L’absence d'intelligence émotionnelle est-elle problématique?

Aller en bas

L’absence d'intelligence émotionnelle est-elle problématique?

Message par Méthélen le Dim 14 Oct 2018 - 10:35

Bonjour, bonsoir ou peu importe d'ailleurs.

Je m’explique: Tout comme je l'ai posté hier, ma journée était des plus désagréable. Hier, j'ai perdu ma grand-mère. Et pourtant ces deux informations n'ont aucune corrélation. Ce sont des galères au travail qui on ruiné ma journée, la perte de mon aînée m'a, de son côté, laissé de marbre.
Cela fait un moment que je remarque l'absence de réaction émotionnelle à divers informations. Qu'elles soient triste ou joyeuse.
Cela ne me pose aucun problème a vrai dire, on est comme on est. Cependant je remarque bien que mon absence de réaction dérange socialement, voir même provoque de la souffrance. Et cela, je ne le souhaite pas.

Je voulais donc savoir ce que vous pensiez de cela, si le fait que je ne reconnaisse ni ne maîtrise ni ne comprenne mes émotions étaient problématique.

Le cadre sera ici général: Dans une vie banal, avec un cadre social moyen.

Intelligence émotionnelle: La capacité de reconnaître, comprendre et maîtriser ses propres émotions et à composer avec celles des autres personnes.
avatar
Méthélen
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 165
Date d'inscription : 24/08/2017
Localisation : Sur ma voie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’absence d'intelligence émotionnelle est-elle problématique?

Message par Galio Ilhuin le Mar 16 Oct 2018 - 19:08

Tout dépend dans quelle mesure cela t'est préjudiciable. 


Est-ce vraiment l'hypothèse de créer de la souffrance autour de toi? Ou perçois-tu en toi un abatti de frustrations face à cette impossibilité de ressentir la tristesse et, par nécessité, la joie? 
avatar
Galio Ilhuin
Ninja Sha'dho

Masculin Messages : 115
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 20
Localisation : Ailleurs.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’absence d'intelligence émotionnelle est-elle problématique?

Message par Méthélen le Mer 17 Oct 2018 - 17:27

Non, cela ne provoque aucune frustration chez moi, cela m’est bien égal à vrai dire. 

Il s’agit réellemen là d’un effet néfaste sur mes semblables.
avatar
Méthélen
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 165
Date d'inscription : 24/08/2017
Localisation : Sur ma voie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’absence d'intelligence émotionnelle est-elle problématique?

Message par Voguerêve le Jeu 18 Oct 2018 - 19:39

Il y a plus d'émotion que juste la joie et la tristesse. La colère ou la peur en sont également. Et les émotions existent en divers nuances, on peut-être dévasté de tristesse, ou seulement un peu maussade.

Il est fort probable que tu reconnaisse, et comprenne une partie de tes émotions. Ce sont des outils de navigations qui te donne des information sur toi-même. Si tu crois savoir quoi que ce soit sur toi-même, tu comprend probablement au moins une partie du spectre des émotions humaine.

De la même manière que chacun est différent physiquement, tout le monde a une psyché différentes et donc ressent, interprète et gère ses émotions différemment. Je ne pense pas qu'il y ai intrinsèquement de mauvaise manière de ressentir et gérer ses émotion.

Les émotions sont également des outils de communication et de création de liens. On peut agréger un groupe de personne autour d'une tristesse, d'une joie, ou d'une colère commune. Les émotions se jouent donc a deux niveau, une personnelle et une dans le groupe.

De ce que je comprend de ta situation, tu ne souffre pas du ressenti et de la gestion des émotions au niveau personnel, mais tu te questionne au niveau du groupe.

Je pense que le meilleur moyens d'éviter à tout le monde de souffrir de cette situation est d'en parler. Aborder le sujet a un moment neutre (donc pas quand le deuil est frais) et parler avec les personnes concernées du problème que tu perçoit. Il est possible que ton comportement fasse souffrir les autres parce qu'ils ne le comprennent pas, en leurs exposant comment toi tu ressent les choses tu leurs donne les outils pour te comprendre. Inversement demande leur comment eux comprennent ton comportement. Si il est nécessaire change certains de tes comportements qui sont problématique et demande aux autres de changer les comportement qui sont problématiques pour toi. Il s'agit d'une négociation, l'objectif est d'arriver à un accord ou tout le monde est content (ou tout du moins qui est acceptable par tous les parties), il est important qu'aucun parti n'accepte de termes avec lesquels il est en désaccord pour que le « contrat » soit viable dans le long terme. Exemple bidon : un parent de X meurt, X n'est pas sensible à la tristesse (ou du moins cet événement ne déclenche pas de tristesse en lui), après discussion X et ses proches décident que les proches de X ne feront pas de reproches à X pour son absence de tristesse, X s'engage quand à lui à observer un deuil sociale, il n'ira pas faire de soiré avec ses amis ce mois-ci, il est de cette manière solidaire du message de tristesse du reste de la famille.
Il est également possible que la discussion soit suffisante pour mettre les choses au claires et qu'il n'y ai pas besoin de contrat du tout.

Si tu perçois ta gestion des émotions comme potentiellement problématique quel qu'en soit la raison, tu peux également aller voir un psychologue. Déterminer avec toi si oui ou non il y a un problème et quels actions mener est son travail.
avatar
Voguerêve
Maître Floc Floc

Masculin Messages : 238
Date d'inscription : 06/03/2013
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’absence d'intelligence émotionnelle est-elle problématique?

Message par Ardore le Lun 19 Nov 2018 - 10:25

L'absence d’intelligence émotionnelle est souvent le symptôme d'un QI élevé.
Je parle en connaissance de cause.
Je précise qu'être "surdoué" ou "Haut Potentiel" comme ils appellent, (j'ai horreur de cette appellation, ça donne l'impression d'être un singe savant invincible) ne veut pas forcément dire être un génie, mais simplement fonctionner de manière différente.
Chez les HP (haut potentiel) le cerveau droit  (la logique et la rapidité de réflexion) est très développé tandis que, dans la plus part des cas, le cerveau gauche (la partie émotionnelle et empathique) est à la ramasse.
Tout ça pour dire que le manque d’intelligence émotionnelle n'est pas une fatalité. Personnellement j'ai toujours eu beaucoup de mal à comprendre les différents codes sociaux, et même si ça ne me gêne pas dans ma perception quotidienne, j'ai remarqué très jeune que ça avait tendance à blesser les gents qui m'entourent. C'est pour cette raison que j'ai très tôt eu à cœur de pallier à ce manque en apprenant ce qui est instinctif pour les autres.
Je ne te ment pas, c'est un gros travail sur moi-même et un effort constant au quotidien, mais c'est aussi une expérience extrêmement enrichissante. Voir que mes réactions collent mieux avec celles des autre, et qu'elles ne leurs font pas de mal est vraiment gratifiant.
Au final ce n'est pas quelque chose d’indispensable, mais ça facilite les relations avec les autres et donc la vie en général. J'aime à voir ça comme un "problème" ou un "casse-tête. Comme j'adore apprendre et que j'ai remarqué que du côté émotionnel je n'y comprenais pas grand chose, alors j'ai décidé de voir ça comme quelque chose de nouveau à comprendre, comme une lacune à combler. Je ne crois pas être plus bête qu'une autre donc il n'y à pas de raison que je passe à côté de quelque chose d'aussi courant que les émotions humaines.
En plus de m'être bénéfique à moi ainsi qu'à mon entourage, je trouve ça intéressant d'un point de vu culturel, et c'est une réussite et une satisfaction à chaque fois que je me sent plus "normale" et "intégrée".
Ça permet aussi de se reconnecter avec ses propres émotions et ne pas passer à côté de certaines expériences sous prétexte qu'on ne les comprend pas.
Je t'avoue aussi que ça n'est pas simple tous les jours. C'est parfois très difficile et extrêmement frustrant d'avoir autant de mal à comprendre ce que tout le monde considère comme acquis. Il ne faut pas hésiter à poser des questions aux autre, pour arriver à décortiquer chaque émotion et situation. Mais c'est un grand défit très intéressant ou chaque progrès est une victoire.


Voilà mon point de vu et ma façon d'aborder ce problème, je ne dis pas que c'est la meilleure mais pour moi c'est celle qui m'apporte le plus.
Bon courage à toi pour la suite.
Puisse-tu arpenter ta voie sereinement.
avatar
Ardore
Arpenteur de la Voie

Féminin Messages : 316
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 23
Localisation : Dans la nuit, sous la lune protectrice...

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’absence d'intelligence émotionnelle est-elle problématique?

Message par nuages le Lun 19 Nov 2018 - 19:50

Réponse au dernier message d'Ardore 

J'ai envie d'opposer des doutes à certains de tes propos.
D'abord, comment définis-tu l'intelligence émotionnelle ? Pour moi cela sonne faux, car les émotions sont des sensations, alors que l'intelligence peut être une interprétation ou une utilisation plus ou moins consciente de celles-ci. Peut-être que cela ne signifie pas qu'une forme d'intelligence est de nature émotionnelle, mais une façon de gérer ses émotions. Si c'est de ça dont tu parles, je pense qu'y est indispensable de gérer un minimum celles qui en excès peuvent nous nuire et finir par nous tuer. Une absence d'intelligence émotionnelle chez les personnes dites "surdouées" me semble donc improbable. Si tu sous-entendais plutôt le mot "manque", sous quels aspects en parlais-tu ?
Tu parles d'une difficulté à décrypter les codes sociaux, mais veux-tu dire que ceux-ci sont de nature purement émotionnelle, liés uniquement aux émotions et sentiments chez toi et les autres ? Si oui, je ne suis pas d'accord. J'y vois plutôt un conditionnement social de ce qui est plus ou moins normal ou acceptable de dire ou de faire et dans quelles circonstances. "Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale que d'être adaptée_ à une société malade" aurait dit J. Krishnamurti (en fait je m'en fous de qui ça vient, c'est juste une idée à développer).
On peut comprendre une personne sur le plan émotionnelle mais ne pas saisir ses motivations, les causes de son état, etc. et donc quand même ressentir un malaise qui perturbe la relation. On n'est pas toujours responsable de la gêne des autres, surtout quand c'est dû à leur propre manque de tolérance ou à des sentiments destructeurs tels que la jalousie, la possessivité, la rancœur, la compétition... On peut l'être cela dit, et dans ce cas, pour s'en assurer et trouver des solutions, y faudrait demander à la personne ce qui la gêne et pourquoi, de manière douce et attentive de préférence si on ne se sent pas aussi soi-même agressée_ (dans ce cas y vaut mieux avoir une_ médiateu.rice douée_ pour faciliter une discussions souhaitée par les deux partis).
Concernant le terme surdouée_ et synonymes, je n'accorde que peu de crédit aux étiquettes données aux gens par les tests des psychologues, car elles n'ont pas de définitions très précises et sont donc attribuées un peu différemment suivant les personnes formées aux tests. En plus, elles donnent lieu à tout plein de préjugés sur la manière dont fonctionne les surdouée_s, s'éloignant d'une compréhension globale de la personne avec toute sa diversité et ses nuances. En plus y ne me semble pas que les surdouée_s soient réputées avoir des manques d'empathie (faculté intuitive de se mettre à la place d'autrui, de percevoir ce qu'ille ressent), au contraire vu qu'illes sont dits hypersensibles : "L’empathie est la toute première caractéristique que possèdent les personnes hypersensibles qui les déterminent et les distinguent." leshypersensibles.com/single-post/Hypersensibilité-et-Empathie Par contre, illes sont réputée_s être en décalage au niveau social, car trop sensibles, ce qui ne correspond pas aux attentes de la société occidentale actuelle. Illes ne partagent pas certaines visions et valeurs qui y sont encouragées, comme la compétition, l'intolérance, la peur des différences, certains rapports asymétriques flagrants, l'indifférence face aux injustices... C'est difficile d'être surdouée_ et de fermer les yeux sur ce qui ne va pas dans la société, mais la société veut quand même de toi, ou plutôt se servir de tes capacités une fois ta vie bien conforme à ses attentes.
Si tu ressens un décalage à la société, ça ne veut pas dire que t'es forcément hyper-intelligente_, forte_ en calcul et tout et tout. Si tu n'es pas empathique, ça va, tu devrais finir par trouver une place agréable parmi les forte_s de ce monde, surtout si tu es de bonne naissance !


Dernière édition par nuages le Mar 20 Nov 2018 - 11:15, édité 1 fois
avatar
nuages

Messages : 7
Date d'inscription : 12/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’absence d'intelligence émotionnelle est-elle problématique?

Message par Méthélen Hier à 0:01

Tout d’abord, merci de vos réponses.

Ardore, je n’ajouterai rien, je pense que dans le contenue de sa réponse, nuages ramène certains problèmes quant à tes arguments.

Mais le contenue seulement, la forme pour une raison que j’ignore (il ne s’agit pas de l’absence de genre, même si cela te rend vraiment penible a lire) dévalorise ton argumentation et rend l’ensemble vraiment chaotique.
avatar
Méthélen
Arpenteur de la Voie

Masculin Messages : 165
Date d'inscription : 24/08/2017
Localisation : Sur ma voie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’absence d'intelligence émotionnelle est-elle problématique?

Message par nuages Hier à 22:28

Je suis d'accord, c'était brouillon. Surtout parce que j'ai pas capté qu'"intelligence émotionnelle" était déjà définie. Ça a failli tourner en arguments-épouvantails, même si je restais dans le doute de ce qu'Ardore voulait dire - je n'ai pas sorti les propos de leur contexte en en créant un nouveau, je n'avais juste pas connaissance de celui-ci, et que je ne voulais réfuter que certains points. "Créer un argument épouvantail consiste à formuler un argument facilement réfutable puis à l'attribuer à son opposant." wikipédia
J'ai aussi négligé en partie l'agencement du texte par empressement. Mea culpa !
avatar
nuages

Messages : 7
Date d'inscription : 12/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’absence d'intelligence émotionnelle est-elle problématique?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum