L'amour et vous

Aller en bas

L'amour et vous

Message par Kalios le Sam 27 Jan 2018 - 15:27

Bonjour à tous !

Ça fait longtemps que je veux lancer un sujet pareil, et l’ouverture de la section partage me parait une bonne opportunité^^

Ce sujet n’a pas vocation première à débattre sur l’amour, mais à partager, chacun, son ressenti, ses attentes, ses envies, ses définitions sur l’amour. A donner des conseils, à partager vos histoires avec le «curseur de vie privée» où vous le souhaitez, sans jugements et avec bienveillance !

Selon le CNRTL, l’amour est une « Attirance, affective ou physique, qu'en raison d'une certaine affinité, un être éprouve pour un autre être, auquel il est uni ou qu'il cherche à s'unir par un lien généralement étroit. » Cela veut tout et rien dire, et je pense que chacun à sa propre définition de l’amour. Ainsi, si vous le voulez bien, je vous invite ici à partager celle-ci.

Que ce soit amour familial, amical, l’amour avec un grand A, la vie à deux (voir plus), ou tout autre chose, n’hésitez pas à partager ici votre vision, vos définitions de l’amour, vos questionnements, sur quelque plan que ce soit.

J’ai hâte de vous lire, et pour commencer, je vais me lancer !


Dernière édition par Kalios le Sam 27 Jan 2018 - 15:40, édité 2 fois
avatar
Kalios
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 118
Date d'inscription : 31/03/2016
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et vous

Message par Kalios le Sam 27 Jan 2018 - 15:38

Pour moi, l’amour est un sentiment que je ne maitrise pas (dois-t-il être maitrisé ???). Je suis quelqu’un de peu expressif, que ce soit sur toutes mes émotions, et je n’exprime sûrement pas mon amour de façon très ostentatoire (comment l’exprimer ?). Pour moi, c’est un sentiment très important, qui doit être vécu par chacun, et chacun doit être prêt à en donner et à en recevoir.

Quand je réfléchi sur ma définition de l’amour, j’aurai tendance à distinguer 3 aspects :
- L’amour familial, sentiment interne à une famille (par les liens du sang ou juste une communauté proche) qui est fédérateur et agréable à ressentir. C’est le sentiment d’être bien là où on est, accepté par notre entourage, et de ressentir que l’on n’est pas seul. Ce sont les personnes qui seront là pour nous quoi qu’il arrive, qui nous soutiendront dans nos décisions, et qui auront leur mot à dire. C’est le socle de la pyramide, là ou on retourne quand tout va mal.
- L’amour amical, très important également : c’est le sentiment de se sentir bien avec ces personnes, de les aimer pour ce qu’elles sont et de savoir qu’on peut compter dessus. Savoir qu’elles nous aiment pour ce que nous sommes et qu’elles peuvent nous soutenir. C’est un amour fort, qui ne devrait pas être terni par la distance. C’est la base de la pyramide, qui relie les 2 autres, et qui peut être confondu avec l’amour familial. Ce que je veux dire par là, c’est que la distinction est faible, et que notre famille « du sang » et nos « amis » peuvent être dans la catégorie de lien inverse (J’ai du mal à l’exprimer, mais je fais intuitivement une distinction, sans trop savoir pourquoi…)
- L’amour relationnel, la pointe de la pyramide. C’est l’amour qui s’apparente à la définition générale dont on se fait de l’amour, à savoir les flirts, amourettes, relations, cohabitation, et enfin, l’ultime pic de la pyramide,  LA personne, avec qui, selon les normes de la société, tu te maries et tu as des enfants (et pourquoi c’est la « normalité » ?)

Et puis bien sûr, il y a l’amour de Soi, l’amour personnel, et ça c’est un autre sujet^^


Bref, cette segmentation est personnelle, et me reste flou, mais je crois m’être mis en accord à force d’y réfléchir^^

D’autres part, si je fais un état des lieux de mes définitions de chaque amour, je dirai que le socle et la base de la pyramide sont bien stables, mais que sa pointe est encore floue. J’ai eu l’occasion de tisser des liens forts avec certaines personnes, au sein de ma famille et de mon entourage proche, et j’espère ne pas me tromper en disant que ce socle est stable et que je peux compter dessus. Pour ce qui est de l’amour relationnel, je me pose pleins de questions, peut-être trop… Qu’est ce qui est normal ? Qu’est ce que j’en attends ? Suis-je prêt à me lancer corps et âme là-dedans ? Car, au final, comme me l’a dit un jour un grand sage (ou pas^^), « Partager sa vie, c’est donner de l’amour à l’autre, en recevoir en retour, mais avoir moins de temps pour soi et être prêt à l’accepter ».

Par ailleurs, l’amour est un sentiment important, une émotion primordiale, qui, je pense doit être exprimée, mais chacun a sa manière de le faire… Dès lors, un couple où les 2 membres ont des moyens d’expressions et des attentes différentes peut-il fonctionner ? De même, comment gérer une relation où chacun a une représentation complètement différente ? Si je me pose ces questions, c’est parce que je ne sais pas quelles sont mes représentations et attentes à ce niveau, et que du coup, ma relation en pâti…

Toutes ces questions sont personnelles, car je me sens dans le doute constant à ce propos, et que je n’arrive pas à y voir clair. J’ai peur de m’engager, car l’engagement est un renoncement à d’autres choses. J’ai peur de ne pas m’engager, car l’amour est important et peut être douloureux. J’ai peur de me tromper, et de le regretter. Pour en revenir à ce que je disais au tout début, j’ai peur de mes réactions, j’ai peur de ne pas arriver à exprimer ce qui est au fond de moi, et de rester froid comme une porte de prison. Alors même que je sais à quel point l’amour est important, que je sais que j’en ai besoin et que j’ai besoin d’en donner, j’ai peur de le faire. Notamment à cause des attentes, normes et toutes ces choses qui nous enferment.

Au final, je vous le demande, qu’est-ce que l’amour ? Rebondissez sur mes paroles, partagez vos expériences, vos déceptions, vos désillusions, vos joies, et tout ce que vous voulez^^

Il y a encore tout un tat de choses dont on peut parler, que ce soit le sexe, les relations libres, le mariage, etc… mais ce sera pour une prochaine fois (et pourquoi pas par toi Invité ?) (et peut être dans un autre sujet^^)
avatar
Kalios
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 118
Date d'inscription : 31/03/2016
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et vous

Message par sayto le Sam 27 Jan 2018 - 22:29

Bah très rapidement, juste pour rebondir sur ta question: oui, je pense très sincèrement que l'amour doit être maitrisé ^^
Pas toi?
avatar
sayto
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 322
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et vous

Message par Itarillë le Dim 28 Jan 2018 - 10:40

Sayto : "Je pense que l'amour doit être [...]"
Euh... Non ?!
Sur cet intermède très court, passons.

Merci Kalios pour ce partage :)

Je suis plutôt ton inverse. J'exprime très, parfois trop, facilement mon attachement, mon attirance, mon affection, mon amour ^^

J'ai appris, dans mes années de licence (soit il y a 3 ans) à freiner les contacts physiques, en aillant comme amie une jeune femme qui ne supportait pas d'être touchée, ou même effleurée. C'est comme ça que je me suis rendue compte de la différence qu'on peut avoir vis-à-vis de gestes qui m'étaient jusqu'alors très naturels et spontanés.
Et plus que tout, j'ai appris à respecter les différences par rapport aux manières d'exprimer ses affectes.
J'aimerais réagir sur cette citation que tu as donné:
« Partager sa vie, c’est donner de l’amour à l’autre, en recevoir en retour, mais avoir moins de temps pour soi et être prêt à l’accepter ».
Je ne suis pas d'accord, ou du moins, j'ai beaucoup de mal à concevoir l'amour en terme de ce que l'on gagne et de ce que l'on perd, même si je peux comprendre l'idée derrière.
Partager sa vie, c'est donner de l'amour à l'autre, en recevoir en retour, et construire deux vies et un monde. Je vis dans le même petit univers cosy que j'ai créer avec Sasori en habitant avec lui. Mais nous menons chacun notre vie, avec respect pour celle de l'autre. Cela fait douze ans que nous nous connaissons, et deux ans et demi que nous sommes ensemble. Nous vivons ensemble depuis septembre. Il a fallut trouver un rythme pour notre monde qui se cale dans nos vies et intercale nos deux vies respectueusement : Je vais me coucher en première, le soir, et Saso me rejoins plus tard, en ayant prit du temps pour lui.
C'est, comme toujours souvent, une question d’Équilibre et de Respect.

Tu dis :

Dès lors, un couple où les 2 membres ont des moyens d’expressions et des attentes différentes peut-il fonctionner ? De même, comment gérer une relation où chacun a une représentation complètement différente ?
Je te réponds: en en parlant. On a beau avoir des expressions et attentes différentes, si on parle et on respecte le fait que l'autre est différent, on peut trouver un terrain d'entente où construire un monde ensemble.

Je te souhaite vraiment de trouver quelqu'un pour qui tu n'as pas à renoncer quoi que ce soit. Ni une partie de toi, ni du temps pour toi. Que, pour autant, cette personne te permette de te remettre en question, de regarder le monde autrement, de te montrer un autre point de vue, et d'autres attitudes et valeurs qui t'étaient moins familières. Je te souhaite de trouver quelqu'un qui te bouleverse, oui, qui te touches au plus profond de ton âme. C'est dangereux, certes, et tu pourras être blessé et déçu. Mais la beauté et l'amour sont duel.le.s de ce point de vu là. Un peu comme une rose avec des épines. Si tu ne vois pas les épines, tu te feras piquer. Mais si tu acceptes la rose avec ses épines, tu trouveras peut-être moyen de la cueillir en posant tes doigts autour de celles-ci.
De ma première relation, qui a fini plus qu'amère, avec des médisances, de la peur, des cris, des pleurs, pendant plus de trois ans après la fin de notre histoire, je différencie vraiment ce que j'ai vécu en amour, et après. Et les souvenirs de l'amour sont encore des souvenirs doux.

Je dois filer, et cette fin de post va en pâtir, mais j'espère avoir pu faire passer ce que je voulais partager.

Une joli citation pour finir ? E.M Foster décrivait un baiser, ans les premières pages de Howards End comme
"a chance collision between two human beings"
"une collision accidentelle (le mot chanceuse à ici un double sens) entre deux être humain"

XXX
avatar
Itarillë
P'tite étincelle

Féminin Messages : 545
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Right after the sunset and straight on 'till morning

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et vous

Message par Voguerêve le Dim 28 Jan 2018 - 11:12

Je vous donne ma définition personnelle de l'amour, mon ressenti de ce que c'est.
Je distingue l'amour de l'attachement. L'amour, c'est une acceptation de ce qui est, sans concessions. C'est un "oui", sans regret ni arrière pensé. Ce n'est ni évident, ni naturel, cela demande de l'entrainement et une vigilance constante. En effet quand tu t'attache à d'autre personnes, il devient vite tentant de vouloir changer ce que tu pense ne pas aller chez elle. Cependant chaque personne est unique, chaque expérience l'est. Ton expérience peux aider mais ce qui a marcher pour toi ne marchera pas forcément pour l'autre.
Accepter n'est pas être résigné pour autant, on peut accepter une situation ou une personne tout en désirant un changement. Accepter, c'est soutenir pendant le changement. Accepter, c'est admettre que le monde ne tourne pas qu'autour de soi et que les solutions à un problème peuvent être vraiment très diverses. Accepter, c'est reconnaître que changer prend du temps et que c'est un processus qui n'est jamais fini.

A propos des différents aspects de l'amour que tu évoque :
Je ne crois pas qu'il y ai différentes manière d'accepter les gens, donc je ne pense pas qu'il y ai d'aspects.
Je ne crois pas à l'amour familiale. La famille à tendance à vouloir imposer des valeurs, à vouloir le meilleur pour toi selon leurs critères sans prendre en compte le fait que tu n'est pas eux. Les parents semblent particulièrement atteint par ce syndrome du "je sais mieux que toi ce qui est bon pour toi". Ça me semble un peu l'inverse de l'acceptation. (c'est peut-être juste ma mauvaise expérience qui parle cependant...)

A propos du couple :
Il y a objectivement plein de raisons pragmatique de fonctionner en couple. Un couple est capable de bien plus que simplement ce que pourrait faire la somme de deux personnes. Les être humains en tant qu'espèce sociale sont extrêmement meilleur quand ils travaillent ensemble. Un couple peut être émotionnellement bien plus résistant qu'une personne seule. Dans un couple deux cerveaux travaillent ensemble pour résoudre les problèmes rencontrés, les ressources peuvent être partagées de manière efficace. De plus un couple est bien plus facile à gérer qu'une communauté plus importante puisqu'il y a moins d'individualité aux intérêts divergents. Un couple c'est donc un bon compromis entre efficacité et adaptabilité.
Mais si il n'y a pas de communication claire entre les membres du couple, si les attentes et les besoins de chacun ne sont pas exprimé et compris, il devient simplement une structure de plus qui assigne des rôles aux gens, les transformant en simple rouage dans une machine dont le fonctionnement et le but leur échappent. Le couple deviens alors juste la structure normative que l'on connait bien : une femme et un homme qui ont des relations sexuelles, des enfants. Les taches ménagères sont pour la femme, l'homme doit travailler et ramener de l'argent (même si maintenant les femmes ont gagnée le droit de se faire exploiter aussi) et fin de l'histoire. Ce n'est pas parce qu'il y a couple qu'il y a amour et ce n'est pas parce qu'il y a amour qu'il y a couple.
avatar
Voguerêve
Maître Floc Floc

Masculin Messages : 228
Date d'inscription : 06/03/2013
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et vous

Message par Kalios le Dim 28 Jan 2018 - 22:35

Merci pour vos retours 😊

Ita, j’aime beaucoup ta vision. Tu sembles avoir trouvé ton mode de fonctionnement, qui est accepté par chacun, et sans renoncement pour l’autre. Tout ce que tu as dit me parle, sincèrement. J’adore ta vision de la rose avec des épines.
Pour ma part, je n’ai pas encore trouvé mon mode de fonctionnement dans ma relation ni mon équilibre. Peut être que le fait d’habiter ensemble a changé certaines choses, et d’autres circonstances ont conduit à toutes ces remises en question actuelle. J’ai de la chance de pouvoir bien communiquer, et nous devons trouver notre harmonie. L’idée de partager et construire deux vies en un monde me parle, et la difficulté réside dans le fait que je suis perdu sur mes attentes et sentiments.


« Il a fallut trouver un rythme pour notre monde qui se cale dans nos vies et intercale nos deux vies respectueusement »

Si je peux te le demander, comment y êtes-vous parvenu ? Puis tant qu’à faire, pour ne pas étaler nos vies privées en public, puis-je te mp ?


Vogue, j’apprécie également ta vision et ton partage. Assez pragmatique et logique, et j’aime bien^^ Pour ta remarque par rapport à l’amour familial, je pense que ça dépend vraiment de l’éducation. Pour ma part, fils unique, j’ai eu des parents (surtout une mère) qui m’ont donné tout leur amour, et peut-être trop. Et, je les en remercie, ils n’ont jamais eu ce syndrome dont tu parles. Au contraire, ils me laissaient vraiment libre de faire mes propres choix, sans m’influencer, et ont toujours été là pour moi. D’ailleurs, c’est peut-être pour ça que j’ai toujours du mal à faire des choix, parce qu’on m’a toujours laissé le choix (tu le sens le paradoxe ? ^^)

Je suis 100% d’accord que la communication est très importante, et si j’y réfléchi maintenant, c’est parce que je ne veux pas tomber dans la structure nominative que tu décris. Enfin, comme tu le dis,

« Ce n'est pas parce qu'il y a couple qu'il y a amour et ce n'est pas parce qu'il y a amour qu'il y a couple. »
Je partage totalement ceci.
avatar
Kalios
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 118
Date d'inscription : 31/03/2016
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et vous

Message par EnèléhLeSang le Lun 29 Jan 2018 - 14:50

.


Dernière édition par EnèléhLeSang le Mar 30 Jan 2018 - 16:58, édité 1 fois
avatar
EnèléhLeSang

Féminin Messages : 26
Date d'inscription : 13/12/2017
Localisation : Ici et ailleurs.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et vous

Message par Obéron le Lun 29 Jan 2018 - 19:00

Alors comme ça, Kalios, tu nous interpelles ?!


Saches que ta question tombe à pic. Pour des raisons personnelles que je te laisserais découvrir. (en me contactant et/ou en venant me voir (j'ai de la documentation pour toi) ).


Pour moi, l'amour est une relation entre deux personnes avec des ententes sur certains points, une amitié, du désir, une envie d'un projet commun, quelque chose de suffisamment fort pour permettre de passer outre des défauts, de pardonner et d'accepter des différences. Il y a aussi une forte composante de respect et de consentement dans l'amour : respecter ses choix, ceux de l'autre quand nous parlons d'un couple, et ceux des autres par rapport au dit couple et entre les autres eux-mêmes. Consentir à s'engager, à partager, à des [insérer ici ce que vous voulez sauf le mot félins] commun·e·s... Et pour pouvoir émettre un consentement, il faut évoquer les points qui vont ou non être soumis à question et donc communiquer :)


- Mes attentes, mes envies :
Une femme pour ce qui est de construire un couple. Dans mes souhaits les plus fous, elle serait la même avec ou sans moi et c'est pour cela que je l'aimerais. De même, elle m'accueillerait tel que je suis et tel que j'évoluerai. Elle serait drôle, belle (selon mes critères), intelligente, engagée, câline, grognon, geek, appréciant la nature, la musique, ouverte... Elle saurait sourire avec les yeux aussi ! Bref, elle existe forcément mais il faudrait que je la rencontre :) C'est prévu pour dans plus tard que maintenant (date d'écriture de ce texte).

- Des conseils :
Il y a autant de façons d'aimer que de personnes qui aiment ! Ne compare donc rien dans ce domaine.
Ne fais pas deux fois la même erreur comprise. Sinon, c'est que tu n'avais pas compris ton erreur ;)
Échoue. Recommence. "La qualité d'un [être humain] ne se mesure pas au nombre de fois où il tombe, mais au nombre de fois où il se relève." Ne t'éloigne pas. Harlan Coben

- Mes questionnements :
Suis-je vraiment prêt ? Qu'est-ce que je cherche ? Suis-je prêt à faire des sacrifices, des concessions ? Si oui lesquel·le·s ? Si non, pourquoi ?



J'ajouterais qu'il y avait au moins trois mots pour parler d'amour en grec : eros (ερος), philéo (φιλέω) et agapé (αγαπε) alors qu'en français actuel, nous avons "aimer" qui englobe tout ces sens (et peut-être plus ou moins)...
Source si vous souhaitez lire le dictionnaire le plus beau du monde : http://grec.desmyter.org/

Il y a aussi tellement à dire sur le genre, le sexe, le romantisme, la sexualité, les sentiments, l'Amour...

Je vous laisserais sur ceci https://www.youtube.com/channel/UChrwfsOL0xA2aqAjFQthvTg et avec Francis.
Pour Francis Wolff, l'amour se positionne sur une "nouvelle carte du tendre" entre "amitié", "désir" et "passion" :



____________________________________________________________________

Ne confonds pas le rêve et l'Imagination. Si le premier vient à toi de son propre chef, c'est volontairement que tu décides d'arpenter la deuxième. Cela peut s'avérer périlleux, j'en ai fait l'amère expérience, mais les possibles sont trop nombreux pour que tous débouchent sur des impasses.
Pierre Bottero Les Âmes Croisées
avatar
Obéron
Moine Sha'Dho

Messages : 408
Date d'inscription : 10/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et vous

Message par sayto le Mar 30 Jan 2018 - 15:29

Ita: pour avoir vu les ravages que font un amour non maitrisé, je pense que l'amour doit être maitrisé, pas tant par les autres que par soi même en personne.
Mais bon, encore une fois, tout dépend de ce que l'on met derrière ce mot.
avatar
sayto
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 322
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et vous

Message par Nèfle le Mer 31 Jan 2018 - 21:48

L’amour

Qu’est ce que l’amour ? d’après Serge Stoléru, docteur en psychologie ça serait « constellation de comportements, de cognitions et d’émotions associés au désir de nouer ou maintenir une relation proche avec une personne spécifique. ». Je suis plutôt d’accord avec cette description.

Au final c’est un bon cocktail de dopamine, d’ocytocine voir de vasopressine

C’est un sujet qui me fascine par sa complexité et sa profondeur.

Est-ce que l’amour existe-t-il uniquement par des hormones, la génétique et/ou l’éducation ? Aime-t-on de la même façon en France qu’au Japon ?
Si vous pensez avoir des réponses, je serais heureuse de vous lire.

 

De mon côté, j’ai toujours été aimé par mes parents. Cependant, ils me le montraient rarement. Rare étaient les embrassades et les « Je t’aime ». Même aujourd’hui ça reste difficile. Depuis ma plus jeune enfance j’étais dans un « état » d’amour. Je devais être en CM1 la première fois que j’ai senti que j’aimais un garçon. Et depuis cet âge là,  j’ai toujours été dans cet état là. Je passe d’amour d’un garçon à un autre depuis ce jour. Parfois ça m’arrivait de tomber amoureuse d’acteurs (Jack dans Titanic, Frodon dans le Seigneur des anneaux…). Avant, je ne ressentais pas ce besoin d’être aimé en retour.

Etait-ce ça finalement le vrai amour ? A l’âge de 12 ans j’ai commencé à vouloir sortir avec le garçon que j’aimais à l’époque, parce que c’était la norme au collège. Les copines sortaient toutes avec des garçons et moi j’étais seule…

 

Etait-ce vraiment mon choix de vouloir sortir avec quelqu’un où est-ce quelque chose que l’on m’a inculqué par l’environnement (les autres, les films…) ?

 

Aujourd’hui, je suis toujours amoureuse d’une personne. Je suis en période de test : Trouver l’état où je ne serais amoureuse de personne pour arrêter de passer d’un amour pour une personne A à une personne B etc. Vais-je y arriver je l’espère ?

Ma vie n’avance plus, comme si l’amour était le socle de départ pour pouvoir m’épanouir sur le reste.
 
Le couple

Je vois le couple comme un contrat.

Il n’y a pas toujours de l’amour. Cela peut être de l’attachement.. Cela peut être une amitié. Cela peut être du désir sexuel. Souvent on a la sensation d’être amoureux d’une personne que l’on connait peu. On l’idéalise. Au fil du temps, cette sensation s’étiole : on remarque les défauts de l’autre. Si on est amoureux, on surmonte cette phase. Sinon, on se pose des questions sur ses sentiments et parfois on reste avec parce que le célibat fait peur, parfois on part pour chercher de nouveaux horizons, et parfois on rencontre une personne qui nous semble « mieux » et on s’en va. Il arrive qu’on le regrette. Non l’herbe n’est pas toujours plus verte à côté.

La communication est la clé dans tout type de relation (amour, famille, amitié, travail etc.).

 

L’amour et le couple

L’amour dans un couple peut être le moteur pour que cela dure. Les hormones ont un rôle très important. Mais les questions que je me pose sont :

Pourquoi l’amour et le sexe ne sont pas toujours liés ? Pour moi, j’ai l’impression que cela va forcément ensemble. Comment voyez-vous le sexe dans une relation ? Imaginons une relation purement sexuelle, est-ce que cela débouchera sur des sentiments ? Pourquoi ? Est-ce qu’une relation de couple basée dans un premier temps sur le sexe peut tenir ?

Quel est la limite à ne pas franchir en terme d’infidélité dans un couple exclusif ? L’attirance sexuelle ? Les sentiments ? Le passage à l’acte ?

Que pensez-vous des asexuels et des polyamoureux ?

 

Dans mon cas, lorsque j’aime. J’aime excessivement. J’ai tendance à trop donner et à trop demander. Je me demande alors si c’est vraiment de l’amour. Je ne suis jamais satisfaite en couple, j’en veux toujours plus, même si tout va bien. Je cherche souvent la petite bête pour que l’on me prouve son amour (ex : les disputes).

 

J’aimerais pouvoir aimer inconditionnellement et que l’on m’aime de la même manière avec respect, fidélité, joie et ouverture d’esprit.
avatar
Nèfle

Féminin Messages : 15
Date d'inscription : 21/01/2018
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et vous

Message par Obéron le Mer 31 Jan 2018 - 23:50


____________________________________________________________________

Ne confonds pas le rêve et l'Imagination. Si le premier vient à toi de son propre chef, c'est volontairement que tu décides d'arpenter la deuxième. Cela peut s'avérer périlleux, j'en ai fait l'amère expérience, mais les possibles sont trop nombreux pour que tous débouchent sur des impasses.
Pierre Bottero Les Âmes Croisées
avatar
Obéron
Moine Sha'Dho

Messages : 408
Date d'inscription : 10/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et vous

Message par Itarillë le Jeu 1 Fév 2018 - 12:11



-----------------------------------------------------------------------

NèfleEtait-ce vraiment mon choix de vouloir sortir avec quelqu’un où est-ce quelque chose que l’on m’a inculqué par l’environnement (les autres, les films…) ?

Oui, je pense. Si tu regardes d'autres sociétés que les nôtres, il y a plein d'autres modèles de relations. Il faut pas oublier que pour nos grands parents, se marier c'était vraiment une pression, et se séparer, une honte qui mettait les (souvent, la femme) personnes concernées à l'écart de la société.
Nos parents c'est différent. Aujourd'hui un tiers des enfants français ont des parents séparés. Pourquoi ? Peut-être parce qu'on est justement passé à plus de liberté dans le choix et le vécu du couple. Parce que les gens peuvent maintenant se mettre en couple par amour et mettre fin au couple quand les choses se passent mal. Ça a son effet pervers, parce qu'on peut aussi voir ça de la manière suivante: si avant t'avais pas le choix que de rester à vivre une vie de couple avec quelqu'un, valait quand même mieux bien s'entendre. On peut penser qu'il pouvait aussi y avoir un effet bénéfique dans certains couples qui allaient fournir plus d'efforts pour "bien" vivre ensemble. (Je dis pas non plus que c'était une règle générale.)

Dooooonc... Où en étions-nous ? Ah oui. Est-ce que tu veux être en couple par pression de la société. Oui, forcément t'as été influencée par ton environnement. Mais en même temps, c'est sympa d'avoir quelqu'un avec qui t'es proche, avec qui tu peux rigoler et pleurer, pour qui t'as du désir, qui te valorise en t'aimant en retour, avec qui t'as des plans et qui te rendra la vie plus simple et plus chouette. Donc c'est aussi naturel, dans le sens pas littéral.
NèflePourquoi l’amour et le sexe ne sont pas toujours liés ? Pour moi, j’ai l’impression que cela va forcément ensemble. Comment voyez-vous le sexe dans une relation ? Imaginons une relation purement sexuelle, est-ce que cela débouchera sur des sentiments ? Pourquoi ? Est-ce qu’une relation de couple basée dans un premier temps sur le sexe peut tenir ?

Alooooors. Ceci est le moment où je déballe mon passé ? Allez, why not.

J'ai eu un sex-friend. Pas genre un plan cul, non, vraiment un pote, quelqu'un à qui je tenais beaucoup, et qui tenait beaucoup à moi. Et on s'était demandé à un moment si on était amoureux l'un de l'autre, mais en fait non, c'était "juste" de l'attirance, du désir.
J'ai cédé à ce désir après la fin de ma première relation (qui a duré presque 2 ans), à un moment où j'avais perdu complétement confiance en moi, où je me disais que de toute façon les mecs ne me tournaient autour que pour mon cul. J'avais 17 ans (et demi!) et une estime zéro de moi-même, et j'étais déçue de l'amour (si tôt, eh oui). J'ai décidé de rentrer dans ce que je croyais être un monde d'opportunisme. Et donc j'ai créer ce monde en agissant comme si il était comme ça. (Suis-je claire... ? Je ne suis pas sûre...). Bref. J'ai compris à ce moment la différence entre "coucher" et "faire l'amour", et ça a été hyper décevant de juste "coucher" ^^" Je suis vraiment câline, et ne pas avoir le côté "mignon" d'une relation sexuelle, c'était aussi très frustrant. Moi j'avais cédé pour retrouver un peu de contact physique et d'attachement, me sentir "aimé"... Et en fait, je me sentais pas aimé. Je me sentais plus forte, avec plus de pouvoir, mais je me sentais sale, et mauvaise. J'ai fini par mettre un terme à cette relation, parce que je voyais bien que mon estime de moins continuait à descendre dans les chiffres négatifs.
Je pense qu'un couple basé sur le sexe peut peut-être tenir, de même qu'un couple d'ami peut tenir. (Moi c'était très contextuel.) Après tout, on parle d'un vivre ensemble, tu peut très bien décider qu'à 60 piges, si t'as pas trouvé de personne cool, tu peux te mettre avec ton ami(e) et vivre ensemble en te marrant bien. Mais c'est vraiment pas pareil que l'amour, je crois. Y'a une tendresse... chai pas...


NèfleQuel est la limite à ne pas franchir en terme d’infidélité dans un couple exclusif ? L’attirance sexuelle ? Les sentiments ? Le passage à l’acte ?

Le passage à l'acte, pour moi. Mais du coup, même embrasser quelqu'un, c'est céder. Moi je met la limite là. Je pense que quand tu es attiré(e) par quelqu'un d'autre, mais que tu es en couple, faut que tu différencie
1) Tu rêvasse, et c'est ton cerveau qui imagine les trucs que tu t'interdit dans la vraie vie, et c'est pas grave, c'est même bien. Ton cerveau imagine parce qu'il sait que tu veux pas le faire en vrai !
Fais quelque chose de nouveau (ou d'ancien que t'avais aimé) avec ton/ta copain/pine. Retrouve l'attirance que t'as pour lui/elle.
2) Tu rêvasse, parce que y'a un truc qui va pas dans ton couple. C'est une porte de sortie. Cette émotion te dit "Dans mon couple ça va pas, oh regarde une autre option". Trouve ce truc qui va pas. Réfléchis à ce que tu peux améliorer. Si ton/ta partenaire peut aussi améliorer un truc, parles-en avec lui/elle (avec douceur, sans faire de reproche mais en demandant de l'aid e pour avancer).

3) T'y penses, mais vraiment, et t'en a grave envie, et en plus (ou aprce que) ton couple est pas top du tout et t'as juste pas envie de mettre les efforts pour le réparer.
..

Tes émotions, elles sont là pour te dire des trucs. C'est ton cerveau qui te dit :
Colère = mes valeurs ne sont pas respectées
-> Dois je demander à ce que l'on respecte mes règles ?
-> Dois-je adapter mes règles, les revoir, être plus tolérant ?
Tristesse = ... En fait, regardez cette vidéo-ci dessous.



Y'a plein d'autres options, mais j'ai faim et je veux aller me faire à manger.


NèfleQue pensez-vous des asexuels et des polyamoureux ?

J'en pense la même chose que les homosexuels et autres personnes ayant une autre sexualité (ou la même, ou presque) que moi:

 
Après, mon propre avis sur le polyamour, c'est que pourquoi pas, si tout le monde est d'accord, et que y'en a pas un qui subit la demande de l'autre d'aller voir ailleurs.  Ca doit demander vachement de courage et de chamboulement quant à nos schémas inculqués par la société, et c'est sûrement pas vraiment facile de renoncer à l'exclusivité ou de faire évoluer un partenaire sur cette question. Moi je sais que j'aimerais pas du tout partager ^^" De la même manière, d'un plan simplement sexuel, le plan à trois ça me dit vraiment pas, parce que je veux être le centre de l'attention de l'autre ou bien me concentrer seulement sur mon partenaire, et une tierce personne je vois ça comme une pollution de mon attention. Je suis pas prête à franchir cette zone de confort-là.
avatar
Itarillë
P'tite étincelle

Féminin Messages : 545
Date d'inscription : 31/03/2012
Localisation : Right after the sunset and straight on 'till morning

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour et vous

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum