre rapport à l'argent

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum