Le but de la Philosophie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le but de la Philosophie

Message par Rusyann le Ven 1 Déc 2017 - 19:19

Dans un synopsis d'un film à venir, j'ai pu lire: ""les philosophes n'ont fait qu'interpréter le monde, alors que le but est de le changer""


Source:



Qu'en pensez-vous?
avatar
Rusyann
Renard Sha'Dho

Masculin Messages : 674
Date d'inscription : 01/07/2013
Age : 24
Localisation : In your Bad Dreams

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le but de la Philosophie

Message par Meta- le Dim 3 Déc 2017 - 16:53

Rusyann a écrit:"alors que le but est de le changer"

Quel "but"?
avatar
Meta-
The Juge

Féminin Messages : 1588
Date d'inscription : 04/09/2010
Localisation : Ici

http://www.apaoc.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le but de la Philosophie

Message par Voguerêve le Dim 3 Déc 2017 - 17:19

Pour être plus précis que Meta- : Qui sont les "philosophes" dont on parle ? tous les philosophes ? Seulement ceux d'un certain courant de penser ?

Qu'est ce que ça veux dire "ne faire qu'interpréter le monde" ?

Le but de qui est de changer le monde ?

Cette phrase n'a en fait aucun sens si on ne la contextualise pas. On ne peut pas en débattre si il n'y a pas de problématique, pas de thèse.

C'est équivalent à si je proposais, "les papillons pensent qu'ils sont cannibales alors que le but est le véganisme", ce n'est pas un débat c'est juste du cadavre exquis. 

Un cadavre exquis, ce n'est pas de la théorie non plus, c'est à peine un partage, parce que ça n'a aucune pertinence. 

A moins que la pensée sans méthode ai un intérêt autre que le jeu frivole... Ce qui reste à démontrer...
avatar
Voguerêve
Maître Floc Floc

Masculin Messages : 206
Date d'inscription : 06/03/2013
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le but de la Philosophie

Message par Laélys le Dim 3 Déc 2017 - 17:51

Rusyann, je peux développer une pensée indépendante de la légitimité d'un but quelconque ou l'attribution d'un jugement sur / d'une activité à un groupe d'individus, en discutant des interactions entre interpréter et changer (selon certaines définitions des deux mots cités venant du Larousse).
Est-ce que ce serait cohérent avec ce que tu veux faire de ce sujet ou est-ce que tu cherches à dégager un but à la philosophie (comme je crois que ton titre le suggère ) ?
avatar
Laélys
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 609
Date d'inscription : 10/02/2012
Localisation : En quête

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le but de la Philosophie

Message par Rusyann le Dim 3 Déc 2017 - 22:35

Voguerêve a écrit:Pour être plus précis que Meta- : Qui sont les "philosophes" dont on parle ? tous les philosophes ? Seulement ceux d'un certain courant de penser ?
Moi: Partir de tous les philosophes en général et relever les cas particuliers par la suite (si il y en a) me parait être une bonne base pour commencer.

Qu'est ce que ça veux dire "ne faire qu'interpréter le monde" ?
Moi: Je pense qu'ils veulent dire par là: "le comprendre/l'analyser" mais comme tout point de vue, il peut être différent de votre propre interprétation.

Le but de qui est de changer le monde ?
Moi: Comme le dit la citation, oui. Ce qui remet en question le rôle des philosophes.

Cette phrase n'a en fait aucun sens si on ne la contextualise pas. On ne peut pas en débattre si il n'y a pas de problématique, pas de thèse.
Moi: Pour le moment non. La contextualisation ne pourra venir qu'en confrontant nos points de vue sur notre analyse et le développement de notre ressenti sur cette affirmation. 

C'est équivalent à si je proposais, "les papillons pensent qu'ils sont cannibales alors que le but est le véganisme", ce n'est pas un débat c'est juste du cadavre exquis. 
Moi: Je comprend.

Un cadavre exquis, ce n'est pas de la théorie non plus, c'est à peine un partage, parce que ça n'a aucune pertinence. 
Moi: Une théorie n'est pas fausse tant que l'on ne prouve pas qu'elle l'est. Non? x) Laisse aux autres le soin d'en juger eux-même si c'est pertinent ou pas. x)

Meta- a écrit:Quel "but"? 
Moi: Pour expliquer davantage mon ressenti de la phrase, je dirai personnellement que le but ici en question et celui de l'objectif du philosophe. Faut-il qu'il continue d’interpréter passivement le monde (affirmation de la phrase) ou qu'ils œuvrent plutôt dans l'objectif de le changer? (on peut sous-entendre le changement sur l'esprit des personnes qui seraient liés aux travaux/découvertes que feraient les philosophes).

Vous constaterez que je n'ai fait qu’interpréter moi-même cette phrase pour vous fournir mes réponses. Comme le dirait Serpio c'est "La contextualisation qui répond à la question". Mais ici c'est votre ressenti selon votre propre interprétation de cette phrase qui peut se révéler intéressante. Il y a possibilité de relever déjà le rôle qu'on peut attribuer aux philosophes (si tant est qu'on veuille/peut leur en attribuer un), la portée que doivent avoir leurs pensées au travers du courant qu'ils peuvent représenter (faut-il qu'elles restent et demeurent au stade d' "interprétation" (si tant est qu'elles l'étaient) ou qu'elles deviennent des principes applicables?), La nature de son rapport au monde (s'il représente la sagesse, faut-il qu'il indique le "droit" chemin? si tant est qu'il indique quelque chose ou n'était déjà pas en train de le faire). 

Pour répondre à ma question je comptais utiliser ces définitions: (Larousse)
Philopsophe: [-Spécialiste de philosophie- Personne qui élabore une doctrine philosophique.]
Philosophie: [Manière de voir, de comprendre, d'interpréter le monde, les choses de la vie, qui guide le comportement]

[ Au final je met ma réponse "En construction", j'y réfléchis toujours, c'est plus difficile qu'il n'y parait xD] 



@Laelys Oui biensûr! Ça sera une joie pour moi de le lire :)
avatar
Rusyann
Renard Sha'Dho

Masculin Messages : 674
Date d'inscription : 01/07/2013
Age : 24
Localisation : In your Bad Dreams

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le but de la Philosophie

Message par Meta- le Lun 4 Déc 2017 - 13:02

Je ne parviens pas à cerner la problème posé, ni lui trouver un sens.

"les philosophes n'ont fait qu'interpréter le monde, alors que le but est de le changer"

Déjà première partie: "les philosophes n'ont fait qu'interpréter le monde". Ah bon? Et Socrate par ses échanges? Et Platon avec son Académie? Voltaire? Rousseau? Pour ne citer qu'eux... Quelle base pour affirmer cela?


Seconde partie: "alors que le but est de le changer". Quel argument justifie une telle affirmation?
"Le but"; tu me parles de celui du philosophe. Rien n'indique cela dans la phrase, il aurait été dit "leur but". Donc je repose la question: Quel but? Le but de quoi?
Comme l'indique la définition, philosophie signifie étymologiquement "amour de la sagesse". Une philosophe recherche la sagesse, quelle soit comprise comme "vérité", "beau", "juste", "sens de la vie" etc...
En quoi aurait-elle un but autre que ce qu'elle est? Et en quoi un philosophe aurait-il un "rôle" à tenir alors qu'il recherche la sagesse?


Il me semble bien difficile de chercher à analyser une phrase jetée dans un texte sans contexte ni lien logique, qui aurait permis de lui donner un minimum de sens...


avatar
Meta-
The Juge

Féminin Messages : 1588
Date d'inscription : 04/09/2010
Localisation : Ici

http://www.apaoc.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le but de la Philosophie

Message par Nuit le Mar 5 Déc 2017 - 20:00

Rusyann a écrit: ""les philosophes n'ont fait qu'interpréter le monde, alors que le but est de le changer""
Parce que l'un empêche l'autre? Je m'explique je dirai que oui les philosophes ont interprétés le monde mais ils l'ont également changés. De façon modeste et indirect dans pas mal de cas mais ils l'ont changés. Oui ce n'est pas très clair.

Alors déjà je dirai que pour changer quelque chose il est important de bien l'interpréter. Mon exemple est nul mais bon imaginons qu'on veuille faire une marguerite. Quelqu'un qui n'a pas cherché à comprendre comment ça marche (et qui est très stupide) pourrait prendre de l'acide chlorhydrique et le mélanger avec de la gouache jaune et un peu de vert et hop il s'attend à voir une jolie marguerite pousser. Et ben pas de chance ce n'est pas aussi simple. Avec le monde c'est un peu plus compliqué mais le principe reste le même. Ce que déclarent (de vrai)  les philosophes sont autant de lanternes éclairant le chemin d'un monde changé en mieux.

Pour changer un monde les interprétations qu'on fait ces philosophes sont nécessaire. On ne peut jouer avec la vie à l'aveugle comme l'a fait l'autre fada dans mon exemple. On ne peut pas se le permettre. Donc oui les philosophes ont interprétés le monde mais ils n'ont pas fait QUE ça. Ils ont participés à son changement. Je ne dis pas que ce qu'on a aujourd'hui c'est le fruit de leur travail. Je dis simplement qu'il serait stupide de vouloir changer le monde sans chercher à le comprendre. C'est ce qu'on fait les philosophes.  

Là j'ai déclaré que les philosophes qui se contentaient de raconter comment fonctionne le monde agissent également mais comme l'a dis Meta ils y en a certain qui ont directement participés au changement. (Je ne dirai pas comment parce que je ne sais pas vraiment mais je sais qu'ils ont fais des choses activement et directement.) Donc pour ceux qui veulent des exemples prenez ceux de Meta  .

Bon quelqu'un dira sans doute que interpréter et comprendre c'est pas la même chose et qu'il faudrait se référer au dictionnaire donc voici les définitions du bon vieux dictionnaire Larousse:

 -Comprendre: Saisir par l'esprit, l'intelligence ou le raisonnement quelque chose, le sens des paroles, des actes de quelqu'un : Comprendre l'anglais. Je lui ai fait comprendre qu'il me gênait.
 
-Interpréter: Action ou manière d'interpréter un fait ou un comportement ; signification qu'on lui donne


Donc en gros comprendre c'est saisir quelque chose et interpréter c'est donner une signification. Je pense que dans mon texte cela ne change pas grand chose.


P.S. C'est quoi le nom du film
?


P.S.2 Voguerêve tu noteras l'effort de méthode! 
avatar
Nuit
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 107
Date d'inscription : 30/04/2017
Age : 15
Localisation : Perdue dans ses rêves

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le but de la Philosophie

Message par Laélys le Jeu 7 Déc 2017 - 12:57

Me voilà avec mes très gros sabots, ma casquette de Captain Obvious et les nébuleux souvenirs de mes cours de français… On va dire que c’est pour débroussailler le sujet et que si ça donne de l’inspiration à quelqu’un qui a des idées brillantes ça en aura valu la peine ^^
Je suis volontaire pour éditer mon post au fur et à mesure de la progression de cette discussion pour éviter que ça ne pollue le plus grand débat =)
EDIT : puisque Nuit a posté entre temps je précise que ça développe une idée qu'elle a énoncé avec l'exemple de la pâquerette.
Spoiler:

Je ne vais pas faire de remarque sur la pertinence du but énoncé, ni sur le fait de cantonner une population d’individus à un rôle
Je vais plutôt m’intéresser aux verbes : interpréter et changer
Interpréter :
-          définition 1 : chercher à rendre un texte, un auteur intelligibles, les expliquer, les commenter
-          définition 2 : donner à des propos, à un événement, à un acte telle signification, les comprendre en fonction de sa vision personnelle
(extraites de : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/interpr%C3%A9ter/43813 , 3 autres sont proposées)
Changer :
Il y en a beaucoup plus donc j’ai un peu la flemme de les recopier mais les verbes qui reviennent souvent sont : transformer, remplacer, déplacer/faire sortir.
 
J’associe donc l’idée de changement avec celle de mouvement : pour changer quelque chose il faut 1) savoir ce qu’il en est de cette chose actuellement (où l’on est), 2) en quoi on veut changer cette chose ou au moins en quoi elle nous déplaît telle quelle (où l’on veut aller ou au moins les frontières de l’endroit que l’on veut quitter), 3) une petite idée de comment initier ces changements (comment y aller dans le sens itinéraire autant que moyen de locomotion). Un petit point bonus si tu arrives à anticiper les conséquences de certaines de tes actions ! Et bien sûr : il faut porter tout ça.
Et ça fait lourd pour un seul cerveau, surtout devant des sociétés complexes : c’est pour ça qu’on fait des groupes de commandement et que ce n’est pas une seule personne qui doit tout gérer (vous avez déjà entendu parler des Big men ? Ce sont des chefs de village (en gros). Et bien ils ne restent chefs que 2 ou 3 ans parce que ça leur prend juste trop d’énergie, à eux et à leur famille. Parce qu’ils ont à gérer absolument tout.)
 
1)      pour avoir une vision la plus large possible on fait appel à des experts, à la fois des personnes qui vivent la situation pour pouvoir la décrire et des personnes extérieures ayant une connaissance du contexte dans lequel ces textes ont été écrits pour pouvoir les critiquer. On se contente, de l’autre côté de la page, d’essayer de comprendre du mieux possible selon nos références (et de retenir un minimum) c’est-à-dire d’interpréter. Cela n’empêche en rien de réfléchir et de construire de nouvelles associations, mais un révolutionnaire est d’abord un philosophe par cet aspect
2)      un second aspect qui les lie se trouve, je pense, dans la façon dont cette réflexion se construit. Je ne vois pas vraiment une similitude mais plutôt une complémentarité, dans le sens où là où un philosophe va chercher à prendre un point de vue plus extérieur, un révolutionnaire va chercher comment appliquer son jugement (basé sur des principes) sur le monde. Je pense que c’est un peu ce qui est sous-jacent sous cette citation, un reproche de l’homme d’action à celui qui ne fait qu’observer. Je pense que c’est un cycle, comme lorsque tu peins un tableau : il faut prendre un peu de recul entre chaque coup de pinceau (rapport à ces conséquences que l’on peut anticiper mais pas prévoir). Or les philosophes font un gros travail de définition et d’organisation, du moins dans la philosophie qu’on m’a présentée, ils discutent de modèles et tentent de les articuler. Comme un théoricien.
3)      Cette étape est un mélange des deux premières, c’est celle que je trouve a priori la plus complexe. Celle sur laquelle on revient le plus souvent aussi, sans dénigrer l’importance du doute dans les deux premiers points, juste à cause du décalage entre ce que l’on croit savoir et ce qui est – avec en plus des limitations venant d’une morale personnelle. C’est un peu le saut de la générale à la quantique, des lois aux cas particuliers, et je pense que c’est un point où naissent le plus de conflits entre les trois parties (l’interprétation de ce qui est, les principes personnels et le troisième parti que j’appellerai « le monde » et qui peut se manifester sous la forme de retours parlés, d’actions qui seraient les conséquences, …).
 
Et si l’on prenait au contraire un révolutionnaire qui ne ferait pas tout ce travail de réflexion ? Déjà il lui serait difficile de guider un mouvement, mais il pourrait très bien suivre quelqu’un sans avoir une profonde compréhension de ce qu’il fait. Maintenant, quelqu’un qui veut initier ainsi un mouvement ? Je ne pense pas qu’il puisse réellement changer le monde car cela nécessiterait une adaptation qui n’est possible que si tu en (l’idée directrice que tu développes par ce travail de réflexion) comprends les principes et l’organisation.
 
En conclusion : cette personne qui oppose le fait de changer avec l’interprétation ne prend pas en compte combien le changement s’appuie dessus. Parce que l’analyse c’est important, la communication c’est important, l’extrapolation c’est important quand on veut faire quelque chose et encore plus quand on veut changer une situation jusqu’à une autre que l’on a en tête (et pas juste partir d’une situation qui ne nous convient pas).
(bon, juste parce que cette remarque m’a fait rire : s’il veut changer le monde de toute façon il aura besoin d’interprètes parce qu’il n’existe pas de langue universelle. )


Bon courage pour votre discussion sur le but de la philosophie, amusez-vous bien =)
avatar
Laélys
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 609
Date d'inscription : 10/02/2012
Localisation : En quête

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le but de la Philosophie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum