En fait, la marchombre plane...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En fait, la marchombre plane...

Message par Serpio le Jeu 4 Mai 2017 - 17:31

il existe globalement deux types d'inconforts. (on va partir de ce principe pour la question)

l'inconfort physique et l'inconfort de l'esprit.
Que diriez vous si on interprétais l’ascension enchaîné de la montagne dans les bouquins comme l'étape finale durant laquelle le marchombre comprend que seule l'inconfort physique bride les capacités d'un marchombre, et qu'un marchombre ne rencontre plus d'inconfort de l'esprit?

Que c'est cette étape, et la prise de conscience qu'on peut, grâce à un entrainement tant physique que philosophique, ne plus se laisser contraindre par un inconfort de l'esprit.
Comme si on avait tellement étendu notre zone de confort qu'en sortir reviendrais à remonter le temps. X)

Bref, qu'en pensez vous?
avatar
Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1514
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 21
Localisation : Je n'y suis déjà plus...

Revenir en haut Aller en bas

Re: En fait, la marchombre plane...

Message par Rusyann le Jeu 4 Mai 2017 - 19:09

Petite question, qu'est-ce que tu entends par inconfort de l'esprit? Il ne peut pas aller de pair avec l'inconfort physique?
avatar
Rusyann
Renard Sha'Dho

Masculin Messages : 629
Date d'inscription : 01/07/2013
Age : 23
Localisation : In your Bad Dreams

Revenir en haut Aller en bas

Re: En fait, la marchombre plane...

Message par Serpio le Jeu 4 Mai 2017 - 19:21

Si si il peut bien sûr! On parle ici d'un inconfort psychologique, au sens large. Une habitude qui change, qui dérange, juste tout ce qui n'est pas physique. (genre un bras en moins c'est physique.)
avatar
Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1514
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 21
Localisation : Je n'y suis déjà plus...

Revenir en haut Aller en bas

Re: En fait, la marchombre plane...

Message par Rusyann le Jeu 4 Mai 2017 - 20:14

Je dirai que les aptitudes physiques déterminent nullement la capacité de l'esprit à se satisfaire de ses choix (pouvant passer outre les aptitudes physiques), mais que ce dernier prend sa source dans la réserve de ses possibles tant physique que psychologique pour établir ses propres capacités.

Exemple pour éclairer mes propos: je gravi une montagne, Lors de l'ascension, mon esprit s'accorde avec mes aptitudes physiques lui permettant d'accomplir la tâche psychologique que je me suis donné à réaliser. Plus haut, mes muscles brûlent: je peux alors soit décider de m'arrêter car ce sont mes limites physiques; Ou continuer en tâchant d'ignorer leurs signaux.

Alors oui tout entrainement pour repousser ses limites sont bons à prendre, que se soit pour veiller à faire en sorte que le corps puisse satisfaire les volontés de l'esprit et que l'esprit prenne conscience des limites et des capacités de son corps.
avatar
Rusyann
Renard Sha'Dho

Masculin Messages : 629
Date d'inscription : 01/07/2013
Age : 23
Localisation : In your Bad Dreams

Revenir en haut Aller en bas

Re: En fait, la marchombre plane...

Message par Serpio le Jeu 4 Mai 2017 - 20:35

Merci, je suis en tous point d'accord avec toi!

Ce que je me demandais c'est, étant donné qu'il y a bien un moment ou l'élève marchombre passe d'élève à pas élève, existe il une "étape finale" à l'enseignement. (On part d'une principe qu'il y en a une)
Si cette étape existe, pourrait elle être celle ci: le moment ou l'individu est capable de ne plus éprouver d'inconfort autre que physique?
avatar
Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1514
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 21
Localisation : Je n'y suis déjà plus...

Revenir en haut Aller en bas

Re: En fait, la marchombre plane...

Message par Rusyann le Jeu 4 Mai 2017 - 22:02

Hé hé x) 
Avant de répondre dans le sens où il y aurai une étape finale, je ne pense pas qu'il y en ai une. Les épreuves physiques forgent le marchombre tout au long de sa vie, quelque soit son niveau. Je m'explique, un apprenti marchombre et un maître marchombre peuvent grimper la même montagne, franchir les mêmes courants, réussir les mêmes épreuves sportives, seulement l'un ressentira davantage les contraintes qu'impose son environnement à défaut de savoir comment les manipuler à la "perfection" comme son maître. Tandis que les épreuves psychologique se surmontent grâce à une fine prise en main de ce que l'on ne contrôle pas mais qui dépend exclusivement de notre volonté et de nos ressentis (douleur, joie, tristesse, colère, deception..). Ce contrôle de soi se travail pour ne pas laisser ces ressentis limiter notre perception et nos actions. Tout en sachant que la force de ce contrôle ne se démontre que dans les situations où il est susceptible d'être employé (face à un combat, face au vide, etc..)


Si il existait une Étape finale pour concrétiser le marchombre (sachant que je pense qu'un marchombre apprend toujours tout au long de sa vie et que seul un niveau d'Acquis, de Volonté, de Contrôle, d'Aptitude et d'Esprit peuvent qualifier un simple Arpenteur d'un Marchombre) et bien je pense que ce sera l'épreuve qui éveillera pleinement en lui la conscience d'être un Marchombre qui sera l'étape finale. Néanmoins il faut faire la différence entre se croire et se savoir Marchombre. 
Autrement pour mon propre point de vue, je dirai que l'étape ultime du Marchombre Concrétisé est de dépasser les limites de sa propre mort. Comme la fait l'esprit marchombre d'Ellundril Chariakin (s’affranchissant du même coup de ses limites physiques)


Sinon pour ton étape:
Serpio a écrit:Si cette étape existe, pourrait elle être celle ci: le moment ou l'individu est capable de ne plus éprouver d'inconfort autre que physique?
Je pense que c'est l'une des étapes fondamentales, mais est-ce qu'elle relève véritablement de l'étape finale? De mon point de vue, peut-être que ça sera l'épreuve finale pour un apprenti à qui il ne manquait plus que ça pour s'affranchir de ses propres restrictions psychologique, mais je ne pense pas qu'il y ai véritablement un cap psychologique à franchir pour devenir marchombre. Pour éclairer ce que je pense, je dirai que c'est comme pour réussir les épreuves scolaires, chaque sous-épreuve test notre savoir en la matière et nous révèle notre propre niveau (sous l’œil avisé d'un professeur) pour celle-ci. Sauf qu'ici pour valider le diplôme du Marchombre il faut exceller dans plusieurs matières et non dans une.


Pour Conclusion je réécris ce que je disais un peu plus haut, à savoir: je pense que l'épreuve finale sera celle qui éveillera pleinement la conscience de l'arpenteur sur le fait qu'il se sait désormais Marchombre. Qu'en dis-tu?
avatar
Rusyann
Renard Sha'Dho

Masculin Messages : 629
Date d'inscription : 01/07/2013
Age : 23
Localisation : In your Bad Dreams

Revenir en haut Aller en bas

Re: En fait, la marchombre plane...

Message par Voguerêve le Ven 5 Mai 2017 - 9:20

Il me semble très utopique de penser qu'il soit possible de ne plus ressentir d'inconfort psychologique, a quiconque a déjà fait une crise d'asthme va expliquer que l'inconfort du corps ne se répercute pas sur son esprit. En fait d'une manière général si la respiration est gênée c'est presque impossible (physiologiquement) de garder la tête clair et d'être détaché de la situation (ou alors donner moi le truc ça m’intéresse ;P).

Cependant je suis d'accord que les marchombres semblent avoir une très grande capacité à se détacher psychologiquement de la situation pour simplement agir de la manière la plus efficace possible. 

Je ne pense pas qu'il y ai vraiment un point de non retour au delà duquel l'inconfort psychologique cesse d'exister. Je ne pense donc pas que ce soit l'étape final de l'apprentissage du marchombre.
avatar
Voguerêve
Maître Floc Floc

Masculin Messages : 133
Date d'inscription : 06/03/2013
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: En fait, la marchombre plane...

Message par Serpio le Ven 5 Mai 2017 - 11:53

Si j'ai bien compris tu dis que la progression mentale se fait à son propre rythme et que même si le maître et l'élève peuvent accomplir tout deux des prouesse, leurs manière de pensées divergent trop pour que le premier juge le second apte à faire preuve du contrôle de soit? Et que c'est pour ça qu'il n'y a pas d'étape "finale" transformant l'élève en marchombre accomplit?

Lorsque je parle d'étape finale, j'entends pas ça dans le sens "c'est sa dernière grosse leçon, le reste n'est que broutilles". (encore que)
Je parle de ce qu'il manque à un élève pour ne plus l'être, ce dernier niveau de compréhension et d'acquisition du monde.

(Pour l'ultime étape, je suis d'accord. La mort est l'ultime frontière.)

Je suis désolé, pour moi devenir marchombre n'est pas comme étudier et obtenir un diplôme. L'Ahn-ju c'est le diplôme, et il arrive que des non marchombre le réussissent.

Je pense voir ce que tu veux dire et j'aime l'idée que chaque étape de l'apprentissage mène à une compréhension soudaine d'un pan entier de sa propre réalité, mise à nue sous un nouvel angle.
Je me dis même que ça colle avec le fait de se rendre compte que seul l'inconfort physique peut nous brider.Que le reste n'est que petite phase de compréhension, et d'acquisition de capacités pour réagir à ces inconforts autre que physique. Globalement même ça rejoint ce que tu dis là: "d'Acquis, de Volonté, de Contrôle, d'Aptitude et d'Esprit" dont dépend la capacité à ne pas subir (voir vivre) d'inconfort autre que physique.

Cependant pour moi c'est une étape, sinon l'étape, qui marque la fin de l'enseignement. Parce qu'il ne faut pas seulement s'en rendre compte, mais aussi en avoir les capacités, toute les capacités. Et il ne faut pas oublier qu'on sort alors d'une dynamique de vie à deux où le maître pense et guide beaucoup de ce que l'élève fait. Et qu'il faut s'en rendre compte, être capable.

Pour ta dernière phrase, je suis d'accord, cela distingue un arpenteur d'un marchombre. mais à mes yeux ça ne distingue pas un élève d'un non élève. Parce que sinon Ellana aurait finit son enseignement devant la sérénissime. Sinon Salim aurait finit le sien perché du haut du mat sur les plaines souffles. Sans avoir encore vécu l'Ahn-ju et la greffe. X)

Vogue, la crise d'asthme est physique et les pertes de cognition qui en suivent aussi. Si ensuite tu paniques, techniquement, c'est de ton fait. Le marchombre ne panique pas. Sauf peut être quand il subit de trop forte pression physiologique. M'enfin bref, je dis pas que c'est facile, juste que la part psychologique d'une crise d'asthme, t'as ton mot à dire. Sinon, c'est physique.

avatar
Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1514
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 21
Localisation : Je n'y suis déjà plus...

Revenir en haut Aller en bas

Re: En fait, la marchombre plane...

Message par Mayt le Ven 5 Mai 2017 - 15:07

Je pense que cette étape finale représente le fait de faire rentrer non pas un inconfort, mais l'inconfort lui-même dans la zone de confort. Cela ne le supprime pas : l'effort reste fatiguant, la douleur fait toujours mal, mais rien de tout cela n'est "inconfortable", au sens où il ne nous arrête pas. On sait que pour devenir fort, il faut accepter les douleurs de l’entraînement. Cette étape "finale" nous apprend juste que l'on doit marcher sans peur vers l'"inconfort", par ce que justement, il est "confortable". On l'a tellement fréquenté qu'il n'est plus autre chose qu'une information.

PS : Serpio, non le psyché n'est pas une zone inviolable sur laquelle on a tout contrôle. Une drogue, une maladie ou autre peuvent affecter notre cognition de façon irrépressible, même avec tout l’entraînement du monde. Ce que tu dis sur l'asthme est complètement faux. Il n'y a pas de "c'est psychologique" vs "c'est physique" : tes neurones sont faits de cellules, ils sont physiques. Tout l'est.

____________________________________________________________________

À l’amour, la gloire, l’argent, la loyauté, la justice, je préfère la vérité.
We make mistakes as we set rules.
avatar
Mayt
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 1647
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 21
Localisation : Grenoble

http://mayt38.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En fait, la marchombre plane...

Message par Serpio le Ven 5 Mai 2017 - 19:07

Je dis mayt qu'au delà du coté physiologique d'une drogue ou d'une crise d'asthme, au delà des neurones et de leurs fonction, si par hasard il y a quelque chose d'autre que du physique, (ce qui est faux on est d'accord) alors en théorie le marchombre le subit pas, même lors d'une crise.

C'est juste pour souligner que parler de crise d'asthme ne suffit pas à contredire le postulat de départ.
avatar
Serpio
Serpent Sha Dho

Masculin Messages : 1514
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 21
Localisation : Je n'y suis déjà plus...

Revenir en haut Aller en bas

Re: En fait, la marchombre plane...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum